Une méthode controversée pour choisir le sexe de son futur enfant

Clémence Boyer

Rédactrice en chef
Équipe Rockie
21 Nov 2018
649
3 686
93
30
Dans mon précédent poste de journaliste aux Echos Start, je recevais régulièrement des messages de jeunes hommes et femmes me présentant leur projet de création d’entreprise.
Un jour, j’ai été contactée par Sandra Ifrah, la fondatrice de MyBuBelly qui se présente comme “le premier coaching en ligne qui vous aide à choisir le sexe de votre bébé naturellement”.
MyBuBelly veut influer sur les jeux de l’amour et du hasard
En lisant ça, j’étais sceptique et je n’ai pas donné suite à son message. Dans mes souvenirs lointains de mes cours de SVT au collège, le sexe de l’enfant est défini par la rencontre de deux gamètes. L’ovule donne toujours un chromosome X, le spermatozoïde, un X ou un Y.
Et sauf à intervenir médicalement pour trier les spermatozoïdes ou les embryons avant de les implanter dans l’utérus, seul le hasard est à la manoeuvre pour donner naissance à un bébé XX (sexe féminin) ou XY (sexe masculin).
(Et je précise que cette définition est un peu simpliste, puisqu’elle laisse...
Lire la suite ...


 

Ecureuille

S'émerveille du monde
2 Jan 2019
1 904
25 499
113
J'avais une très nette préférence pour une fille, mais pour le coup ça m'est pas venu à l'idée de faire qqch pour favoriser ça via l'alimentation etc. :hesite: Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de pouvoir choisir, trop de dérives possibles...
 

Valaya

Déesse oui oui rien que ça !
3 Jan 2019
147
925
93
Saint-Lumine de Clisson
Bienvenue à Gattaca !

Même si au fond certains ont une préférence on devrait aimer son enfant peut importe son genre...et c'est sympa de découvrir ce que mère nature a choisi.

Cela ne vaut pas mieux que ceux qui font plusieurs enfants parce que les premiers sont soit des filles soit des garçons et ils veulent l'autre sexe. C'est que les premiers sont pas assez bien ?! :annoyed:
 

Ann Ha

Well-known member
6 Jan 2019
2 506
26 173
113
31
Moi ça me fait gravement flipper. Je sais ce que je préférerais avoir, mais... Imaginez l'horreur si au lieu d'être une moitié du monde opprimée, le genre féminin devenait une minorité opprimée...
J'en ai froid dans le dos d'avance.
 

Aribeth

La roue tourne
6 Jan 2019
786
6 746
93
Mais plus sérieusement, ce truc c'est du flan non ? on va pas se mettre à faire subitement 90% de garçons parce qu'on s'est mis à la viande rouge ??
C'est juste une arnaque intelligente : satisfait ou remboursé, quand tu as une chance sur 2 de satisfaire et que tu fais payer très cher, c'est juteux...
 

Thorn

Je reviens des Enfers, laisse-moi danser le club.
2 Jan 2019
343
1 131
93
Dans l'absolu, le principe de l'appli ne me choque pas, parce qu'il relève de la croyance plus que de la science, mais je trouve vraiment stupide d'aller débourser 150€ par mois pour ça. Qui peut être à ce point déterminé à choisir le sexe de son gosse ?
Si les conseils "miracles" ne fonctionnent pas et que l'enfant n'est pas du sexe souhaité par les parents, il se passe quoi ? Il sera moins aimé ?
 
Dernière édition:

couettecouette

Well-known member
4 Jan 2019
909
5 561
93
Et les filles sont autant remuant que les garçons si ce n'est plus...les miennes confirment cette exception.

Je connais déjà cette soit disant façon de faire....
Il y a aussi le régime du dr papa...( plus trop sûre du nom.) Mange sucre pour une fille et sale pour un garçon...il paraîtrait que ca influe sur la flore vaginal et donc que ca favorise les spermatozoides si c'est plus acide ou pas...
 
Dernière édition:

Iroise

Ceci n'est pas une potence. Je crois.
3 Jan 2019
68
455
53
@Thorn je suis d'accord avec toi. Mais finalement, même en plaçant ça du côté de la croyance, ça reste dangereux, dans la mesure où là, on est face à une croyance (pour brasser large : "les enfants n'ont pas la même valeur en fonction de leur sexe") qui peut avoir une incidence sacrément grave :erf:
Et qui reflète une organisation genrée de la société tout aussi délicate, où les valeurs associées au genre féminin sont dévalorisées par rapport à celles associées au genre masculin : franchement, je ne pense pas que parmi les utilisat·eurs·rice·s, beaucoup se soient dit "tiens, et si on faisait un garçon, comme ça on lui offrira des poupées à Noël, on lui apprendra à être discret en société et, pourquoi pas, à pleurer devant Bambi ?" :cretin:
 

Thorn

Je reviens des Enfers, laisse-moi danser le club.
2 Jan 2019
343
1 131
93
@Iroise Je suis bien d'accord avec toi, ces parents sont pleins de préjugés sexistes, et il faut le combattre. Ce que je veux dire par "ça ne me choque pas", c'est que de toute façon, les actions des parents n'auront a priori pas d'incidence sur le sexe de leurs enfants. Le jour où on pourra choisir le sexe de ses gamins en laboratoire, je bondirais un peu plus. :yawn:
 
Dernière édition:

Derniers messages