Questionnements de genre

MxPineapple

Pronom : iel + neutre ou masculin
2 Jan 2019
611
2 484
93
#1
Je me disais que ca pourrait etre utile d'avoir un topic pour les gentes qui viennent (ou non) de decouvrir des termes comme trans/non binaire et se demande si ca pourrait peut-etre s'appliquer a elleux. :happy: Pas de jugement ici, aucune question n'est bete, et personne sauf vous n'aura de reponses definitives! Mais ca peut toujours etre utile de partager son cheminement et d'avoir d'autres temoignages.
 

Boulette Rose

Treat people as they treat you
2 Jan 2019
21
78
13
#3
J'aimerai savoir si il a une définition universellement admise pour le terme "genderfluid" ? J'ai cherché un peu sur internet mais je n'ai pas trouvé de définition à proprement parler comme pour un dictionnaire.
 
5 Jan 2019
649
1 256
93
Lyon
navisseli.tumblr.com
#4
J'aimerai savoir si il a une définition universellement admise pour le terme "genderfluid" ? J'ai cherché un peu sur internet mais je n'ai pas trouvé de définition à proprement parler comme pour un dictionnaire.
J'ai une définition large universellement admise : une personne genderfluid est une personne dont le genre varie au cours de sa vie.

(ça peut être plusieurs fois par jours, tous les quelques jours, deux fois dans sa vie, un jour une fois, ça peut être entre deux genres, ça peut-être sur un spectre...)
 
You Rock !: Boulette Rose

MxPineapple

Pronom : iel + neutre ou masculin
2 Jan 2019
611
2 484
93
#5
@Boulette Rose @Etp Plus precisement, toutes les personnes genderfluid que j'ai rencontrees variaient de genre d'un jour/semaine/mois sur l'autre, ce n'etait pas juste que leur genre avait change de facon generale dans leur vie et ensuite etait reste le meme. :cogite: Mais c'est possible que ce soit aussi une facon possible de definir genderfluid, je ne l'avais juste jamais rencontree.
 
You Rock !: Boulette Rose
5 Jan 2019
649
1 256
93
Lyon
navisseli.tumblr.com
#6
@Boulette Rose @Etp Plus precisement, toutes les personnes genderfluid que j'ai rencontrees variaient de genre d'un jour/semaine/mois sur l'autre, ce n'etait pas juste que leur genre avait change de facon generale dans leur vie et ensuite etait reste le meme. :cogite: Mais c'est possible que ce soit aussi une facon possible de definir genderfluid, je ne l'avais juste jamais rencontree.
Varier d'un jour sur l'autre/d'une semaine sur l'autre c'est "au cour de ta vie" ;) Par ailleurs je fais référence à ça dans mon message !

@Boulette Rose demandait une définition large, j'en ai donc donné une qui englobe tous les cas !
 
You Rock !: MxPineapple

MxPineapple

Pronom : iel + neutre ou masculin
2 Jan 2019
611
2 484
93
#7
@Etp C'est vrai mais du coup j'avais peur que ca prete a confusion :cretin:

Edit: Ah pardon, je viens de voir la derniere ligne de ton message! je l'avais confondue avec ta signature :facepalm: Desole-e du coup!
 
5 Jan 2019
649
1 256
93
Lyon
navisseli.tumblr.com
#8
@Etp C'est vrai mais du coup j'avais peur que ca prete a confusion :cretin:
On parle également de genre fluide pour les personnes trans qui considèrent qu'elles ont été du genre assigné à leur naissance un jour, mais que désormais elles sont du genre qu'elles sont !

Mais c'est vrai que le cas le plus fréquent est celui des personnes dont le genre varie d'une semaine sur l'autre, d'un mois sur l'autre, etc
 
You Rock !: MxPineapple

Boulette Rose

Treat people as they treat you
2 Jan 2019
21
78
13
#9
Merci pour les précisions ça m'aide à y voir un peu plus claire là dessus. Je ne me sens pas femme 100% du temps, il m'arrive parfois de vouloir être vu comme de genre masculin mais dans un corps féminin.
C'est encore un peu confus dans mon esprit donc clairement va falloir que je prenne le temps d'y réfléchir un peu plus prochainement, merci pour vos réponses en tout cas :happy:
 
2 Jan 2019
16
29
13
#10
@Etp ton premier message correspond à ma situation, à savoir que je ne me sens pas d'un genre en particulier car pour moi ça ne fait pas "sens", je suis incapable de me mettre à la place d'une personne pour laquelle son genre (ou ses genres) est un ressenti fort et important.

Cela étant comme le genre auquel en m'attribue socialement ne me dérange pas, je suppose que je suis quand même cis ? En tout cas je m'estime cis pour cette raison-là, parce que mon genre social (la façon dont les gens et la société en générale me considèrent) et peut-être différent de mon ressenti (qui serais une absence de genre) mais je ne souhaite pas particulièrement que mon genre social coïncide avec mon ressenti personnel.
 

kuwagami

Well-known member
6 Jan 2019
88
358
53
#11
@Spirale Tiens c'est marrant, on pense exactement pareil. :hesite:

Je sais pas trop ce que je suis, ou ce que je veux être, mais les gens autour de moi voient un homme, et ça ne me pose pas de problèmes de façon générale, donc je suis juste resté sur cette notion sans me poser de questions.

A vrai dire, je comprends pas la notion de genre, parce qu'elle crée une opposition. Peut importe qu'il y en ait 2 ou 15 d'ailleurs. Pour moi, chacun est ce qu'il est. Genre je vois pas "une femme" ou "un homme", mais "X qui fait ça et est cool" ou "Y qui a le QI d'une moule mais c'est pas grave". :dunno:

Bon après je suis attiré sexuellement par les caractères physiques "féminins" au sens biologique large (seins hanches tout ça) et intellectuellement pour les amitiés (le terme de romanticité ne s'applique qu'aux relations amoureuses je crois?). Mais je suis pas sûr que ça entre dans le cadre d'une discussion sur le genre. :hesite:
 
You Rock !: Nautilus.
5 Jan 2019
649
1 256
93
Lyon
navisseli.tumblr.com
#12
Help.
Il est par ailleurs persuadé que touxtes les féministes et les trans haïssent celleux qui ne font qu'une transition hormonale (et pas forcément sociale, et sans opération non plus). Il croit qu'il sera nécessairement vu comme un pervers déguisé ou je ne sais quelle horreur.

Je pense que le mieux ce serait qu'il puisse
1. parler à des femmes trans et des NB pour qu'il puisse se rendre compte de la variété des parcours et des ressentis et réflechir plus sereinement à ce qu'il veut pour lui. Je sais qu'il a pas mal de questions et d'inquiètudes mais je suis juste totalement incapable de lui parler des parcous MtF que je ne connais pas du tout.
2. peut-être voir un psy, le plus trans-friendly possible (je dis pas ça parce que je veux choisir pour lui, je me serais pas permis si il m'en avait pas parlé), pour faire la part des choses et se concentrer sur lui plutôt que sur ce qu'une minorité de gens pensent.

Mais je sais pas par où passer, j'ai pensé associations direct, je sais qu'à Paris on trouvera, mais le soucis c'est que lui est très très excentré d'une part, et bloqué à l'internat du lundi ou vendredi d'autre part.
Oui, je confirme, il faut qu'il parle avec des personnes trans, afin qu'il réalise qu'il y a une différence entre la réalité et les fantasmes de la société. S'il n'est pas à l'aise avec tout ce qui est association (personnellement je ne suis jamais à l'aise avec des inconnu.es IRL, même avec des connu.es d'ailleurs...) il existe des tas d'alternatives comme :
- des forums
- des groupes de discussion Discord (je t'envoie un lien en MP) ou le groupe FB NB Francophone (ou un truc comme ça)

Si ça peut le mettre plus à l'aise...

Concernant le fait de voir un psy, je t'invite à demander à des personnes concernées à Paris (ou directement sur le groupe que je vais te MP, je crois qu'il y a des discussions par région) quels psys elles recommandent, afin d'être sûre de prendre une personne trans friendly pour de vrai et pas "secrètement" affiliée à la Sofect
 

Reed

cybernetic fuckboï
5 Jan 2019
12
32
13
www.intimatopia.fr
#13
J'aimerai savoir si il a une définition universellement admise pour le terme "genderfluid" ? J'ai cherché un peu sur internet mais je n'ai pas trouvé de définition à proprement parler comme pour un dictionnaire.
il existe un mot en français, qui est fort joli : voyagenre, et je trouve que ça décrit assez bien le concept :)
 

MxPineapple

Pronom : iel + neutre ou masculin
2 Jan 2019
611
2 484
93
#14
@Reed : Je ne connaissais pas ce terme mais je le trouve super! :puppyeyes: Je connaissais "fluide dans le genre" mais c'est moins elegant.

De mon cote j'ai toujours du mal a pointer du doigt exactement comment me definir. La plupart du temps je dis juste "non-binaire" et j'en reste la, et ca me suffit, mais parfois c'est agacant de ne pas savoir vraiment comment se situer. Je pense essentiellement mon genre de facon sociale, du coup, a quel "groupe" je m'identifie (hommes, femmes, ni l'un ni l'autre) et c'est tres difficile meme comme ca d'arriver a une reponse qui fasse sens. Je ne suis jamais completement identifie-e aux femmes ou aux hommes, mais je me prends de temps en temps a considerer mon attirance pour les femmes comme lesbienne, et mon attirance pour les hommes comme gay (je suis bi/pan), parfois je me sens efface-e quand je suis entoure-e d'un groupe de femmes et qu'on nous parle a tous-tes comme "les meufs", parfois je ne le remarque meme pas, parfois ca me gene qu'on me traite comme un homme et d'autres fois je suis ravi-e de m'entendre appele-e monsieur.

A cote je ressens de la dysphorie et j'ai bien hate de pouvoir faire une mammec et de voir les effets des hormones s'accentuer, et en meme temps, j'ai envie de tout ca surtout pour pouvoir reporter des robes et du maquillage sans etre genre-e au feminin si facilement.

Je crois que le terme de genderqueer est ce qui me convient le mieux, mais c'est difficile parfois d'avoir un genre qui semble si paradoxal. Je ne sais pas si avoir un terme qui serait plus specifique m'aiderait (ca m'avait ete utile plus tot dans mon questionnement mais j'ai beaucoup evolue dans mon rapport a tout ca depuis), mais c'etait deja bien de pouvoir mettre ca par ecrit. :fleur:
 
You Rock !: Blanche et lasilala

Reed

cybernetic fuckboï
5 Jan 2019
12
32
13
www.intimatopia.fr
#15
My two cents :
En fait, vu que le genre c'est socialement construit, personne n'en "a" un.
Genre on va pas tomber une pochette surprise avec "TON VRAI GENRE DE LA RÉALITÉ".

Y'a pas de Vérité du Genre, on galère toustes, même les cis. C'est juste que pour certain·e·s d'entre nous, la dissonance entre genre assigné et genre ressenti est insupportable. Et du coup on doit trouver la case dans laquelle on se sent plus à l'aise alors qu'en fait Y'A PAS DE CASE. C'est genre complètement pété quand on y pense deux minutes. Mais bon parfois on se rend compte qu'on se sent mieux quand on nous dit "il" plutôt que "elle", ou "iel" plutôt que "il". Et on avance comme ça à tâtons dans le chaos queer en mode yolo, et soit on rejoint des sentiers que d'autres ont arpentés ("ok, oui, ça ça me parle"), soit on ouvre des voies pour les prochains pirates, et personnellement je trouve ça beau.
 

MxPineapple

Pronom : iel + neutre ou masculin
2 Jan 2019
611
2 484
93
#16
@Reed : Je pourrais te dire que l'argent est socialement construit aussi, pourtant certain-es en "ont" bien plus que d'autres :cretin:

Je m'interesse de pres a tout ce qui est queer theory et gender studies, du coup je sais bien que le genre est plus complexe que quelque chose qu'on "a" ou qu'on "a pas", mais le fait qu'il est socialement construit signifie justement qu'il a un role important dans les relations sociales. C'est pour ca, surtout, que je voudrais avoir une meilleure idee d'ou je me situe sur le spectre, pour mieux cerner ma "place" (pas dans le sens "roles genres" mais dans le sens "ou je me situe dans les interactions sociales"). Mais j'aime ce que tu dis sur le "chaos queer", ca me va en fait de ne pas tout arriver a demeler et d'y aller a tatons. :happy:
 
You Rock !: Absolem et Reed

Clem'

HP bien dans ses pompes (enfin trouvé ma pointure)
22 Sept 2019
730
3 537
93
Lausanne
#17
Bon, moi j'ai une question, pouf-tac, comme ça.

Genderfluid, soit, mais ça se manifeste comment? On se base sur l'apparence, les soins corporels, les vêtements… ou les attirances sexuelles?

Parce que je serais tentée de dire (allez, je me laisse tenter), qu'on est tous plus ou moins fluides sur tout et rien.


Un jour je sors en perfecto, jeans et eclaffes-merde, le jour d'après (ou le même jour), avec talons, chignon et robe midi.

Je me sens alors fluide dans l'expression de ma personnalité. Rien à voir avec mes attirances.
 

Ada

Psychanalyse sa peur de la psychanalyse
13 Jan 2019
206
1 197
93
Ile de France
#18
@Clem' c est plutôt au niveau du ressenti de ton genre : une personne fluide dans le genre peut tout à fait se "sentir" homme un jour et femme un autre jour sans que ça influence ses goûts vestimentaires et ses attirances sexuelles.
Si je prends ma propre expérience je me demande sérieusement si je ne suis pas dans ce cas car j ai des périodes où je ne supporte pas du tout tout ce qui est "féminin" dans mon corps (ma poitrine, mes hanches, etc) et que ça me fait vraiment me sentir mal d être sans cesse ramenée à mon genre féminin alors que dans d autres périodes je me sens femme sans me poser de question (et en restant en jean sweat cheveux tondus :clin: )
 

Clem'

HP bien dans ses pompes (enfin trouvé ma pointure)
22 Sept 2019
730
3 537
93
Lausanne
#19
@Ada Alors c'est une question d'assurance et d'estime de soi en voie d'intégration…? "Je suis comme je suis", je suis un être humain, et mon enveloppe féminine est un hasard? Un truc comme ça?
 

Ada

Psychanalyse sa peur de la psychanalyse
13 Jan 2019
206
1 197
93
Ile de France
#20
@Clem' c est beaucoup plus viscéral je trouve : il y a des jours où le simple fait de savoir que je vais etre vu comme une femme toute la journée me fait me sentir atrocement mal, où je peux fondre en larmes rien qu en voyant mes seins, que je vais regarder tous les mecs que je croise en les enviant (surtout ceux qui ne sont pas dans la norme mais qu on va tout de même automatiquement mettre dans la catégorie homme). D autres jours au contraire je suis hyper fière d être une femme et en adéquation totale (et même que dans ses moments là j aime mes seins ce qui rend une opération assez difficile à envisager)