Poids et beauté

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
404
1 550
93
#62
J’ai regardé la vidéo et d’autres du coup. J’ai un sentiment bizarre parce qu’elle décrit assez bien ce que je ressens mais les réponses qu’elle donnent me semble très problématiques (soit parce qu’elle amorce une réponse mais ne va pas jusqu’au bout genre c’est parce que c’est émotionnel... oui ok et? Je fais comment une fois que je sais ça?, soit alors qu’elle dit que les régimes c’est pas top elle en fait quand même la pub avec le jeune intermittent)
Bref j’ai du mal à cerner le personnage
 

LuLa

That awkward moment between your birth and death
4 Jan 2019
3 064
16 254
113
Lyon
#63
Pour moi le jeûne intermittent c'est pas un régime même si j'aurais du mal à expliquer pourquoi.
Et ensuite si elle donne pas toutes les réponses c'est parce c'est aussi beaucoup de travail sur soi, elle peut pas le faire pour nous. Et aussi parce qu'il faut bien qu'elle gagne sa vie, donc elle propose des programmes de coaching pour aller plus loin...
 
You Rock !: Eglantine

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
404
1 550
93
#64
@LuLa alors effectivement le fait qu’elle soit coach permets de comprendre pourquoi elle ne va pas plus loin. Par contre je lui demande pas de faire le travail à ma place évidement mais de donner des pistes de réflexion.
Pour ce qui est du jeûne, pour moi (juste un avis je ne détiens pas la vérité) à partir du moment où tu restreins de façon « scientifique » et sans respecter les sensations c’est un régime
 
You Rock !: La Dame

Clem'

HP bien dans ses pompes (enfin trouvé ma pointure)
22 Sept 2019
730
3 537
93
Lausanne
#65
Les régimes, c'est ce qu'il y a de pire, c'est toujours une histoire de contrainte, et pendant ce temps le corps et l'esprit bataillent pour la maintenir. Donc ça a toutes les chances que ça sorte ailleurs, avec un autre symptôme.

Et le corps réagit en maximisant le moindre écart, c'est une réaction métabolique.
 

Acathe

Active member
4 Jan 2019
26
122
28
#66
@pravda1917 Avec plaisir, c'était bien des compliments :happy:
Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis sur le mouvement body positives, et beaucoup de femmes grosses déplorent effectivement la même chose. D'ailleurs beaucoup de femmes non grosses se sont appropriées ce terme et du coup bon, on est de nouveau sorties de l'équation, pour changer :lol:
Les comptes que j'ai partagés représentent effectivement des femmes réellement grosses, plutôt loin des critères de sablier grosses fesses/gros seins. J'aime bien voir des gens réellement gros, ca surprend alors j'essaie de m'habituer. D'ailleurs avant j'avais tendance à cacher mon téléphone lorsque je regardais des photos/stories de ces personnes, comme si je montrais aux gens quelque chose d'indécent, et je me détends petit à petit sur le sujet.

C'est super que ta famille se soit rassemblée pour t'offrir ces cours de sport! J'espère qu'ils te feront du bien et que tu oseras ensuite en faire avec d'autres groupes! :happy:


Si jamais, je ne sais pas si tu étais également inscrite sur madmoizelle, il y a là-bas deux topics sur le sujet que j'aime beaucoup:
- Un topic de veille permanente grossophobie https://forums.madmoizelle.com/sujets/veille-permanente-grossophobie.93615/
- Et un topic de discussion fourre-tout: https://forums.madmoizelle.com/sujets/le-topic-des-madz-obeses-et-en-surpoids.137003/
C'est chouette de discuter de ces sujets pesants et aussi avec des personnes concernées :happy:
 
You Rock !: pravda1917 et Psyduck

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
404
1 550
93
#67
@Acathe je crois que j’ai du m’inscrire sur madz il y a genre 5 ou 6 ans (pour commenter les n direct secret story dans mon souvenir un peu honteux) je vais voir si je retrouve mes codes. Merci en tout cas pour les liens
En ce moment je cherche une photographe qui aurait l’habitude de faire des photos de femmes obèses pour voir si j’arrive à trouver des photos passables de moi et éventuellement aussi en faire avec mon mari parce que nos photos de mariage sont très moche (j’ai voulu faire travailler une débutante qui n’avait fait qu’un mariage avant, j’aurais pas dû. Ça me rend triste que ce jour si chouette n’ai pas de belles photos)
 
You Rock !: Chryseis

Clem'

HP bien dans ses pompes (enfin trouvé ma pointure)
22 Sept 2019
730
3 537
93
Lausanne
#68
@pravda1917 Quelques nouvelles: lors de l'entretien avec la psy et la doctoresse, sur la base de ma lettre, il y a un mois environ, il s'avère que j'ai le feu vert… ils avaient juste oublié de m'informer que mon changement de rendez-vous et d'interlocuteur (que j'ai pris pour une stratégie pour m'annoncer le refus…) n'était dû qu'à une décision récente de l'équipe (voir le patient en équipe, justement). Donc maladresse de leur part, reconnue mais sans faire des excuses pour autant. Bref!

Là, ça a glandouillé encore un moment, le bon d'examen pour le dernier truc à me taper (pHmétrie) s'était égaré… et si je n'avais pas pris le téléphone pour demander pourquoi je n'avais pas reçu de date pour cet examen 15 jours après la décision de le faire, je serais encore en train d'attendre.

Alors où j'en suis aujourd'hui: après avoir remué ciel et terre, j'ai enfin un rendez-vous pour cette pHmétrie, mais seulement dans 2-3 semaines - sauf si désistement, et là je remonte en tête de liste. La coordinatrice que j'ai eue au bout du fil, adorable, s'est démenée dès le moment où elle a eu connaissance du problème.

Mais en attendant, on m'a fait les examens sanguins pré-opératoires, ce qui fait que dès qu'on a le résultat de la pHmétrie - qui va décider de la technique opératoire - on m'inscrit au programme. Je croise les doigts pour que ça se fasse dans les meilleurs délais, genre fin novembre/début décembre.

On avance!

Comment tu vas, toi?
 
Dernière édition:
You Rock !: Eglantine et LuLa

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
404
1 550
93
#69
@Clem' bon, les dysfonctionnements habituels des hôpitaux quoi (même si le personnel n’est pas toujours responsable). Mais je vois que ça avance, c’est cool.
Pour ma part, ça va pas super. Entre le déménagement qui m’a fait vider les 3/4 de ma penderie parce que « trop petit » et le fait que les troubles alimentaires s’aggravent nettement (et continueront parce que j’ai trouvé un emploi et que le travail est extrêmement anxiogène pour moi (on parle de handicap, là. Pas juste d’anxiété au travail commune même si anormal quand même).
Bref, je déborde littéralement physiquement et émotionnellement.
La chirurgie n’est toujours pas une option pour moi et heureusement parce que vu les TCA je risquerais de mettre ma vie en danger
 
You Rock !: LuLa

Clem'

HP bien dans ses pompes (enfin trouvé ma pointure)
22 Sept 2019
730
3 537
93
Lausanne
#70
@Clem' bon, les dysfonctionnements habituels des hôpitaux quoi (même si le personnel n’est pas toujours responsable). Mais je vois que ça avance, c’est cool.
...
Bref, je déborde littéralement physiquement et émotionnellement.
La chirurgie n’est toujours pas une option pour moi et heureusement parce que vu les TCA je risquerais de mettre ma vie en danger
Le personnel, j'en ai eu fait partie, je connais les pièges administratifs, le fax qui part dans une consultation qui vient de fermer/ qui tombe derrière la machine, la faute à pas de chance, le papier qu'on fourre dans sa poche parce qu'une urgence prioritaire se déclare, et qu'on oublie dans sa blouse à la veille des vacances… donc je "râle" calmement, factuellement, pour débloquer la situation et pas pour charger les personnes.

Je capte bien le mood "facteurs anxiogènes", surtout parce que dans mon histoire de vie avec la nourriture, comme gamine je vivais pas trop bien mon haut potentiel, sans même savoir que c'était ça - à l'époque, on était pas trop branché développement personnel/éducation holistique; et je pouvais dégommer des kilos de pommes (on avait les pommes-cloche à ce moment, cette variété avec une ligne médiane verticale, et un parfum extraordinaire...). Et parce que plus tard, comme traditionnellement dans le parcours des dodus on recherche THE gros trauma et les situations de tension, entre autres, j'ai bien eu l'occasion de chercher ce qui pouvait déclencher le bourrage de Clem'.

Et comme mon taf' de base me foutait plutôt les glandes qu'autre chose, ça a eu le temps de faire du dégât.
 
You Rock !: LuLa

Clem'

HP bien dans ses pompes (enfin trouvé ma pointure)
22 Sept 2019
730
3 537
93
Lausanne
#71
DP: convocation reçue pour la pHmétrie.

Mais groumpf à la fin!

On m'avait promis que la pHmétrie se ferait avec une petite capsule implantée dans la muqueuse de l'œsophage, et selon la convoc' reçue, on me parle d'une sonde naso-gastrique qui sera mise en place, 24 h à me balader avec ce truc qui se voit bien, de la narine au cou en passant par derrière l'oreille!

Et comment je dors, moi, avec ma CPAP et mes olives nasales? Ben je dors pas, parce qu'il ne doit pas y avoir de fuite pour que la CPAP marche… et que le masque si petit soit-il ne va pas être compatible avec la sonde.

Fait chier, encore un téléphone à se taper lundi!!! Pour réclamer la technique en question, qui dure 24 00 de plus (mais alors ça, je m'en tape copieusement).

NB: la pHmétrie avec la capsule implantée… s'appelle… la pHmétrie BRAVO.

Eh ben BRAVO!
 

Clem'

HP bien dans ses pompes (enfin trouvé ma pointure)
22 Sept 2019
730
3 537
93
Lausanne
#72
La pHmétrie est faite, à première vue aucun problème qui m'empêcherait de bénéficier de la technique opératoire que j'ai choisie. On attend juste le rapport officiel, qui doit être adressé à la consultation de suivi…

(Parenthèse: lors du premier retour, l'infirmière se demande pourquoi elle ne peut pas facturer sa consultation… donc on se retape la traversée de l'hosto en entier, pour aller voir aux Admissions ce qu'il en est. Et on découvre que le système a enregistré la demande de consultation comme émanant d'un service d'orthopédie (???) où j'étais allée demander un avis concernant mes tunnels carpiens. Comment un orthopédiste pourrait-il demander un examen de l'estomac? Mystère…

Entretemps, je reçois la date de la convoc' pour aller causer avec le chirurgien, fixer la date, les modalités, etc. D'ici 10 jours. Mais pour poser la date opératoire à partir de mi-février, car ayant accepté l'idée de me traiter par injection quotidienne de glucagon-like pour préparer le terrain, ce qui ne se fait pas sur moins de 3 mois, et débutant le traitement après la pHmétrie pour ne pas mélanger les pelotes (13 novembre donc opération dès le 13 février), janvier laisse de la place pour une formation continue de 12 jours (enfin... une validation de connaissances déjà largement utilisées et acquises).

On progresse donc, mine de rien (j'avais d'abord écrit "mine de frein"... lapsus révélateur).

Quelle galère épique, heureusement que je connais assez bien mon dossier pour expliquer aux lecteurs ce qui n'est pas lumineux, quand ils tentent de déchiffrer une application informatique qui envoie les gens sur Mars alors que tout se passe dans la même ville...

Et là je suis assez contente d'avoir un maximum de connaissance de mon anatomo-physiologie, histoire de ne pas me laisser mener par la longe. Par exemple, recommencer une ixième fois à expliquer à un nouveau soignant que, oui, je suis parfaitement au courant de la différence entre cette opération et celle-ci, et que j'ai fait mon choix en connaissance de cause, mais dites-moi, pratique-t-on ici cette troisième technique qui ferait un bon intermédiaire entre les deux, largement usitée en France et en Belgique voisines?

Là elle ouvre des yeux ronds ("Jamais entendu parler!"), je lui explique, elle en reste comme deux ronds de flan.

Et aussi, je prends un vrai malin plaisir à lui analyser sous les yeux le tracé de ma pHmétrie, le nombre de descentes en dessous de pH 4 en 48h, la proportion à ne pas dépasser (de 5% et moins sur le temps total de l'enregistrement) pour qu'on puisse conserver mon choix opératoire… puisque mon reflux gastro-œsophagien reste physiologique.


Bien. Donc: ces six prochaines semaines, on va bien sagement à ses prochains rendez-vous, et à ses cours de préparations (inutiles) / on laisse passer les Fêtes / janvier: on fait sa formation raccourcie / février: on se fait opérer.

A moins d'un nouvel obstacle à la con (genre administratif, lustucru ?). La bonne surprise: découvrir que les systèmes d'injections sous-cutanés ont tellement évolué que ça ne fait même plus mal tellement l'aiguille est super-fine, je dois vérifier de visu qu'elle est bien plantée dans mon abdomen pour être sûre que je me suis bel et bien piquée. Je le savais car je suis infirmière et j'ai bien assez piqué de gens en 38 ans, mais l'éprouver moi-même... c'est autre chose.
 
Dernière édition:
You Rock !: lasilala

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
404
1 550
93
#73
Eh bé, quand je te lis je suis contente de ne pas vouloir me faire opérer. Ça a l’air tellement galère (c’est pas pour ça que je veux pas mais du coup ça y rajoute).
Contente pour toi que tu touche au but
 

Clem'

HP bien dans ses pompes (enfin trouvé ma pointure)
22 Sept 2019
730
3 537
93
Lausanne
#74
Eh bé, quand je te lis je suis contente de ne pas vouloir me faire opérer. Ça a l’air tellement galère (c’est pas pour ça que je veux pas mais du coup ça y rajoute).
Contente pour toi que tu touche au but
Bah tu sais, je serais sans doute moins remontée si par loyauté, je n'avais pas choisi de collaborer avec le CHU de ma ville, mon lieu de formation… mais comme l'informatique est le nœud de tous les problèmes de retard et d'incompréhension, je les aurais retrouvés même auprès de l'autre lieu de soins que j'aurais pu solliciter. Et puis savoir un certain nombre de choses sur le milieu et ses procédures, ça rend exigeant.

Et ça me défoule d'en parler, je règle quelques comptes au passage! Comme je suis infirmière, je suis très sensible à la condescendance, notamment quand on veut m'expliquer des choses que je sais… et comme formatrice, je suis entraînée à vérifier d'abord ce que les gens savent pour ne pas les bassiner, et aller droit aux problèmes qui restent en suspens.

Mais je comprends ton sentiment; j'ai mis très longtemps à me décider à entamer la procédure de préparation, qui elle-même dure environ deux ans au total: comme on dit, comme si j'étais un cheval et que je sentais l'écurie se rapprocher, là je chope un peu le mors aux dents.
 

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
404
1 550
93
#75
Oui, je comprends, heureusement (ou malheureusement parce qu’elle était nulle) j’ai été suivie par le même médecin pour tout mon parcours PMA, mais pas par les mêmes sages-femmes. Autant les débutantes je ne leur en voulais pas quand elles disaient des conneries (que je savais être des conneries vu que ça faisait 2 ans qu’on était plongé moi et mon corps dans le parcours) mais les plus expérimenté qui se laissait alarmer (et donc moi aussi) parce que c’était la première fois qu’elles voyaient un endometriome aussi gros ça me soûlaient vite.
Par contre, maintenant, quand je vois des journalistes raconter n’importe quoi sur les différentes étapes du parcours, en disant par exemple que c’est pareil pour toutes les femmes (dieu qu’il faut être con pour penser que toutes les femmes sont foutues pareil) ou pourquoi/comment on congèle des embryons.... ça m’exaspère. Idem pour l’endométriose.
 

Clem'

HP bien dans ses pompes (enfin trouvé ma pointure)
22 Sept 2019
730
3 537
93
Lausanne
#76
Ah là là, y'aura toujours des alarmistes pour déstabiliser les patients...

Bon, quelques nouvelles de ma préparation: j'ai commencé un traitement d'injections journalières pour les 3 mois à venir, jusqu'à la chirurgie, qui me coupe la faim et ralentit la digestion. J'ai 5 semaines pour arriver au dosage maximal, c'est la deuxième et je suis toute surprise du changement, je m'adapte, bien obligée, parce que ça va faire, d'avoir en permanence le sentiment d'estomac plein!

En fait ça reproduit les effets de l'opération à venir, et je prends vraiment comme un jeu de réajuster mes repas de manière à ce qu'ils soient digérés au suivant… toute une histoire. Et de boulotter en priorité les choses prioritaires… histoire d'avoir ce qu'il faut pour ne pas faire fondre mes muscles, et les vitamines essentielles.

Le rigolo de l'histoire, c'est de voir que mon frigo se vide trèèèèès lentement. Je constitue des réserves congelées, du coup!

Repas de midi: enjoy my salad d'endives à la sauce noix et roquefort, qui va faire 200 g à tout péter… et que je vais manger vers 14 00, parce que là, comme je viens de petit-déjeuner avec un yaourt à la crème, faudra attendre qu'il y ait la place, la faim et l'appétit tout ensemble.
 

Clem'

HP bien dans ses pompes (enfin trouvé ma pointure)
22 Sept 2019
730
3 537
93
Lausanne
#78
Ouiiiii!

Entre autres, en me cuisinant des choses trèèèès savoureuses, qui contentent mon palais; des morceaux de choix pris chez mon boucher de quartier… des aliments à saveur forte. Mais c'est sûr qu'il y a en amont toute l'exploration des pulsions, le décorticage des mécanismes appris en famille avec des femmes qui croyaient que bien manger, c'est manger en abondance ou se mettre au régime-méchant-méchant.
 
You Rock !: Aughra