Se relancer/réorienter après un burn-out

Patagon

Well-known member
15 Juil 2019
55
257
53
#82
:hello:

Bon je ne sais pas si je suis sur le topic approprié mais en ce moment je me pose pas mal de questions sur ce que je veux vraiment faire et je ressasse beaucoup un truc qui m'est arrivé l'an dernier.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Je ne sais pas si je pourrai à nouveau me sentir bien dans ce métier. Problème : je ne sais pas non plus comment me sortir de là. J'ai tenté d'envoyer des candidatures pour faire de l'animation dans l'environnement auprès d'enfants/ados, en me disant qu'avec mon expérience de prof de sciences ça pourrait le faire. Mais je n'arrive pas à avoir un seul entretien, ni même un seul retour, malgré mes relances. Et j'ai tellement confiance en moi que je vis assez mal la situation.

Je poste ici car je ne sais vraiment pas à qui parler de tout ça et si certain.e.s ont eu le courage de me lire jusqu'au bout, je veux bien vos retours. :fleur:
 

Patagon

Well-known member
15 Juil 2019
55
257
53
#86
Déjà merci pour vos réponses, je ne pensais pas avoir autant de retours, ça fait du bien de se sentir un peu écoutée et soutenue ! Je prends enfin le temps de vous répondre, je l'ai pas fait avant car je vais sans doute encore écrire une tartine qui va me prendre une heure. :halp: :cretin:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Merci encore à vous trois pour vos réponses et vos conseils, je garde tout ça dans un coin de ma tête. :happy:
 

Vans

Active member
24 Mar 2019
35
151
33
#91
Hello
Voici ma petite contribution
J'ai fait des études d'informatique, en développement plus précisément, fortement poussée par mon père...
Master en poche j'ai commencé à travailler chez un éditeur de logiciels.
Au bout de 3 ans environ, craquage en bonne et due forme sur mon lieu de travail, je suis partie en milieu de journée. Visite chez mon médecin : "vous faites une dépression" :sneaky:
Je n'avais plus aucun intérêt pour mon job, je ne voyais pas la finalité de ce que je faisais (une partie d'un tout que je n'utilisais pas), je me demandais ce que je faisais là...
Et à partir de là il fallait changer. J'ai essayé de changer d'entreprise en premier lieu mais aucune motivation, il fallait vraiment que je fasse autre chose.
Apres un certain temps de réflexion j'ai fini par trouver ce que je voulais faire : des gâteaux :love:
J'ai fait quelques jours d'immersion pour voir si ce métier me convenait puis j'ai cherché des formations, passé mon CAP.

Aujourd'hui cela fait 8 ans que j'ai quitté l'informatique. Bien sûr ça n'a pas été évident : changement de rythme de vie, de niveau de salaire (passer de cadre à commis) mais je ne regrette absolument pas.
Courage à celles qui sont en pleine réflexion ou sur un projet avancé. N'hésitez pas si vous voulez discuter en mp:clin:
 

Koala

Well-known member
19 Jan 2019
176
728
93
#92
En errant sur le forum, je suis tombée sur ce topic, qui ne semblait pas me concerner de prime abord et au final, à vous lire, j'ai réalisé que je vivais beaucoup de choses similaires à vous. Vos histoires m'ont beaucoup touchée.

Je vais essayer de faire clair et concis (ce qui n'est pas mon fort :cretin:) :

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Désolée pour le pavé. Ca m'a fait un peu de bien de l'écrire.
 

Koala

Well-known member
19 Jan 2019
176
728
93
#96
Wahou, merci les filles pour votre réactivité et vos petits messages. Je me sens moins seule d'un coup !
Car même si l'entourage est hyper soutenant, ils ne vivent pas ce que je vis, donc leurs conseils et avis m'aident mais c'est pas pareil.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Je vous tiendrai au courant bien entendu, j'espère surtout poster des messages positifs dans le long terme !
 
You Rock !: Ada, LuLa et Vans

Koala

Well-known member
19 Jan 2019
176
728
93
#98
Je n'hésiterais pas oui, franchement, ça fait pas longtemps que je participe au forum (je suis pas une ancienne de madmoizelle, là bas je me contentais de lire les articles et basta), mais je découvre tout un monde sous terrain ici et ça me fait beaucoup de bien, quelque soit le thème abordé. Je trouve ça passionnant de lire chacun et de pouvoir s'exprimer auprès de gens qui sont bienveillants et compréhensifs.
En attendant, je vais me faire des crêpes :nomnom: j'ai le ventre qui se dénoue un peu alors que ça fait deux semaines que j'avais jamais faim !
 
You Rock !: Vans, Sonea et LuLa

Koala

Well-known member
19 Jan 2019
176
728
93
#99
Après m'être sentie mieux hier, aujourd'hui ça va pas du tout, je me sens paniquée car j'ai peur que mes désirs rentrent en contradiction totale avec ceux de mon administration. Ils sont rigides sur des choses qui ne changent rien à leur vie ! Ils disent non d'office à des trucs qui changeraient la vie des agents, et où ils ne verraient même pas la différence ! Bref, je venais pas pour ça à la base, parmi vous (et souvent sur les forums), je lis des gens qui disent avoir fait une "crise d'angoisse". A chaque fois, je me sens pas concernée, mais je suis entrain de me demander si c'est pas ça que j'ai fait dimanche dernier. Moi je considère que si c'en était une, elle était soft encore, et que je pouvais me "contrôler" un peu. Mais à quel moment vous nommez le truc comme une crise d'angoisse ? N'importe qui peut en faire ? Je pensais que c'était "réservé" aux gens qui ont déjà un terrain sensible sur le sujet ?
 

Sonea

Aime comme tu l'entends
13 Jan 2019
1 730
12 282
113
Strasbourg
Je lis des gens qui disent avoir fait une "crise d'angoisse". A chaque fois, je me sens pas concernée, mais je suis entrain de me demander si c'est pas ça que j'ai fait dimanche dernier. Moi je considère que si c'en était une, elle était soft encore, et que je pouvais me "contrôler" un peu. Mais à quel moment vous nommez le truc comme une crise d'angoisse ? N'importe qui peut en faire ? Je pensais que c'était "réservé" aux gens qui ont déjà un terrain sensible sur le sujet ?
Doctissimo dit que 5% de la population est concernée :geek:. Moi je pense que tout le monde peut en faire si le contexte s'y prête. Chez moi la vraie crise d'angoisse se matérialise par une gêne thoracique, des palpitations et de l'hyperventilation.
 
You Rock !: LuLa et Koala