Récits et témoignages de la grossesse à l'accouchement

Dragonya

Well-known member
3 Jan 2019
1 005
8 610
113
J’avais dit que je devais passer raconter mon récit d’accouchement mais je n’en avais pas encore vraiment trouvé la motivation. Je viens de lire l’article sur l’AAD et ça m’a donné la motivation pour le faire, car je ne me voyais sans doute pas réagir en commentaire tant cela donnerait l’impression d’opposer encore une fois accouchement physio et accouchement avec péri.


Bref allons-y.

Attention je tiens cependant à préciser avant lecture que ce n’est pas un accouchement qui se passe bien, même si la fin est heureuse. Je mets en spoiler car c’est très très long… Désolé pour ce pavé.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Loucy

Pingouin addict
7 Jan 2019
503
4 549
93
loulitla.com
Merci @Olympe pour ton récit ! Je n'avais jamais entendu parler du fait qu'on pouvait être secouée pendant la césarienne !

Contente que tu ais bien vécu cet accouchement en tout cas, ça ressort vraiment de ton témoignage d'ailleurs :jv:
 

Pouflinette

Well-known member
19 Fev 2020
437
2 890
93
@Loucy moi non plus et pourtant j'ai eu 2 césarienne et pas l'impression d'avoir été secouée. Sentir des manipulations oui mais secouée non. Bon après mes bébés ne faisaient pas + de 4 kg n'ont plus, cela joue peut-être aussi.
 
  • You Rock !
Reactions: Loucy

Pouflinette

Well-known member
19 Fev 2020
437
2 890
93
@Olympe ou alors j'étais tellement dans le brouillard que je n'ai rien senti. Je vais demander à monsieur, qui était présent pour la deuxième césarienne :)
 

Sylvie

Well-known member
16 Jan 2019
492
4 165
93
@Loucy @Pouflinette @Olympe
Moi aussi j’ai été secouée ! Et je ne m’y attendais pas mais ça ne m’a pas gênée. J’avais beaucoup plus peur de sentir qu’on m’ouvrait (même sans douleur). Au final je n’ai rien senti en bas, mais plutôt que tout mon corps bougeait (enfin moi je sentais juste les épaules qui bougeaient puisque le reste est anesthésié, mais on comprend que si les épaules bougent c’est que l’ensemble remue :yawn: )
 

Lililasouris

Active member
9 Mar 2021
20
41
13
J'ai une mémoire que je qualifierais de plutôt défaillante, il est possible que j'oublie certains détails ou saute pas mal de moments dans mon récit donc. #jem'appelleDory


Ce qu'il faut savoir en premier lieux c'est que pour ma première grossesse j'ai fais du diabète gestationnel - j'ai 19 ans à ce moment là, un IMC plus bas que la moyenne donc le surpoids n'est pas la "cause", aucun diabète dans ma famille à ma connaissance mais comme j'ai un rapport un peu particulier à cette dernière peut-être tout simplement qu'il me manque des infos - ce qui n'est pas cool cool, un peu plus tard dans ma grossesse la gynécologue qui me suit découvre également que j'ai un bassin dit étroit et un coccyx en forme "d'hameçon" donc le verdict tombe c'est une césarienne programmée non négociable pour bibi.


Mise à part ces petits hics je dirais que j'ai eut une première grossesse plutôt chouette. J'arrive à 39 sg+1, c'est la veille de ma rencontre avec bébé je suis donc obligée de me faire hospitalisée et de dormir sur place car je dois être à disposition du personnel médical si je suis opérée très tôt le lendemain matin.
Nuit pas terrible puisque je suis seule - pas l'habitude de dormir éloignée de mon chéri -, bien loin du confort de mon nid douillet et surtout très impatiente de rencontrer le petit être qui se trouve dans mon ventre.


Le lendemain finit par pointer le bout de son nez malgré tout, mon chéri me rejoint dès qu'il le peut et me tiens compagnie. On papote, on plaisante mais je sens bien que monsieur est au bord de l'infractus, à ce moment là je trouve ça adorable parce que pour ma part tout va plutôt bien - évidemment je suis un peu déçue d'avoir une césarienne et de devoir la vivre seule qui plus est mais globalement l'excitation est plus forte que le reste -.


Sur les coups de 10 heures et des cacahuètes deux inconnus viennent nous chercher le lit, bébé et moi pour nous mener au bloc opératoire mais c'est fait tellement rapidement que je n'ai pas vraiment le temps de faire mes adieux à mon loulou et ça m'embête un peu. Ça commence à faire beaucoup pour la râleuse que je suis.


On m'abandonne dans un couloir vétuste en compagnie d'un homme qu'on s'apprête à opérer aussi visiblement et qui grogne à qui veut bien l'entendre que son bras lui fait un mal de chien - une compagnie dont je me serais bien passée pour le coup mais qui a eut le mérite de me divertir -. Au bout d'un quart d'heure à écouter le Lucien brailler deux dames - une sage femme et l'anesthésiste - finissent par venir me voir afin de remplir un petit formulaire sur mes antécédents médicaux, mes allergies et tout le tintouin et repartent aussi sec.


X temps s'écoule encore, personne ne passe me voir donc j'ai le temps de cogiter et de psychoter au maximum, à ce moment là la Lili relax est bien loin et puis MIRACLE on m'installe enfin en salle. C'est là que ça devient un peu flou, je sais qu'on me fait m'allonger pour me poser la sonde urinaire puis m'asseoir et courber le dos pour la rachi-anesthésie et je me rallonge en attendant que la piqûre fasse effet pendant ce temps le petit monde s'agite et chacun se prépare.


Quand mes jambes sont enfin paralysées on me transfert sur la table d'opération, on met le champs devant moi pour me bloquer la vision et l'opération commence. De A à Z personne ne pipe un mot, pas de réponses quand j'essaye d'engager le dialogue pour m'éloigner de l'angoisse qui me gagne donc ça ne loupe pas, en plein milieu de la césarienne j'ai une crise de panique énorme, envie de vomir sur tout le monde mais rien à disposition pour, je respire mal, j'ai l'impression que je vais mourir bref rien ne va. À ce moment là l'anesthésiste se réveille et tente un peu de me changer les idées mais comme c'est trop tard c'est un flop.


À midi on sort enfin bébé de mon ventre, j'entends son premier cri et je trouve ça merveilleux mais comme je suis shootée aux médicaments - morphine je crois bien - et partiellement groggy de ma précédente crise j'ai du mal à réaliser. Les dames me le mettent sous le visage 2 secondes, j'ai le temps de tourner la tête vers lui et de me dire qu'il est incroyablement beau et puis d'un coup il n'est plus là. Déception.


Comme je sais qu'il va bien et qu'il fait le peau à peau avec son papa je me sens malgré tout un peu plus apaisée et la fin de l'opération passe sans que j'y fasse vraiment attention, trop occupée à rêvasser.
L'opération terminée on me place en salle de " réveil " où on m'explique que je resterais jusqu'à ce que je puisse bouger les pieds à nouveau et comme je suis impatiente de remonter en chambre je mets toute ma volonté dans cette nouvelle mission qui se révèle longue et fastidieuse.


Finalement mes pieds bougent, je le signale et.. en faite non je dois encore rester parce que mon utérus ne descends pas et qu'il est nécessaire que la gynécologue vienne vérifier que je n'ai pas de soucis - entre temps 3 milliards d'inconnu(e)s viennent me palper le ventre et le bas ventre, je douille parce que plus rien ne fait effet - mais on me fait comprendre qu'ils sont bien obligés de me tripoter et que je devrais arrêter d'être si douillette.


Au final je remonte plusieurs heures après, sans soucis de santé mais un peu triste de la manière dont les choses se sont déroulées. En chambre je retrouve mon chéri qui grignote et bébé à coté qui roupille dans son petit lit, j'oublie tout. Focus sur bébé, je remarque à peine que mes parents, ma sœur et ma belle-mère sont aussi présents et je supplie mon chéri de me donner mon bébé - plus très partageuse à ce moment là -, il me le cale confortablement entre mes bras et je me souviens avoir pleuré comme une madeleine.


En bref, un accouchement bien loin de ce dont je rêvais mais une jolie fin. Aujourd'hui bébé a deux ans et une deuxième merveille est en route.
 

Earl

Well-known member
25 Juil 2019
398
4 049
93
Et mon récit suit...

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.


Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition:

Loucy

Pingouin addict
7 Jan 2019
503
4 549
93
loulitla.com
Je profite du calme de ce matin pour rédiger le compte rendu d'accouchement tant que c'est tout frais dans ma tête !

Mots clés : travail rapide, péri, accouchement simple

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.