Se relancer/réorienter après un burn-out

Martesmartes

Well-known member
3 Fev 2019
395
2 229
93
J'ai prévu de faire un master en intelligence artificielle
Trop bien :puppyeyes:


Le problème c'est que je fatigue très vite et j'ai du mal à tenir le rythme niveau travail perso. Dans mes souvenirs de master c'était bien plus exigent à ce niveau donc je flippe.
Je suis en sciences humaines, mais je trouve qu'en un sens le master est plus reposant parce que moins généraliste, donc j'ai moins l'impression de disperser mes efforts en matières éloignées les unes des autres, dont certaines m'intéressaient beaucoup moins.
Est-ce ce que tu auras éventuellement la possibilité de valider une année en deux ans dans ta fac ?

le temps qu'il leur faut pour les inscriptions je peux tenter quelques semaines gratuitement :ninja:
Voilà, c'est parfait. Cette solution te permet aussi de pas stresser maintenant pour quelque chose qui n'est pas d'actualité (ma grande spécialité :yawn:) et de te concentrer sur ton objectif actuel

Je déduis de ton smiley bondissant que tu te sens mieux :yawn:
 

Ada

Veux être considérée en tant que tel
13 Jan 2019
1 038
8 426
113
Ile de France
@Martesmartes les M1 info restent très généralistes malheureusement, je vais devoir continuer le réseau par exemple (que je déteste :lalala:). Pour dire je vais vraiment commencer l'IA qu'au deuxième semestre, même en allant dans le master IA :confused:

Je n'avais pas pensé à valider en deux ans, mais financièrement ça risque d'être compliqué. Je finance ma reprise d'étude grâce à mes alloc, il me reste un an et demi donc je vais déjà devoir faire quelques mois sur mes économies qui ne sont pas bien élevées. Dans le pire des cas on pourrait toujours vivre sur le seul salaire de mon copain mais je déteste l'idée de dépendre financièrement de lui :drama:

Le fait de pouvoir procrastiner cette prise de tête fait effectivement que je vais beaucoup mieux :cretin: Et surtout je vois enfin la fin des projets à rendre de partout et des examens, ça redonne le moral ! (la reprise des médicaments aussi aide pas mal :ninja:)
 

Kallista05

J'aime les gens qui crient dans leurs micros.
4 Jan 2019
51
279
53
Grand Est
Bonjour

Je suis assistante administrative depuis bientôt 6 ans et j'ai eu un parcours un peu particulier, qui fait que je n'ai que le brevet des collèges, et mon expérience (vraiment pas folle sur mon poste actuel... Vous avez déjà vu une assistante administrative qui n'écrit JAMAIS de courriers ?) autant dire rien du tout. Aujourd'hui j'ai très envie de faire une reconversion, et je pense passer par un bilan de compétence puisque je n'ai aucune idée de ce que je pourrais faire. Est-ce que l'une d'entre vous en a déjà fait un ?
 
  • You Rock !
Reactions: Koala and Luchsii

Luchsii

Well-known member
16 Jan 2019
898
10 534
93
@Kallista05 Nope, pas fait ici !
Jusqu'ici ce fil était plutôt orienté burn out et reprise, mais cette idée de bilan de compétences m'intéresse ! J'y avais pensé, mais pareil, je m'étais heurtée à la question : qui est compétent pour faire ça (et le faire bien) ?
 

Kallista05

J'aime les gens qui crient dans leurs micros.
4 Jan 2019
51
279
53
Grand Est
J'ai pris contact avec un cabinet de ma ville pour réaliser ce fameux bilan, j'ai rendez-vous le 7 mai, je vous en parlerais un peu plus si ça vous interesse. J'avoue que j'attend beaucoup de ce rendez-vous, mon boulot actuel est clairement en train de me miner depuis plusieurs mois, et je me sens bloquée pour tout un tas de raisons ... :erf: J'hésite fortement à demander une rupture conventionnelle dès le retour de mon chef.
 

Alhysthéa

Well-known member
9 Jan 2019
83
701
83
Petite histoire personnelle.

J'ai fait un "burn-out" (ou plutôt "bore-out" et perte de sens) l'année dernière après.... 6 ans d'études, quelques mois dans un boulot par ci par là, jamais satisfaite, puis 10 mois dans un dernier poste. En 2018, j'ai été arrêtée 1 mois en mars, repris le boulot 1 mois en avril, le temps que la procédure de rupture conventionnelle soit mise en place, en congés tout le moi de mai, avec une fin de contrat officielle fin mai.
J'ai donc été au chômage à partir de juin.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Avec du recul, je crois que je n'aurais jamais dû sauter sur cette opportunité salariée. J'aurais dû continuer de prendre le temps de me remettre psychologiquement, de me comprendre, de me (re)construire, et de choisir où je veux aller et ce que je veux faire de ma vie. Ce job, je me rends compte que c'était trop tôt pour moi. À l'opposé de ce que je veux pour moi, ma vie, et mon future (et l'écrire aujourd'hui ne fait que renforcer cette prise de conscience). Je me remets à mal dormir, et déprimer les dimanches soirs, à être stressée le soir et avant d'embaucher le matin. Je n'ai plus de loisirs car peur d'être fatiguée au boulot le lendemain. Toujours peur d'avoir fait une bourde, de me faire engueuler... Mon contrat se termine en juin, et j'espère secrètement qu'ils ne me renouvelleront pas, car je ne suis pas sûre d'avoir envie de rester, et je ne saurais pas dire que je veux les quitter (culpabilisation parce qu'ils ont ouvert le poste "pour moi", blablabla).

Aujourd'hui, j'ai l'impression de me retrouver dans cette même situation pré-"burn-out", et tout me fait peur ; la pression, l'avenir... Et je ne sais pas quoi faire. Mais c'est en partie ma faute : j'ai accepté de nouveaux ces conditions pour lesquelles je SAIS maintenant que je ne suis pas faite. Moi, j'aimerai juste pouvoir être indépendante, me gérer, bosser où et quand je le veux, de chez moi, du jardin, de chez les voisins ou ta grand-mère. gérer mes horaires, bosser 1h une journée si ça me chante, et 13h le jour suivant. Profiter de la vie, de mon conjoint, de ma maison, de mon jardin et de mes loisirs. Vivre, et non pas vire pour travailler.

À toutes celles et ceux en situation de burn-out : prenez soin de vous, entourez vous de gens bienveillants. Fuyez ceux qui pensent savoir mieux que vous, qui ne veulent "que votre bien". Ne vous précipitez pas vers les premières opportunités... La reconstruction demande du temps, beaucoup de temps...
 

Ada

Veux être considérée en tant que tel
13 Jan 2019
1 038
8 426
113
Ile de France
@Alhysthéa avant toute chose ne te blâme pas d'avoir accepté ce poste :fleur: J'aurais fait exactement la même chose à ta place, ce n'est pas de ta faute si au final ça n'a rien à voir avec ce qui était prévu.
Tu dis qu'ils ont ouvert le poste "pour toi", mais à moins que tu sois super pote avec eux ce n'est pas le cas : ils ont ouvert le poste car ils en avaient besoin. Si tu pars, ils trouveront quelqu'un d'autre. Oui ça va les embêter de faire passer des entretiens et de reformer quelqu'un, mais c'est leur problème pas le tien (et vu ce que tu dis la formation ne posera pas trop de problème ^^). Penser aux autres c'est bien, mais à qui veux tu penser en priorité : à tes employeurs ou à tes proches ? Je te dis ça car ça a été l'argument décisif pour moi : mon boulot me bouffait tellement que je n'étais plus capable de profiter de mes proches, mon chéri était devenu mon infirmier, je ne voyait pas mes frères et neveux grandir. Tout ça pour un travail que je n'arrivait plus à faire correctement et qui me bousillait :dunno: Je pense vraiment que tu devrais parler avec tes supérieurs du fait que tu ne veux pas que ton contrat soit renouvelé et creuser cette idée de devenir indépendante qui avait l'air de t'emballer et sur laquelle tu as déjà planché :top:
 

Luchsii

Well-known member
16 Jan 2019
898
10 534
93
@Alhysthéa Bon courage dans tous tes malheurs :fleur: :hugs:
Tu as vraiment eu la mauvaise pioche...
Ça me fait un peu peur parce que si je n'ai pas mon concours, j'envisage de postuler un peu partout de la même manière.

Mon chéri n'aide pas trop, parce que d'un côté il ne supporte pas d'être le seul à ramener des sous au foyer (on se serre la ceinture et on est dans le rouge tous les mois), d'un autre côté il essaie de me persuader de ne pas postuler parce qu'il est persuadé que je vais encore me casser la gueule...

Comme toi, j'ai ce profil un peu hyperactif/impatient/qui se lasse et mon idéal serait de cumuler plusieurs petits emplois variés. J'étais indépendante mais même en indépendante, les tâches de plus de deux heures me sortaient par les yeux (alors les projets sur plusieurs mois, c'était l'enfer).
Rien n'est simple... même en indépendant il faut faire attention de ne pas tomber dans le "je bosse à 90% pour ce bon client avec qui je gagne super bien ma vie", parce qu'alors on perd aussi les avantages de l'entrepreneur et on tombe dans l'ennui.

Bon et sinon ça fait plusieurs jours que je tape le numéro du centre médico psy de mon hôpital dans mon téléphone et que je n'appelle pas.
Mmmh...

Mauvaise période.
 
  • You Rock !
Reactions: Alhysthéa and Ada

Fauvette à lunettes

Rainbow woman
3 Jan 2019
1 706
11 728
113
J'ai repris le boulot il y a deux semaines suite à mon arrêt pour burn-out et... je ne sais plus du tout où j'en suis, c'est vraiment fatigant o_O :erf:
D'un côté la reprise s'est plutôt (voire très) bien passée : c'est la période des vacances donc peu de mails/coups de fil impromptus, mes chefs sont en congés, en plus on attend la décision du Grand Chef sur la réorganisation de nos équipes donc les deadlines sont en stand-by d'ici là, mon chef direct a été super compréhensif (et il culpabilise pas mal de n'avoir rien vu venir), bref ça devrait aller sauf que... ben j'en ai quand même marre de tout, je me sens super mal d'avoir dû m'arrêter alors que tout le monde est super sympa avec moi, j'ai l'impression d'en avoir fait des tonnes pour pas grand-chose alors que bon j'étais quand même au bout du rouleau fin mars :mur: et surtout j'ai peur de pas réussir à tenir mes objectifs même une fois mon poste réaménagé... :tears:

Et en plus du reste j'ai plus que jamais envie de rentrer chez moi (= à 800 km de là où je bosse actuellement) sauf que mes candidatures restent sans réponse et j'ai pas spécialement envie de revivre ma période de chômage d'il y a quelques années qui m'a bien minée et créé des tensions avec mes proches :goth: :gonk: (alors que je veux déménager pour les voir plus souvent :top: )

Bref c'est le gros bazar dans mon cerveau, je passe de la déprime ("qu'est-ce que je fais encore à ce poste") à l'euphorie ("il fait beau les oiseaux chantent tout va beaucoup mieux") à re-déprime ("ma copine et ma famille me manquent, c'est pas humain de vivre si loin des gens qu'on aime") à la positive-attitude un peu forcée ("c'est quand même ton rêve de gamine de bosser là où tu es, et puis ça se passe pas si mal que ça là...") à la re-re-déprime ("de toute façon je trouverai jamais rien qui corresponde à mon profil dans ma région d'origine"), j'en. peux. plus. :tears:
 

Ada

Veux être considérée en tant que tel
13 Jan 2019
1 038
8 426
113
Ile de France
@Fauvette à lunettes :hugs::hugs::hugs:
C'est normal que tu sois au bout du rouleau, un burn out on met souvent des mois, voir des années à s'en remettre :/ Je sais pas si ça va beaucoup te remonter le moral mais le bazar dans le cerveau c'est mon état permanent depuis un an :lol: Est ce que tu as un suivi à côté d'un psy ou d'un médecin ? Mon médecin m'avait beaucoup aidé à prendre du recul, je pense que je serais toujours en train enchainer les craquages sans lui (j'étais un peu dans le même état d'esprit : famille à 600km, copain à 800km mais pas du même côté histoire de devoir choisir qui voir, boulot qui normalement était parfait pour moi, mise en place de "solutions" pour m'aider mais ça allait tout de même pas, pas de possibilité de partir sans démissionner, pas du tout envie d'être au chômage car très stigmatisé par mes proches ...)
Au final ma solution (je ne dis pas que ça doit forcément être la tienne :fleur:) a été la reconversion, ce qui étrangement fait que mes proches me trouvent "courageuse de me bouger en reprenant des études et de pas me contenter d'être au chômage comme une feignasse" :)facepalm:) alors que je pense que mon année a été bien moins intense que si j'avais cherché du travail :ninja:
 

Ada

Veux être considérée en tant que tel
13 Jan 2019
1 038
8 426
113
Ile de France
@Fauvette à lunettes c'est normal de se soutenir :hugs:
En fait mon état est reparti à la hausse grâce à la reprise des antidépresseurs depuis un petit mois. Ca m'a bien gonflé de reprendre les médicaments car "je ne veux pas être malade" , comme si je décidais et que c'était la prise de médicaments qui me rendait malade :lalala: Enfin je commence à accepter et faut avouer que je suis justement beaucoup plus stable et moins fatiguée :top:
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Luchsii

Well-known member
16 Jan 2019
898
10 534
93
Re-coucou !:hello:

Suite à la parution de l'article de Rockie sur le burn out, j'ai enfin pris RDV chez mon centre médico-psy.
J'ai RDV jeudi prochain avec un infirmière qui présentera mon dossier vendredi pour savoir si je vais être suivie.

Elle m'a demandé si j'avais une lettre de mon médecin (non). J'ai l'impression d'aller à un entretien d'embauche, c'est hyper stressant.
Je vais amener mes ordos d'anti depresseurs et l'analyse du psychothérapeute (personnalité maniaque et dépression sévère) d'il y a deux ans...
Des conseils ?
 

Fauvette à lunettes

Rainbow woman
3 Jan 2019
1 706
11 728
113
@Luchsii Déjà bravo d'avoir franchi le pas pour le rdv au CMP ! :top: Pour les "justificatifs", est-ce qu'il te reste un volet de ton arrêt de travail sur lequel la raison de l'arrêt est indiquée ? (normalement c'est celui que le patient doit garder, mais il me semble que c'est également celui à renvoyer à ta caisse d'assurance maladie donc pas sûr que tu l'aies encore :erf: o_O ) Sinon tu peux regarder dans tes documents en ligne sur le site de la CPAM (compte Ameli si tu en as un lié à ta carte de sécu), de mon côté j'avais les justificatifs de paiement de mes indemnités journalières dessus, ça peut faire une "preuve" en plus ;)
 

Safinette

Well-known member
4 Jan 2019
1 191
7 768
113
@Kallista05 @Luchsii
J'ai commencé un bilan de compétence il y a 3 semaines.

Peut être pour vous aider dans un premier temps :
- Le fongecif aide bien car ils ont des listes d'entreprise de bilan de compétence, plutôt pratique
- Le bilan de compétence peut être financé par votre compte activité (ancien CPF).
- Le bilan coûte environ 1500€ (pour 24h de présence), perso le "mien" coutait 1700€, je n'avais "que" 1100€ sur mon compte activité, mais l'OPCA (l'organisme financeur) dont je dépend (suivant la convention de votre boite), à couvert les frais restant.

Si vous allez vers un bilan de compétence, je vous conseille de rencontrer plusieurs entreprises, j'en ai fais 3. La première rencontre est gratuite. ça va vous permettre de savoir si vous allez être à l'aise avec la personne que vous allez avoir en face, et avec la méthode.
Le premier que j'ai rencontré avait une méthode très intéressante et carrée, mais ne faisait que de me couper dans mes phrases, ça m'a stressé. La deuxième est celle que j'ai pris, elle a fait un master en psycho ça se ressent beaucoup, par contre elle est plus "brouillonne" mais ça me convient bien de partir dans les sens pour s'y retrouver ensuite.
La troisième.....c'est nul, mais c'était physique, elle m'a crispée d'entrée, pourtant elle avait l'air agréable et compétente....mais c'était non.

Bref c'est super important de vous sentir super à l'aise avec la personne en face de vous, car il faut pouvoir tout lui dire, et ne pas se mettre de barrière car on se sent jugé.

Et ensuite c'est parti! test de personnalité, bible de métier, écart entre ce que vous pourriez faire, ce que vous aimeriez faire, les efforts à consentir etc etc.

ça me met le cerveau en ébullition total! mais c'est chouette.

Ensuite il existe le CPF de transition, en gros votre entreprise vous donne l'accord de faire votre formation (plus ou moins longue) et un organisme paritaire vous paye votre salaire. (de mémoire, Votre salaire complet pendant un an ou deux (deux ans exceptionnel) si vous êtes en dessous de 2fois le SMIC),

N'hésitez pas si vous avez des questions, je sais que c'est chiant et très flou. Je pense que je vais me lancer dans le CPF de transition (dossier méga important et circonstancié à remplir), et j'ai aussi déjà fait une VAE si cette voie vous intéresse.
 

Kallista05

J'aime les gens qui crient dans leurs micros.
4 Jan 2019
51
279
53
Grand Est
@Safinette merci pour ces infos !

J'ai justement été à un premier rendez-vous avec un cabinet de ma ville mardi, et non, vraiment, ça ne colle pas. La nana ne semblait pas avoir envie de s'attarder sur les détails et j'ai eu l'impression qu'elle voulait plus se vendre elle qu'autre chose. Je vais essayer d'en voir un deuxième pour voir ce que cela peut donner ! Maintenant mon plus soucis c'est que j'ai aucune patience :erf:
 

Safinette

Well-known member
4 Jan 2019
1 191
7 768
113
@Kallista05 je comprends ce soucis! j'ai le même
Mais ça vaut vraiment le coup de prendre le temps sur cette phase, sinon ça va servir à rien.
Je ne sais pas comment tu comptes financer, mais de mon côté ils ont mis plus d'un mois à accepter mon dossier, et sans acceptation pas de financement....donc la aussi faudra savoir prendre son mal en patience.
C'est vraiment pour le mieux, donc faut réussir à ne pas se précipiter
 
  • You Rock !
Reactions: TheMomie

Derniers messages