Se relancer/réorienter après un burn-out

Safinette

Well-known member
4 Jan 2019
922
7 385
93
@Koala
Je me disais ça aussi, pareil je ne sais pas si j'en ai déjà fait....
Mais une fois je me suis retrouvée terré chez moi, avec une sensation de malaise et de panique horrible, avec le sentiment que ça ne passera jamais de la vie, que j'étais condamné à être mal tout le temps.
(ce n'était pas à cause du taf)
Au final pourquoi veux tu mettre un nom dessus? Moi je me suis dis plusieurs mois après que c'était peut être une crise d'angoisse.
Si tu es mal/ trop mal il faut que sois attentif à ça et à toi, à te protéger...peu importe le nom que ça prend.
 

LuLa

That awkward moment between your birth and death
4 Jan 2019
3 014
15 713
113
Lyon
@Koala n'importe qui peut faire une crise d'angoisse. Après y'a des niveaux d'anxiété, jusqu'à l'attaque de panique où là on contrôle plus grand chose. L'angoisse c'est quand tu respires pas bien, tu sens ta poitrine serrée, tu peux avoir une boule dans la gorge, voire des palpitations.
Dans ces cas là, il faut reprendre le contrôle de sa respiration. Tu peux tenter l'exercice suivant: Inspirer en fonction de ta capacité respiratoire, par exemple sur 2 temps, expirer le double de ton inspiration, 4 temps dans l'exemple présent.
 

Ada

Psychanalyse sa peur de la psychanalyse
13 Jan 2019
203
1 158
93
Ile de France
Après m'être sentie mieux hier, aujourd'hui ça va pas du tout, je me sens paniquée car j'ai peur que mes désirs rentrent en contradiction totale avec ceux de mon administration. Ils sont rigides sur des choses qui ne changent rien à leur vie ! Ils disent non d'office à des trucs qui changeraient la vie des agents, et où ils ne verraient même pas la différence ! Bref, je venais pas pour ça à la base, parmi vous (et souvent sur les forums), je lis des gens qui disent avoir fait une "crise d'angoisse". A chaque fois, je me sens pas concernée, mais je suis entrain de me demander si c'est pas ça que j'ai fait dimanche dernier. Moi je considère que si c'en était une, elle était soft encore, et que je pouvais me "contrôler" un peu. Mais à quel moment vous nommez le truc comme une crise d'angoisse ? N'importe qui peut en faire ? Je pensais que c'était "réservé" aux gens qui ont déjà un terrain sensible sur le sujet ?
Je n'ai pas d'expertise sur le sujet, juste ma propre expérience. En général ce que j'appelle une "crise d'angoisse" c'est une grosse vague de panique qui me submerge. Je suis très anxieuse en permanence et parfois ça prend le dessus, je pense que ça peut arriver à n'importe qui d'anxieux même si l'anxiété est temporaire :unsure: Pour l'instant la seule solution efficace pour moi est la prise d'antidépresseur mais à côté j'essaie de me mettre à la méditation (qui me fait faire des crises pour le moment :LOL:) et de garder des moments "bien être" comme des promenades, des travaux manuels et n'importe quoi qui m'oblige à me poser en restant concentrée sur autre chose que ce qui m'angoisse.
 
You Rock !: LuLa et Vans

Patagon

Well-known member
15 Juil 2019
55
257
53
Je pose ça là parce que j'ai raconté mon parcours sur ce topic et que j'ai besoin de vider mon sac, même si c'est pas vraiment le sujet. Le rectorat m'a appelée ce matin pour me proposer un remplacement d'un mois en collège à une heure de chez moi.

Je dois donner ma réponse avant 17h et je suis présentement en larmes avec de violentes nausées. J'ai pas eu la force d'appeler le collège pour demander des infos, j'ai pas la force d'accepter ni de refuser, je me sens piégée : est-ce que je suis en mesure de décliner alors que j'ai pas vraiment d'autres perspectives et que je veux travailler ?

J'imagine déjà la préparation des cours à la va vite le week-end, je me vois face à 35 élèves à rien gérer du tout, bref c'est l'angoisse totale.
 

Koala

Well-known member
19 Jan 2019
176
728
93
@Patagon Olala mince, à ta place je pèserai le pour et contre (c'est ce que j'essaye de faire pour ma situation compliquée ou pareil, j'ai plusieurs alternatives mais aucune qui me satisfait pleinement). Déjà :
- si tu refuses ce poste, on peut t'en proposer d'autres plus proches de chez toi/mieux ?
- ou c'est simplement l'idée de retourner bosser devant des élèves qui te met si mal ?
- est-ce que tu as vraiment pas le choix, genre c'est vital pour toi d'aller travailler financièrement ?
- Si c'est que tu n'as plus la force d'enseigner, est-ce que tu peux pas faire un autre job lambda temporairement le temps de retrouver ce que tu veux vraiment faire ?
 
You Rock !: LuLa, Ada et Sonea

Koala

Well-known member
19 Jan 2019
176
728
93
Et désolée, je vous ai un peu laissé en plan depuis mon dernier message, j'ai été super occupée cette semaine (c'est ma thérapie, qui me fait beaucoup plus de bien je pense plutôt que d'avaler des cachets et rester chez moi) comme tu le dis @Safinette ça ne change rien de poser des mots dessus, mais c'était pour savoir mon niveau "d'atteinte" si je puis dire. Je ne pense pas que j'ai déjà fait une crise d'angoisse telle que vous la décrivez, juste je me sentais démunie, très triste, coincée, et mon cerveau bouillonnait à mille à heures pour trouver une solution satisfaisante pour m'extraire de ma situation !
 
You Rock !: LuLa

Koala

Well-known member
19 Jan 2019
176
728
93
En même temps que j'écris, je continue de réfléchir à la situation de @Patagon, vu l'état dans lequel tu es rien qu'à l'idée d'y retourner, si c'est franchement pas vital financièrement pour toi, à ta place je refuserai le poste. Après on peut aussi le voir comme le choc de la nouvelle soudaine et l'ultimatum de la réponse (merci le rectorat et leurs délai minute de réflexion :mur: -
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Après, on peut se dire aussi que peut être ça va bien se passer et te permettre de reprendre confiance en toi niveau pro et goût à l'enseignement ?
Ou alors tu as saturé à un point où même si l'établissement est sympa et les élèves corrects ça va pas le faire ?
 
You Rock !: LuLa et Ada

Koala

Well-known member
19 Jan 2019
176
728
93
Du coup depuis lundi, je suis passée par toutes sortes d'émotions et de plans.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Du coup je sais pas trop quoi faire. J'ai calculé le nombre de jours ouvrés qu'il me resterait à faire dans ce service avant de demander ma mise en dispo, tellement je suis désespérée lol (c'est 207 pour info ^^). Je pense qu'au pire, je vais lui dire que j'ai besoin d'une garantie des RH dès maintenant pour savoir si ma mise en dispo pourra m'être autorisée en septembre 2020 car franchement c'est le seul truc qui m'a fait rester dans le service donc autant que je sois fixée dès maintenant pour pas que ça fasse comme quand je pensais partir avec mon CET à l'automne 2019 et qu'il a brisé mes rêves en une discussion :ROFLMAO:
 
You Rock !: LuLa

Patagon

Well-known member
15 Juil 2019
55
257
53
Je réponds en coup de vent, je suis désolée, j'ai tellement stressé toute la journée là je suis rincée et j'aspire seulement à mettre mon cerveau sur off. :lol:

@Safinette et @Koala merci pour vos messages :fleur: et j'en profite pour répondre également à @LuLa , finalement je n'ai rien eu à décider, j'avais rendez-vous chez une psychiatre ce soir en vue d'entamer un suivi par rapport à tout ça, elle m'a arrêtée jusqu'à fin septembre, je m'y attendais pas du tout et ça remet un peu en question ma recherche d'emploi et tout ça mais bon, c'est comme ça. Elle m'a dit que j'avais vécu trop de traumatismes et que c'était inconcevable que je sois confrontée à une classe pour l'instant.

Donc voilà, pour l'instant je vais arrêter d'y penser, même si je vais devoir ensuite prévenir le rectorat, le collège, PE et tous ceux que j'oublie...

Je me suis sentie tellement seule aujourd'hui, merci encore à vous pour vos messages :jv:
 

Patagon

Well-known member
15 Juil 2019
55
257
53
@LuLa j'espère... J'ai un peu de mal à m'en convaincre en fait :sweatdrop: je voulais déconnecter un peu et me détendre ce soir mais je me retrouve à me faire des noeuds au cerveau et à culpabiliser d'abandonner le navire à deux jours de la rentrée (je sais que tout le monde va s'en remettre, mais je m'en veux de n'avoir pas su dire non quand j'en avais encore l'occasion).
 

Koala

Well-known member
19 Jan 2019
176
728
93
Coucou ! Je viens vous donner un peu de mes nouvelles. Dans mon esprit ça va bien mieux, cette semaine de "pause" m'a fait le plus grand bien. Mon doc m'avait donné de l'homéopathie pour mes douleurs au ventre et mon stress genre, et un anxiolytique déguisé sous un nom qu'on pouvait croire qu'il s'agissait d'un laxatif lol ! Que j'ai rendu aussitôt à la pharmacie lorsque j'ai lu la notice (cela dit le triangle rouge sur la boite + interdit aux femmes enceintes aurait pu m'alerter !). Je suis un peu fâchée car il m'avait questionnée sur le sujet et j'avais été fermée en disant que je ne voulais pas prendre d'antidépresseurs ou trucs forts ! Mais je pense qu'on a pas la même définition de "truc fort", du coup il m'a donné un truc qui s'appelle Librax, qui contient du benzodiazépine, chose que je refuse catégoriquement vu mon cas en plus ! (la cause de ma déprime est identifiée, si on la supprime, je vais tout de suite mieux). Enfin bref, après une semaine d'arrêt de travail bien occupée, je suis partie en weekend avec la bande de potes de mon mari, on avait loué une maison avec piscine et on a eu un super beau temps donc sensation d'être en pleines vacances d'été, parfait pour déconnecter. J'appréhendais un peu le retour au taf mais moins que le dimanche précédent mon rdv chez mon médecin.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

C'est pas le plan le plus glorieux du monde mais en tout cas, niveau mental, ça me convient parfaitement d'avoir plusieurs buts/projets. Je vais aussi voir pour m'inscrire à une activité hebdomadaire (mais je suis un peu flemmarde alors je sais pas si je vais trouver quelque chose qui me correspond).
Et dès mars, je tâterai le terrain auprès des RH pour voir comment je peux obtenir un break de 3 mois libre à la rentrée, que ce soit en prenant mes jours accumulés sur mon CET ou en demandant une mise en dispo. Aussi j'aimerais demander un bilan de compétences au cours de cette année, et vu que tout est archi long ici, je vais le demander dès maintenant !
 

Vans

Active member
24 Mar 2019
35
151
33
Coucou ! Je viens vous donner un peu de mes nouvelles.
Coucou
Tu as l'air de reprendre un peu du poil de la bête c'est cool (y)
Ton plan a l'air bien ficelé et même si à un moment au taf ça ne va pas fort, tu as la perspective de tes voyages/vacances à venir et ça t'aidera à tenir.
J'espère que les démarches pour le bilan de compétences ne seront pas trop laborieuses :top:
 
You Rock !: Koala

Koala

Well-known member
19 Jan 2019
176
728
93
@Vans oui et en dehors du fait d'attendre les vacances :lol: (triste vie que celle de fonctionnaire ^^), j'essaye de beaucoup plus sortir/avoir des activités le soir en semaine. Ce qui a donné pour la semaine qui vient de s'écouler : j'ai mis deux fois les pieds dans un bar alors qu'en 31 ans j'avais été "boire un verre" peut être 5 fois ^^ J'ai pris un cours de danse vendredi soir (celui de mon mari :cretin:), c'était son premier cours de l'année et son anniversaire alors bon, j'avais pas d'excuses, surtout que ça fait 2 ans qu'il donne des cours et je n'y étais encore jamais allée ! Et un autre soir, j'ai été chez une copine.
Ca me change de ma vie d'ermite :happy: Bon je ferai pas ce rythme toute l'année mais la semaine prochaine aussi je prévois deux cours de danse !
Et puis au taf, j'essaye de m'en foutre un peu de tout, si les gens décident de mal travailler et faire des trucs stupides, c'est leur problème. De savoir que ça sera ma dernière année dans ce service m'aide beaucoup à relativiser. J'ai même glandé à plusieurs reprises cette semaine alors que j'avais du taf :shifty:
 

Vans

Active member
24 Mar 2019
35
151
33
@Koala c'est génial, tu rebondis vraiment bien.
Tu prends du recul par rapport au boulot, ça doit te faire un bien fou !
Ton mari doit être content de t'avoir à son cours. C'est un autre moyen d'être proche tous les deux ;)
Keep going
 
9 Oct 2019
8
46
13
Salut tout le monde ! J'ai parcouru un peu les messages et entre le fait que je sois de la catégorie des sensibles, bosseurs, perfectionnistes, celui d'avoir du mal à doser mon énergie et le fait que j'ai été touchée par l'épuisement professionnel (ou en tout cas le début car mon thérapeute m'a dit que ce que j'avais connu n'était rien par rapport à un burn-out qui te cloue au lit telle une dépression), je me retrouve dans beaucoup des ressentis que vous avez partagé (merci <3 !)

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Voilà, voilà !