Partage d’expérience

Béatrice2020

Member
2 Mar 2020
4
9
3
Merci pour votre réponse

Je ne suis pas d un naturel patient, c'est difficile pour quelqu'un qui travaillait jusqu'à 50h/s de rester à la maison. Fin de semaine j irais avec mon CV à un salon professionnel. Je lis la reconversion professionnelle pour les nuls (entre autres) , il y a quelques infos intéressantes. J imagine que je ne suis pas la plus à plaindre, il faut juste patienter un peu....
 
  • You Rock !
Reactions: Vans and LuLa

PoussinM

Well-known member
5 Jan 2019
75
298
53
26
Bonjour tout le monde !
Après avoir fait un master en écologie, j'ai bossé pendant presque 3 ans dans une asso de protection de la nature. Je suis actuellement au chômage et j'envisage très fortement de faire une reconversion professionnelle dans le maraichage bio. Je vais essayer de me faire financer une formation de 2 mois par pole-emploi. Là je fais du bénévolat plusieurs demi-journées par semaine chez 2 maraichers bio pour apprendre un peu le métier.
C'est très flou dans ma tête pour l"instant, j'imagine que si j'arrive à faire cette formation j'y verrai plus clair... même si me lancer là-dedans me fait peur (risque financier, beaucoup de travail, très intense et physique, etc.), j'aimerai trouver un.e associé.e ou alors une ferme collective pour mutualiser le matériel et avoir une aide, un soutien...
Je voulais savoir si certain.e.s avaient fait ou envisageaient une reconversion comme ça ? avez-vous des conseils, remarques, on peut en discuter ? :)
 

Asphodèle

Active member
22 Jan 2019
12
34
13
Strasbourg
@PoussinM Hello!:hello: Ton message me parle mais je ne sais pas vraiment ce que je peux t'apporter ^^
Quand j'étais au chômage et en recherche de reconversion, j'ai aussi exploré la piste du maraichage bio, j'en avais même parlé à ma conseillère pole emploi, mais j'ai bifurqué vers d'autres choses au final (même si je garde dans un coin de ma tête que je veux travailler la terre mais ce sera plus pour un potager perso ou collectif au sein d'un éco-hameau:love:).
Je me souviens juste qu'elle m'avait dit qu'il y avait des possibilités de financement de certaines formations en agriculture. Dans tous les cas, si tu veux "valider" le fait de tenter ce nouveau projet professionnel, normalement PE te fera faire ce qu'ils appellent une PMSMP, sorte de petit stage d'une ou plusieurs semaines pour vérifier que ça te plait bien, peut-être que tu connais déjà? Et c'est un peu ce que tu es en train de faire de toi même informellement si je comprends bien, c'est cool :happy:
Donc oui, faire du bénévolat, du wwoofing à fond, je sais aussi que certaines chambres d'agricultures ont des programmes pour aider les porteurs de projet en installation en agriculture. Pour trouver des personnes dans la même dynamique que toi ou rejoindre un collectif, il y a le site
EcoVillageGlobal où il y a plein d'annonces type "recherche associé"/"habitant ferme collective" etc... https://www.ecovillageglobal.fr/
Là c'est ce qui me vient mais il doit surement y avoir des groupes facebook aussi ?
Si tu veux échanger en mp n'hésite pas! :v: Bonne journée!
 

PoussinM

Well-known member
5 Jan 2019
75
298
53
26
@Asphodèle merci pour ton message ! bon là avec le confinement c'est un peu compliqué mais quand ça sera finit je reprendrai mon ''boulot bénévolat'' chez les 2 maraichers chez qui j'étais et je leur demanderai s'il veulent bien remplir la convention de stage que m'a donné ma conseillère pole-emploi. La formation que j'avais vue n'est pas dans ma région et elle ne dure que 2 mois, ni la région ni pole-emploi ne peuvent me la financer... du coup je vais en chercher une autre...
Tu t'es lancée dans autre chose du coup ?
 
  • You Rock !
Reactions: Safinette

Asphodèle

Active member
22 Jan 2019
12
34
13
Strasbourg
@Asphodèle merci pour ton message ! bon là avec le confinement c'est un peu compliqué mais quand ça sera finit je reprendrai mon ''boulot bénévolat'' chez les 2 maraichers chez qui j'étais et je leur demanderai s'il veulent bien remplir la convention de stage que m'a donné ma conseillère pole-emploi. La formation que j'avais vue n'est pas dans ma région et elle ne dure que 2 mois, ni la région ni pole-emploi ne peuvent me la financer... du coup je vais en chercher une autre...
Tu t'es lancée dans autre chose du coup ?
D'acc :) ! Et faire un BPREA sur 1 an ne te tente pas ? Il me semble que ce diplôme est financé en général non?
Les personnes chez qui j'ai fait du wwoofing en France étaient souvent passées par là dans leur parcours de reconversion.
De mon côté, j'ai passé un concours passerelle l'an dernier pour entrer en école de kiné et ça a marché!
C'est notamment ouvert aux personnes ayant un master, peu importe lequel, et basé sur la motivation. Et je suis financée par PE car c'est un métier en tension, comme infirmier, etc.. La reprise d'étude est un peu raide mais je m'accroche! ^^
 
  • You Rock !
Reactions: PoussinM

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
825
3 738
93
Bonjour tout le monde,
Je pointe un nez ici parce que j’aimerais avoir votre avis. J’ai recommencé à travailler depuis presque 1 ans après avoir totalement arrêté 7 ans (et en ayant très peu travaillé après la fin de mes études, j’avais un soucis de santé qui s’est transformer en soucis de traitement bien trop lourd pour me permettre quoi que se soit)
Bref, j’avais très peu du travail et me voilà avec une idée de « reconvertion » enfin plutôt de boulot pour lequel je n’ai ni formation, ni expérience.
Il se trouve que je ne pense pas qu’il y est réellement de formation pour l’emploi que je vise et qu’il est le plus souvent exercé par des personnes assez jeune alors que moi j’ai 40 ans. Cela dit ça ne me fait pas peur. Mon soucis c’est plutôt d’être sûr que l’idée que je me fais de ce boulot est la réalité et de savoir ce que les employeurs attendent comme qualités pour recruter.
J’ai demandé en contact sur LinkedIn pas mal de personne qui font se métier, beaucoup on accepté mais je ne sais pas trop quoi dire en message pour leur demander quelle est la réalité de leur métier et comment ils ont trouvé du boulot.
Avez vous une idée d’approche?
 
  • You Rock !
Reactions: TheMomie

LuLa

That awkward moment between your birth and death
4 Jan 2019
7 280
53 722
113
@pravda1917 Est-ce que ce que tu viens d'écrire dans ton post, un peu retravaillé pour faire "pro" ne conviendrait justement pas? Pas besoin de faire compliqué, la sincérité paie toujours tant que c'est présenté correctement.

Si ça peut t'aider je te mets en spoiler les conseils que j'ai récolté auprès de Pôle Emploi pour faire une enquête métier. Bien sûr c'est à adapter à ta situation et à ta propre recherche. Là c'est un peu formel mais c'est pour donner une idée.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
825
3 738
93
Merci @LuLa ça me donne une bonne base pour écrire mon message (et puis ça me confirme que ce n’est pas ridicule de le faire).
Est ce que ce qui est appelé « la Bonne Boite » est un site internet ou quelque chose du genre ou est ce que ça veut dire « l’entreprise que l’on vise »?

Edit: j’ai la réponse à ma question... Google est mon ami
 
  • You Rock !
Reactions: TheMomie

Emmanuel

Active member
26 Juin 2020
24
26
13
Bonjour tout le monde !
Après avoir fait un master en écologie, j'ai bossé pendant presque 3 ans dans une asso de protection de la nature. Je suis actuellement au chômage et j'envisage très fortement de faire une reconversion professionnelle dans le maraichage bio. Je vais essayer de me faire financer une formation de 2 mois par pole-emploi. Là je fais du bénévolat plusieurs demi-journées par semaine chez 2 maraichers bio pour apprendre un peu le métier.
C'est très flou dans ma tête pour l"instant, j'imagine que si j'arrive à faire cette formation j'y verrai plus clair... même si me lancer là-dedans me fait peur (risque financier, beaucoup de travail, très intense et physique, etc.), j'aimerai trouver un.e associé.e ou alors une ferme collective pour mutualiser le matériel et avoir une aide, un soutien...
Je voulais savoir si certain.e.s avaient fait ou envisageaient une reconversion comme ça ? avez-vous des conseils, remarques, on peut en discuter ? :)
Salut, j'ai fait un peu la même chose que toi, j'ai bossé chez plusieurs maraîchers durant le confinement et de fil en aiguille j'ai eu le contact d'un maraicher qui habite face à chez moi et qui est en pleine installation et cherche à travailler à 2-3. DU coup j'ai officialisé avec pole emploi par un stage PMSMP.
Maintenant je souhaite me former en faisant un BPREA maraichage et pouvoir avoir ainsi accès à des terres et à la dotation jeune agriculteur. J'ai trouvé un centre de formation qui a l'air correct après avoir interrogé des personnes qui ont fait un BPREA en mode reconversion. Le centre m'a mis sur liste d'attente derrière 3 autres personnes, et m'a dit que la région peut prendre la formation en charge. Comme j'aimerais avancer je vais contacter la chambre d'agriculture pour savoir s'il existe des équivalences au BPREA que je puisse envisager. Le but est d'avoir un macaron (diplôme) qui facilite l'accès aux terres agricoles et me rende légitime auprès des différents interlocuteurs (notamment la SAFER, les banques), et pour prendre le statut d'agriculteur et monter un GAEC avec mon futur partenaire. J'ai aussi contacté le maire de ma commune qui est partant pour m'épauler et trouver des pistes pour des terres agricoles même si c'est assez difficile à choper par chez moi (zone montagne), ça pourrait ainsi rajouter des terres à exploiter.
J'ai croisé aussi dans mes stages informels plusieurs structures qui font du maraichage en collectif ce qui est très intéressant si tu as le besoin de te lancer avec d'autres personnes.
Il y a également les ADEAR (branche de la confédération paysanne) qui sont assez dynamiques (selon les département) et qui peuvent être une belle source de renseignements pour t'épauler dans tes recherches et te proposer par quel bout commencer.
Voilà pour mon bout d'histoire, ça te donnera peut être des idées pour tes démarches.
 

PoussinM

Well-known member
5 Jan 2019
75
298
53
26
@Emmanuel merci pour ton message, j'ai pas mal évolué depuis le mois de mars. J'entre en formation BPREA maraichage dans le 22 en septembre. Ma formation est financée par la région et mes droits Pole-Emploi me seront versés pendant ma formation. Pour ce qui est de l'installation je vais attendre de débuter la formation pour m'y repencher. Une installation seule me fait toujours peur, je préfèrerai bosser à plusieurs, je verrai s'il y a des personnes avec qui ça pourrait coller dans la promo.
Dans quel centre de formation es-tu inscrit.e ?
 
  • You Rock !
Reactions: TheMomie

Emmanuel

Active member
26 Juin 2020
24
26
13
@Emmanuel merci pour ton message, j'ai pas mal évolué depuis le mois de mars. J'entre en formation BPREA maraichage dans le 22 en septembre. Ma formation est financée par la région et mes droits Pole-Emploi me seront versés pendant ma formation. Pour ce qui est de l'installation je vais attendre de débuter la formation pour m'y repencher. Une installation seule me fait toujours peur, je préfèrerai bosser à plusieurs, je verrai s'il y a des personnes avec qui ça pourrait coller dans la promo.
Dans quel centre de formation es-tu inscrit.e ?
@Emmanuel merci pour ton message, j'ai pas mal évolué depuis le mois de mars. J'entre en formation BPREA maraichage dans le 22 en septembre. Ma formation est financée par la région et mes droits Pole-Emploi me seront versés pendant ma formation. Pour ce qui est de l'installation je vais attendre de débuter la formation pour m'y repencher. Une installation seule me fait toujours peur, je préfèrerai bosser à plusieurs, je verrai s'il y a des personnes avec qui ça pourrait coller dans la promo.
Dans quel centre de formation es-tu inscrit.e ?
Salut !
Je suis sur liste d'attente pour celui de contamines sur arve en haute savoie, mais je vais plutot m'orienter sur un stage longue durée en vue d'une installation avec mon collègue. DU coup plus de BPREA, directement un stage avec mon collègue qui est en train de s'installer. Un stage d'1 an et demi pris en charge également par la région et indemnisé par pole emploi, avec un accompagnement juridique sur la fin pour prendre ensuite ensemble le statut le plus adéquat (probablement un GAEC de ce que j'en ai vu). J'ai rdv début septembre avec la personne qui s'occupe de l'installation des jeunes agriculteurs et celle qui met en place la convention de stage au sein de la chambre d'agriculture. Donc en ce moment on monte les serres, on cultive et on essaie de mettre en place notre outil de travail (cave pour stockage, arrosage, retenue d'eau etc...). On est contraints par un corridor écologique apparu "subitement" en plein mileu de la parcelle, et qu'on voudrait décaler en lisière du terrain qui est bordé par un ruisseau (là ou passent en fait réellement les animaux) afin de pouvoir le renforcer en plantant des arbres et un point d'eau et avoir une exploitation correctement organisée (et pas des serres de chaque côté d'un corridor écologique qui deviendrait une zone de passage pour aller d'un côté à l'autre du terrain, sans parler de la fatigue supplémentaire et du manque de cohérence d'éparpiller l'exploitation. Donc aujourd'hui ce corridor est doublement contre productif pour les bestioles et l'exploitation). Et le maire de la commune n'est franchement pas aidant. On navigue d'interlocuteurs en interlocuteurs se rejetant chacun la balle, donc pas mal d'énergie et de temps perdu . Grosse frustration mais on essaie de garder le moral et de bouger cette administration absurde.

Je comprends qu'une installation seule soit difficile à envisager. Effectivement les rencontres dans ta promo et tes stages seront pleins d'opportunités possibles. Je me permets un conseil : échange, discute, et rencontre des maraichers alentours, ça te créera d'autres possibles.
 
  • You Rock !
Reactions: PoussinM

PommeGolden

Member
26 Août 2020
9
10
3
Bonjour à tous, je suis ravie de voir que certains d'entre vous ont trouvé une reconversion pro en ces temps difficiles :) C'est assez inspirant... Pour ma part j'ai été licencié courant avril dernier, je travaillais en agence de voyage. Avec mon licenciement j'ai décidé de changer radicalement de job et j'ai pu suivre de petites formations subventionnées par mon ancienne entreprise. C'était dans les conditions de départ... du coup j'ai été suivi par ARM Formation et ils m'ont accompagné pour définir mon projet pro et ma reconversion. C'était assez sympa et ça m'a ouvert les yeux ! @PoussinM faut-il remplir un dossier en particulier pour avoir des droits pôle emploi pendant une formation ? car du coup j'aimerais me lancer dans une formation en informatique/digital et je vais avoir besoin du chômage pendant la formation... Merci pour ton aide :)
 

PoussinM

Well-known member
5 Jan 2019
75
298
53
26
@PommeGolden il faut que ton/ta conseiller.ère valide ta formation et sinon je n'ai pas fait de dossier particulier, pour ma part c'est le centre de formation qui s'en occupe
 

PommeGolden

Member
26 Août 2020
9
10
3
Hello @PoussinM en effet j'ai eu un entretien avec ma conseillère et elle doit valider mon choix. J'attends son retour... ça à l'air bien parti ! merci encore pour ton retour, en espérant que tout se passe bien pour toi !
 
  • You Rock !
Reactions: PoussinM

Emmanuel

Active member
26 Juin 2020
24
26
13
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Je me retrouve beaucoup dans ce que tu décris de ton compagnon. De ce que j'ai vécu, je crois que c'est à lui de cheminer et d'avancer par lui même, en s'intéressant, en allant chercher de l'info, ou simplement en ne faisant juste "rien" c'est à dire en se laissant une pause pour réfléchir, se désincarcérer du rythme de vie soutenu qui empêche de réfléchir et de se mettre face à ses questions et à ses peurs. La phase des peurs est pénible mais en posant des mots dessus, en comprenant ce qu'elles sont, d'où elle viennent, et surtout qu'elles sont souvent infondées (car pour chaque peur on peut trouver un opposé positif pour les déconstruire). Ma femme a été très déstabilisée a une période de notre vie alors que j'allais vraiment mal, que je me sentais coincé dans un boulot débile, qui payait bien mais me rendait malheureux. Elle a "juste" été présente et continué de manifester sa confiance en moi, et c'était déjà une sacrée preuve d'amour vu dans l'état dans lequel j'étais. Je dirais aussi que si c'est flou de se reconvertir, vous pouvez déjà poser des jalons pratiques de base du type : combien d'argent avons nous besoin pour vivre, en dessous de quel montant ça coince, quelles options existent pour se reconvertir ? Plus tu déblayes, plus ça te rassures, plus tu te rends compte que tes peurs sont déjà derrière (et qu'il faut déconstruire les suivantes). Ensuite s'il a une tendance à se dévaloriser, je pense qu'il y a un travail à faire pour apprendre à s'aimer. Il peut simplement poser sur papier tout ce qu'il sait faire, les projets qu'il a mené à bien, les compétences qu'il possède etc.
Bon c'est un peu foutrac ma réponse mais il est tard et j'ai besoin d'aller dormir. J'ai écrit pas mal sur un blog autour de ce sujet, je peux te passer le lien en privé si tu veux si la lecture peut aider. Bon ça reste un chemin perso à faire. En tout cas, dans mon parcours, à chaque fois que j'ai laché prise avec ce qui me prenait la tête et que je laissais tout en plan pour "flaner" ailleurs, je me suis ouvert à de nouvelles opportunités, et ça a marché.
Regard bienveillant de ma compagne et prendre du temps pour moi. Je crois que c'est la base qui m'a permis d'avancer.
 
  • You Rock !
Reactions: Eglantine

Emmanuel

Active member
26 Juin 2020
24
26
13
Je me retrouve beaucoup dans ce que tu décris de ton compagnon. De ce que j'ai vécu, je crois que c'est à lui de cheminer et d'avancer par lui même, en s'intéressant, en allant chercher de l'info, ou simplement en ne faisant juste "rien" c'est à dire en se laissant une pause pour réfléchir, se désincarcérer du rythme de vie soutenu qui empêche de réfléchir et de se mettre face à ses questions et à ses peurs. La phase des peurs est pénible mais en posant des mots dessus, en comprenant ce qu'elles sont, d'où elle viennent, et surtout qu'elles sont souvent infondées (car pour chaque peur on peut trouver un opposé positif pour les déconstruire). Ma femme a été très déstabilisée a une période de notre vie alors que j'allais vraiment mal, que je me sentais coincé dans un boulot débile, qui payait bien mais me rendait malheureux. Elle a "juste" été présente et continué de manifester sa confiance en moi, et c'était déjà une sacrée preuve d'amour vu dans l'état dans lequel j'étais. Je dirais aussi que si c'est flou de se reconvertir, vous pouvez déjà poser des jalons pratiques de base du type : combien d'argent avons nous besoin pour vivre, en dessous de quel montant ça coince, quelles options existent pour se reconvertir ? Plus tu déblayes, plus ça te rassures, plus tu te rends compte que tes peurs sont déjà derrière (et qu'il faut déconstruire les suivantes). Ensuite s'il a une tendance à se dévaloriser, je pense qu'il y a un travail à faire pour apprendre à s'aimer. Il peut simplement poser sur papier tout ce qu'il sait faire, les projets qu'il a mené à bien, les compétences qu'il possède etc.
Bon c'est un peu foutrac ma réponse mais il est tard et j'ai besoin d'aller dormir. J'ai écrit pas mal sur un blog autour de ce sujet, je peux te passer le lien en privé si tu veux si la lecture peut aider. Bon ça reste un chemin perso à faire. En tout cas, dans mon parcours, à chaque fois que j'ai laché prise avec ce qui me prenait la tête et que je laissais tout en plan pour "flaner" ailleurs, je me suis ouvert à de nouvelles opportunités, et ça a marché.
Regard bienveillant de ma compagne et prendre du temps pour moi. Je crois que c'est la base qui m'a permis d'avancer.
Ah bah du coup il y a un article récent de Rockie sur le sujet à base de "6 astuces pour..." je trouve pas le titre grandiose mais l'article me semble plutôt chouette.