Vis ma vie de freelance : bureau des plaintes et anecdotes rigolotes

Rosenrot

Sans tiret bas
3 Jan 2019
17
119
28
#1
J'aurais pu ouvrir un topic destiné à aider à se lancer en auto-entreprise ou à naviguer les diverses démarches administratives, mais je préfère râler. :cretin:

Ici, on râle sur les clients aux exigences de temps et de budget déraisonnables, les "je peux vous payer en exposition", les proches qui pensent que tu travailles pas vraiment donc tu peux bien garder les 2 enfants de ta cousine… Bref, on vide la soupape et surtout, on n'oublie pas d'en rire. :lol:
 

Rosenrot

Sans tiret bas
3 Jan 2019
17
119
28
#2
J'ouvre les hostilités avec cette agence qui me contacte régulièrement après 21h pour savoir si je peux livrer un job pour 22h/23h. J'ai des horaires de travail standard 9h-18h et sauf cas exceptionnel, je m'y tiens. C'est ce que je leur ai répondu plusieurs fois, mais visiblement iels ne passent pas le mot à leurs collègues donc ça rentre pas. :lol:

Ce que j'ai envie de répondre :


Ce que je réponds :
"Bonjour, comme je l'ai indiqué à plusieurs reprises à vos collègues, mes horaires de travail sont de 9h à 18h et je ne suis pas disponible en dehors de cette plage horaire. Cordialement, blabla."

(Le tout, le lendemain à 9h, parce que faut pas déconner. :cretin:)
 

Eferia

Well-known member
2 Jan 2019
1 023
7 462
113
30
Nantes
www.amazon.fr
#3
Je ne suis plus à mon compte depuis quelques années (les annecdotes à venir sont peut être un début d'explication au "pourquoi?" :cretin:, mais j'ai accumulé pas mal de perles...
A l'époque, j'étais masseuse bien être à mon compte, j'avais fini par ajouter un blog à mon site pour publier le meilleur du pire:



Les gens qui ne savent pas lire


  • "Bonjour, je viens de parcourir attentivement votre site. Pouvez vous me communiquer vos tarifs, svp"
    ... Comment dire. J'ai un peu de mal à comprendre comment on peut parcourir attentivement mon site sans remarquer ma page tarifs.
  • Ceux qui m'appelle (parfois 10-15 fois d'affilé).
    Alors qu'il est clairement indiqué partout ou figure mon numéro de téléphone "sms uniquement".


Les gens qui me prennait pour une escort girl

La majeure partie, malheureusement. Ce qui donne des mails très variés, on a:
  • Le minimaliste: "pipe?"
    Pourquoi sembêter à faire une phrase...
  • Suite à une réponse négative pour un massage sexuel: "frustrée de la vie. ", ou "Salope.", ou "Vous nêtes pas une vraie masseuse alors."
    Aux deux premiers, j'ai juste envie de dire: "non. La personne frustrée, ce n'est pas celle qui refuse ce genre de prestations. C'est celle qui s'offusque qu'on lui en refuse." Pour la troisième: j'ai suffisamment confiance en la qualité de mon travail pour ne pas être touchée par ce genre de remarque...
  • "Est il possible de vous masser"
    Evidemment, non.
  • "bonjour,je recherche de jolie pieds, vous voulez pas un homme a vos pieds?"
    ...
  • "Ne vous inquiétez pas, je serai épilé au niveau des parties génitales
    C'est génial. Mais déjà que la pilosité des zones que je masse m'importe peu, alors celles que je ne veux pas voir...
  • "Je souhaite prendre rendez vous pour un massage, mais j'ai peur que vous soyez impressionnée par la taille de mon sexe. (en pièce jointe, la photo).
    Celui ci, j'avais simplement répondu qu'il se trompait de style de "massage", et qu'en prime, il n'y avait pas de quoi être impressionnée. Bizarrement, plus de réponse après^^
  • Après un refus de massage sexuel: "Je paye bien et en plus, je suis un homme charmant et propre de 45 ans, vous n'avez aucune raison de refuser".
    Ca se passe de commentaire...
  • "Est ce que c'est possible d'avoir 15 minutes de massage dans ma voiture?"
    ...
  • "De toute façon, si vous refusez de me faire une finition, j'en parlerais à tous mes potes, et aucun ne viendra vous voir!"
    .... S'ils ont les mêmes attentes, j'ai juste envie de dire... Merci?
  • "Bonjour. J'ai bien lu vos articles, et je comprends bien pourquoi vous ne faites rien de sexuel. Mais moi c'est le seul truc qui m'intéresse, du coup, est ce que ça serait possible quand même?"
    Bah non.
  • Suite à un refus de massage naturiste: Dommage, vous étiez moins chère que les escorts que je vois habituellement.
    Tiens donc. Ce ne serait pas justement, parce que je ne fais pas les même choses?
  • "Je comprends pas pourquoi vous ne faites pas de massage naturiste, c'est à la mode pourtant, du coup c'est plus un truc de pute"
    Encore un domaine ou je ne suis pas à la mode. Quelle tristesse!
  • "Non mais c'est pas parce que je vous propose de payer pour du sexe que c'est de la prostitution"
    Du coup, j'aimerais bien connaitre sa définition.
  • Énième refus pour une prestation sexuelle:
    "Si vous n'acceptez pas, je vais être vraiment triste, vous voudriez pas ça quand même?"
    Évidement, dès qu'un mec nous fait pitié, on couche avec, c'est bien connu.
  • "Bonjour, je souhaite un massage naturiste avec finition. Je souhaiterai un rendez vous pour demain, à 18h, à domicile. Par contre, je vois que vous ne faites pas ça, du coup, je vais demander à quelqu'un d'autre. Au revoir, et bonne journée."
    Là, c'est bien, j'ai plus rien à expliquer. Par contre, pourquoi m'envoyer le message? Je cherche encore.


Et en vrac...


  • "Bonjour, je suis intéressée, mais est il possible d'avoir le massage à 30 euros au lieu de 50? C'est un peu cher pour moi!"
    Ben, non... J'offre 30 minutes de massage au bout de 10 massages (carte de fidélité), mais je ne brade pas mes massages pour les nouveaux clients.
  • " Vous êtes bien une femme au moins? Non parce que les hommes c'est dégueulasse, je sais bien, j'en suis un!"
    Au moins, c'est honnête.
  • "J'ai pas assez de sous, mais si je vous amène un pot de Nutella en complément, ça marche?"
    Inattendu, et assez merveilleux comme proposition. Mais non.
  • "Bonsoir je ss photographe en recherche d'une modèle pour une séance basée sur le regard et la sensualité, équipé matériel pro et éclairage studio visage caché ou non"
    Au delà du fait que je trouve incongru de poster ce genre de message sur un site de massages bien-être... Je serais curieuse de savoir comment réaliser une séance basée sur le regard avec visage caché.
  • "Est il possible payer en ticket resto", ou, variante: "je ne peux pas vous payer, mais je peux vous faire pour 50 euros de courses à Carrefour en échange".
    Non, je ne prends pas les tickets resto. Et je préfère faire mes courses moi-même.
  • Suite à une prise de rendez vous pour un massage d'1h (tarif annoncé: 60 euros), on me demande s'il est possible de faire plutôt 1h30. Je réponds donc oui, et que le tarif 1h30 est de 85 euros. Réaction: "Ha bon? Mais je pensais que c'était le même prix pour 1h ou 1h30..."
    ... Ha mais bien sur. A partir d'aujourd'hui, je vais mettre tous les massages au prix de 2h.
  • "Bonjour, est ce que vous vous déplacez au Maroc? Le cas échéant, pouvez vous me loger si je prends des vacances en France et que je viens me faire masser chez vous?"
    Malheureusement, le Maroc, c'est si je ne m'abuse à plus d'une quinzaine de kilomètres de Rennes. Et je ne suis pas un hôtel.
  • "Est ce que c'est moins cher si on vous plait physiquement?"
    Non. Si je fais ce travail, ce n'est pas pour reluquer les gens, j'ai ce qu'il faut à la maison, merci.
  • SMS envoyé à 2h45: "Est il possible d'avoir un massage maintenant?". Suivi, le lendemain matin de: "Je suis très déçu par votre manque de professionnalisme, la moindre des choses serait de répondre, même par la négative."
    En fait, généralement, à 2h45, je dors.
  • Un peu dans le même registre, j'ai beaucoup de gens qui m'envois un message pour se renseigner/prendre rendez vous, et qui me spamme ensuite de "?", "??", "Pourquoi vous ne répondez pas?", toutes les 5 minutes, jusqu'à obtenir une réponse.
    Pourtant, comme vous pouvez vous en douter, si je ne réponds pas dans la minute, ce n'est pas parce que j'ai décidé de ne pas répondre: je ne passe pas mes journées accrochée à mon téléphone, parfois je masse, parfois je suis en voiture, parfois je suis en pause également. Si vous ne recevez pas de réponse au bout de quelques heures, oui, vous pouvez renvoyer un message, un oubli est toujours possible. Mais au bout de 5 minutes, ça ne fera pas avancer les choses plus vite.
  • Mais il n'y a pas que les client(e)s, les autres professionnels peuvent s'y mettre aussi. Message reçu de la part d'une masseuse du coin:
    " Bonjour, est ce que vous pourriez m'envoyer des clients? J'ai pas assez de travail en ce moment, du coup ce serait sympa de m'en donner un peu. Voici également mon numéro: XX XX XX XX XX , merci de le mettre en lien sur votre site, ça m'aiderai bien!"
    Allez, je vais plutôt te signer un chèque directement, ce sera plus simple, non?
 
3 Jan 2019
8
39
13
#4
@Eferia C'est tellement aberrant que c'en est drôle... Du moins à lire. C'est dommage que ce genre de comportement aient contribué au fait que tu arrêtes...
J'espère que tu as fait ça pendant plusieurs années, que c'était dilué, parce que recevoir tous les jours ce genre de message... c'est glauque. :non:
 

Juke

Active member
4 Jan 2019
48
155
33
#6
Ohlala @Eferia C'est terrible.... Ce n'est peut être pas la raison principale de ton arrêt, mais c'est une bonne raison pour avoir arrêté pour moi, j'aurais pas pu supporter ça !

Perso j'ai un peu le même soucis que @Rosenrot : les horaires... en effet, il y a des clients qui ont pour habitude de m’appeler après mes horaires d'ouverture, malgré les remarques subtiles rappelant mes horaires, ou les "je suis en train de cuisiner, je vous rappelle demain" mais bon. Je les ignore, sauf quand c'est vraiment une urgence bien sur.

Je créé des sites web, j'évolue donc dans un monde relativement masculin. Le sexisme se fait rare tout de même, je suis ravie.

A côté de ça, il y a les expériences qui nous apprennent, on apprend de ses erreurs. Les devis pas signés : plus jamais. Les personnes qui refusent de délivrer un acompte : terminé.

Le client qui a payé l'acompte, il disparaît au milieu de tout (injoignable), puis il réapparaît en annonçant qu'il a fait fusionner son entreprise avec une autre, et que non il n'est pas possible de payer le solde de la facture, car il n'y a plus d'entreprise. Je m'épargne les déboires de recouvrement. Après de nombreuses relances, une visite et des menaces, je laisse tomber.

Les clients bien sur qui s'imagine que c'est trop cher. Alors que je suis parmi les moins chères de la région avec le niveau d'expertise proposé. Mais évidement les tarifs des étudiants ne sont pas les même. Le résultat non plus.

Le client dont le freelance précédent à disparu sans laisser de traces. Plus ça va et plus je comprenais pourquoi. Ne signe pas le devis. Répond quand il a envie. Me reproche ensuite de ne pas avoir donné de nouvelles alors que j'attend de lui des documents qu'il a promis 3 semaines avant. Ne fourni pas sa part du travail. Refuse l'acompte. Pas d'accord avec mes CGV. Remarques sexistes. Infantilisant : "Elle va me faire un bon boulot hein, comme ça on lui apportera plein de clients et d'autres projets" ; comme si j'avais besoin de ça ! Je suis accomplie, c'est bon, je ne suis plus une rookie ! La palme de l'année lui a été décernée.

Le client qui croit qu'on est copains. Qui m'écrit et m'appelle pour tout et rien, même ce qu'il peut faire lui même. A qui je faisais des fleurs au début, parce que c'est l'ami d'un ami proche. Mais j'ai vite arrêté, car il est du genre, selon ses dires, à "accepter tout et à en abuser tant que c'est gratuit". Donc j'ai commencé à facturer la moindre minute de travail, et ça c'est calmé. J'ai du m'affirmer également à cause de la mise en danger de ma responsabilité, car il fuck le système et refuse parfois de se mettre en conformité avec la loi. Mais je risque moi aussi gros... donc pas toujours simple !

Il y a aussi le beau, l'émouvant. Les clients repêchés, ceux qui ont subit des arnaques, qui ont du mal à refaire confiance, à tout recommencer à zéro. Et qui me disent un jour "vous êtes la seule en qui j'ai confiance" ou bien "heureusement que je vous ai rencontrée". Et là, ça efface tous les problèmes. Car c'est mon mojo, ça me nourrit. J'ai créé ma boite pour ça. Pour effacer les expériences que j'ai pu vivre en agence, les arnaques. Je voulais proposer des services au juste prix, de la transparence, je ne leur fais pas de fausses promesses, je souhaite apporter à tous la possibilité d'avoir un résultat de qualité pour un coût réaliste.
 

Lol'ô

Well-known member
6 Jan 2019
1 232
7 083
113
#7
J'ai eu une librairie - presse - jouets, pendant 8 ans dans un village rural en Ardèche. (J'ai arrêté l'année dernière)
C'est arrivé plusieurs fois que des gens entrent pour me demander des aiguilles à tricoter, ou des anneaux de rideaux, ou de la laine ... Quand je leur dit que je n'en ai pas. Regards médusés, mais ma grand-mère venait ici acheter ce genre d'articles. Réponse : Ben oui, mais la dame qui tenait la mercerie à pris sa retraite il y a 25 ans. Ha bon, mais ... ? Oui, elle a 90 ans. Et maintenant, je tiens une librairie !
Comme le temps passe ....

Et sinon, le bel instant, quand une famille vient m'acheter des paquets de cartes Pokemon, je n'en ai plus qu'une. Ils l'achètent, un peu dépités de ne pas pouvoir en avoir plus. Ils reviennent quelques minutes plus tard, des étoiles dans les yeux, le gosse avait une carte hyper rare dans son paquet, qui valait 500 points .... Il m'ont invité à boire un verre pour fêter ça. Super c'était l'heure de la fermeture, c'était une belle journée. :cheer:

Ma préférée, c'est un collègue, le fleuriste d'à côté qui pour se diversifier vendait des jouets en bois. Le même fournisseur que moi, bon, on ne peut pas dire que je trouvais ça super mais tant que ses articles n'étaient pas trop visibles. Justement comme il ne devait pas assez en vendre, un jour il met un panneau devant sa boutique, avec l'annonce, ICI, JOUETS EN BOIS, mes clients me préviennent, et l'agacement me prend. Je cherche quelque chose pour me "défendre". Et finalement, à la coupure de midi, je prends le panneau, je le mets devant chez moi, et je rajoute sur le panneau, ET A COTE VOUS POUVEZ ACHETER DES FLEURS. Quand je suis revenue, le panneau avait disparu. Namé sans blague ??
 

Alex

Active member
20 Jan 2019
74
262
33
#8
Je pete un cable. Je veux faire un PDF editable :non: C'est l'enfer je trouve pas de logiciel pour faire ca gratuitement.
 
You Rock !: Lol'ô

rice_krispies

Well-known member
3 Jan 2019
335
3 151
93
Montréal
#9
Je m'occupe de taches administratives pour des petites asso, et un truc qui m'énerve, par rapport à quand j'étais salariée, c'est les fournisseurs. Quand j'étaiis salariée et qu'il y avait un IT guy, c'était vraiment mieux, il était pas le plus présent, mais bon, le fait de se croiser et tout, les choses étaient quand même faites. C'est peut être pas tant dûe a mon statut d'indépendante qu'au fait que je bosse pour une structure toute petite avec des petits besoins en terme de service, mais on passe toujours après tout le monde alors qu'on paye le même tarif horaire.

La j'ai un type qui m'aide un peu pour les choses techniques du site web d'une asso, je dois toujours lui courir après, il répond jamais a mes mails, il me donne jamais de prix ni d'échéanciers, bref, autant dire que je me sens soutenue. Mais comme il est pas cher, on me demande de le garder. Je préférais ceux d'avant qui coûtaient le double mais qui en faisaient le double aussi.
 
You Rock !: Lol'ô et shae66

happydrunkmouse

Ouais, ma tête en gros plan, c'est un peu flippant
3 Jan 2019
95
301
53
#10
Depuis Janvier, je travaille en temps partiel dans mon ancienne fac en tant qu'assistante de communication en gros, et j'ai deux jours de freelance.

A la base je voulais me lancer en tant que videaste, pour des entreprises (pour du marketing) ou du journalisme (j'ai mon master dans ce domaine). Et depuis presque 6 mois : rien. Que des déceptions.

Entre les gens qui veulent que je travaille pour leur premier projet gratuitement "pour voir comment je travaille" alors que j'ai un portfolio complet, celle qui veut que je monte 8 episodes de documentaire d'une heure chacun, le tout pour £600, ceux qui me disent "je t'envoie le brief de ce que je veux" et ne le font jamais, meme après relance, ceux qui pensent qu'ils devraient me payer moins de £100 pour un jour complet de tournage + le montage...

Et tellement d'espoirs déçus. Le mieux, ca reste l'experience que jai eu avec BBC3 (j'habite en Angleterre). Les gars lancent un programme de freelance qui s'appelle Give Me A Voice, pour faire des mini-documentaires de 3 minutes sur des jeunes anglais. Pas de période de temps spécifiée et c''est aux freelances de pitcher les sujets. Donc, je rencontre 3 personnes différentes pour 3 sujets différents.

Pendant 4 PUTAIN DE MOIS, BBC3 me dis "oui, on va le faire, mais on le commissionne le mois prochain", jusqu'a ce qu'on me dise que c'est bon, on le fait pour Avril.
Et du coup en Avril, je les relance et la ils me disent "ah mais on prend pas de commissions pour ce programme".

Du coup après ca j'ai decide de faire des projets perso et de bien travailler ma com/mon portfolio avant de rechercher des clients, parce que j'étais jamais derriere la camera, juste a appliquer pour des projets sans réponses ou me faire balader comme je l'ai explique plus haut, et j'étais a deux doigts de tout arrêter.

Je me donne jusqu'a la fin de l'année pour voir si ca prend, sinon je chercherai un job plus stable, parce que vivre sur un demi-salaire commence a vraiment être pesant et stressant.

Des idées pour que ca marche ou devrais-je arrêter ?
 
You Rock !: Louisette_ et Lol'ô

Louisette_

révolutionnaire de salon
29 Jan 2019
76
200
33
#11
@happydrunkmouse lâche pas, la majorité de mes contacts n'aboutissent à rien non plus, mais y'en a qui reviennent vers moi 1 an après, je crois que c'est un taf où les efforts paient sur le long terme. Rien que le fait que la BBC3 t'ait contactée c'est bon signe, et maintenant que tu as leur contact hésite pas à les relancer régulièrement, sans pression, parce que ça pourrait te placer sur un projet assez gros. Et si tu as déjà 2j par semaine de stabilisés c'est cool c'est un très bon début !

Je te souhaite bon courage, ça va le faire :top:
 
You Rock !: Lol'ô

Eferia

Well-known member
2 Jan 2019
1 023
7 462
113
30
Nantes
www.amazon.fr
#12
Je viens de me réinscrire en auto entreprise, en activité secondaire, et dès l'inscription, j'ai envie de râler :cretin:
Vu que j'avais auparavant une auto entreprise, que j'ai fermée il y a déjà plusieurs années, lors de cette nouvelle inscription, on me demande de confirmer la date de clôture de la précédente. Je replonge dans mes papiers, j'ai donc:
- La demande de radiation que j'ai envoyé: datée du 23 mai 2017. (jusque là, tout va bien)
- Réponse de l'administration: "Nous confirmons votre radiation à compter du 31/12/2016 (?)
- Nouveau papier de leur part, 2 mois plus tard: "Félicitation pour votre création d'entreprise, le 31/12/2016 (pourquoi? Non, pas du tout.)
- Dernier papier, encore plus tard: "Nous confirmons votre radiation à compter du 11 Octobre 2015" (c'est gentil, mais déjà, vous m'avez envoyé ça en 2017, et en 2015, c'était juste un déménagement^^" )

Bon. Je fais quoi, je mets une date au pif?^^
 
You Rock !: Lol'ô