Qui ai-je envie d'être à 30 ans ?

Nadolig

cyberspace ace
2 Jan 2019
76
276
53
#1
Voilà voilà, je lance un topic tout frais tout neuf :D

Pour faire court : je vais avoir 30 ans en 2019, et je me pose mille questions. Je n'ai jamais réussi à me projeter loin dans le futur, et la perspective de passer de la vingtaine à la trentaine me flippe un peu. Oui je sais, ce n'est qu'un chiffre blabla, et pourtant je le vis comme un saut dans le vie, un passage vers une nouvelle "tranche", cette nouvelle dizaine.

Et du coup, comme j'aime le développement personnel, j'aime avancer dans ma vie, m'améliorer et être de plus en plus en accord avec moi-même, je me pose la question : qui ai-je envie d'être quand j'aurai 30 ans ? Comment je me projette ? Quelles sont mes priorités, les choses qui me sont importantes ? Quelles parties de moi je dois encore révéler ?

Bref, ce topic n'est pas centré sur moi mais une réflexion générale, si vous êtes dans le même cas, n'hésitez pas à venir échanger :)
 

Shooky

Croquang gourmang
2 Jan 2019
22
153
28
#2
J'ai eu mes trente ans l'an dernier et je suis en plein dans les questionnements que tu poses. La trentaine ne m'a jamais fait peur/déprimé, mais je me rends compte que je suis autant , si ce n'est pas d'avantage, dans le flou artistique qu'à mes 20. La différence c'est que maintenant je veux vraiment m'affirmer et être vraiment moi,pour pouvoir avancer.
Je devrais peut-être poser mes questionnements par écrit et essayer d'y répondre, peut-être que j'y verrais plus clair.
 

Nadolig

cyberspace ace
2 Jan 2019
76
276
53
#3
@Shooky Merci pour ton post :)

Du coup j'attendais que quelqu'un laisse un message pour continuer mes réflexions haha.
Je pense faire un tableau d'inspirations autour de cette question. Avec des images, des citations, ou que sais-je. J'ai déjà trouvé un mot qui correspond à quelque chose qui me tient à cœur :
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
C'est une des rares choses que j'arrive à "visualiser" de mon futur, ce depuis que je suis petite : je ne sais pas où j'habiterai, quel métier je ferai, si j'aurais des enfants ou pas... mais j'espère très fort être entourée de gens chaleureux et être moi-même actrice d'un ambiance sereine et accueillante.

D'ailleurs, j'ai une, non deux questions ouvertes pour vous chères lecteurices du topic :
- est-ce que vous arrivez à vous projeter dans le futur, est-ce que quand vous étiez petit.e.s vous arriviez déjà à imaginer le vous de 30 ans ? Si oui, comment ?
- si vous repensez à la personne que vous étiez il y a 10 ans (pour ma part, la moi-de-20-ans donc) quelles sont les valeurs que vous avez conservé dans votre vie ? Quelles sont les passions, les habitudes, les pensées que vous avez trimballé jusqu'ici ? A l'inverse, quelles sont les choses que vous avez laissé derrière vous ?

J'ai déjà réfléchi à ces deux questions et je trouve que c'est un bon début. Mais pour l'instant j'arrête d'écrire et je laisse la place, je reviendrai plus tard ^^
 

Papy Mozza

Pronom : il/lui. Merci de me genrer au masculin
2 Jan 2019
85
584
93
#4
Bientôt trentenaire ici aussi.
Franchement je sais pas, pour répondre à ta question initiale. Mais cependant je sais dorénavant que je veux du calme et des relations saines. Et aussi que j'adore vivre seul. Après je ne peux toujours pas me projeter dans le futur. Etant gay et trans, et vu la montée de l'homophobie et de la transphobie, faut que j'ai toujours en tête un plan pour m'expatrier si besoin.
 

Ecleyosia

Where is Oxford street?
2 Jan 2019
100
864
93
#5
Olalaaaa, ce sujet m'intéresse grandement ! J'ai pas trop le temps de m'y attarder ce soir mais je pense venir poster rapidement. C'est vraiment des questions que je me pose régulièrement depuis extrêmement longtemps donc je suis bien contente de trouver un endroit où noter mes pensées sans embêter mon mec avec tout ça :cretin:
 

Thorn

Je reviens des Enfers, laisse-moi danser le club.
2 Jan 2019
290
861
93
#6
C'est une très bonne question.
Pour ma part, je me mets la pression toute seule. J'ai toujours espéré être mariée, maman et avoir une maison avant mes 30 ans, mais dans la mesure où j'en ai déjà 27 et que je n'ai encore rien de tout ça, je ne serai pas "dans les temps", et ça a tendance à me stresser.

Sinon, quand j'aurai trente ans, j'espère que mon entourage me verra enfin comme une adulte, et que j'arriverai à m'affirmer.
 
Dernière édition:

Monade

Active member
3 Jan 2019
26
122
28
#7
Bonne idée de topic!
Je ne suis pas encore arrivé à la trentaine mais c'est une question que je me pose souvent. Perso je suis contente d'être restée féministe (quand j'étais ado, mon dieu des réflexions sur "tu n'es pas encore assez mure pour savoir quelles sont vraiment tes opinions"... Quelle connerie!). J'aime toujours les mêmes choses mais j'ai l'impression qu'en grandissant la palette des intérêts se développe, s'affine mais ne se rétrécie pas. Je suis toujours fan du Seigneur des Anneaux, j'adore l'héroic fantasy, les jeux de rôle, les trucs "d'ado" mais je suis plus exigeante.
J'aurais bien aimé dire que j'ai laissé mes insécurités et mes angoisses mais... non ^^.
 

La Dame

Ronchonchon
2 Jan 2019
1 592
9 047
113
Ailleurs
#9
Alors moi j'ai eu mes 30 ans l'an dernier, dans la tourmente, avec beaucoup de douleur et de merde dans ma vie et un magnifique arrêt buffet-bar comme on dit qui a fait que je n'ai pas eu le choix de faire une introspection.

Je me suis rendue compte que je ne pourrais jamais rentrer dans le moule sociétal qui est crée pour les trentenaires et je suis envoie de comprendre ou je veux que ma place soit, et comment y parvenir et l'assumer.

Je peux dire que avoir des troubles psy à 30 ans c'est plus dur qu'à 20 ans pour moi, car les gens ils pensent que "t'es adulte tu dois faire un effort" .

Je me vois grossir et veillir, et ça des fois c'est dur, mais en parallèle j'apprends aussi à en avoir rien à foutre.
 
3 Jan 2019
5
45
13
#10
Ce sujet me parle bcp, j'ai eu 30 ans l'année dernière et même si on avait beau me répéter que ce n'était qu'un chiffre, ça a été un cap compliqué à passer (et ça l'est toujours, j'ai 31 ans dans quelques jours)(bordel même ça ça me fait mal de l'écrire).

Pour ma part, je pense qu'il y a une énorme pression sociétale qui pesait sur mes épaules sans que je m'en rende compte. Parceque je ne rentre pas dans le schéma de ce qui est socialement accepté d'avoir fait à 30 ans et que ce n'est pas évident à gérer. Je n'ai pas d'enfants, pas de copain, je ne veux pas acheter d'appartement et j'ai un cdi dans lequel je ne m'épanouie pas forcément. Mais le truc c'est que ça ne me gène pas de ne pas avoir tout ça, car ce n'est pas quelque chose que je veux forcément, en tout cas pas de façon "classique" et je passe mon temps à lutter entre mes envies et mes choix (avec lesquels je suis plutôt en accord) et l'image que la société me renvoie... Je sais pas si c'est très clair...

Pour autant, j'ai aimé l'année de mes 30 ans, car je les ai fêté en grande pompe (ce que je ne fais jamais), j'ai reçu beaucoup d'amour, et surtout je me suis offert un mois de voyage complet en octobre dernier, qui était un de mes rêves. Je pense que c'est le fait d'avoir 30 ans qui m'a permis de me lancer dans ce projet, en mode "c'est maintenant ou jamais" (alors que pas forcément, mais ça m'a motivée) et je suis vraiment contente que ça se soit passé cette année là.

Pour moi, toute la difficulté de la trentaine, c'est d'être "coincée" dans un âge plus adulte, un âge où on commence généralement à se poser et à construire réellement sa vie (en tout cas, tout le monde semble penser ça) et que moi je ne me sens pas prête et que je n'en ai pas envie. Je commence à peine à savoir qui je suis et à m'aimer comme ça, et parfois j'ai le sentiment d'avoir passer ma vingtaine à me chercher et que j'ai perdu trop de temps, puis ensuite je me rappelle que sans ces 10 années qui viennent de passer, je n'en serais pas là aujourd'hui. Comme m'a dit ma meilleure amie, l'âge ce n'est qu'une donnée, et j'essaie au maximum d'occulter cette donnée et d'avancer à mon rythme, en accord avec moi même. Et en essayant aussi d'occulter le regard des autres, et les petites phrases anodines qui peuvent me faire cogiter des heures.
 

Shooky

Croquang gourmang
2 Jan 2019
22
153
28
#11
- est-ce que vous arrivez à vous projeter dans le futur?
Oui et non. J'ai des rêves pour mon avenir mais je ne me vois pas faire des choses concrètes et j'ai pas de paliers.

- est-ce que quand vous étiez petit.e.s vous arriviez déjà à imaginer le vous de 30 ans ? Si oui, comment ?
Oui et non aussi. Je m'imaginais pas en adulte, je me voyais, toujours enfant/ado, faisant des trucs cools (voyager, devenir archéologue, écrire, vivre des aventures)

- si vous repensez à la personne que vous étiez il y a 10 ans quelles sont les valeurs que vous avez conservé dans votre vie ?
La moi de 20 ans était déjà gentille, dévouée, honnête et loyale. J'ai gardé une ouverture d'esprit forte (même si imparfaite). Je suis toujours, si ce n'est pas plus, bornée :cretin: et toujours aussi curieuse et avide de connaissances.

Quelles sont les passions, les habitudes, les pensées que vous avez trimballé jusqu'ici ?
J'ai retrouvé (même si je l'avais jamais réellement perdu) mon attrait pour l'écriture, le dessin et les activités manuelles. J'aime toujours les mêmes choses : les univers fantastiques/fantasy, voir des films, randonner, lire, passer les jours de pluies sur le même meuporg depuis dix ans.

A l'inverse, quelles sont les choses que vous avez laissé derrière vous ?
J'ai réussi à poser des limites dans mes amours et mes amitiés. Par contre j'ai perdu ce qui faisait ma force de l'époque: mon grain de folie qui me faisait prendre des décisions improbables, je n'angoissais pas autant pour des choses minuscules. Je n'étais presque jamais en colère, j'étais beaucoup moins triste.Globalement je me trouve plus aigrie et terrassée par mes angoisses.


Comme @Weeteweete je découvre une certaine pression sociale due à mon âge. On attend de moi que j'ai un travail stable, que je vive avec mon compagnon, que je fonde une famille . Les personnes autour de moi ne comprennent pas ma vie et ça crée des frictions parfois.
 

Papy Mozza

Pronom : il/lui. Merci de me genrer au masculin
2 Jan 2019
85
584
93
#12
@Nadolig
"Les pays les plus GAY-friendly", pas LGBT-friendly. De toutes façons les pays se disant LGBT-friendly ne prennent pas en compte le T dans LGBT :rolleyes: Si on prenait en compte les droits des personnes trans, le Royaume-Uni ne serait pas dans la liste (ou il y a une vague de haine transphobe qui dure en ce moment
chez eux)

EDIT : je lis l'article, ils parlent tous d'orientation sexuelle et de mariage pour tous. Tout le monde parle des droits LGBT, mais à aucun moment on ne parle des personnes trans ni de leurs besoins :confused:
 

Zenozyness

New member
3 Jan 2019
2
11
3
Normandie
#13
très bonne idée de topic! je vais fêter mes 29 ans en 2019 et j'ai vraiment envie de prendre le temps de reflechir quelle femme de 30 ans je veux être et de m'atteler à le devenir pour ma dernière année de la vingtaine! J'espère bien trouver des pistes de reflexion ici, et vous partager les miennes!
 

Saria

Well-known member
3 Jan 2019
75
262
53
#14
C'est chouette comme discussion. J'ai eu trente ans il y a une semaine et en grande amatrice de listes, objectifs etc je me suis demandée quels seraient ceux de cette décennie. Et j'ai un peu de mal à trouver car mes idéaux sont moins concrets que quand j'avais 20, 25 ans : les grands chantiers sont déjà bien entamés (maison, bébé, boulot...) mais en gros je veux accentuer ce que j'ai déjà mis en place niveau écologie, minimalisme, décroissance...
 
3 Jan 2019
62
174
33
Dans mon monde
#15
Quel joli sujet! J ai eu 30 ans cette année, et sincèrement, je n ai pas senti de cap. Je crois qu avec le temps (et j espère que je continuerai) je me dis que je m affirme et que je vais plus vers mon idéal. Cette année, je vais entreprendre une réorientation professionnelle, me mettre des defis et voir jusqu ou je peux aller.
- est-ce que vous arrivez à vous projeter dans le futur, est-ce que quand vous étiez petit.e.s vous arriviez déjà à imaginer le vous de 30 ans ? Si oui, comment ?
Je ne me suis jamais trop imaginée. Après si la vie m a appris quelque chose, c est bien de vivre au jour le jour et de ne pas faire de plans sur la comète, profiter du voyage et voir vers où on ira
- si vous repensez à la personne que vous étiez il y a 10 ans (pour ma part, la moi-de-20-ans donc) quelles sont les valeurs que vous avez conservé dans votre vie ?
Ouf! J ai changé du tout au tout en 10 ans, je ne me reconnaitrais pas, je pense que limite, je m admirerais de la force de caractère que j ai eu. Je crois que j ai gardé ma façon d être vraie avec moi même, même si je me suis niée pendant des années et perdue dans une relation qui ne me plaisait pas. J ai gardé mon âme rêveuse, mon envie de voir plus de choses aussi.
Quelles sont les passions, les habitudes, les pensées que vous avez trimballé jusqu'ici ?
Oh ma passion pour Disney, je ne l ai pas lâché, elle. J ai toujours pensé qu un futur radieux m attendait et je suis en train de le réaliser. J ai gardé mon stress aussi, malheureusement, mon manque de patience aussi...
A l'inverse, quelles sont les choses que vous avez laissé derrière vous ?
Ma vision du "et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d enfants". J ai aussi arrête de vivre pour que les gens soient fiers de moi, je m écoute plus même si ca a pas été facile du tout..
Mais c est décidé de vise la lune our que je puisse ne rien regretter et prouver a mon fils que quand on veut on peut
 

Pantoufle

Ex-Charentaise
2 Jan 2019
961
7 551
93
alouestriendenouveau.fr
#16
Je vais avoir 30 ans dans quelques mois également, je crois que je le vis sereinement, j'ai bien profité de ma vingtaine et je peux la laisser derrière moi je crois. En tout cas je me souviens que quand j'ai eu 25 ans j'étais hyper sereine également, très satisfaite de ma vie. Je n'ai pas la vie dont je rêvais enfant... j'ai bien mieux, et je crois que ça m'aide complètement à accepter les années qui passent, j'essaye de réaliser tous mes rêves et je n'ai du coup presque aucun regret. J'ai aussi la "chance" d'avoir emprunté un chemin de vie "classique" et du coup de ne pas subir de pression de la société vu que j'ai plus ou moins tout fait "dans les temps" voire en avance. Je suis en couple depuis 11 ans, mariée, mère d'un enfant, propriétaire, chef de ma petite entreprise, j'ai beaucoup voyagé, vécu à l'étranger, fait un bac+5, bossé plusieurs années dans le salariat, finalement entre mes 18 et mes 30 ans ma vie a été bien remplie.

Est-ce que vous arrivez à vous projeter dans le futur ?
Oui je suis quelqu'un qui se projette beaucoup et qui a besoin constamment de projets dans le viseur. Mais après je me projette plus sur ce que je vais faire et de quoi sera faite ma vie, et pas tant de qui je serai moi et de comment je vais évoluer.

Est-ce que quand vous étiez petit.e.s vous arriviez déjà à imaginer le vous de 30 ans ? Si oui, comment ?
Je pense que je m'imaginais carriériste, cadre haut placé dans une grosse entreprise, remplie d'ambition, avec peu de place pour une vie sociale, amoureuse et familiale (ça ne m'intéressait pas du tout). Bref tout le contraire de ma vie actuelle !

Si vous repensez à la personne que vous étiez il y a 10 ans (pour ma part, la moi-de-20-ans donc) quelles sont les valeurs que vous avez conservé dans votre vie ?
A 20 ans j'étais avec mon copain (mari depuis) depuis bientôt 2 ans et 10 ans plus tard je nous imaginais toujours ensemble, heureux et amoureux, avec des enfants, un logement qui nous ressemble, c'est pas très éloigné de la réalité. J'ai toujours les mêmes amis qu'à 20 ans aussi. J'ai évolué mais je pense que j'avais déjà commencé à être la moi d'aujourd'hui niveau valeurs.

Quelles sont les passions, les habitudes, les pensées que vous avez trimballé jusqu'ici ? A l'inverse, quelles sont les choses que vous avez laissé derrière vous ?
J'ai toujours les mêmes passions, les mêmes goûts, j'ai laissé quelques amitiés toxiques en route. Par contre je ne souhaitais pas du tout me marier (mon mec non plus), j'aurais été très surprise de découvrir que finalement nous nous sommes passés la bague au doigt (mais sans bagues :cretin: et à la va-vite sur un coup de tête, ça nous ressemble).
 

Linselli

Well-known member
3 Jan 2019
88
504
83
Seine et Marne
#17
Ce sujet m'intéresse beaucoup car je vais avoir 30 ans dans pile poil un mois ET 3 jours. Je le vis avec un peu d'appréhension, j'ai l'impression qu'aux yeux de la société, avoir 30 ans, c'est passer une étape.. Quand j'étais plus jeune, j'imaginais la trentaine comme un âge ou tout était accompli : J'aurais terminé mes études, je serais en couple, j'aurais un travail stable, des sous, une maison, bla bla bla...

Et ça m'a mis beaucoup de pression durant les 10 ans qu'ont été la vingtaine, d'autant plus que je ne me voyais pas forcément évoluer aussi rapidement que d'autres personnes, et pas de manière aussi "tracée"... Déjà j'ai eu un enfant à 21 ans, alors que je ne gagnais pas du tout ma vie, et que j'étais encore très jeune et insouciante dans ma tête. C'est un évenement qui a évidemment changé beaucoup de choses dans mon parcours des 20 aux 30 ans : ça a façonné la façon dont devait évoluer ma vie. Alors qu'à 20 ans, je m'imaginais pouvoir parcourir le monde, faire des voyages.. Avec un enfant (surtout en garde alternée), tout a finalement été chamboulé. Et aujourd'hui, à l'approche des 30 ans, je mentirais si je disais que je n'ai plus les mêmes angoisses et les mêmes envies qu'à 20 ans.

Aujourd'hui, je fais le métier dont je rêvais à 20 ans, mais je gagne encore un peu difficilement ma vie (je demande parfois de l'aide aux parents), j'ai un amoureux plus jeune que moi et qui n'a donc pas encore les mêmes questionnements sur le passage à la trentaine, j'ai un appartement (avec JARDIN ouiii) que je loue un rein. je ne me sens pas aussi stabilisée que je l'aurais espéré il y a 10 ans.

Mais finalement autour de moi, j'ai rencontré des trentenaires aux profils très différents... Et je me suis rendue compte qu'on était tous plus où moins animés par des envies qu'on a mises au placard, des choix de vie difficiles, des regrets parfois.

Je suis une grande angoissée, 30 ans ne calmera pas ça, mais je pense avoir acquis un recul qui me permet de m'apaiser et de mieux visualiser l'avenir. Je ne doute pas en tout cas que la trentaine sera mille fois mieux que la vingtaine :)
 
3 Jan 2019
17
78
13
#18
30 ans en 2019 aussi ! Plus jeune la trentaine me faisait peur, j'imaginais des femmes hyper confiantes en elle, en couple, ambitieuse, qui font des soirées cocktails^^ Bref, bien loin de ce que je serai en fait. Mais maintenant j'arrive à mieux appréhender qui je suis et ce que je veux. Je serais une trentaine célibataire, et ce n'est que depuis récemment que je le vis bien.
Je pense qu'on peut être la trentenaire qu'on veut non ? :v:
 

rice_krispies

Well-known member
3 Jan 2019
336
3 165
93
Montréal
#19
Pour avoir déjà passer le cap il y a bien un an et demi, mes 30 ans c'était pas du tout ce que j'imaginais, je venais de changer de pays, de quitter ma carrière qui était sur la bonne voie pourtant, je m'étais pas encore fait de nouveaux amis, j'étais en recherche d'emploi et c'était la grosse loose car j'avais pas d'entretiens. Et j'étais et suis toujours en couple mais la vie commune c'était tout nouveau. je me sentais certainement pas comme une adulte accomplie, j'étais vraiment déstabilisée. Mais ça m'a appris d'arrêter les comparaisons et d'accepter que j'avance à mon rythme et que je fais ce que je peux avec ce que la vie m'envoie. Si j'espère un truc de la trentaine, c'est d'apprendre à être moins anxieuse, et d'arrêter de constamment me juger négativement (je me sens tout le temps coupable pour des trucs débiles, genre quand je passe du temps à faire des trucs pas productifs, comme jouer aux jeux vidéos avec mon copain)
 

haex

New member
3 Jan 2019
2
8
3
#20
Je viens de fêter mes 28 ans et depuis quelque temps, je commence (eh oui) à réfléchir sur ce que je souhaite accomplir avant mes 30 ans et même après.
Pour ma part, je me vois en place dans un emploi stable (plus stable que l'actuel emploi tout du moins), avec mon petit appart à vivre ma vie tranquillement comme je le fais maintenant. Pluuuuus tard je me vois vivre avec mon mari et nos enfants, mais pour l'instant je suis seule et ne me mets pas la pression. C'est la famille qui me la met par contre ! Et ça c'est moins cool haha. Un jour j'aurai tout ça parce que je le veux : le boulot ça ne tient qu'à moi, le mari et les enfants eh bien ça viendra quand ça viendra ! Comme les gens le disent, la vie est trop courte alors je ne vais pas la vivre à stresser inutilement :)