"Problème" avec une amie transgenre

Juke

Well-known member
4 Jan 2019
70
217
33
#1
Hello ! J'ai eu du mal à titrer ce message... car c'est assez particulier. J'ai comme un problème avec une amie transgenre (pas amie très proche, mais je me suis toujours inquiétée pour elle). J'ai eu 2 amis-collègues transgenre avec qui je n'ai jamais eu de problème, car évidement chacun est libre d'être qui on veut. Je vous le dis direct, j'ai aucun problème avec les identités et sexualités des gens.

Mon amie, appelons la Tulipe, qui a la trentaine s'identifie femme tout à coup (ça ne me dérangerait pas), ou plutôt fille, petite fille (là ça me dérange). C'est une personne qui a eu beaucoup de problèmes psychologiques depuis toujours, très instable, toujours dans des extrêmes. Aujourd'hui elle force tout le monde à l'appeler elle du jour au lendemain et s'identifie femme sans explications, elle s'habille comme une petite écolière japonaise des mangas ou plutôt des hentai, car c'est toujours à caractère sexuel (vêtements de petite fille, nudité, lingerie en public, elle a joué dans un porno et en parle à tout le monde même en les rencontrant pour la 1ere fois...). Elle impose sa nudité à tous et traite quiconque mal à l'aise avec ça de transphobe. Elle pensait changer de sexe dans l'année, n'étant pas au courant des procédures et commissions... J'ai l'impression qu'elle vit sur une autre planète et n'est pas du tout dans la transidentité "normale" disons, car là on parle de l'identité d'un personnage fictif, un personnage de petite fille dans un porno japonais. J'ai l'impression d'avoir un fan de cosplay devant moi, plutôt qu'une femme, que ce soit dans son attitude, dans ses propos, dans ses souhaits, il s'agit d'une caricature et je suis limite offensée qu'on puisse avoir cette image aussi réductrice de la femme.

Ma collègue, femme trans, est choquée également et aussi démunie que moi. Toutefois elle me dit qu'il y a beaucoup de gens qui rentrent dans cette phase, des gens perdus, avec des maladies mentales malheureusement qui se mélangent, comme Tulipe. Et que comme Tulipe a été diagnostiquée plusieurs maladies déjà, elle a surement plusieurs problèmes mélangés en même temps... ce qui n'aide pas les médecins à l'aider. Tulipe dit que son psy dit ceci, et dit cela, et qu'elle n'est pas une caricature, etc... mais si on l'écoute, c'est pas un psychiatre du tout mais un marabou c'est pas possible. Ou alors Tulipe ment tout simplement, j'en sais rien. Je sais très bien que si elle se lance dans les procédures, ce n'est pas son psy qui prendra des décisions, mais tout de même, c'est super flippant. Je sais qu'il est malvenu de critiquer quelqu'un qui change d'identité, mais là franchement j'ai du mal à être ouverte et compatissante avec ce personnage qui n'est pas une personne.

J'aimerai aider ses proches (qui eux me sont proches) qui me posent des questions, mais je n'ai aucune idée de ce qu'il se passe alors je ne peux pas dire quoi que ce soit. Je lance cette bouteille à la mer ici, dans le cas où quelqu'un a déjà fait face à ça un jour, sait-on jamais ! Retours d'expériences, avis, idées, sont les bienvenus ! :v: Et surtout bienveillance, calme et amour, je suis vraiment dans une démarche de compréhension et d'apaisement !
 
You Rock !: LeVioque et LuLa

LuLa

That awkward moment between your birth and death
4 Jan 2019
6 753
48 428
113
#2
@Juke EDIT: je retire la première partie de mon message me rendant compte que je n'y connais rien à la transidentité et que ça me paraît difficile de porter un jugement sur une personne que je ne connais pas. Je conserve la 2e partie qui suit.

Peut-être que son entourage pourrait se rapprocher respectueusement d'associations Trans pour savoir ce qu'il en est réellement, car finalement ils seront peut-être plus à même de leur dire ce qu'il en est pour elleux. Peut-être aussi qu'ils peuvent aller voir un psy (ou même plusieurs) eux-mêmes (en choisissant bien!) pour savoir quels comportements adopter et comment se positionner dans cette situation.
 
Dernière édition:

Juke

Well-known member
4 Jan 2019
70
217
33
#3
Tout d'abord merci pour ton message LuLa !
L'idée d'associations m'avait traversé l'esprit, tout comme un psy en effet, mais ils sont très récalcitrants envers la psychologie (eux c'est plutôt : "si on va voir un psy c'est qu'on est fou à lier"). Les parents sont déboussolés mais ne veulent pas le.la froisser d'une quelconque manière car Tulipe a déjà eu plusieurs épisodes de dépression et est très sensible du coup aux moindres remarques donc ils marchent tous sur des oeufs... La fratrie est très anti-psy et un coup vont dire on veut l'aider, un coup vont dire je ne veux pas m'impliquer, mais continuent dans tous les cas d'en parler chaque jour à leur entourage... Je trouve aussi logique de se tourner vers des experts et des professionnels qui savent de quoi ils parlent, mais là ça semble vraiment compromis, en tout cas pour le moment, j'espère toujours qu'ils vont changer d'opinion et que le déclic se fera pour leur permettre d'aller plus loin. :sneaky:
 
You Rock !: LeVioque et LuLa

LuLa

That awkward moment between your birth and death
4 Jan 2019
6 753
48 428
113
#4
@Juke Comme tu dis j'espère qu'ils vont changer d'opinion car si ils s'inquiètent réellement pour Tulipe, il faut ce qu'il faut.
 
You Rock !: LeVioque et Juke

Juke

Well-known member
4 Jan 2019
70
217
33
#6
Merci de t'en préoccuper. Elle ne va pas très bien, comme depuis toujours par intermittence, en dépression. A part ça, elle va commencer le traitement hormonal avec un endocrino... On verra bien déjà si ça l'aide ou pas. Mes amies transgenre ont justement toujours dit que c'est à cette étape que tu comprends si oui ou non c'est ta voie. Car ça passe ou ça casse. Malheureusement c'est aussi une étape très difficile psychologiquement (chamboulement hormonal, puberté) donc j'espère que ça va aller, déjà que c'est mal parti. Ses proches la supporte difficilement car très égocentrée et toujours à choquer son entourage (hypersexualisation de tout...), donc je ne sais pas si elle va avoir beaucoup de soutien, je croise les doigts.
 
You Rock !: LuLa

Sundown08

Well-known member
4 Jan 2019
40
120
33
#7
Un jour, une de mes amies a été interné en psy pour suivre un programme d'aide au poly-adict. Quand je suis allée la voir elle m'a présenté Lisa (un homme devenant femme.. Je suis désolée je ne connais pas bien le vocab). Je me retrouve face à cette fille un peu "camionneuse"(vraiment excusez-moi pour cette expression), avec des couettes de petite fille et un maquillage un peu lourd. Je ne sais plus comment c'est venu dans la conversation, mais Lisa m'explique que passer par cette phase de "petite fille" est normal. Il me semble que c'était parce que'elle avait tellement envie de se sentir femme. En tout cas les psy du centre disaient que c'était normal. Je ne l'ai rencontré qu'une fois et jamais depuis (j'ai eu quelques news par mon amie mais elle a ensuite coupé les ponts à cause de leurs poly-addictions communes).

@Juke, je pense que si parfois certaines choses te gênent, te choquent, te questionnent... Essaie peut-être de lui en parler. Je ne sais pas si ce serait possible. Quand tu parles de tenu manga-hentaï... C'est quand même pas trop fait pour aller au boulot... Enfin, je pense que parler c'est ce qu'il y a de mieux mais que quand c'est pas possible, prendre un peu ses distances tout en restant à l'écoute.
 
You Rock !: Juke

Etp

il + masculin
5 Jan 2019
720
1 310
93
Lyon
navisseli.tumblr.com
#8


Les femmes trans qui transitionnent à l'âge adulte n'ont pas eu le loisir de construire leur féminité comme les filles cis. Elles ont été privées de leur enfance, de leur adolescence, parfois de leur vie de jeunes adultes. Alors du coup oui, certaines femmes trans ont besoin de rattraper ça. Parce que la société leur a volé une partie de leur vie, et qu'elles ont besoin de la récupérer.

Aujourd'hui elle force tout le monde à l'appeler elle du jour au lendemain
Elle demande du respect basique en fait. Ce même respect que tu accordes à toutes les personnes cisgenres de ta connaissance. Elle demande à être respectée, et à être appelée par ses pronoms. Elle ne s'identifie pas. Elle est.

et s'identifie femme sans explications,
Mais les femmes trans, ton amie comme les autres, ne te doivent AUCUNE explication. Par contre toi tu leur dois le respect.



@Sundown08

Quand je suis allée la voir elle m'a présenté Lisa (un homme devenant femme.. Je suis désolée je ne connais pas bien le vocab).
"Une femme", ou "une femme trans" tout simplement.
 
Dernière édition:

Juke

Well-known member
4 Jan 2019
70
217
33
#9
Merci pour l'info sur l'enfance, je suppose que c'est supposé être une phase du coup, en tout cas j'espère pour elle car c'est assez compliqué quand une adulte se promène déguisée en enfant hyper-sexualisé comme ça au quotidien.

En fait, quand je parlais d'explications, c'est juste dire aux gens "je change de genre", expliquer qu'elle est dans une phase de transition parce qu'elle s'identifie femme. Un minimum quoi. Les femmes trans que je connais ont été unanimes sur ce point, on est supposés être pédagogue et expliquer à son entourage de quoi il s'agit, ce qu'il se passe, ce sont les conseils des psychiatres pour prévenir son entourage.

J'ai autant de respect pour elle que pour n'importe qui, je ne vois pas de quoi tu parles, je me sens attaquée et je n'en comprend pas la raison :sad:
 

MxPineapple

Pronom : iel + neutre ou masculin
2 Jan 2019
1 149
7 700
113
#10
En fait une femme trans n'a pas à avoir une expression de son genre "parfaite" et consensuelle pour mériter qu'on respecte son identité de genre. Je pense que c'est essentiellement ce que reprochait @Etp . Il y a aussi des femmes cis qui s'hypersexualisent, parfois même en jouant les petites filles, et pourtant on ne doute pas qu'elles soient femmes, les deux choses sont distinctes dans l'esprit des gens. Peut-être que Tulipe a des problèmes psys, peut-être pas, je suis ni psychiatre ni psychologue, mais en tous cas elle mérite d'être prise au sérieux en tant que femme.
 

Juke

Well-known member
4 Jan 2019
70
217
33
#11
Je comprend tout à fait oui, ce qui est étrange, c'est de se voir demander de but en blanc, sans rien comprendre, d'utiliser un pronom différent au milieu d'une conversation alors qu'on est pas au courant qu'il y a eu un changement (Je parle d'avant le changement d'habillement car aujourd'hui on comprend en la voyant, et c'est le but à mon avis, ça se comprend bien sur). De nombreuses personnes ne comprenaient rien. Chacun réagit à sa manière quand ils et elles ne comprennent pas. Je trouve qu'il s'agit aussi de respect dans le sens où, est ce respectueux de ne pas informer son interlocuteur, de juste lui corriger en le ou la coupant en plein milieu de phrase ? J'essaye d'exprimer ce que j'ai ressenti et ce que l'entourage à ressenti. Je comprend que Tulipe n'est pas bien, n'est pas bien l'aise et fait sûrement de son mieux avec ce qu'elle a comme outils. C'était même pas le sujet principal mais ça le devient, j'en suis désolée, j'ai ressenti le besoin d'expliquer plus en détails un élément qui semble mal compris. J'espère que c'est plus clair en tout cas, mon but n'est pas d'être irrespectueuse, mais vraiment d'exprimer un désaccord sur la façon de gérer les choses le plus normalement du monde, parler, s'exprimer, et échanger est le plus efficace, plutôt que de laisser dans le brouillard non ?
 
You Rock !: LeVioque et LuLa

MxPineapple

Pronom : iel + neutre ou masculin
2 Jan 2019
1 149
7 700
113
#12
@Juke Sauf que ce n'est pas à toi d'être en désaccord avec la façon dont elle gère sa transition sociale :dunno: Effectivement il y a plus efficace pour faire respecter ses pronoms de mon expérience, mais peut-être qu'elle ne savait pas comment aborder le sujet autrement ou qu'elle ne sait pas elle-même expliquer son rapport au genre... On n'est pas tous-tes égal-aux face à ça, certain-es d'entre nous préfèrent attendre d'avoir réponse à toutes les questions, pour d'autres ce n'est pas possible. Enfin il y a plein de raisons pour lesquelles elle a pu agir ainsi, et elle ne doit d'explications à personne en fait, ça fait aussi partie de la vie d'être parfois confronté-e à des évolutions chez ses proches qu'on ne comprend pas et de faire soi-même le travail de les comprendre. Ce que tu fais ici, si j'ai bien compris, et c'est tout à ton honneur même si tu as été maladroite en formulant tes questionnements (mais ça non plus on ne peut pas forcément t'en vouloir, on part tous-tes de là où on est :fleur: ) (faut juste être conscient-e que ça peut blesser).

Voilà j'espère avoir répondu un peu aux questionnements que tu te posais, mais effectivement c'est Tulipe elle-même qui sera plus à même d'y répondre quand elle s'y sentira prête.
 

Sasha.e

Well-known member
25 Fev 2020
53
400
53
#13
Je peux comprendre tes questionnements..
J'ai pas mal d'ami.e.s trans, hommes comme femmes, et tous gèrent leur transition et leur annonce aux proches à leur façon.
Mon meilleur ami est un homme trans et il a annoncé ça en poussant une gueulante sur Facebook... C'était assez brutal, et pourtant je l'ai compris, accepté et défendu lorsque c'était nécessaire.

Je connais des femmes trans avec un gabarit très masculin, un visage très masculin, qui s'habille dans le même style que ce que tu décris.. (sans le côté japonais) avec robes moulantes très courtes, hyper maquillage, hyper sexualisation.
Je peux comprendre que ce soit "choquant" quand on ne connais pas la transidentité. Je peux comprendre que ce soit troublant de voir une femme au début de sa transition. Si elle n'est pas encore hormonée, je comprends ton trouble..

Mais plusieurs choses me dérange dans tes messages.

Tu dis que c'est "tout à coup" qu'elle s'identifie comme femme, mais qu'en sais tu? Tu ne lis pas dans ses pensées, tu ne la connais apparemment même pas correctement, donc qui es-tu pour dire que c'est "tout a coup" qu'elle se sent femme?
Tu dis qu'elle a des troubles psy... C'est une chose, elle est sûrement suivie pour ça. Mais cela n'a rien a voir avec la transidentité.
Tu dis qu'elle va avoir rendez vous avec un endocrinologue, cela veut dire qu'elle va avoir accès (sûrement) à une hormonothérapie.
S'il te "faut" des "jusitifications" concernant son ressenti et son identité, sache que l'hormonothérapie doit être validée par un psychiatre pour que l'endocrinologue puisse la délivrer. Donc si elle a rdv avec un endoc, c'est que sa transidentité est réelle.

Ce n'est pas à toi de juger si oui ou non elle est légitime, ce n'est pas à toi de décider si oui ou non la façon dont elle annonce son identité aux proches est correct.
Si elle n'a pas envie de donner plus de détail que "en fait je préfère qu'on me dise "elle" et qu'on me genre au féminin" dans une conversation, eh bien elle en a le droit.

Ne pas confondre expression de genre et identité de genre. Accepter et être ouvert d'esprit, c'est aussi accepter sans exiger d'autres explications quand quelqu'un t'explique qu'iel préfère être genré.e de tel ou tel manière.

Les personnes trans/non binaire ne vous doivent pas d'explications quant à leurs ressentis et leurs besoins concernant leurs pronoms.

Les explications sur nos ressentis, on les donne à qui on le veut, parce qu'on en a envie. On ne les doit à personne. Encore moins des "amis d'amis" qui se prennent pour des experts parce qu'ils ont deux vagues connaissances qui sont trans et qu'elles ne sont pas pareilles.

Spoiler alert : Chaque individu est différent et vis sa vie et son identité de manière différente.
Comme il n'existe pas un moule dans lequel chaque homosexuel aurait été coulé, il n'existe pas de moule de la transidentité. Chacun le vit différemment et chaque expérience est légitime.

Ce n'est pas parce que tu ne valide pas la façon dont Tulipe se comporte qu'elle est moins légitime en tant que femme et que femme trans.


J'espère ne pas être trop véhémente dans ce message, mais c'est un sujet qui me touche beaucoup.
J'ai essayé de ne pas être trop vilain.e dans mes propos, je ne veut blesser personne, mais juste essayer de faire comprendre quelque chose..

En fait je finirais la dessus : Si tu ne te permettrait pas ce genre de question/reflexion à quelqu'un de cisgenre, abstient toi également quand il s'agit de personnes trans. A moins que la personne ne te fasse d'elle même des confidences sur ce sujet, et que dans la discussion tu ai des questions, sinon, abstient toi...
 
You Rock !: Sora Rikudo et LuLa

Juke

Well-known member
4 Jan 2019
70
217
33
#14
Je te remercie pour ton message (y)

Quand je parle de "tout à coup" c'est qu'il y a 2-3 ans elle était un il affirmé, homophobe officiel, misogyne, xénophobe et méchant avec mon amie femme trans. Et depuis fin de l'année dernière c'est sexualité chelou-enfant et transidentité. Comprends-tu mon désarroi ? Peut être que c'était justement lié, qu'il était à l'extrême de ce qu'elle est en vérité !

Oui je sais bien que son psychiatre a autorisé le passage au traitement hormonal, c'est aussi le psy qui essaye depuis tant d'années de l'aider sans y arriver avec ses dépressions et sa schizophrénie-bipolarité (plusieurs diagnostics au fil de ans et des hospitalisations)... je ne suis pas là pour douter de ses compétences, ce n'est pas ma place d'avoir un avis, c'est juste naturel d'y penser et de s'inquiéter. Tout ce que j'espère c'est que c'est bien sa voie et qu'elle y trouvera ce qui n'allait pas dans sa vie !

Je n'exige pas d'autre explication, à part le côté enfant-sexuel, maintenant je suis un peu rassurée là dessus, je n'étais pas au courant. Elle ne l'affiche plus aux yeux de tous, disons que c'est plus calme. Malheureusement ses photos trash quotidiennes ont laissé des marques sur nous tous.

"J'espère ne pas être trop véhémente dans ce message " Il est très véhément ton message, mais je comprend que tu puisse t'être sentie attaquée par mes propos, qui doivent être très maladroits vu le retour ! :p

"Si tu ne te permettrait pas ce genre de question/reflexion à quelqu'un de cisgenre, abstient toi également quand il s'agit de personnes trans." Ben je ne fais pas de différence entre les personnes cisgenre, transgenre etc, donc la question ne se pose pas. Si une personne cisgenre se mettait à m'envoyer tous les jours des photos en couche culotte trouée aux endroits stratégiques je réagirais pareil. Ce n'est ni son gabarit ni son visage qui me choquent, car non, elle n'a pas d'apparence masculine frappante, elle n'est ni l'un ni l'autre, elle est les deux, donc ça, ça ne me choque pas du tout. Ce qui m'embête c'est vraiment qu'elle nous impose sa nudité infantile, aux allures de pédophilie, ça c'est choquant, que ce soit une femme, un homme, n'importe quel genre ! (en plus la nudité je n'aime pas qu'on me l'impose, ça me met déjà mal à l'aise quand c'est une nudité adulte). Qu'elle nous dise d'arrêter de nous nourrir parce que l'anorexie c'est important pour avoir une apparence parfaite, ça ça me choque. Maintenant je comprend mieux qu'il y a une phase où elle revit peut être son enfance manquée et la sexualité s'y mélange peut être parce qu'elle est adulte... c'est pas simple en tout cas, car j'ai l'impression de la voir décliner au lieu de se sentir mieux pour l'instant, j'espère qu'elle va aller mieux grâce aux traitements hormonaux. Je croise les doigts des mains et des pieds, et j'envoie plein d'ondes positives !
 
You Rock !: Cerna et LuLa

Sasha.e

Well-known member
25 Fev 2020
53
400
53
#15
@Juke

Oui, je comprends parfaitement que ce soit dérangeant, mais tu n'as pas présenté les choses comme ça, dans ton post initial en fait..
Voilà pourquoi nous avons tou.te.s réagit un peu mal à tes propos.

Il y a une différence entre dire
Ce qui m'embête c'est vraiment qu'elle nous impose sa nudité infantile, aux allures de pédophilie
Et dire
Mon amie, appelons la Tulipe, qui a la trentaine s'identifie femme tout à coup
Aujourd'hui elle force tout le monde à l'appeler elle du jour au lendemain et s'identifie femme sans explications
J'ai l'impression d'avoir un fan de cosplay devant moi, plutôt qu'une femme
Tu parles également de "transidentité normale" alors que... Ben désolé.e mais cela n'existe pas.. Comme il n'y a pas d'homosexualité "normale" ..

Ensuite tu dis ça :
Je n'exige pas d'autre explication
Mais plus haut tu nous disais ceci :
quand je parlais d'explications, c'est juste dire aux gens "je change de genre", expliquer qu'elle est dans une phase de transition parce qu'elle s'identifie femme. Un minimum quoi. Les femmes trans que je connais ont été unanimes sur ce point, on est supposés être pédagogue
ce qui est étrange, c'est de se voir demander de but en blanc, sans rien comprendre, d'utiliser un pronom différent au milieu d'une conversation alors qu'on est pas au courant qu'il y a eu un changement
Donc en fait, si, tu exige des explications qui ne te sont pas dues.. Comme je l'ai dit, si la personne n'a pas envie d'en dire plus, c'est son choix. Et simplement accepter lorsque quelqu'un nous dit qu'iel préfère être genré.e de tel ou tel manière, c'est juste normal en fait.


Puis que dire de cette phrase...
mais là franchement j'ai du mal à être ouverte et compatissante avec ce personnage qui n'est pas une personne.
Donc pour toi, ce n'est plus une personne parce qu'elle ne correspond pas à ce que tu veux qu'elle soit..


Bref, si ton problème était réellement les photos choquantes et tendant vers la pédophilie, tu aurais peut-être dû parler de ça au lieu de blâmer la façon dont elle a annoncé qu'elle est trans..

je ne fais pas de différence entre les personnes cisgenre, transgenre etc, donc la question ne se pose pas.
Si tu ne faisait pas de différence entre personne cis et trans, tu n'aurais même pas précisé qu'elle est trans... Tu aurais juste parlé de ses déviances et des photos trash qu'elle envoie a ses amis... Ce qui en soit est un réel problème, effectivement, mais cela n'a pas forcément quelque chose à voir avec sa transidentité..

Qu'elle nous dise d'arrêter de nous nourrir parce que l'anorexie c'est important pour avoir une apparence parfaite, ça ça me choque.
ça non plus, tu ne l'avais pas dit avant.. Effectivement, oui, c'est un comportement qui pose problème, mais cela n'a pas grand chose non plus à voir avec sa transidentité..


Le fait qu'avant c'était une personne très véhémente face à la transidentité peut s'expliquer simplement par le fait qu'elle ne s'acceptait pas encore elle même et que les autres personnes trans la renvoyait à sa propre identité qu'elle n'était pas prête à questionner.
Mon meilleur ami avait beaucoup de mal à comprendre la transidentité avant de franchir le cap. Alors qu'il se sent garçon depuis tout petit.
Mon frère est à la limite de l'homophobie et je pense que c'est simplement parce qu'il n'accepte pas sa propre sexualité...
Beaucoup de gens réagissent comme ça face à quelque chose qui les renvoie a des questionnements intérieurs qu'ils ne sont pas prêts à avoir..

Moi même, je ne comprenais pas et je trouvais "débile" les gens qui se genrait au neutre, se faisant appeler "iel" etc.. Parce qu'ils étaient non binaire.. Quand j'ai découvert ça, je ne comprenais pas et je trouvais ça bizarre et stupide... Alors qu'en vérité je suis non binaire et je suis de plus en plus dérangé.e par le pronom féminin..

Bref, tout ça pour dire qu'il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis.. Et que ce n'est pas a l'entourage de la personne de décider si son changement d'identité est légitime ou pas..
 
You Rock !: Chiisai et Lenehän

Juke

Well-known member
4 Jan 2019
70
217
33
#16
Oui je suis partie du principe que sa nudité enfant-sexuel était liée à ce changement de transidentité, parce qu'il est apparu en public au même moment, c'est pourquoi mon interrogation est partie là dessus, les deux changements sont liés en apparence, peut être pas au fond, je ne sais pas, mais je savais seulement que dans l'exploration d'un changement d'identité il y a des comportements parfois perçus comme étranges, alors je posais justement maladroitement les questions ici afin d'essayer de comprendre. Merci pour tes observations et explications en tout cas !
 
You Rock !: Sasha.e

Sasha.e

Well-known member
25 Fev 2020
53
400
53
#17
Je t'en prie..

Je pense que ça partais d'une bonne intention.. Je comprends que de tels comportements soient très dérangeants.. Après ça peut avoir un rapport avec sa transidentité, comme ça peut ne pas en avoir...

Je fréquente un peu une association LGBTQI+ et des fois y'a des gens assez... comment dire.... déroutants... Et étranges... Et qui vivent leur transidentité de manière assez déroutante...

Après faut des fois juste faire la différence entre leur transidentité et les comportements bizarres et leurs pathologies parfois...
 
You Rock !: Juke