Poids et beauté

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
1 026
4 787
113
@Haleyo je ne supporte pas qu’on dise de moi que je suis pulpeuse/ronde/que j’ai des formes... je suis grosse/obèse

Alors concrètement ça me fait un mal de chien quand on me le dit, parce que j'ai intégré la grossophobie et que j'entends "la moche" "tu es laide" "tu manque de persévérance"... mais l'entendre dit "caché" "pour rendre ça mignon" ça m'insupporte, j'ai l'impression qu'en plus on me dit "t'es conne, en changeant le mot tu te rendra pas compte qu'on t'insulte"...(Attention, je me rends compte que ce que je dis est extrêmement violent, c'est ma façon de vivre les choses et ce n'est que ça...je ne suis bien évidement, le porte parole de personne... et puis comme je vis ce corps affreusement mal je serais capable de dire à quelqu'un "t'aurais au moins pu faire l'effort d'utiliser un mot plus mignon" je ne suis pas à une contradiction prêt... Tout ça pour dire que je ne suis pas sure qu'il y ai une bonne façon d'en parler, c'est la façon dont la personne l'entend qui compte et il n'y a qu'elle qui a un pouvoir dessus en définitive)

@Clémenti!ne Je me permets juste... peut être que même si elle grossit encore ton ami n'aura jamais de problèmes de santé, il y a pleins d'obèses morbides qui n'en n'ont pas
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
2 637
20 350
113
@pravda1917 C’est toujours le problème de “l’argument santé” mis en avant par les médias (et malheureusement par des médecins aussi). Ils pointent en permanence la corrélation du surpoids avec les difficulté de santé, alors que la science médicale n’y trouve pas de causalité directe mais c’est dû à la présence d’autre phénomènes plus répandus chez les gens en surpoids. (C’est ce qu’on nomme un facteur de confusion ou paradoxe de Simpson).
 

Haleyo

Well-known member
21 Juin 2019
40
334
53
@pravda1917
Aieh ! Exactement ce que je craignais ! Pour avoir été traitée de grosse toute ma vie, je comprends très bien ce que tu décris parce que toute allusion de près ou de loin à mon corps m'est insupportable par moment. Quelque soit le mot, l'expression, ou la partie du corps qu'elle désigne, une parole tout à fait banale et dénuée de jugement de la part de la personne l'exprimant, peut me mettre mal pendant plusieurs jours voire semaines.

Pour contrer ça, j'essaye en ce moment de me détacher des mots. Des miens et de ceux des autres. De ressentir mon corps plutôt que de le nommer/catégoriser. Bon, ça l'air hyper étrange dit comme ça, mais ça me permet, je crois, d'être mieux dans mes bottes.

Il me semble qu'il n'a pas encore été cité plus tôt, mais j'aime beaucoup le podcast BCBT (Belles comme Chacune, Belles comme Toutes ) d'Ariane Grumbach. C'est une parole très bienveillante sur les différents types de corps. :fleur:
 

Derniers messages