topic de l'adultère

Liliathena

I'm singing in the rain ☔
22 Août 2019
347
1 761
93
@Bree_ oui j'imagine que pour la personne, la pénétration est à partir de ce moment là la limite pour elle de franchir le cap de l'infidélité... Avant ça, elle considère sûrement qu'il n'y a pas tromperie... Elle a mis son propre curseur ici... Après il faut voir si elle avait parlé de ses limites dans son propre couple. Enfin même si je trouve que quelque part il se dédouane de toute responsabilité
 
Dernière édition:

c_koi_la_suite

Aller on avance
5 Août 2019
327
1 749
93
J'imagine la scène de tripotage et jouissance mutuelle où le mec rentre au domicile conjugale après, l'esprit tranquille. Et puis bonjour la frustration pour les partenair·e·s (sauf si iels aiment ça). Ca me fait penser à un extrait d'un article lu il y a peu...
Every time I hear about another wife/husband/boyfriend/girlfriend cheating and sneaking around, every time I hear someone speaking proudly about how (in the name of monogamy) he has managed to resist doing something he really wants to, every time I must listen to someone pathetically lamenting the feeling of being “trapped” in a relationship or unable to pursue her desires out of some kind of fear, every f*cking time I have to witness someone leering voyeuristically (“it’s ok to look if you don’t touch”), it makes me so furious about how we’ve trapped ourselves in this one-option relationship system, accepting these symptoms of suffocation as inevitable instead of experimenting with the other possibilities.
 

Ecureuille

S'émerveille du monde
2 Jan 2019
1 811
23 600
113
@Bree_ dans l'absolu chacun ses limites et si ça LEUR convient ben ok :dunno: mais perso je ne comprends pas non plus, ça fait très "si la bite va pas dans le vagin c'est pas du vrai sexe" :rolleyes: je crois aussi que parfois ce qui est important pour l'un ou l'autre c'est de garder un certain contrôle : "ok tu vas voir ailleurs, mais tu ne peux pas te lâcher complètement, même pendant que tu es avec ton autre partenaire tu vas penser un peu à moi quand même".
Moi je suis partisane du "aucune limite" puisque l'idée c'est quand même de respecter pleinement la liberté de l'autre... (Bon sauf les capotes quoi. C'est ma limite à moi)
 

Patatram

Mother of a pineapple
9 Jan 2019
428
3 117
93
@Bree_ Moi, je comprends, je pense différemment aujourd'hui. Mais je l'ai pensé longtemps comme le dit @Ecureuille que s'il y a pas penetration penis/vagin, c'est pas du sexe, c'est que des "preliminaires". Aujourd'hui, grâce au forum et aux RS, je suis déconstruite et je ne le pense plus, mais on est élevé là dedans, dans le "Le vrai sexe c'est le pénis dans vagin", donc je comprends. Et puis, c'est aussi une limite "facile" parce que tu peux faire plein de trucs à côté :winky:
 

Eglantine

Les deux, mon capitaine.
3 Jan 2019
674
6 238
93
Ce débat me rappelle un peu les tests sur Buzzfeed où tu pouvais donner ton opinions sur ''est-ce que faire XX c'est tromper ?''. Les opinions divergeaient plus que ce qu'on pouvait s'imaginer au départ !

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Edit: Et du coup, mes réponses perso :cretin: (Mais plus dans le sens ''est-ce que je serais en colère si mon copain faisait ça'' - il y a des trucs que je considère comme ''pas tromper'' mais vu que je ne connais pas son avis dessus, je pense que j'en discuterais quand même avec lui avant pour savoir).

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition:

HypoLiTe

Well-known member
27 Mai 2020
268
820
93
et le mec dit ca tranquille à son amante pour justifié son égoïsme et avoir des pipes sans pb.
Ca sens la manipulation, la masculinité toxique à plein nez.
J'espère que c'est un bon coup. Sinon je plein ton amie.
 
Dernière édition:
  • You Rock !
Reactions: Fleo

Clèves

Moi j'voulais tes yeux, ça ne changera pas
4 Fev 2019
139
1 610
93
27
@Eglantine Je me gardais ton questionnaire sous le coude en attendant d'avoir un moment à moi pour le remplir, j'adore réfléchir à ce genre de questions, je trouve ça hyper intéressant de voir où chacun place le curseur !

C'est compliqué parce qu'à mes yeux, c'est quand même souvent une question de contexte, des intentions qu'on met derrière, de la manière dont ça se fait... Mais bon, en exclusivité, vous les attendiez le souffle coupé, mes réponses :cretin:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
901
3 906
93
@maxime80150 je n'ai pas lu ton premier message puisqu'il a été effacé mais par déduction des réponses, si je comprends bien tu t'es mis en couple parce que tu estimais que tu été arrivé à l'age ou il faut se ranger, c'est ça? (désolée d'avance si j'ai mal déduis) mais est ce que ce n'est pas une tromperie en définitive? Si c'est la raison principale de ton engagement je trouve ça pas hyper respectueux d'une part (bon c'est moi qui est ouvert le topic parce que j'étais dans une situation ambigue avec un autre homme que mon mari et même si finalement je n'ai pas trompée tu pourras me dire que c'est l'hôpital qui se fout de la charité et je l'entendrais parfaitement) mais aussi tromper intellectuellement la personne avec qui tu ai en couple (à moins que ce soit clairement établie entre vous que ce n'est que pour rentre dans une espéce de norme sociale que tu ai avec elle et que ça lui convient). Est ce que la tromperie est forcément de l'ordre de la sexulité? Cette situation me fait penser que non en fait.

Par ailleurs, je trouve les interventions qui sont encore présente un peu sèche et je ne serais pas trop comment le définir mais pas très ouverte au dialogue alors que tu poste (le au revoir à chaque fin de post est un peu déroutant pour moi)
 

Achillé millefeuille

Well-known member
23 Jan 2019
9
49
13
Pour relancer le sujet,

J'ai eu en tout une vingtaine de relations dans ma courte vie (la trentaine). La plupart étaient censées être sérieuses, je ne suis pas à l'aise avec les plans culs, j'ai besoin d'avoir une véritable affection voir sentiment pour coucher avec une personne.

Je me suis posée la question des relations libres également. Ça ne me dérangerait pas. Aujourd'hui je suis depuis 5 ans en relation exclusive avec un homme, et je n'ai eu aucun désir d'aller voir ailleurs. Comme quoi, quand on a trouvé la bonne personne.

J'ai trompé la majorité de mes exs. Je le regrette pour certains. Pas du tout pour d'autres. Généralement j'ai quitté mes exs pas longtemps après la tromperie pour me mettre en relation avec la personne avec qui je les ai trompé. Ça m'a permis au fil du temps de comprendre que je ne quittais pas par peur d'être seule. J'avais une sorte de dépendance affective. Et surtout j'allais toujours vérifier so l'herbe était pas plus verte ailleurs. Spoiler alerte : non (sauf dans le cas de violences conjugales que j'ai vécu, là je n'ai aucun regret de l'avoir trompé à de multiples reprises, il n'a jamais été au courant, dommage parce que ça lui aurait fait les pieds, je précise que je me fiche de votre avis sur le fait que c'est pas bien de vouloir se venger, quand tu as vécu des viols conjugales pendant trois ans, franchement oui ils méritent un peu d'avoir le revers de la médaille).

Mon compagnon actuel (et mon futur mari), je me suis mis avec lui après un an de célibat volontaire pour me questionner sur pourquoi je trompais et réfléchir sur ma dépendance des autres. C'est ce qui fait que notre couple dure. D'ailleurs mon amour se renforce chaque jour même au bout de x années.

Je précise que dans tous mes couples la communication était au cœur du couple. Malheureusement ça ne suffit pas à régler des problèmes d'incompatibilités. Communiquer c'est bien, communiquer bien c'est mieux. Et être écouter encore plus.

Chaque infidélité à ses raisons, elles sont multiples, rien n'est parfait chez l'être humain. Je pense que c'est important de se questionner sur pourquoi on trompe d'ailleurs. Est-ce que parce que l'exclusivité de nous convient pas ? C'est la personne qui convient pas ? On cherche à s'auto saboter ? Pourquoi on ne quitte pas ? En fonction de ses réponses, déjà ça amène une certaine compréhension de soi et c'est déjà pas mal.
Culpabiliser les gens qui font ça d'ailleurs ne sert à rien. Meme si j'entends la souffrance que cela engendre quand on a été trompé. Parce que quand on culpabilise on ne réfléchit pas pour éviter ce genre de situation.

Tromper ne fait pas non plus de vous une mauvaise personne. Alors oui c'est pas un acte très chouette. Mais l'humain n'est pas parfait, on fait tous des erreurs. Quand le schémas se répète c'est d'autant plus judicieux de comprendre pourquoi.

Infidèle ou personne ayant vécu la tromperie, je compatis.
Salut ! Merci pour ton témoignage. Il m'intéresse particulièrement car je viens de me séparer de la personne avec qui j'étais depuis 5 ans. Avant ça j'ai été en couple pendant deux ans. Finalement depuis mes 18 ans je n'ai connu qu'un an de célibat ou j'avais plusieurs relations malgrés tout. Donc pas vraiment idéal pour se concentrer sur soi et apprendre à vivre seule. Après avoir quitté mon copain j'ai commencé une relation avec mon coloc. Je pense que l'on pourrait construire quelque chose de bien ensemble mais j'aimerais sortir de ma dépendance affective et arriver à être heureuse seule avant de créer quoique ce soit avec lui. Ça tombe bien car pendant les 6 prochains mois il est à l'autre bout de la France.
J'aimerais beaucoup en savoir plus sur ton année de célibat choisi et comment tu es sorti de cette dépendance affective.