Possible crise: que faire de son argent?

LuLa

Well-known member
4 Jan 2019
2 402
10 118
113
Lyon
#1
Salut tout le monde,

Je crée ce topic car ces derniers jours ça parle pas mal d'une nouvelle crise financière à venir comme dans cette vidéo de Partager c'est sympa
Du coup je me demandais si certains d'entre vous ont déjà réfléchi à ce qu'ils faisaient de leur argent dans ce cas de figure? En urgence ou pas.
 

Gringo

Anciennement Gringo
2 Jan 2019
159
946
93
#2
@LuLa Oui, ça dépendra de l'ampleur de la crise. Si c'est juste une crise boursière mais sans banqueroute il n'y aura que les titres à la bourses qui seront impactés (et notre économie et notre chômage). S'il y a une banqueroute d'une banque ou deux, les Etats renfloueront comme en 2008. Si c'est la banqueroute générale, c'est tout notre système qui se casse la figure et là je pense qu'on s'en foutera de notre argent en banque, il n'aura plus vraiment de valeur et on sera tous dans le même bateau.
Si c'est vraiment la merde les Etats pourront obliger les banques à leur filer notre argent de notre épargne (d'ailleurs ils le peuvent déjà sur ce qui dépasse de 100 000€). Ca c'est déjà produit en Amérique du Sud, il suffit de changer les lois. Mais ça sera le cas extrême. Ca voudra dire aussi que nos systèmes de retraite/de santé/d'éducation sont rayés de la carte et qu'on travaillera au jour le jour pour payer la nourriture et le logement au jour le jour en attendant que l'économie redémarre.

Personnellement j'ai fait le deuil de ce que j'ai sur mon compte en banque: il y en a une partie de bloquée que je perdrais surement en partie s'il y a une crise juste boursière. Le reste représente trop d'argent pour que je le planque sous mon matelas (surtout vu l'épaisseur de ma porte d'entrée...) et s'il est sur mon compte en banque c'est que je n'en ai pas besoin pour vivre. Je ne vais pas me mettre à surconsommer pour vider mes comptes alors que je suis dans une démarche écolo zéro déchet. Et je n'ai pas assez pour acheter cash une maison ou un appartement d'ici la crise (acheter à crédit ne sert à rien si la crise arrive en novembre, on n'aura pas de quoi continuer à rembourser de toute façon)
Donc si tout ça est perdu ça sera tant pis. Ce seront les économies de quelques années dont je n'ai pas besoin maintenant et qui ne me serviront pas à grand chose dans un monde où le système bancaire est en faillite.
De plus, on est sûr d'une crise si tout le monde se rue pour retirer son argent des banques. Je crois que je vais retirer entre 2000 et 4000€ que je planquerai chez moi "au cas où", c'est une somme que j'accepte de perdre lors d'un cambriolage ou s'il y a un incendie qui se déclare et ça me permettra de voir venir s'il y a une banqueroute.

(et j'ai une tente, un sac à dos, un matelas, un duvet et des chaussures de marche, une paille filtrante, je peux remonter à pied jusque chez mes parents en un mois. Ils sont en pleine campagne, les voisins ont des vaches, des poules et des potagers. On survivra. Par contre pour les parisiens, sachez que vous n'avez que 24h de nourriture dans vos supermarchés. En 24h sans réapprovisionnement, les magasins sont vides. Faîtes du stock)
 
Dernière édition:

LuLa

Well-known member
4 Jan 2019
2 402
10 118
113
Lyon
#3
@Gringo oui pour ta première partie c'est des choses que je connais déjà, et je suis d'accord qu'en cas de crise systémique, on pensera pas en priorité à nos économies... C'est pour ça que je me pose la question de quoi faire concrètement de ce que j'ai histoire que ça soit utile si ça pète sévère.
Comme toi je n'ai pas suffisamment pour acheter sans intérêts une maison par exemple, en tous cas seule.

J'ai encore du mal à être dans la même posture que toi, que tant pis si c'est perdu, peut être parce que cet argent représente symboliquement quelque chose pour moi. Et puis que même si j'ai des économies, j'ai une situation personnelle très précaire (oui, c'est possible...).

Je garde en tête l'idée de retirer une "petite" somme au cas où.
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
1 024
6 624
113
#4
Sans être d'un optimisme béa, les états et organisations supra-étatiques et supra-nationales (chez nous Europe et BCE) mettront tout en œuvre pour éviter cela.

C'est depuis 2008 que l'économie est sous perfusion d'argent des banques centrales (en particulier celle américaine), de manière exagérée, cet argent ne soutient plus la production mais des investissement financiers. A un moment certains mécanismes vont se gripper, mais peu de chance que ce soit simultané partout.

Un effondrement brutal qui nous amènerait dans une situation tel que l'Allemagne la connaît fin 45 ou le Japon à la même époque et met en jeux la sécurité alimentaire de la population reste assez improbable. Le seul pays que j'ai en tête qui s'est vraiment effondré sans conflit armé est le Zimbabwe et suite à des années de crises politique, diplomatique, économique, sociale,...
(Ainsi que l'ultra dépendant au phosphate Nauru à l'époque)
 

ChatChocolaté

Well-known member
4 Jan 2019
167
1 360
93
#5
@LuLa Je n'y connais pas grand-chose en économie, mais notre épargne bancaire est assurée jusqu'à 100 000€ en cas de crise financière, non ?
Dans ce cas, à quoi ça servirait de retirer son argent ? (à moins d'avoir plus de 100 000€ sur ses comptes, donc. Mais je suppose que ce n'est pas le cas pour une majorité de personnes :cretin:)
 

LuLa

Well-known member
4 Jan 2019
2 402
10 118
113
Lyon
#6
@ChatChocolaté oui, si on croit vraiment que c'est pas une jolie histoire pour rassurer les épargnants. Et de toute façon je vais te dire que les gens qui ont plus de 100 000 sont assez malins pour diversifier leurs placements afin de ne pas dépasser ce seuil justement.
Je parlais pas forcément de retirer son argent, mais plutôt dans quoi le dépenser d'utile en prévisions de temps difficiles à venir, comme acheter un bien immobilier ou autre moins important. C'est pour ça que je pose la question de savoir s'il y a des gens qui ont des idées de quoi faire de leur argent, soit en l'utilisant, soit en le plaçant ailleurs (certains proposent d'ouvrir des comptes en zone hors euro en multi devises par exemple).
 
Dernière édition:

ChatChocolaté

Well-known member
4 Jan 2019
167
1 360
93
#8
@LuLa Ah ok je vois ce que tu veux dire.
Effectivement, dans la situation actuelle, l’immobilier me semble être le meilleur placement. Je m’étais intéressée à l’or aussi, mais ça reste très aléatoire... Et dans le genre « encore plus aléatoire », il y a aussi les crypto-monnaies :cretin:
 
You Rock !: LuLa

Lolita

N'oublions pas ceux qui nous nourissent
3 Jan 2019
234
1 254
93
#9
Je penche pour les stocks de nourriture et les graines pour le jardin. Par contre, ce sont des montant assez faibles finalement.
Normalement, ici, on peut vivre trois semaines à deux sur les réserves mais j'aimerai bien monter à un mois et demi/deux mois, j'augmente petit à petit les stocks, y compris pour la nourriture des animaux.
Être un peu indépendant en électricité/eau chaude, c'est aussi important, ça peut être un investissement utile pour la suite. Une réserve d'eau et des capsules de chlore aussi.
Je relis et je me dis que j'ai loupé le «financière» après «crise» donc j'ai répondu à côté!
Après, dans tous les cas, ce que j'ai dit reste valable!
Je vais penser à avoir un peu plus de liquide caché à la maison en retirant progressivement...
 
You Rock !: LuLa

LuLa

Well-known member
4 Jan 2019
2 402
10 118
113
Lyon
#10
@Lolita ce sont de bonnes idées, plus pour la question d'effondrement global, mais encore faut il avoir déjà sa propre maison...
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
1 024
6 624
113
#11
En cas de crise sur la monnaie et sa perte de valeur planifiée (inflation volontaire) ou non planifiée, le mieux reste effectivement les biens physiques.

Si on pense que la crise va toucher une seule monnaie, on peut diversifier ses comptes en plusieurs monnaies (c'est moins facile pour nous depuis l'euro) : dollar, yen, livre,...

L'immobilier et les métaux précieux restent les plans les plus simples. Si un logement est trop cher à acheter comptant, il est aussi possible d'acheter, un champ,un bout de foret, un peu de vigne (possible pour moins de 10 000 €). Si on est plutôt dans l'optique d’effondrement c'est mieux qu'un appartement au centre de Paris. (Et si l'économie ne s’effondre pas on peut toujours louer ce champ à un exploitant agricole)
Exemples d'annonces :
https://www.immonot.com/tout/immobilier/VENT/BAGR/Achat-Bien-agricole.html

Il y a aussi des niches qui résistent mieux que les matières premières : les livres anciens, les œuvres d'art, les timbres,...

Dans une optique globale, le meilleur investissement est la formation et l'apprentissage de nouvelles compétences : personne ne peux nous déposséder du savoir qu'on à acquis, il peut être utile même en cas d’effondrement d'une économie (ne marche pas pour certaines compétences).
Dans cette optique en première approche il y a les livres du style "tout faire soi même", "vivre à la campagne ," régulièrement réédités.
Je ne sais pas pour les dernières version, mais j'en ai une édition plus ancienne (des années 70 je crois) et ce type de livre explique comment construire une maison, tuer et découper un cochon, produire et travailler les textiles,...

Un peu dans le même style, il y a l'investissement dans ses capacités physiques : augmenter sa force, son endurance, ses réserves des gras,... aide à passer des temps qui pourraient être plus difficiles.