Quelle quantité de nourriture avoir en réserve chez soi ?

Roanne

Well-known member
4 Jan 2019
147
335
63
#21
@Albert je trouve qu'un mois de stock, ce n'est pas si énorme... mais c'est déjà pas mal ! Là, comme on parle de stock "d'urgence" (= permettant de "survivre" pendant un certain temps en cas de gros pépin), il faut se focaliser sur les denrées vraiment nécessaires mais aussi penser à inclure le non-alimentaire (pansements, désinfectants, etc.) tout en faisant attention dans les deux cas aux dates de péremption = ces stock doivent absolument tourner !

Si on pousse un peu le "jeu", il faut aussi se prévoir un sac d'évacuation quasi prêt à l'emploi pour chaque membre de la famille, ça se cogite à l'avance pour s'assurer qu'on emporte bien ce qui est important, réparti entre tous les membres de la famille et sans superflu / trucs inutiles. Il ne faut pas non plus tomber dans la psychose... mais ça peut vraiment être utile, surtout pour ceux qui vivent en zone inondable : en cas de grosse crue, eux et leur enfants peuvent être prêts à partir en quelques minutes sans être pris au dépourvu.
 

Sonea

Aime comme tu l'entends
13 Jan 2019
1 725
12 238
113
Strasbourg
#22
Si on pousse le raisonnement jusqu'au bout en théorie le meilleur stockage (qu'on ne peut pas se faire piquer en plus) c’est son propre tissu adipeu…. Il faudrait s’arranger pour être à un certain stade de surpoids tout en étant assez actif pour savoir utiliser ce gisement d’énergie. Ca peut facilement doubler le temps d'alimentation avec une même réserve de nourriture extérieure...
Plus de raison de me mettre au régime alors, je me prépare pour l'effondrement :cretin:
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
1 190
8 027
113
#24
En continuant dans l'aspect purement énergétique il faut souligner l'intérêt de l’huile . Elle est très dense énergétiquement : environ 900 kcal pour 100g et se conserve à température ambiante sur de longues durée.
Très bonne assimilation des lipides pars le corps : près de 95% contre 75% pour les glucides et environ 50% pour les protéines.

En théorie pour l'aspect gustatif on repassera mais si j’ai le choix entre manger un rat ou des cafards et boire un verre d’huile d’olive je n’hésiterai pas longtemps.

Notons qu’elle a la particularité de pouvoir servir de nourriture et de carburant (et à moins de désagrément que l’alcool sur ce même créneau).
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
1 190
8 027
113
#26
Lorsqu’on cherche côté protéines, en alternative à l’accumulation de boîtes de thon et de sardines, il y a aussi les laits en poudre, ou autres protéines déshydratées (majoritairement tirées du lait) vendus dans les boutiques de sport qui se stockent eux aussi très longtemps à température ambiante.
Il faudrait faire un petit comparatif mais ça demande peut-être moins d’eau que la cuisson des lentilles.

@LuLa Depuis que je m'intéresse aux filières énergétique du corps,la vision de mon propre gras a changé et je le vois comme une fantastique réserve de carburant : On peut courir* un marathon avec un demi-kilo de sa propre graisse.

*Même si en fait c’est pas vrai, car en course on utilise aussi notre glucose pour courir, par contre on peut marcher 50-60 km en utilisant très majoritairement l’énergie de ses graisses.
 

LuLa

That awkward moment between your birth and death
4 Jan 2019
3 014
15 724
113
Lyon
#27
Ce que je retiens c'est qu'il faudrait que je me trouve au moins un petit réchaud, au moins pour gérer les premiers jours, ou si je dois partir rejoindre un lieu plus accueillant, pour le voyage.
Même si je vis dans très petit, j'y pense depuis quelques temps, je crois qu'il y a moyen de stocker quelques réserves, sous mon lit par exemple.
Il y a quand même des conserves qu'on doit pouvoir manger sans les réchauffer, comme des légumineuses, des fruits au sirop...

J'ai lu aussi que les aliments périmés en conserve peuvent se manger quand même parce que les processus de conservation sont puissants aujourd'hui (environ 2 ans après péremption).
 
You Rock !: Lol'ô et Roanne

Roanne

Well-known member
4 Jan 2019
147
335
63
#28
Concernant les aliments périmés en conserve qui peuvent se manger quand même : tout à fait, des copains ont mangé des crèmes Mont-Blanc "périmées" depuis des années sans souci... les conserves eh bien... ça conserve ! ^^
 
Dernière édition:

Lol'ô

Well-known member
6 Jan 2019
1 216
6 879
113
#29
A mon avis, toutes les conserves peuvent se manger sans (nouvelle) cuisson.

A ça : Si on pousse le raisonnement jusqu'au bout en théorie le meilleur stockage (qu'on ne peut pas se faire piquer en plus) c’est son propre tissu adipeux…
Je réponds, que ce n'est pas certain, il me semble avoir entendu, que ce sont les personnes les plus minces qui ont le mieux supporté les mauvais traitements de la gestapo dans les camps de prisonniers, parce que les corps, secs, étaient habitués à la frugalité, et donc avaient moins besoin de calories pour "fonctionner".
Certes, ce sont des réserves impiquables !!! :cretin:
 
You Rock !: Meianne et LuLa

Miskouky

Well-known member
22 Mar 2019
102
366
63
#31
Je stocke l'eau "froide" de la douche (en attendant que l'eau chaude arrive) dans des bidons et autres bouteilles en plastique. De fait j'en ai quasi toujours plusieurs (dizaines de) litres en réserve sauf eb cas de grosses canicules. La question que je me pose, c'est en cas de besoin, comment la rendre potable :unsure: je suppose qu'il faudra commencer par la filter.

Ensuite, si on part du principe que la semoule cuit sans eau chaude, quid du riz ?

Et pareil que certaines c'est principalement pour ma puce que je me ferais du souci si effondrement il y avait. Du coup j'essaye quand j'en ai l'opportunité de faire quelques conserves, de ne pas tout congeler. Et j'ai aussi quelques vieilles conserves qui seront mieux que rien.
 

Shoujiki

Well-known member
3 Jan 2019
413
1 550
93
#32
@Miskouky si tu es en France l'eau de la douche est potable. Après vu qu'elle provient du circuit d'eau chaude il peut y avoir des bactéries qui seraient dans le cumulus, c'est pour cela qu'une certaine température est recommandée à l'intérieur du cumulus. (Je crois). Ensuite pour le riz aucune idée, je sais que la semoule ça fonctionne car c'est la recette du taboulé, je ne cherchais pas quelque chose en lien avec la survie. Pour le riz je pense que j'ai jamais vu une recette sans cuisson, j'imagine que trempé ça doit finir par faire une sorte de pâte, mais ça doit pas être très digeste.
 
You Rock !: Lol'ô
9 Oct 2019
12
25
13
#33
@Albert pour info, le Sawyer est un très bon filtre à eau (y)si d'aventure tu l'utilises et que tu te fatigues a presser la poche, il existe aussi des filtres à gravité qui font pareil mais qui permettent de filtrer davantage d'eau sans effort physique (par gravité donc... eh oui)

(je ne connais perso que le matériel type rando, et là ma recherche g*gle filtre à gravité me donne d'autres résultats que ce a quoi je pensais, il y a peut-être des systèmes plus adaptés aux sédentaires...)
 

Albert

Well-known member
13 Jan 2019
765
4 007
93
#34
@Tokage merci du retour, je croyais que le sawyer pouvait faire aussi par gravité, j'avais mal saisi.

Concernant mes angoisses, pour ma part c'est essentiellement en cas de rupture temporaire des alimentations. Je me dis que ça peut arriver, même de manière improbable, mais je fais confiance en l'état malgré tout pour rétablir une distribution des biens essentiels à court ou moyen terme. En cas d'effondrement total, avoir 1 semaine, 1 mois ou 6 mois de nourriture d'avance ne changera pas grand chose au final

C'est un peu le même esprit que d'avoir dans sa voiture une couverture, une bouteille d'eau et des aliments d'avance, au cas où on se retrouve coincé sur la route à cause de neige ou autre. Ca arrive super rarement, mais ça arrive.

Je n'avais pas pensé aux barres de protéines ou autre, ça peut être pas mal. Et puis il y a que

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

CCCC

Cessez ces "C" !
20 Jan 2019
1 923
15 414
113
#36
@Albert Je ne trouve pas le contenu de ton spoiler absurde du tout... c'est rationnel.

J'ai oublié un truc : quand j'ai des restes de légumes et pas trop la flemme, je fais des conserves lacto-fermentées. Dans une optique d'auto-suffisance, c'est quand même hyper bien :

- 0 énergie pour faire les conserves
- 0 risque de contamination à la toxine botulique
- possibilité de consommer cuit ou cru
- forte teneur en vitamines (les marins emmenaient de la choucroute, c'est bon pour lutter contre le scorbut !)

J'en ai toujours un bocal ouvert dans lequel je pioche pour cuisiner quotidiennement (à utiliser comme des cornichons), des fois j'en ouvre un pour faire un plat en particulier (choucroute, bortch...) et j'ai toujours une douzaine de pots en réserve.
 

Gringo

Anciennement Gringo
2 Jan 2019
214
1 248
93
#37
@Lazarus J'ai aussi cette peur avec le levothyrox... La seule solution que j'ai trouvé (mais pas encore mise en pratique) c'est de tous les ans aller voir plusieurs médecins différents pour leur demander une ordonnance de levothyrox et d'aller chercher les boîtes dans des pharmacies différentes. Le seul truc étant de ne jamais utiliser sa carte vitale (dire que tu l'as oubliée ou qu'elle est cassée et en cours de réfection) pour n'avoir que des feuilles de soins papiers qui iront direct à la poubelle. Comme ça la sécu ne saura jamais que tu fais le tour des médecins de ta ville et que tu engranges du levothyrox chez toi.

Une boîte ça fait 3 mois, il en faut 4 par an, pendant en gros 50 ans et ça coûte 3€ à peu près (de mes souvenirs).
 
You Rock !: Lol'ô et Lazarus

c_koi_la_suite

Aller on avance
5 Août 2019
79
334
53
#39
En théorie pour l'aspect gustatif on repassera mais si j’ai le choix entre manger un rat ou des cafards et boire un verre d’huile d’olive je n’hésiterai pas longtemps.
Au-delà de l'aspect calorique, il ne faut pas oublier l'aspect rassasiement et satiété (même remarque que pour la semoule). C'est pas parce qu'on a bu la quantité d'huile qu'on aura plus faim. Possible que le rat soit plus satisfaisant. :vieux:

Ensuite, si on part du principe que la semoule cuit sans eau chaude, quid du riz ?
Pas pareil la semoule est du blé précuit puis séché. Le riz c'est une graine sèche jamais cuite donc ça ne marche pas. A part peut-être certains riz "cuisson minute". Mais ça revient au même problème : un amidon cuit puis séché est un glucide ultra rapide, ça peut rassasier vite mais ça n'aura pas un super pouvoir satiétogène.
 

Albert

Well-known member
13 Jan 2019
765
4 007
93
#40
Concernant les peurs des survivalistes, personnellement je ne pense pas que ce soit le chaos total en cas de rupture d'approvisionnement, des scènes de guerre et de désordre. Après tout, il y a des tas et des tas d'exemple dans le passé de peuples qui se sont mis à avoir faim, voir à mourir de faim, et je n'ai pas la notion que les gens ce soient transformés en bête féroce, ni entre tués, ni que les structures d'état aient entièrement disparus. Je pense à la situation en France pendant la seconde guerre mondiale, à la période juste après la seconde guerre mondiale, aux situations comparables dans énormément de pays dans le monde sur la même période. Les gens faisaient la queue pour faire leur course avec leur ticket de rationnement, peut être pas dans la joie et la bonne humeur mais avec un minimum de civisme. Alors peut être que je me trompe, je ne suis pas experte en histoire, mais pour moi le survivalisme relève du fantasme et d'une méconnaissance du passé et de la nature humaine. Ca ne veut pas dire que ça ne me rassurerai pas d'avoir des stocks à la maison pour être tranquille en cas de problème temporaire.

J'ai parlé de mes craintes avec mon mari. Il a plus ou moins compris (comme dit précédemment, il est un peu blasé, je lui ai déjà imposé le lombricomposteur et les couches lavables).

Je vais partir pour la solution la plus simple : augmenter les stocks des aliments qu'on consomme déjà, particulièrement ceux qui se consomment sans cuisson. Par exemple, là on achète 3 briques de lait par semaine, on les consomme, on n'en a plus, on rachète. Je vais augmenter les stocks à 9, on en consomme 3 par semaine, on en rachète, etc.
Schéma à dupliquer pour l'huile, la semoule (!), le sucre, les sauces tomates, le lait des enfants, les petits pots des enfants, les bocaux de purée d'oléagineux, le chocolat, les fruits secs et les quelques biscuits achetés avec emballage, les conserves de poisson (mais pour ces dernières, ça saoule, parce qu'on achète bio et ça coûte ultra cher, et plus on en a, et plus mon mari en consomme alors qu'on n'a pas besoin de manger du poisson tous les jours).
Au moins ce sont tous des aliments qu'on achète, consomme, si on respecte un FIFO il n'y aura pas de gâchis.