Quand tout ton entourage est raciste. Conseils..

Ptite plume

Well-known member
2 Jan 2019
174
628
93
#1
Hello, voila mon souci,
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

D'où ma question, comment vous faites vous? Vous coupez les ponts ou vous essayez de composer en sachant que vous ne changerez pas l'individu en face de vous? Autant pour certaines personnes ça ne me fait ni chaud ni froid, autant pour d'autres j'ai réellement de la peine.. moins de les perdre que des les voir sous leur vrai jour.. Quelque chose est cassé..

Pas de jugements bien sur, ça n'est que mon ressenti, brut et à fleur de peau, toujours.

Merci ; )
 
Dernière édition:

Marcoz

Well-known member
4 Jan 2019
97
378
53
#2
Pour ma part je ne participe plus aux discussions qui traitent de ces sujets. J’ai découvert certains penchants dans mon entourage que ne soupçonnaient pas. En abordant ces sujets je me suis fait rembarré, et je ne veux pas être à l’origine de conflits. Si vraiment la discussion est inévitable je ne fais qu'écouter et j’en dis le moins possible. On me dira que je n’assume pas mes positions, que je ne m’affirme pas... mais finalement j’ai été tellement blessé par certaines remarques sur lesdites positions que je préfère me taire.
 

Emy Snape

Sugar, cream or cyanide ?
10 Jan 2019
355
5 231
93
27
#3
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Pour en revenir à nos moutons, ça dépend surtout de toi et de ce que tu vois comme un moindre mal : renier tes convictions pour rester en bons termes avec elleux, ou renoncer à une partie de ton entourage pour rester fidèle à tes opinions. Y'aura certainement du pour et du contre quelle que soit l'option que tu choisisses, y'aura aussi un travail de renoncement dans les 2 cas. Je dirais que ce qui compte c'est que tu t'écoutes et que tu ailles vers là où les conséquences te pèsent a priori le moins, où tu te sens le plus en accord avec toi-même. C'est un peu compliqué de te conseiller quoi que ce soit à vue de nez, parce que nous autres Rockies ne sommes pas dans ta situation (et on en vivra pas les conséquences, donc) et parce qu'il n'y a pas qu'une seule bonne réponse universelle applicable à tou.te.s.
 
Dernière édition:

Safinette

Well-known member
4 Jan 2019
922
7 385
93
#4
De mon côté on va dire que je reste à distance le plus possible quand je peux, et ensuite je tolère quand ce n'est pas évitable.

Je m'explique :
J'ai un cousin raciste et vraiment bas du front (il n'y a que sa vie qui est intéressante, que lui travaille, que lui qui souffre, que lui qui a raison)....on a le même âge. Il tente parfois de me proposer qu'on aille boire un verre tous les deux, ou de faire une activité ensemble. Je refuse systématiquement. Par contre j'aime bien ses parents (mon oncle et ma tante), donc si je dois voir ses parents et qu'il est là....tant pis, je fais la sourde oreille, je n'apporte vraiment pas d'eau à son moulin, je l'ignore. Je ne veux pas me priver de voir des gens que j'apprécie sous prétexte qu'il est là.

Après avec ma mère....j'évite tout débat, elle est grossophobe, climatosceptique, raciste... mais pas "acharnée". C'est à dire que contrairement comme lu plus haut, si tu ne la lances pas sur ces sujets...elle ne va pas en parler ou chercher par un moyen détourner et capillotractée à te dire que si sa ratatouille est raté c'est parce que l'épicier était arabe.
J'évite les débats aussi car je sais que je vais lui sauter à la gorge à la moindre réflexion....sauf que j'aime bien mon beau papa, et qu'on passe de bons moments ensemble quand ces sujets là ne sont pas d'actualités.
 

Ptite plume

Well-known member
2 Jan 2019
174
628
93
#5
Merci pour vos retours, très intéressants ; )

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Mais en effet il y a des conséquences dans les différentes prises de position... c'est tellement complexe lorsque de l'affectif est en jeu ...
 

Lyth

Mi-ours mi-Godzilla et re mi-ours derrière
9 Jan 2019
25
43
13
#6
Même souci avec mon père, mon oncle et maintenant mon frère qui suit le même chemin (pour se faire accepter j'ai l'impression, c'est d'un triste), je ne supporte plus leurs remarques et leurs blagues racistes (et homophobes, et grossophobes,....), j'ai honte d'être avec eux mais je n'ai pas encore eu le courage de les envoyer chier.
Tout ce que je fais c'est ne pas rire avec eux.. mais ça me pèse de plus en plus...

Merci d'avoir abordé le sujet je me sens moins seule :)
 
You Rock !: Ptite plume et Marcoz

QueenC

Tu bluffes, Martoni
15 Fev 2019
3
25
13
#8
Perso, je ne peux pas ne rien dire. Donc je lance pas le sujet, mais si mon beau-père (ou mon oncle) va de son petit commentaire, je ne laisse pas passer. Calmement, mais je ne laisse pas passer.
Sans couper les ponts, en effet je n'apprécie plus de passer du temps avec lui et je l'évite. Si c'est pas agréable, pourquoi je continuerai ? Quand j'ai pas le choix, ça me dérange pas pour autant, on rigole, mais voilà, faut pas aller sur les terrains glissants.

Qui que ce soit en fait, un collègue, un pote, un membre de la famille, un inconnu, peu importe, je n'ai pas envie de leur faire croire que je suis d'accord. C'est surtout la manière de le dire qui compte, parce qu'évidemment selon les contextes et les personnes, il vaut mieux jouer sur l'humour !