Stigmatisation des hommes vieux

La Dame

Ronchonchon
2 Jan 2019
1 639
9 734
113
Ailleurs
#62
Et s'habiller ça sert en partie à cacher sa nudité et certains vêtements le font mieux que d'autres. Je sais très bien que les femmes ne s'habillent pas forcément pour être vues mais ça n'empêche pas qu'elles doivent réfléchir aux répercutions de leurs actes sur les autres personnes (comme pour les hommes qui regardent de manière trop visible).

Nan mais vraiment, on arrive à laisser dire ça sur un forum?
Je dois devenir trop sensible là mais sérieux je peux pas, c'est à gerber.
 

Antioche

Las Fritas Barricadas
3 Jan 2019
557
3 344
93
#63
C'est marrant, ça fait exactement echo à ce que dit Valerie Rey-Robert dans son livre Une Culture du Viol à la française : autant les femmes qui dénoncent sont dans un sentiment d'urgence face à la violence et à l'injustice de leur condition, autant des hommes eux ont tout à fait le temps de discuter des détails comme si le fond du problèmes se trouvait là, dans leurs justifications.

C'est tellement... Indécent. Vraiment.
 

couettecouette

Well-known member
4 Jan 2019
371
1 804
93
#64
J'avais lu le message initial du post et je l'avais trouve bizarre, dans sa manière d'exposer son point de vue. Je n'avais pas reagi car à ce moment là je me disais: mais si les vieux ne veulent pas qu'on les traite de pervers qu'ils se comportent autrement qu'en reluquant une femme jeune ou pas sous prétexte qu elle est en robe ou jupe ou décolleté..."

J'avais bien cerné le propos de l'auteur et je me demande pourquoi en ayant lu la conversation en entier personne ne l'ai signalé.
 

Laurigine

Well-known member
3 Jan 2019
101
648
93
#65
@Hinhinhin Je n'avais pas vu que tu avais répondu à mon message parce que tu ne m'avais pas mentionnée. Au vu des derniers échanges, et surtout de ce message
j'ai envie de faire entendre mon point de vue.
je pensais arrêter de venir répondre ici.

Mais tu as pris le temps de me répondre, je vais donc faire de même, bien que je pense que tout a été dit.

Les regards déplacés ou insistants aussi c'est subjectif.
Non, tu ne veux pas l'entendre malgré les commentaires précédents, mais avec un regard, on sait. Pas parce qu'on a la science infuse mais parce qu'un regard traduit énormément de choses, et qu'il y a toute une gestuelle qui va avec.
Le regardant devrait prendre en compte la réaction de la personne regardée. Par exemple, si la personne a le regard fuyant ou essaye de détourner les yeux dès que son regard capte le regard d'un autre, c'est que la personne est mal à l'aise. Du coup, si le regardant continue de regarder, il refuse de prendre en compte la gêne qu'il provoque chez la personne en face et on peut clairement qualifier de cela de regard insistant.

Ce n'est pas le regardant qui est le dominant, c'est la société, et le regardant est aussi soumis à certaines normes sociales comme ne pas fixer la femme en bavant sinon il est mal vu. Après toutes les normes sont subjectives et on peut déplacer les curseurs mais elles sont fait dans l'esprit de satisfaire le plus grand nombre.
Je passe l'aspect "le regardant est aussi soumis à des normes", je n'aurai rien de constructif à dire dessus.
Pour l'argument du plus grand nombre, la moitié de l'humanité étant des femmes, je vois pas bien en quoi ces normes les satisfont. Cela valide le fait que ce soit la règle des hommes qui s'applique, quand bien même ils seraient égaux en nombre par rapport aux femmes. C'est bien ce qui caractérise le patriarcat, le fait que les normes sociétales sont en grande majorité dicté par le prisme des hommes.

D'ailleurs tu dis bien que tu es contre les gens torse nu parce que tu n'aimes pas la nudité, ça veut dire que tu as toi aussi tes limites donc tu devrais comprendre que la limite puisse être les cuisses, le décolleté etc.
Oui, là est la nuance : j'ai mes limites mais je ne les impose pas aux autres, je n'irai pas faire comprendre ou dire à quelqu'un que sa simple façon de s'habiller me pose problème parce que au mieux, la personne s'en fout, au pire elle est mal à l'aise et se restreindrait la prochaine fois quand elle choisira un vêtement. Pour l'avoir vécu, c'est une sensation humiliante qui a répercussion sur la façon de penser pendant très longtemps.
De nouveau, tant que la santé et l'hygiène sont respectés (donc pas de nudité des parties intimes), on ne devrait pas imposer ses normes à qui que ce soit.
Et si je pousse le raisonnement plus loin, pourquoi des personnes, hommes donc, sont-ils dérangés/mal à l'aise/repoussés par des cuisses ou un décolleté ? Parce qu'ils trouvent ça laid ? Nul doute dans ce cas qu'ils ne sont pas attirés par une femme nue (ce dont je doute...). N'est-ce pas plutôt parce qu'ils posent un jugement sur le fait de montrer ces parties là ? On rentre de nouveau dans ce qui était développé plus haut, à savoir le fait que la moralité d'une personne est jugée selon ses vêtements, et il déjà été expliqué à plusieurs reprises pourquoi ça n'était pas souhaitable.

Je sais très bien que les femmes ne s'habillent pas forcément pour être vues mais ça n'empêche pas qu'elles doivent réfléchir aux répercutions de leurs actes sur les autres personnes (comme pour les hommes qui regardent de manière trop visible).
C'est tellement infantilisant comme phrase, je ne sais pas si tu réalise à quel point cela sous-entend que les hommes ont un droit de regard sur les femmes, et à quel point cela peut agacer (rapport au patriarcat abordé plus haut).
Notamment parce que si on part sur ce terrain, alors on peut tout à fait dire que les hommes peuvent regarder de façon trop "visible" pour reprendre tes termes (que je traduis par "appuyée", "gênante" voire carrément "malaisante") mais doivent alors réfléchir aux répercutions de leurs actes et accepter de se faire envoyer paître de façon plus ou moins courtoise et/ou discrète par la personne abordée.

Bon voilà, j'ai encore fais un pavé...je ne pense pas que je re-posterai dans cette discussion, tu avais indiqué dans ton post initial que
Je compte aussi sur vos avis critiques pour peaufiner mon opinion sur ce sujet.
mais finalement, après que plusieurs personnes t'aient répondu que "oui en effet, ce n'est pas terrible de mettre tous les crabes dans le même panier", tu continue sur ta lancée des hommes victimes de ne pas pouvoir montrer à tous qu'ils désirent une femme, sans même prendre le temps de t'arrêter et de réfléchir sur les passage des posts où des gens t'ont fait remarquer que ce type de situation les gênait, les mettait mal, qu'elles en souffraient, qu'elles n'aimaient pas ça,...
C'est dommage, si tu veux qu'on t'écoute, il faut aussi écouter en retour.
 

Hinhinhin

Well-known member
4 Jan 2019
237
402
63
#66
ça me soule en fait j'aime pas parler sur un forum et j'ai pas envie de me prendre la tête pour en plus me faire traiter de troll
 
You Rock !: Lol'ô

Laurigine

Well-known member
3 Jan 2019
101
648
93
#67
C'est bien, j'ai pas l'impression d'avoir perdu mon temps comme ça...
Créé un post sur un forum, en précisant "Je compte aussi sur vos avis critiques pour peaufiner mon opinion sur ce sujet", pour finir par dire j'aime pas parler sur un forum (visiblement quand les réponses ne vont pas dans ton sens...), c'est quel niveau de foutage de gueule ça ?
Bonne journée aux autres participant(e)s <3
 
3 Jan 2019
71
439
53
28
#68
En fait ce topic me fait rire. Enfin m'afflige aussi.
Tu viens ici pour discuter de stimatisation @Hinhinhin mais au final tu stigmatise encore plus ton groupe social d'hommes.

Pour moi le féminisme c'est aussi se battre contre les stéréotypes. Des femmes et des hommes. De ne pas forcément voir un homme comme un être qui se ne contrôle pas.

Quand je lis ou que j'entends ce genre de discours sexiste je ne peux m'empêcher de me dire que les hommes se plantent tout seul une épine dans le pied en se faisant passer pour des personnes incapables de se contrôler, et dénuer de conscience propre pour passer au dessus de ses desirs. C'est triste. Et tu participes à véhiculer ce genre de stéréotype homme au final. Ce qui engendre forcément de l'agressivité de la part du groupe social femme car on en a marre de subir le non contrôle des hommes en général.

Je suis bien contente d'avoir un compagnon respectueux. Comme quoi il y en a qui ont compris mieux que d'autres qu'on ne devrait pas se catégoriser entre homme et femme mais plutôt du genre humain, tout simplement, sans inégalité.

Après j'ai l'impression que tu sous entends que la misère sexuelle touche plus souvent les hommes que les femmes. C'est faux quand on prend le temps d'aller parler à l'autre groupe. Les femmes âgées sont tout aussi en galère que les femmes âgées. Tout comme de nombreuses jeunes femmes sont seules également. Certaines le vivent bien, d'autres non. Et qu'on vienne pas me dire que c'est plus facile de pecho. En fait non car quand tu recherches le respect avec l'autre, tu te rends compte que le nombre de candidats se réduit drastiquement. Car qui voudrait sexer pour une relation à sens unique où seul un des deux partis prend son pied ? C'est plutôt rare de trouver un partenaire qui se préoccupe de ton plaisir en plan cul.