Religion, athéisme et milieux conservateurs

Andromeda

Well-known member
25 Fev 2021
36
197
33
Je crée cette discussion pour connaitre votre vécu sur la question de croyance/non croyance et décalage avec le milieu familial. La question peut aussi s'étendre aux chocs des générations, au conservatisme, au progressisme, au coming-out, aux choix de vie "marginaux" en général par rapport à son milieu d'origine...
 
  • You Rock !
Reactions: LuLa

Andromeda

Well-known member
25 Fev 2021
36
197
33
Pour lancer la discussion:
Comme certaines Rockies le savent sûrement, c'est bientôt le Ramadan. Il s'agit d'un mois considéré comme sacré par les musulman.e.s, accompagné par tout un ensemble de pratiques et de traditions.
Je pense que les personnes ne partageant pas ces convictions religieuses mais qui ont vécu dans un pays musulman (ou vivant en France mais dans un milieu pratiquant) savent la forme d'oppression et de surveillance collectives qui peuvent s'opérer à ce moment là. Y a-t-il des Rockies issus de familles musulmanes qui partagent ce vécu? Quel est votre rapport à ce mois sacré ?
 
  • You Rock !
Reactions: Albert and HypoLiTe

Cactus

Aïe ! Ça pique !
2 Jan 2019
467
4 848
93
Aaaah, la religion et la famille...

Je vis en France et ma famille n'est pas musulmane donc je ne connais pas cette forme de pression lors du Ramadan. Par contre, je suis athée, ce qui n'est pas euh... très bien accepté par tout le monde dans ma famille apparemment...

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Bref, mon athéisme fait de moi une sous-merde aux yeux de ma mère et de ma grand-mère :tears:. Alors même que je n'y suis pour rien ! Si on m'avait élevée dans la religion, j'aurais sans doute été croyante puisque la plupart des croyants le sont en raison de l'éducation familiale qu'ils ont reçue.
 

Andromeda

Well-known member
25 Fev 2021
36
197
33
@Cactus , je trouve étonnant le discours tenu par ta mère alors même qu'elle a longtemps été athée (au point de lever les yeux au ciel quand Véronique parlait de ses réunions). Donc il suffit de rater son baptême pour aller rôtir en enfer indépendamment de toutes ses actions durant toute sa vie ? Du coup c'est l'enfant innocent ou les parents qui l'emmènent pas se faire baptiser qui vont en enfer ? Je trouve toujours ça fou que pour de nombreux croyants-pratiquants tout soit tout blanc ou tout noir, et ont du mal à ne serait-ce qu'envisager que ces règles puissent ne pas être des vérités absolues.

Aussi sur les schémas de pensées à l'origine de ce type de phrase: "ma fille va aller en enfer", il y a beaucoup à dire. Mais j'ai l'impression que, de mon côté, il me manque plus des leviers pour gérer ça au quotidien, plutôt que des moyens de "convaincre" ces personnes là (spoiler alerte: il n'y a la plupart du temps aucun moyen de les faire changer d'avis, c'est peine perdue et mieux vaut investir son énergie ailleurs). Maintiens-tu quand même de bon rapports avec ta mère ? Te regarde-t-elle avec dégout, pitié, ou autre ? Comment arrives-tu à gérer tout ça ?
 
Dernière édition: