Trop ou pas assez “féminine” : quand tes collègues passent leur temps à juger ton apparence

Clémence

Rédactrice en chef
Équipe Rockie
21 Nov 2018
405
1 875
93
29
#1
 

Avant le lancement de Rockie, j’avais demandé à nos abonné·es à la newsletter (si tu n’en fais pas partie, tu peux t’inscrire ici) de me parler de leurs expériences de travail dans un milieu majoritairement masculin.
J’ai reçu énormément de témoignages, et parmi eux, plusieurs femmes m’ont raconté qu’elles faisaient attention à la manière dont elles s’habillaient.
Pour éviter les remarques ou les regards gênants, elles renonçaient par exemple à porter des jupes ou des décolletés.
Juger le professionnalisme d’une femme à la longueur de sa jupe
Ça m’a surprise trente secondes -j’ai la chance d’avoir travaillé dans des environnements plutôt cools- puis ça m’a mise en colère. J’enrage de constater que des hommes (et parfois des femmes) se permettent encore en 2019 de juger le professionnalisme ou la moralité d’une femme à la longueur de sa jupe et à la profondeur de son décolleté.
Et pas la peine de venir me rétorquer que les hommes aussi ne peuvent pas s’habiller comme ils le...
Lire la suite ...
 
Dernière édition:

Ann Ha

Well-known member
6 Jan 2019
836
6 549
93
30
#2
J'ai toujours été dans un environnement pas trop relou (quoique très masculin), alors ça va, mais quand même le jean basket permet de faire de ma tenue un non sujet et c'est reposant.
 
You Rock !: Polaire

Marijake

New member
3 Jan 2019
7
15
3
#3
Je travaille depuis plus de 10 ans en bureau d'étude en bâtiment, donc grosse majorité masculine; au début je faisais attention aux commentaires, si j'étais négligée, le lendemain je faisais des efforts avec maquillage, petite jupe, ou à l'inverse si j'accrochais trop le regard, je portais le lendemain des vêtements plus tranquilles...
Et puis j'ai décidé de m'en foutre complètement! au fil de mes lectures (merci madmoizelle; ) ) et de ma prise d'assurance dans mon métier.
Rien n'est gagné pourtant: il y a quelques jours, en salle de pause, alors que je suis enceinte de 6 mois, on m'a fait sous couvert de blague la remarque que je n'étais pas assez sexy...j'ai rétorqué que je n'étais pas là pour faire plaisir à ces messieurs, que je suis là pour travailler et rien d'autre.
Je me dis que petit à petit les mentalités sur ces sujets vont évoluées, elles l'ont déjà pas mal fait entre le moment où j'ai commencé et aujourd'hui et surtout que nous avons le devoir en tant que femme dans ces milieux de faire comprendre aux hommes que nous ne sommes pas là pour faire "joli".
 

happydrunkmouse

Ouais, ma tête en gros plan, c'est un peu flippant
3 Jan 2019
79
250
33
#4
J'ai aussi une histoire similaire.

Il y a deux ans, je travaillais au Lycée Français de Madrid, et en Septembre, il peut faire facilement 40 degrés. J'étais assistante de communication, donc je n'avais pas de relation directe avec les collaborateurs extérieurs et très peu avec les élèves, surtout en début d'année.
L'environnement dans l'administration de ce lycée était franchement odieux, et tout le monde s'habillait en mode hyper classe et classique, type grande entreprise, même si c'était juste un lycée. Tout le monde parlait sur tout le monde, et bien sûr, les tenues y passaient aussi.

Donc un jour, 38 degrés, j'arrive en short. La proviseure me regarde avec des yeux ronds, puis plus tard vient me sermonner en me demandant de plus venir en short, car ils demandaient à leurs élèves de ne pas venir dans de telles tenues (alors que bien sur, plein de filles avaient des shorts et des jupes très courtes, et c'est bien normal quand il fait si chaud !).

J'ai passé les deux mois suivant à crever de chaud dans des tenues bien trop longues pour le temps...
 
M

Mawouitewese

Guest
#5
Le parallèle avec la politique est bien trouvé. Si les gens ont fait des remarques sur la robe de Cécile Duflot, c'est surtout parce qu'ils n'avaient pas envie de l'écouter parler. La robe n'est qu'une excuse. Quand on est entourés de gens intelligents, on a pas ce genre de soucis et par intelligents je veux dire socialement. Les gens qui perdent leur temps à nous juger sur nos tenues, le font car ils n'ont que ça a faire..que ça a penser..J'ai travaillé dans des boites où je pouvais porter ce que je voulais et je n'avais jamais aucune remarque. Là je suis dans une grande boite, ou les gens aiment bien juger, parler dans ton dos. Et en effet, je suis souvent en pantalon et de temps en temps ça me prend, je mets une jupe, dans ces cas certains mecs me regardent étonnés..ça ca va encore, mais alors l'été..! La plupart de mes robes d'été sont soit moulantes, soit un peu décolletées et alors là, bonjour les regards lubriques, les louchages dans mon décolleté.

Je n'ai jamais compris ça. Avant les années 90 la robe c'était la tenue de prédilections des femmes, et maintenant quand on en porte une les gens sont choqués. Genre, "cachez ces formes que je ne saurais voir". Nan mais je suis une femme, j'ai des formes, oui..j'ai rien inventé là, depuis quand c'est choquant? Et quand je parle de robes je parle de robes classiques, je viens pas au bureau en nuisette hein..Et comme je bosse qu'avec des vieux, c'est d'autant plus gênant de les voir me mater comme si j'étais le péché en personne.

Pourtant je fréquente aussi les collègues de mon mari, et eux s'en foutent complètement de comment je m'habille. Mais bon, honnêtement je sais que c'est par respect pour mon mari et donc pour moi. Parce que je les entends parler des femmes qui passent devant eux à la machine à café. Et ça fait mal aux oreilles..."celle là je lui ferais bien ci, bien ça" "ouais le gros cul de ouf.." de vrais gamins..
 

Lilie31

New member
22 Jan 2019
3
8
3
Toulouse
#6
Pour ma part ce n'est pas dans le boulot que j'ai pu avoir des remarques, mais des remarques des gens avec qui je bossais sur des tenues en dehors du boulot :rolleyes:
Pour mon précédent boulot en grande distribution j'étais toujours en jeans, bien plus pratique surtout quand tu bosses au rayon jardin avec le terreau qui salit tout!!
Par contre j'adore mettre des robes et des jupes, du coup quand je bosse pas je me chouchoute ;) et alors là si quelqu'un du boulot me voyait comme ça j'avais droit à "tu t'habilles en fille toi?!" de la part d'hommes comme de femmes :cautious: et bien d'autres remarques tout aussi sympathique :sick:
 
You Rock !: Lataie et Absynthe

grenouilleau

Well-known member
9 Jan 2019
180
1 180
93
#7
[...]
Donc un jour, 38 degrés, j'arrive en short. La proviseure me regarde avec des yeux ronds, puis plus tard vient me sermonner en me demandant de plus venir en short, car ils demandaient à leurs élèves de ne pas venir dans de telles tenues (alors que bien sur, plein de filles avaient des shorts et des jupes très courtes, et c'est bien normal quand il fait si chaud !).

J'ai passé les deux mois suivant à crever de chaud dans des tenues bien trop longues pour le temps...
Je ne sais pas dans quelle mesure tu étais limitée dans ta réaction (est-ce que tu dépendais de la proviseur en question pour garder ton poste, est-ce qu'elle pouvait faire pression), mais tu n'étais pas obligée de lui obéir, tu pouvais faire valoir l'impératif de santé (38°).
L'employeur a une obligation de santé/sécurité envers ses salarié.es !

Au cas où, je signale qu'il existe des consultations d'avocats gratuites et anonymes à la mairie de Paris (pour les franciliennes), ça peut aider parfois (dans ce cas par ex).

Edit : pour en savoir plus sur l'obligation en question, voir cette fiche (notamment onglet "conséquences en cas de non-respect des règles")

C'est une information théorique pour le cas où cela pourrait servir, je sais bien qu'en pratique le chantage à l'emploi empêche souvent les salarié.es, dans les faits, de faire valoir leurs droits.
 
Dernière édition:
You Rock !: Lataie

SoldatLouise

Well-known member
4 Jan 2019
88
351
53
#8
Moi j'ai eu le problème inverse. Je sors d'une entreprise où la conception de la féminité est bien particulière et je rentrais absolument pas dedans.

Je suis du genre jean/veste de costume/t-shirt a tendance geek, bottine ou basket en temps normal et jean/chemise noeud pap bottine pour les rdv. En plus a part les jours de rdv sous la chemise, j'ai décidé de ne plus mettre de soutien gorge parce que je ne supporte plus ça.

Eh bien on a chargé ma dernière chef de tenter de me faire changer. Et je sais que ça parlait beaucoup derrière mon dos. Un après midi ma chef sous couvert de la jouer sympa m'a dit de ne plus mettre de nœuds papillons, m'a attaqué sur mes t-shirt et mon non port de soutif.

Alors que mes collègues hommes au t-shirt geek et aux noeuds pap' on leur a jamais rien dit.

Et l'été dernier, mon dernier dans la boîte, il a fallu que je me batte : le short a été autorisé aux hommes car pas de clim dans les bureaux et que c'était une étuve. Il a fallu que je me batte n'aimant pas les jupes et les robes pour moi aussi pouvoir venir en short. On m'a même obligé à amener le genre de short que je voulais mettre pour me le "valider".

De toute façon, j'ai compris bien après que j'étais trop "lesbienne visible" pour eux. Mes collègues gay ça allait parce que l'un était très ancien et son père était le banquier de la boîte, l'autre avait assez de répartie et était le chouchou de la DG et mon autre collègue goudoue est plus lesbienne invisible que moi.

Ma nouvelle boîte est très chouette là dessus, tout le monde jusqu'a ma DG a adoré mon noeud pap' au dîner de Noel. Mes t-shirts font sensation. Et personne ne me brime plus pour cela.
 

Nedjma

Punk bibliothécaire
3 Jan 2019
627
1 966
93
#9
Eh bien, à vous lire il y a encore du boulot :erf:

Pour ma part j'ai de la chance, je n'ai jamais eu de remarque à mon travail. Je peux venir en jean-baskets comme en petite robe.
Par contre des remarques sur les autres, oui j'en entends de la part de certaines collègues ... Donc bon, je ne me fais pas trop d'illusions sur ce que l'on pourrait dire derrière mon dos à moi :shifty: Mais bon, au moins je n'ai jamais eu de remarque frontale de quelqu'un se sentant dans son bon droit de me dicter comment m'habiller.
 
You Rock !: Polaire et Marijake

Kitchie

Well-known member
3 Jan 2019
156
991
93
#10
@Nedjma il me semble que les remarques ne sont que très rarement frontales, en tous cas dans les milieux civilisés où les gens sont globalement polis et évitent de faire des remarques désagréables aux autres. En revanche pour ma part j’ai très tôt adopté le jean baskets. Je pense que c’est tout simplement parce que c’est mon style, c’est ce qui me plaît et je l’assume. En revanche je travaille en entreprise et j’ai souvent eu l’impression que ce style « décontracté » comme ils disent, passait mal. Et ce même si ma tenue était bien plus soignée et stylée que celle des autres dont le goût vestimentaire était pour le moins douteux. J’ai souvent eu l’impression que ça me décrédibilisait dans ma fonction et qu’un pantalon de tailleur moche informe et noir avec des bottines serait mieux passé (avec une veste si possible). Mais tant pis j’ai toujours tenu et ce malgré les années (qui font qu’on te le pardonne encore moins que quand tu es junior, même si en théorie tu devrais avoir de moins en moins besoin de soigner ta tenue vestimentaire pour te crédibiliser professionnellement.)
 

Nedjma

Punk bibliothécaire
3 Jan 2019
627
1 966
93
#11
@Kitchie mais du coup pour reprendre ton exemple perso, on reprocherait aussi à des mecs de s'habiller décontract' ? Ou bien tu le ressens vraiment comme une critique liée à ton genre ?
 

happydrunkmouse

Ouais, ma tête en gros plan, c'est un peu flippant
3 Jan 2019
79
250
33
#12
Je ne sais pas dans quelle mesure tu étais limitée dans ta réaction (est-ce que tu dépendais de la proviseur en question pour garder ton poste, est-ce qu'elle pouvait faire pression), mais tu n'étais pas obligée de lui obéir, tu pouvais faire valoir l'impératif de santé (38°).
L'employeur a une obligation de santé/sécurité envers ses salarié.es !

Au cas où, je signale qu'il existe des consultations d'avocats gratuites et anonymes à la mairie de Paris (pour les franciliennes), ça peut aider parfois (dans ce cas par ex).

Edit : pour en savoir plus sur l'obligation en question, voir cette fiche (notamment onglet "conséquences en cas de non-respect des règles")

C'est une information théorique pour le cas où cela pourrait servir, je sais bien qu'en pratique le chantage à l'emploi empêche souvent les salarié.es, dans les faits, de faire valoir leurs droits.

J'ai pas raconté tout l'histoire mais en gros je me suis faite harcelée pendant 8 mois par toute la communauté administrative, et j'etais a l'etranger, du coup j'ai complètement perdu mes moyens (c'était ma première expérience professionnelle) et j'ai rien fait (à part démissionner). Et oui, la proviseure aurait pu me virer pour ça vu la garce que c'était (pour etre TRES polie.).
 
You Rock !: In_Wonderland

grenouilleau

Well-known member
9 Jan 2019
180
1 180
93
#13
@happydrunkmouse Ah ben ça m'étonne pas plus que ça, le peu que j'ai lu laissait penser qu'effectivement y avait de l'abus.
J'espère en tout cas que ce passage n'a pas été trop dur à vivre, le harcèlement c'est jamais facile à supporter.
 
3 Jan 2019
17
77
13
#14
On nous apprend (plus ou moins implicitement) qu'une femme qui s'habille "court" le fait pour la séduction. Plus jeune, je pensais aussi qu'une femme qui mettait un grand decolleté le faisais pour attirer l'attention. Mais en fait, peut etre pas, elle a peut etre chaud, a envie de s'habiller comme ça.
 
13 Jan 2019
6
29
13
#15
Je remets pas du tout en question les témoignages mais je m'estime chanceuse parce que je suis très largement épargnée par ce genre de commentaire, alors que je suis aussi dans une équipe majoritairement masculine (après, dans l'ensemble de la boîte c'est assez paritaire, mais dans mon service, on est 2 pour 20 hommes !). Quand il m'arrive de me maquiller (assez rarement pour qu'on le remarque) j'ai parfois des remarques mais c'est plutôt juste des gentiment compliments, et la plupart du temps venant plutôt des femmes d'autres services.

En même temps je ne sens aucune pression du tout sur le style vestimentaire et l'apparence en général dans ma boite. A la limite un mec qui vient en costard a plus de risque de se prendre des remarques, tellement ça sortirait du lot.

J'ai beaucoup de chance sur ce point parce que que ce soit en tant que femme ou en tant qu'individu je me sens complètement libre, de m'habiller comme je veux, sans qu'on me force à me mettre plutôt en robe par exemple. Je supporterais pas d'avoir un dressing code au boulot, d'ailleurs c'est sans doute le genre de chose qui me feraient refuser un job.

Ça empêche pas qu'on ne m'écoute pas autant qu'un homme, qu'on me reproche de couper la parole quand les mecs font ça toute la journée sans se prendre de remarque, qu'on trouve "normal" d'être payé plus que moi, ou qu'on ait du mal à m'accorder de la légitimité, ceci dit. Mais c'est au moins ça en moins.
 
You Rock !: happydrunkmouse
24 Jan 2019
5
45
13
#16
Je commente sur la forme et non sur le fond mais, à propos de la phrase "Et pas la peine de venir me rétorquer que les hommes aussi ne peuvent pas s’habiller comme ils le veulent au travail. "
Je vois de plus en plus de gens utiliser "aussi" dans des phrases négatives. Est-ce que vous vous êtes ligués pour faire disparaître le terme "non plus" de la langue française ? :eek:
 

happydrunkmouse

Ouais, ma tête en gros plan, c'est un peu flippant
3 Jan 2019
79
250
33
#17
@happydrunkmouse Ah ben ça m'étonne pas plus que ça, le peu que j'ai lu laissait penser qu'effectivement y avait de l'abus.
J'espère en tout cas que ce passage n'a pas été trop dur à vivre, le harcèlement c'est jamais facile à supporter.
Eh bien, j'en suis arrivée à en faire une dépression les mois précédents ma démission, et quand je suis rentrée en France, ma confiance en moi était à - 5. Mais au final, la reconstruction après ça m'a beaucoup appris, et m'a permis de retrouver une vraie confiance et de ne plus me laisser marcher dessus. :) Et pour la grosse blague - c'était un service civique. ;)
 
You Rock !: grenouilleau

happydrunkmouse

Ouais, ma tête en gros plan, c'est un peu flippant
3 Jan 2019
79
250
33
#18
Je pense que le problème est aussi plus profond que le milieu du travail.

Quand pendant toute l'enfance / l'adolescence, on te bassine avec des "règles de bienséance" débiles du genre "les garçons peuvent roter et pas les filles car c'est vulgaire", "ne t'assois pas comme ça", "comment ça du veux mettre du maquillage au lycée ? C'est vulgaire pour une jeune fille, tous les garçons vont vouloir te sauter dessus !" "Ah non, tu vas pas à la boum de Machin avec une tenue aussi courte !" "Les shorts et débardeurs au collège c'est interdit !" "inserez autre débilité ici"

Et que tout ça est bassiné par tes profs et famille dès que t'as 10 ans, que du coup tes copines t'en rajoutent une couche parce que c'est à l'époque où tout le monde se cherche, eh bien tu m'étonnes que ça donne des environnements de travail tels une fois adulte.

Personnellement je considère qu'une grosse part de ma construction d'adulte a été de déconstruire énormément de "leçons toxiques" apprises et assimilées pendant l'enfance.

Je sais pas comment ce serait possible, mais il faudrait attaquer le problème à tous les niveaux à la fois, pas juste dans les bulles séparées de l'école, de la famille, du travail.

(ce ne sont que mes opinions, hein)
 

Kitchie

Well-known member
3 Jan 2019
156
991
93
#19
@Kitchie mais du coup pour reprendre ton exemple perso, on reprocherait aussi à des mecs de s'habiller décontract' ? Ou bien tu le ressens vraiment comme une critique liée à ton genre ?
En fait, je ne sais pas mais je pense que c’est beaucoup moins bien accepté et beaucoup plus « visible » du fait que je suis une femme. Tous les mecs ne sont pas en costume loin de là et ça passe beaucoup mieux il me semble. Mais une femme en jean baskets dans un milieu un peu conservateur et rétrograde c’est mal vu. Pour le coup je crois que jupe et décolleté ça passerait mieux, ça correspondrait mieux à ce qu’on attend de moi, ce qui est tout aussi sexiste, tout le monde est d’accord là dessus.
 
You Rock !: Nedjma et Lataie

Nedjma

Punk bibliothécaire
3 Jan 2019
627
1 966
93
#20
(ce ne sont que mes opinions, hein)
Mais elles sont très pertinentes !

@Kitchie merci d'avoir pris le temps de me répondre :fleur: Encore une fois je n'ai jamais travaillé dans un endroit où le dress code était différent entre hommes et femmes. C'était soit un uniforme, soit relativement libre. Par exemple, ça le ferait pas de venir en jean troué/tee-shirt à tête de mort, mais c'est autant pour les hommes que pour les femmes.
De même quand je cicatrisais de mon tatouage de dos, je n'ai pas porté de soutif pendant plusieurs semaines et je n'ai jamais eu la moindre remarque ou regard bizarre.
Du coup ça m'intéresse toujours de savoir comment ça se passent pour celles qui n'ont pas cette chance.
 
You Rock !: happydrunkmouse