Tout ce que le scoutisme m’a apporté depuis vingt ans

Clémence Boyer

Rédactrice en chef
Équipe Rockie
21 Nov 2018
644
3 577
93
30
J’ai découvert le scoutisme à dix ans, et depuis, je n’ai jamais vraiment raccroché ma chemise et mon foulard. Si tu ne connais pas très bien cet univers, tu te demandes peut-être pourquoi j’en parle sur un magazine comme Rockie. N’est-ce pas un mouvement de jeunesse très traditionaliste aux vagues relents fachos et intégristes ?
Sache d’abord qu’il existe une multitude de mouvements de scoutisme différents dans le monde. Rien qu’en France, il existe plusieurs dizaines d’associations avec des approches pédagogiques radicalement différentes et qui s’adressent à toutes les confessions : catholiques, protestants, musulmans, juifs, bouddhistes ou même laïques.
Devenir adulte grâce au scoutisme
Pour ma part, je fais partie des Scouts et Guides de France (SGDF pour les intimes), le mouvement qui compte aujourd’hui le plus grand nombre d’adhérents et d’adhérentes dans notre pays. Historiquement d’inspiration catholique, il est dans les faits ouvert à toutes et tous.
Mon expérience au sein...
Lire la suite ...
 
Dernière édition par un modérateur:

cilijoya

Carabistouilles !
2 Jan 2019
872
3 548
93
Je suis assez mal à l'aise face à cet article...

J'ai une toute petite expérience du scoutisme qui ne s'est pas très bien passée. C'était aussi avec les scouts et guides de France. J'ai essayé d'y aller ado avec une de mes amies. J'étais la nouvelle dans un groupe qui se connaissait depuis plusieurs années, athée, je découvrais ma bisexualité et ça a été plutôt compliqué. Il y avait des temps de "réflexion" qui en fait étaient des temps de prière déguisés puisque la réflexion démarrait autour de textes de l'évangile ou de philosophie catholique, des messes de départ et retour de camps, des réflexions sur la vie qui me faisaient toujours me sentir à part et qui me laissaient perplexes parce que pas toujours convaincue que les options correspondaient à ce que j'attendais de la vie. Le seul truc qui me plaisait c'était l'aspect vie dans la nature et les bons moments avec mes amies mais j'avais déjà ces 2 aspects par une autre association locale non confessionnelle qui organisait aussi des camps. J'ai donc arrêté le scoutisme au bout de 2 ans.

Ce qui me met mal à l'aise dans le fait de voir ce genre d'articles sur Rockie, c'est l'aspect religieux. Certes, dans les faits, les scouts et guides de France disent accueillir tout le monde mais quand même ça reste assez catholique. Les SGDF travaillent avec la conférence des évêques de France, les mouvements de jeunesse catholique type ACE ou JOC, le secours catholique...D'ailleurs le lien avec l'Église est clairement exprimé par le mouvement (voir site du SGDF): "Le mouvement des Scouts et Guides de France veut témoigner du Christ et de son message d’amour pour le monde. Respectueux du cheminement spirituel de chacun, il propose de découvrir et de vivre l’Évangile comme un chemin d’ouverture et de vie. Partenaire dans le champ éducatif, pleinement engagé dans l’Église tout en étant respectueux de la religion de chacun...". Je comprends l'envie de témoigner d'une expérience positive, formatrice et marquante mais le côté mise en avant d'un mouvement religieux sur Rockie ça me dérange un peu.

Edit pour préciser mon propos: Je me serais sentie plus à l'aise avec cet article si l'aspect religieux du mouvement avait été plus clairement indiqué.
 
Dernière édition:

CCCC

Cessez ces "C" !
20 Jan 2019
3 173
24 883
113
J'ai fait du scoutisme dans un groupe très catho. Niveau jeannette, c'était la catastrophe, je me demande par quel miracle je suis restée... Maivaise ambiance, et la cheftaine avait des "chouchoutes" dont je ne faisais pas partie parce que j'étais "bizarre" (WTF ?)
Donc je suis passées aux guides assez rapidement, et là, c'était l'éclate totale ! Je me reconnais beaucoup dans ce que @Clémence a écrit.

Avec le recul, je comprends cependant ce que dit @cilijoya ... Pour moi l'aspect catho n'était pas du tout un problème, mais je comprends que ca puisse être excluant. Et le discours autour de la sexualité etait inexistant à mon époque en tous cas. Mais il faut aussi voir qu'il y a énormément de variations en fonction des chefs locaux.

J'ai aussi eu l'occasion de participer à une reunion scoute en Angleterre, je devais avoir 15 ou 16 ans. Il y avait une priere œcuménique, et il y avait effectivement des gens de confession très différente !
En Fance il faut avouer que le scoutisme non-catholique est tres marginal, non-chrétien encore plus.
 
  • You Rock !
Reactions: cilijoya

Bernie

Well-known member
24 Fev 2019
1 569
11 283
113
Scout de France de 1992 à 1997 je garde un souvenir très mitigé de cette expérience. Voici ce que j’en retiens aujourd’hui.
1/ un entre soi de gamins de même milieu dont la tolérance était plus motivée par un exercice de la charité chrétienne, pour mériter son paradis, que par une réelle volonté de rencontrer l’autre.
2/ une omniprésence de la religion et d’un certain nationalisme par les chants comme le chant scout et le chant de la promesse dont les paroles sont extrêmement gênantes
« fidèle à ma patrie, je le serai
Tous les jours de ma vie, je servirai »
« Seigneur Jesus apprenez nous (...) à vous servir comme vous le méritez »
3/ à mon époque, des conditions de sécurité très limites : envoyer 5 gamines de 12 ans en « raid », c’est à dire en vadrouille pendant 3 jours, sans argent ni bouffe et à devoir trouver gîte et couvert chez des inconnus.
Certes, je sais monter une tente dans un temps record, faire tous les noeuds possibles, lire une carte et me diriger n’importe où. Mais ça ne suffit pas par rapport à tout le reste. Les choses ont peut-être changé aujourd’hui mais j’ai des doutes surtout quand je vois la recrudescence de groupes de scouts d’Europe et de Scouts unitaires de France autour de moi. Et les scouts laïques n’existent que de manière marginale.
 

Nancy Drew

Well-known member
6 Jan 2019
120
487
63
Personnellement, je n'ai été que cheftaine, dans un groupe de la banlieue aisée de Lille. J'ai aussi eu une expérience mitigée.
Un super BAFA scout, j'ai rencontré plein de gens très bien (et certains que je connaissais du lycée parce que j'étais dans le privé et que j'avais fait ma terminale dans le même que certains).
Maintenant, c'est pour moi une organisation religieuse, point. Il y a des groupes plus ou moins ouverts. Mais je n'ai pas connu autant d'ouverture d'esprit que dans le monde du rugby (et pourtant, j'en ai chié et j'ai écrit des articles sur madmoiZelle à ce sujet). On est obligés d'aller à la messe le dimanche en camp d'été (en tous cas, c'était le cas dans mon groupe), on allait à la messe le dimanche pendant notre BAFA, on apprenait aux petits à parler de leur foi.
Et au final, dans mon groupe, c'était une certaine catégorie de la population (des familles nombreuses, des parents qui nous laissaient leurs gamines pendant deux semaines alors qu'ils partaient en Égypte et étaient de fait, injoignables, d'autres qui déploraient le fait qu'on aient une gamine "bizarre" chez nos guidouilles). Il y en a qui ont râlé parce que l'année du grand Jamborée à 5000 (super expérience pour les enfants quand même, des scouts et guides de toute la France... etc), les deux semaines leur coûtaient 250€ (une colo linguistique de 13 jours en France coûte 1100€).
En fait, les enfants, surtout jusqu'aux guides (les caravelles de mon groupe étaient 4 et toutes des pestes) étaient tolérants. Mais pas les parents...
Et puis, notons aussi que c'est une organisation catholique (ou chrétienne si on veut arrondir un peu) qui possède un château (ouioui: https://jambville.sgdf.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=51&Itemid=48&lang=fr ) et qui au niveau national, a une certaine idée de l'éducation.
Attention, je ne dis pas que c'est la pire chose qui peut arriver à un enfant. Il y a de supers groupes, supers chef.taine.s, super gosses, super parents. Mais si j'avais su (je suis entrée parce qu'une amie m'a demandé de participer avec elle), je serai plutôt allée aux Eclaireurs, et c'est plutôt là que j'enverrai mes enfants. ( https://www.eedf.fr/scouts-laiques/ )
Par contre, je ne pense pas que cet article n'a rien à faire sur Rockie. Ce n'est pas la foi, ou la religion, qui sont mauvaises, mais ce qu'on en fait. Je ne suis pas croyante, je ne le suis plus depuis le collège, mais chacun sa voie. Du moment qu'on n'impose pas une manière de penser et de voir le monde à des enfants en fonction d'une religion sous couvert d'une association éducative, ça me va. Et beaucoup de groupes vivent avec leur temps et n'imposent pas ce genre de choses. Ce que j'y ai apprécié justement, c'est que dans certains, on pousse plutôt les enfants à réfléchir à leur rapport à eux-mêmes, à l'autre, au monde. Certes, dans la tradition chrétienne, puisque c'est ce qui porte ce mouvement, mais on ne se balançait pas des texte d'évangiles à tout bout de champ. On préférait utiliser des situations vécues par nos jeunes à l'école, au collège, à la maison. On parlait de jalousie entre frères et soeurs, entre copains, de peur de ne pas réussir dans la vie, ce que ça veut dire, etc...
Bref, je suis naze là mais vous voyez l'idée. Tout n'est jamais tout noir, ou tout blanc.
 

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
1 111
5 532
113
J’avoue être intriguée par le concept de « les SGDF sont composés de personnes de croyantes ou non et de toutes religions ». En tout cas il y a 25 ans je n’y ai croisé absolument que des catho (en même temps j’ai appris il n’y a pas longtemps que les groupes étaient mixtes garçons/filles donc je me suis dit que c’était une autre évolution).
Mon expérience chez les guides n’a pas été concluante mais vu mon investissement dans les aumôneries de Paris c’est clairement pas la religion qui a été un frein.
Et si l’une ou l’autre de ces expériences me semble vraiment géniale dans la construction de pleins d’ados et de jeune adultes dire qu’il n’y est pas question de religion me semble vraiment être de la truanderie (intellectuelle s’entend).
Après, je suis communiste révolutionnaire, militante au planning familial et j’aurais tout donné pour me marier dans le château de Jambville (j’ai malheureusement pas assez d’amis pour ça) rien que pour vivre se moment au même endroit que là ou j’ai vécu des rassemblements de jeunes catho incroyables (le Frat est aussi une agence matrimoniale énorme).
Je trouve ça bien qu’on en parle dans Rockie mais pas qu’on essaie d’en faire un truc qu’il n’est pas.
Je pense que la plupart des croyants ne sont pas le problème (et certains sont très clairement des victimes de la minorité visible), c’est les institutions religieuses le problème, plus exactement les politiques qu’elles mènent pour appuyer les stratégies les plus réactionnaires.
Je pense réellement que se sont mes convictions religieuses (d’égalité absolue de tous) qui m’ont forgé mes idées communistes et féministe. Par contre je suis totalement consciente que l’Eglise est un problème
 

Mad_Ame

L'enfer ou le butin
5 Jan 2019
1 130
13 776
113
"World Thinking Day, une journée célébrée par les Scouts et Guides du monde entier."
Sauf par les BSA, "Dieu merci" :stare:
Bien déçue que l'article ne mentionne pas le monumental scandale de pédophilie que l'organisation a couvert durant 50 ans :lunette:

J'ai pas fait les scouts mais j'ai déjà fait la bringue avec les chefs entre de 2 débarquements d'enfants, on avait un spot camping pas loin de leur camp d'été; et ben ça r(p)igole :lol:
Ici on a la chance d'avoir les Éclaireurs donc quand notre fille sera en âge on voudrait voir comment ça se passe et si ça l'intéresse l'y inscrire. A priori, à 2.5ans elle aime déjà les soirées au coin du feu en forêt, vadrouiller en montagne et dans les champs, se baigner dans les ruisseaux et ramasser du bois, apprendre les noms de la flore et de la faune, et aime particulièrement les oiseaux -ce qui m'oblige à moi aussi me remettre à niveau, c'est dingue tout ce que j'ai pu oublier avec le temps!- donc ça sera peut-être pas difficile de maintenir son niveau d'intérêt pour la Nature et la Débrouille.
On vit dans un département montagnard Nature et Sport, on fait du scoutisme familial tous les jours :cretin:
 

CCCC

Cessez ces "C" !
20 Jan 2019
3 173
24 883
113
@pravda1917 les scouts communistes, ça a existé en France !

La conversation m'y fait penser... Je l'ai dit : j'étais dans un groupe qui pratiquait le catholicisme de manière très assidue (messe le dimanche, prières plusieurs fois dans la journée, benédicités & grâces, etc.)
Ce que je n'ai pas dit, c'est que j'étais dans un groupe non-mixte, et pour moi ça a été mon premier pas dans le féminisme. Je sais, ça peut paraître paradoxal, mais pour moi la non-mixité sous certaines conditions permet aux adolescentes de prendre parole, de s'affirmer, d'agir, sans se penser par rapport à des garcons, etc.
En plus, pour moi mes meilleurs souvenirs de scoutisme ont rapport au fait que mes vacances scoutes m'ont permis d'avoir un rapport beaucoup plus décomplexé à mon corps, ce qui n'aurait pas du tout été possible si notre groupe avait été mixte. ( :puppyeyes: souvenirs émus de ce dîner à Barfleur en equipe ou nous avons décidé de manger en petite culotte car nous avons été trempées par un gigantesque orage... Je ne crois pas que j'aie beaucoup mangé car j'ai passé le dîner à rire...)

A ceci près que :
- Je ne suis pas sûre que ce soit forcement vrai pour les garçons... Leurs groupes avaient l'air de partir beaucoup plus vite dans le delire de compétition... (mais bon, ca encore, ce sont les chefs qui insufflent la dynamique !)
- Je suis très "bisounours" et j'aime tout le monde. J'ai peut-être hyper bien vécu le scoutisme parce que je m'entendais bien avec tout le monde, de la meuf bizarre à l'humour noir à celle qui n'a jamais vécu dans un environnement catho et qui était complètement paumée pendant les prières, à la meuf hyper masculine qui avait les compétences (et la coiffure !) de MacGuyver... Passer un camp avec elles m'a beaucoup ouvert l'esprit et j'ai trouvé ça génial, mais à la réflexion tout le monde ne l'a peut-être pas vecu de la même manière.

Sur les normes de sécurité, c'est clair que j'aurais du mal à accepter que ma fille fasse ce que j'ai fait. Pourtant les raids d'exploration ou les raids de progression font partie de mes meilleurs souvenirs...
 

Lolita

Petite mais féroce
3 Jan 2019
915
6 119
93
Mon frère a été scout (pas moi) chez les scouts et guides de France, dans un groupe un peu catho mais pas trop (puis on a tous fait du cathé donc c'est vraiment quelque chose qui ne me dérange pas) . J'ai la moitié de mes cousins et cousines qui en ont fait au même endroit.
C'est vraiment une belle expérience (debrouillardise, voyages, équipe, projet) et j'aimerais que mes enfants puissent vivre ça aussi. Je préférerais les éclaireurs mais il n'y a pas beaucoup de groupes et aucun à moins d'une heure de route...
 
  • You Rock !
Reactions: CCCC

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
1 111
5 532
113
@CCCC ça raisonne beaucoup ce que tu dis parce que pour moi aujourd’hui c’est une évidence que là non mixité choisie peut être un outils féministe d’enpowerment (désolée je ne sais pas l’écrire). J’ai été assez vite convaincue de la nécessité de moment de non mixité dans le cadre d’une organisation politique ou syndicale quand une femme en faisant la demande. Pour autant, quand j’ai tenté l’expérience scout c’est vraiment ça qui m’a dérangé. Je n’est jamais pensé que les filles étaient des pestes les unes avec les autres et autres poncifs du genre (je fait un jeu de mot involontaire ^^) mais c’était une situation qui ne me convenait pas ado
 
  • You Rock !
Reactions: CCCC

Zibzob

Member
25 Jan 2020
2
7
3
Merci Clémence pour cet article !
Je me reconnais beaucoup aussi dans ce qui est décrit. J'ai moi aussi rejoins les scouts grâce à mon meilleur ami quand j'étais en primaire, et depuis je n'ai jamais décroché !
J'y ai gagné de super amitiés qui dureront encore longtemps, et moi aussi j'ai rencontré mon mari dans la plus grande agence matrimoniale du pays !
J'en ai aussi tiré des compétences professionnelles, puisque j'occupe actuellement un poste où je drive des groupes à longueur de journées pour leur apprendre à faire ensemble... Et j'ai beaucoup de responsabilité même si je suis encore très jeune !
Je suis un peu triste des commentaires que j'ai vu plus haut, et je voudrais apporter quelques éléments : par rapport au fait de publier sur Rockie un article qui parle d'un mouvement chrétien, je trouve moi au contraire ça plutôt chouette de pouvoir aborder ainsi simplement tous les sujets qui font nos vies...ce n'est pas du tout du prosélytisme (qui serait très malvenu je suis d'accord) mais simplement un témoignage personnel !
Je comprends que certain.e.s d'entre vous aient pu vivre des expériences négatives dans le scoutisme, qui est un mouvement effectivement où il peut y avoir beaucoup de différences selon les groupes ! Attention quand même à ne pas faire trop de généralités, je ne vois par exemple pas le rapport avec le Château de Jambville mentionné plus haut, une association qui a 70 000 adhérents peut avoir un château et un parc, pour accueillir des camps et des formations, c'est quoi le problème ?
Le scoutisme évolue beaucoup et se remet beaucoup en question, en effet aujourd'hui la plupart des groupes sont des groupes mixtes avec des filles et des garçons. C' est une bonne école de la vie avec beaucoup d'ouverture d'esprit et qui met les jeunes en action pour le monde qui les entourent ! Il y a des délégations scoutes à chaque Marche Pour le Climat, par exemple !!!
 

Bernie

Well-known member
24 Fev 2019
1 569
11 283
113
@Zibzob mon groupe, au début des années 90, était déjà mixte. D’ailleurs pas de guides, mais des louvettes, scoutes et pionnières. Dans les faits, garçons et filles se croisaient au local ou lors des week-ends de groupes mais ne faisaient pas leurs activités ensembles, sauf chez les pionnièr.es où l’on a fait des camps mixtes pour des questions d’effectifs et d’encadrement.
J’ai découvert les guidouilles, enfin, les caravelles suite à un déménagement et j’ai détesté l’ambiance « entre filles » très niaise et, sans doute à cause de la ville et du quartier, peut-être l’âge aussi , un clivage social encore plus fort.
 

cilijoya

Carabistouilles !
2 Jan 2019
872
3 548
93
@Zibzob en lisant ton com, je me rends compte que je n'ai pas été très claire dans le mien sur ce qui me mettait mal à l'aise.

Ce n'est pas tant le fait de parler de ce mouvement qui me dérange c'est que l'aspect religieux ne soit pas clairement indiqué. À part le "Historiquement c'est un mouvement d'inspiration catholique" rien ne dit dans le reste de l'article que l'aspect religieux reste important dans ce mouvement. D'ailleurs, le côté opposition entre le "historiquement" et "dans les faits" peut laisser croire que ce n'est plus le cas. D'après les SGDF eux-mêmes l'évangile reste importante dans leur pédagogie et ça me met mal à l'aise que ça ne soit pas plus clairement dit dans l'article.
 

Ap.Lo

Well-known member
21 Fev 2020
6
52
13
Je trouve un peu dommage de lire encore dans les commentaires que le scoutisme laïque est marginal. Le scoutisme à l'origine est laïque, le mouvement créé par Baden Powell n'avait rien de religieux et a ensuite été repris par des institutions. En France il y a les fameux EEDF (éclaireuses éclaireurs de France) mais aussi la FEE (federation des éclaireuses et éclaireurs) dont j'ai fait partie. Le scoutisme a pour but d'aider des jeunes à grandir, à se développer. Il permet aussi de créer des citoyens en leur apprenant la vie en communauté, le fait d'exprimer ses idées, en les sensibilisant grandement au lien avec la nature. Tout cela bien sûr en étant normalement apolitique et en laissant les jeunes se construire. Alors oui le scoutisme religieux est très présent (et pas que du côté des catholiques, il y a même les EDLN bouddhistes) mais il n'est vraiment pas le seul. Il est une branche d'un mouvement qui à la base est laïque et prône plutôt la tolérance et l'acceptation de l'autre. Pour exemple, plusieurs groupes ont des noms de résistants et pas par hasard, parce que ces derniers pendant la seconde guerre partaient en forêt avec des enfants juifs pour les cacher... Ou encore le travail fait par de nombreux groupes pour accueillir des jeunes et des encadrants en situation de handicap (rien à voir avec religieux ou non ce point bien sûr, juste pour illustrer la volonté d'inclure plutôt que d'exclure)
Je ne nie pas du tout les expériences des autres mais je trouve dommage qu'on ne parle de ce mouvement que sous cet angle alors que les fédérations laïques sont nombreuses, peut-être juste plus discrètes.
Je ne dis pas non plus que tout est parfait. L'expérience dépend vraiment du groupe, des encadrants etc. Pour ma part j'ai commencé en tant que cheftaine des louveteaux (8-12 ans mixtes). J'ai travaillé dans un groupe avec des jeunes de milieux aisés et des jeunes de milieux plus populaires. On s'arrangeait pour que tout le monde puisse faire les activités et que jamais l'argent ne soit un frein. J'ai rencontré des chefs très engagés qui donnaient toute leur énergie pour faire passer des moments incroyables aux jeunes et les faire grandir. Des gens avec des convictions mais qui savaient aussi faire la part entre ce qui était à transmettre (le partage, le respect, la bienveillance) et ce qui devait rester personnel pour ne pas influencer les jeunes (opinions politiques etc.). J'étais dans un groupe où certains adolescents ou chefs faisaient le ramadan, quand d'autres essayaient d'aller à la messe pour Pâques si possible alors que la plupart n'étaient pas religieux. Où un enfant peut choisir seul s'il veut promettre (moment important dans la vie d'un scout) avec ou non l'aide de Dieu. Parce que les mouvement laïques sont là aussi pour enseigner le respect des religions et non le rejet.
J'ai aussi eu la chance d'être dans un groupe où l'homosexualité n'a jamais été un facteur d'exclusion.

Pour la non mixité, je ne savais pas quoi en penser au début. Là où j'étais les ados étaient séparés. Au début ça me semblait bizarre mais j'ai compris que c'était aussi pour que chacun s'épanouisse, par exemple pour que les filles fassent des constructions nécessitant de la force sans qu'on puisse remettre ça en doute, pour que les garçons soient les acteurs brillants du concours cuisine et bien sûr pour que la parole soit plus simple. J'ai pas d'avis tranché sur la mixité mais j'ai appris que la non mixité n'était pas nécessairement un outil réactionnaire.

Enfin j'ai croisé la route de scouts venant de mouvements religieux avec des récits variés. Parfois il y avait une pression forte de la religion, parfois il s'agissait plus de parler de spiritualité librement dans des groupes où différentes confessions se mélangeaient.

En tout cas j'ai vu par le scoutisme des jeunes grandir, sortir de situations d'échec, être mis en avant alors qu'à l'école par exemple ils étaient toujours le vilain petit canard... Bref j'ai une excellente expérience de ce monde que j'ai découvert pourtant tard mais qui m'a beaucoup marqué. Je pense sincèrement qu'il y a des groupes pouvant correspondre à chacun et que c'est un vrai outil pour construire une société plus bienveillante et plus respectueuse de l'environnement. Même si, bien évidement, tout n'est pas parfait, mais les groupes, souvent portés pas de jeunes gens, cherchent à évoluer.

Je me suis un peu éparpillée et ça manque un peu de logique tout ça mais voilà je voulais aussi qu'on parle du scoutisme dans son essence et sans toujours évoquer la religion !
 

Clémimousse

New member
21 Fev 2020
1
1
3
Merci pour ce témoignage!
Je suis aux Eclaireuses et Eclaireurs unionistes de France, l'association protestante du scoutisme francais depuis que j'ai 8 ans et les scouts m'ont tellement apporté!
De la confiance en moi, dans un monde où c'est une denrée rare pour les femmes, des compétences en management d'équipe et gestion de projet, un endroit safe où je peux être completement moi et ou il n'y a pas de jugement, et évidement des amis pour la vie!
 
  • You Rock !
Reactions: CCCC

cilijoya

Carabistouilles !
2 Jan 2019
872
3 548
93
Le scoutisme à l'origine est laïque, le mouvement créé par Baden Powell n'avait rien de religieux et a ensuite été repris par des institutions.
Je ne connais pas les mouvements scouts laïques donc c'est pour ça que de mon côté je n'ai parlé que de ma courte expérience chez les scouts et guides de France. Par contre, je m'interroge sur l'origine laïque du scoutisme. Il me semble que Baden-Powell fait référence à Dieu dans les buts du scoutisme et dans la promesse scout non ?
 
  • You Rock !
Reactions: Ann Ha and beapouet

Bernie

Well-known member
24 Fev 2019
1 569
11 283
113
@Ap.Lo pourtant c’est une réalité, les éclaireurs ne sont pas partout sur le territoire. Pas de groupe à moins de 150/200 km de ma ville moyenne de 150 000 habitants. Par contre, des scouts de France, d’Europe et des SUF.
 

Ap.Lo

Well-known member
21 Fev 2020
6
52
13
Je ne connais pas les mouvements scouts laïques donc c'est pour ça que de mon côté je n'ai parlé que de ma courte expérience chez les scouts et guides de France. Par contre, je m'interroge sur l'origine laïque du scoutisme. Il me semble que Baden-Powell fait référence à Dieu dans les buts du scoutisme et dans la promesse scout non ?
C'est ce qu'on m'a toujours dit maintenant en cherchant je m'interroge aussi. Baden Powell était anglican c'est certain, religieux lui mais je n'arrive pas à être sure que c'était intrinsèque à sa pédagogie ou indispensable. Mais peut-être ai-je parlé trop vite !

@Ap.Lo pourtant c’est une réalité, les éclaireurs ne sont pas partout sur le territoire. Pas de groupe à moins de 150/200 km de ma ville moyenne de 150 000 habitants. Par contre, des scouts de France, d’Europe et des SUF.
Par curiosité, de quelle ville s'agit-il ? En tout cas oui les laïcs sont moins nombreux mais pas marginaux non plus. Ils sont une part importante du scoutisme, c'était ce que j'essayais de dire.
 
  • You Rock !
Reactions: cilijoya