Bruyère

Calluna Vulgaris
3 Jan 2019
380
6 653
93
- Ceux qui y croient aussi, sont convaincus de leur démarche ; ils sont dans l'ignorance et la désillusion. Je pense que c'est le cas de pas mal de naturopathes par exemple. C'est attirant cette idée de médecine holistique sur le papier, c'est dommage que ça finisse par des huiles essentielles et de l'homéopathie ou de simples conseils de nutrition (parfois douteux).
Alors, je ne mettrais pas du tout les HE et l'homéopathie sur le même plan. Les premières contiennent des actifs très puissants, tant et si bien que certaines sont déconseillées pendant la grossesse car elles ont des propriétés abortives. D'autres (de mémoire, l'HE de pamplemousse, mais je peux me tromper) sont photosensibilisantes ou peuvent interférer avec la prise de médicaments. Enfin, il est tout à fait déconseillé d'en donner aux bébés et aux enfants.
A titre perso, quelques gouttes d'HE de Ravintsara dans une cuillère de miel font passer les premiers signes de rhume et un peu d'HE de menthe poivrée sur la nuque permettent de soulager mes migraines.

D'ailleurs, ça me permet une transition avec le post de @Dragonya : ma SF aussi était pro-homéopathie et franchement, ça m'a gonflée. Contre mes fameuses migraines, elle m'a fait une ordonnance de pas moins de 6 tubes différents d'homéopathie, à prendre en alternance toutes les 3h :rolleyes: Et c'était pareil pour tous les "petits maux" de la grossesse, malgré mes timides, "oh vous savez moi l'homéopathie..."

D'ailleurs, j'ai changé d'avis concernant l'homéopathie. Il y a quelques années, mon ex était à fond homéo (pourtant, il faisait des études de pharma, comme quoi...), dans sa famille ils se trimballaient tous avec des multitudes de tubes à prendre en toutes occasions, et attention, si tu prenais du 9CH au lieu du 7CH, malheur et horreur sur toute ta descendance :eek:
Et bien, moi qui avait à l'époque des herpès labiaux très douloureux et qui duraient super longtemps malgré Zovirax et cie, l'homéopathie m'a permis de totalement les neutraliser. Dès les premiers picotements, pouf petites billes de sucre (que je pensais être de vrais principes actifs à l'époque). Je n'ai plus jamais eu de poussées d'herpès. D'ailleurs, encore maintenant, dès que je sens que ma lèvre me brûle, je vais pêcher un vieux tube au fond de ma trousse et ça continue à fonctionner sur moi, alors que je suis désormais totalement convaincue de l'inefficacité de l'homéopathie.
Bref, tout ça pour dire que l'effet placebo est extrêmement puissant, surtout en cas de problèmes psychosomatiques, tels que le sont les herpès labiaux dans mon cas.
 

Dragonya

Well-known member
3 Jan 2019
887
6 841
93
@Armus ça me gêne de comparer l'homeopathie au yoga car de nombreuses personnes pratiquent le yoga sans la notion de bouddhisme derrière. Les bienfaits du yoga en lui même ne repose pas sur la croyance dans le bouddhisme mais dans les mouvements du corps. Donc je ne comprends pas trop pourquoi comparer les deux. On a d'un côté un sport qui agit directement sur le corps par les mouvements pratiqués, qui vont étirer, assouplir... de façon mécanique, et d'autre part une chose vendue comme un médicament alors que ça ne repose que sa la croyance dans le fait que ça fonctionne. Je ne comprends pas pourquoi souvent on compare homéopathie et plantes ou HE ou autre méthode alternative qui on fait leurs preuves scientifiquement, alors que l'homeopathie non.
 

GrumpyBunny

Well-known member
3 Jan 2019
572
3 544
93
J’ai relu l’article et à ma seconde lecture je me suis dis :”c’est quand même fou que la patriarcat ai une incidence aussi forte dans toutes nos actions et décisions”.
Enfin ici l’homéopathie est plus un support a la discussion que le coeur meme du sujet selon moi, mais on parle bien du fait que les stéréotypes de genre (soit douce, prend soin de toi et de ta famille, le naturel c’est pour les femmes, la science pour les hommes), les violences médicales sexistes ( scandales des médicaments, minimisation des symptômes féminins, médicaments et recherches pour et par les hommes,...) le patriarcat en général quoi, ont poussé les femmes à encore trouver des alternatives, à jongler avec tout ce micmac d’injonctions contradictoires pour au final se faire encore humilier et traiter de coursasses écervelées par la communauté médicale et par la société. Pas étonnant qu’on obtienne des réactions aussi polarisées.
Je suis à 200% derrière le témoignage de @Serena Snape, quand la médecine traditionnelle nous échappe, nous ignore, nous humilie et nous fait du mal, on se tourne vers d’autres alternatives et je pense qu’il faut réellement se demander pourquoi et ce qu’on y trouve, plutôt que de vouloir encore dénigrer les choix personnels des unes et des autres. Il y a mille façons d’améliorer la pratique de la médecine en France, et je pense que regarder ce que font les médecines alternatives (je met un peu tout dans le même sac ici, naturopathie, Ayurveda, acuponcture, ostheo, homéopathie, plantes, rebouteux, ...) serait une des options, parce que les gens doivent y trouver ce qui manque à la médecine traditionnelle.
Je me demande aussi si il y a pas une sorte de relation de confiance instinctive justement parce que ces pratiques sont critiquées (parfois assez vigoureusement) par les médecins en qui on a plus confiance, donc il pourrait se créer une sorte de connivence «ils nous croient trop cons avec nos superstitions n’empêche que eux n’ont jamais pu soulager mes maux alors que vous si ».

Bref, je trouve ce sujet passionnant (dis la meuf qui en fait des tartines ) parce qu’ilmet vraiment beaucoup de choses en lumière de nos comportements et de notre société.
 

A Kane

Well-known member
2 Jan 2019
229
2 324
93
Ce que je trouve fou chaque fois qu'on discute d'homéopathie, c'est que les personnes qui l'utilisent ont souvent l'impression que quand on dit que l'homéopathie ça ne fonctionne pas et ne devrait pas être remboursé, on est en train de les juger ou de les mépriser / les prendre pour des débiles, alors que je pense que ça n'est pas le cas de la majorité des gens qui sont de l'avis que l'homéopathie ne fonctionne pas. C'est un truc que j'ai vu revenir aussi bien dans des discussions en ligne que irl, et je me demande si il n'y a pas un mécanisme de défense lié à ce que dit @GrumpyBunny avec "quand la médecine traditionnelle nous échappe, nous ignore, nous humilie et nous fait du mal". Genre, certaines personnes ont tellement l'habitude de voir la médecine traditionnelle les mépriser/maltraiter, que si on dit quelque chose qui est associé à l'arsenal "médecine occidentale" (dans ce contexte: "l'homéopathie ça ne fonctionne pas"), il y a immédiatement cette impression de jugement qui vient avec. Je trouve ça assez triste, parce que ça en dit long sur combien il a fallu s'en prendre dans la gueule pour percevoir les choses ainsi, et ça illustre bien à quel point y a un souci dans la médecine classique en France..

Et je trouve dommage, parce que bon, premièrement je n'aime pas que les gens se sentent dénigrés et blessés évidemment, mais aussi ça polarise la discussion et souvent ça donne l'impression qu'il y a un côté anti homéopathie-pro médecine tradi vs. un côté pro homéopathie critique de la médecine tradi alors que je pense que la beaucoup de gens qui pensent comme moi que l'homéopathie n'est pas intéressante cliniquement et problématique sur plein de points sont aussi très très critiques de la médecine tradi et très intéressés par les médecines alternatives!

Perso je trouve que c'est une honte que l'homéopathie ait été remboursée aussi longtemps parce qu'on a une pile d'évidence scientifique que c'est se faire de l'argent sur le dos des gens en leur mentant (si je résume mon opinion en une phrase), par contre je comprends tout à fait la réticence face aux médecins tradis et l'attirance pour les médecines alternatives. Je pense qu'il y a un gros problème dans la médecine en France, je ne sais pas quoi, mais l'écrasante majorité de mes interactions avec des médecins en France peuvent être rangées sur un continuum qui va de "problématique" à "affreuse", alors qu'à l'inverse, l'écrasante majorité de mes interactions avec des médecins en Suisse et aux UK ont été de "ok" à "omg cette personne est l'incarnation de ce qu'un médecin doit être". Tout ça pour dire: je comprends et partage les critiques adressées aux médecins tradis, et je pense qu'il faudrait probablement complètement revoir leurs conditions de travail pour qu'ils puissent exercer d'une meilleure manière parce que je pense que le problème est probablement structurel.

Du coup ça me travaille un peu quand la réaction à "l'homéopathie ne fonctionne pas" est "mais la médecine tradi échoue face à beaucoup de gens", parce que pour moi c'est une fausse opposition, les deux sont vrais, et je ne trouve pas que l'homéopathie est une bonne réponse face à l'échec de la médecine traditionnelle, justement parce qu'on sait que ça n'est pas vraiment efficace, et que j'estime que c'est plus intéressant de proposer des alternatives dont on pense qu'elles peuvent l'être (et de faire en sorte que la médecine tradi traite les gens mieux évidemment). C'est pour ça que ça me gêne que de nombreuses pratiques soient rangées ensemble sous le terme "médecines alternatives" comme si c'était un package alors qu'il y a tellement de choses différentes dedans, qui ont des mécanismes supposés qui n'ont rien à voir entre eux et sur lesquelles on a plus ou moins de connaissances scientifiques.
 

Merlu

Le troisième type, c'est moi
18 Fev 2019
1 867
6 472
113
32
Devant ton nez
@A Kane Pour résumer, c'est une mauvaise réponse à une excellente question.
En revanche, je ne pense pas que l'intégralité des problèmes soit d'ordre structurel, je pense que c'est aussi parce que certains médecins s'avèrent être des personnes toxiques.
 

Cathy Gale

en mission secrète...
3 Jan 2019
918
7 293
93
Ben faut dire que quand on commence à parler d'homépathie les insultes volent assez vite. Et j'inclus dans "insulte" le fait d'insinuer qu'on pense soigner un cancer ou une fracture avec des granules.

Moi je me sers de l'homéopathie pour activer l'effet placebo, et "guerir" mon fils quand il se casse la binette. Pour le reste je suis incroyante, et donc non pratiquante (en effet, je suis plus "tisanes"). (Je n'ai même pas testé pour les allergies de la chienne, c'est dire...)

La pharmacienne m'en a conseillé quand j'étais enceinte et que je faisait de l'asthme suite à une allergie ((y)).
Du coup il faut avoir un discours cohérent : soit c'est pas actif, ça ne sert à rien et... ben... on prescrit / conseille des vrais médicaments, soit on en prescrit et on assume.. Mais il peut y avoir aussi tout une zone grise ou avoir un """"médicament"""" homéopathique peut s'avérer moins pire en première intention. Ma gynéco m'a prescrit de l'homéopathie avant la pose de mon sterilet, sans doute en faisant la même chose que moi avec mon fils. Et pour le coup je n'aurais pas pris un "vrai" décontractant.

(et pour le coup, ma maman est adepte de l'homéopathie pour tous les petits maux du quotidien, et parfois les résultats sont surprenants. L'effet placebo est assez impressionnant.)
 
Dernière édition:

Merlu

Le troisième type, c'est moi
18 Fev 2019
1 867
6 472
113
32
Devant ton nez
Ben faut dire que quand on commence à parler d'homépathie les insultes volent assez vite. Et j'inclus dans "insulte" le fait d'insinuer qu'on pense soigner un cancer ou une fracture avec des granules.
Ce que je constate surtout, c'est que très souvent, les adeptes de l'homéo se sentent insultés alors qu'il n'y a encore eu aucune réaction pouvant s'apparenter de près ou de loin à une insulte, y compris dans l'acception que tu lui donnes.

Mon hypothèse là-dessus, c'est qu'inconsciemment, on inclut nos pratiques médicales dans notre identité, d'où le fait qu'on se sente personnellement attaqué dès que ces dernières sont remises en cause.
 

Biram

Member
6 Nov 2020
3
13
3
Lire des trucs anti-homéopathie c'est comme si je disais "le yoga ne fonctionne pas" parce que je ne crois pas en la spiritualité bouddhiste. Alors que pour certains ça fait des miracles sur le corps et le mental, même s'ils n'ont aucune notion en bouddhisme. Pourquoi ça marche ? Beaucoup de gens ne sauraient pas dire. Mais ceux qui croient en les chakras et les énergies subtiles le savent.
Mais? Le yoga n'est pas forcément lié à la "spiritualité bouddhiste"... moi qui suis anti-spirituelle au possible et qui ne croirai (probablement) jamais aux "chakras" et aux "énergies subtiles", je fais des postures de yoga parce qu'elles me font du bien au corps... elles m'étirent, me gainent, me décoincent des blocages, me "massent" les organes internes, me permettent de travailler sur ma respiration, etc.
Je sais que d'autres personnes ont évoqué avant moi les avantages concrets du yoga du coup je vais pas m'étaler pendant des pages, je me permets juste de partager ici en complément un docu vu sur Arte que j'avais trouvé super, et qui explique bien pourquoi telles postures ont tels effets et pas besoin de recourir à la prétendue "sagesse sacrée ancestrale de l'Orient" (c'est bien un truc d'Occidental.e de dire ça :LOL: - et je ne vise personne du forum en particulier en disant ça, c'est juste quelque chose que j'ai remarqué autour de moi et que je trouve assez étrange)

Désolée du HS, je sais qu'on parlait d'homéopathie à la base mais j'avais rien à ajouter par rapport à ce que d'autres ont déjà dit avant moi

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Cathy Gale

en mission secrète...
3 Jan 2019
918
7 293
93
@Merlu : ne serait-ce que d'évoquer l'idée que les "adeptes" sont crédules et se font escroquer, qu'ils n'ont pas d'esprit critique, qu'ils ne réfléchissent pas... Ben déjà si on écoutait les fameux adeptes et qu'on leur demandait pourquoi ils se tournent vers l'homéopathie, ce serait pas mal.

Je ne m'en rappelle plus les termes exacts, mais il y a un article d'un philosophe Octave Mannoni qui parle d'une dissociation fréquente entre le fait de savoir pertinemment qu'une opinion n'est pas fondée scientifiquement, rationnellement mais "persister" à y croire. Ce qui se traduit en pratique par l'utilisation de la phrase "Je sais bien, mais quand même". On trouve ce mécanisme pour tout un tas de croyances, notamment à connotation médicale. Je pense que c'est une base sérieuse pour comprendre les mécanismes qui permettent l'adhésion à ces pratiques.
 

Clémence Boyer

Rédactrice en chef
Équipe Rockie
21 Nov 2018
628
3 442
93
30
Merci pour vos retours sur l'article ! Je suis heureuse qu'il vous ait intéressé. Moi aussi j'ai adoré publier le boulot d'Anaïs Gozzi sur ce sujet.

Suite à vos remarques concernant le dernier paragraphe de l'article, j'ai fait une mise à jour. L'emploi de l'adjectif "encore" était effectivement ambigu, laissant penser qu'on réussirait forcément un jour à prouver scientifiquement l'efficacité de l'homéopathie. Alors que l'idée était plutôt de dire "qu'en l'état actuel des connaissances scientifiques, l'efficacité de l'homéopathie n'avait pas été prouvée".
 

Armus

Well-known member
16 Sept 2020
91
551
93
Ouais bon si vous êtes tous majoritairement d'accord entre vous effectivement @Biram je ne vais pas me casser la tête à argumenter plus.
Mais quand même si, le yoga est lié à la spiritualité bouddhiste (enfin hindouiste d'ailleurs), c'est plutôt un truc d'occidental de l'en vider de ces concepts spirituels juste pour se faire du bien au corps.
Le yoga était juste un exemple qui me semblait parlant. J'aurai pu dire "Dieu" aussi, ou lithothérapie. C'est juste pour faire un parallèle avec la croyance en l'homéopathie, que ça s'inscrit dans un mode de pensée plus vaste que juste donner des petites boules sucrées en cas de bobos, pas pour défendre le yoga, que je n'ai jamais pratiqué, par ailleurs.
 

Cathy Gale

en mission secrète...
3 Jan 2019
918
7 293
93
Car je m'en sers assez peu et que ma mère me les donne (pour une raison ou une autre). Aussi car pour le gamin ça va plus vite à donner (je pourrais donner des tic-tac... Mais il sait que ce sont des bonbons...)
 

Sylvie

Well-known member
16 Jan 2019
447
3 687
93
@A Kane

Alors je ne sais pas si tous ces médicaments sont remboursés mais une partie au moins :
Médicaments plus dangereux qu’utiles
J’avais cette liste en tête dans mon précédent message.
Donc en effet ça ne correspond pas exactement à ce que je disais car je ne sais pas parmi ces médicaments combien ont un effet très fort malgré tout ou à peine plus élevé qu’un placebo. Mais certains sont remboursés alors que leurs effets secondaires devraient les éliminer des médicaments remboursés et même commercialisés. Et pourtant ils le sont. Leur intérêt en terme de santé publique est pourtant globalement plus négatif que positif (bien qu’ils doivent être efficaces pour certains patients).
C’est pourquoi je maintiens qu’en terme de santé publique , il n’était pas forcément illogique de remboursement l’homéopathie. Si certains patients veulent absolument une prescription pour un rhume, je préfère que la sécu leur rembourse des granules de placebo plutôt qu’ils prennent un médicament avec effets secondaires potentiellement élevé, même non remboursé.
(Et oui dans l’idéal ils devraient accepter que le rhume ne se soigne pas toujours et s’accommoder d’une bonne tisane non remboursée, mais je pense qu’une grande partie des gens a aussi besoin d’un regard extérieur de spécialiste, qui va lui dire « prenez ceci ça vous fera du bien » et si en plus c’est remboursé, ça renforce encore l’adhésion au soin)

Pour l’effet placebo, certes il n’est efficace que sur une partie des patients. Mais pourquoi s’en priver ? Si ça marche sur 30% des gens avec 0 effet secondaire, je trouve ça déjà pas mal.

J’ai aussi retrouvé l’article qui parle de l’effet détectable même sur des patients qui savent qu’ils prennent un placebo ici.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Par contre je trouvais le débat assez intéressant jusqu’à ce qu’on commence à dire « mais pourquoi vous sentez-vous insultés » alors que je n’ai vu personne dire ce genre de chose :dunno:
Et personne n’a dit ici que l’homéopathie soignait le cancer ou empêchait les hémorragies ou que sais-je...
Je pense que la grande majorité de ceux qui l’utilisent sait que ça peut être utile en première intention dans certains cas, et ne se limite pas à ce type de soin dans toutes les situations.

En tout cas même si la discussion ne colle pas trop au sujet de départ, j’ai trouvé l’article très intéressant :top:
 

Onirinaute

Well-known member
16 Jan 2019
264
1 551
93
Pour les médecins qui prescrivent sciemment de l'homéopathie comme placebo pour un rhume ou petit bobo, à ce moment là autant produire des granulés de sucre sans passer par des milliers de dilutions et les vendre en pharmacie, ça coûterait moins cher à tout le monde non ?
 

Derniers messages