Parlons de nos rêves (genre quand on dort)

3 Jan 2019
178
382
63
#27
@LuLa Je pense qu'il faut peut être regarder les significations avec l'eau, car c'est la chose qui revient sans arrêter dans le rêve. Est-ce que tu veux que je regarde dans mon dictionnaire des rêves ?
 
You Rock !: Lol'ô et LuLa

LuLa

That awkward moment between your birth and death
4 Jan 2019
3 024
15 828
113
Lyon
#28
Tiens j'avais pas pensé à l'eau. Dans mon dico j'ai regardé l'orage, le chien et le placard.
Tu utilises quel dictionnaire ? Moi le dictionnaire psychanalytique de rêves de Tristan Moir.
 
You Rock !: Lol'ô

Ruby

Well-known member
5 Jan 2019
68
520
83
Outre-Manche
#31
Ça fait deux nuits de suite que je fais des débuts de rêves érotiques, je me réveille pile au moment où ça commence à devenir intéressant, c'est extrêmement frustrant !
La première nuit, j'ai rêvé d'un de mes anciens crush dont je n'ai pas eu de nouvelles depuis très longtemps... et j'ai reçu un message de lui le lendemain matin ! du coup ça me travaille un peu, je ne crois pas aux coïncidences...
 

BrandyWine

Well-known member
21 Fev 2019
94
270
53
sheepx.wixsite.com
#34
Est-ce que ça compte si je copie/colle un vieux rêve que j'ai fait il y a 3-4 ans? :rolleyes: Quand j'étais plus jeune je faisais des rêves assez longs et intenses. J'ai souvent aussi une partie où je me réveille et où j'ai le libre arbitre en prenant conscience que c'est un rêve. Parfois il m'arrivait de les écrire au réveil ou quelque temps après avec ce qui me revenait.
Il m'est arrivé, par exemple, de rêver d'un château attaqué avec un magicien impuissant en son sein, de vampires et moi incarné en homme, d'un petit garçon secrètement amoureux d'une petite ballerine, d'un monsieur avec des airs diaboliques... Sinon je rêvais souvent que je me faisais poursuivre. Maintenant c'est devenu beaucoup plus rare. :'( Je les aimais beaucoup mes rêves.

Celui-ci est pas dans le fantastique mais je l'aime bien. Je l'avais écrit sur mon blog:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
4 Jan 2019
829
6 919
93
#35
Je n'avais pas vu ce sujet sur les rêves !! Je trouve ça super chouette. Je pense comme @Nedjma que le cerveau se décharge et aussi que ça reflète ce qui se passe dans nos vies pour le moment, nos émotions, notre état psychique, nos préoccupations. J'aime bien lire les rêves sans queue ni tete des autres aussi :D

A force de faire beaucoup de cauchemars plus jeune j'ai appris à reconnaitre quand je suis dans un cauchemar et à m'en sortir en me disant que c'est moi le chef. Je connaissais pas les rêves lucides à l'epoque mais j'ai l'impression que c'est ce que j'ai appris a faire inconsciemment. J'ai ma "happy place" dans mes cauchemars et une fois que je réalise que je suis en train d'en faire un le but est de rejoindre ma happy place où je serai en sécurité. Et de là je fais un peu ce que je veux.

Ce qui est trop fort c'est qu'en déménageant à des milliers de km de chez moi et de ma happy place, je la retrouve plus dans mes cauchemars. J'ai fait des cauchemars lucides et paralysies du sommeil méga intenses les premiers mois, au point d'avoir peur d'aller me coucher moi qui adore faire des cauchemars d'habitude parce que j'adore les films d'horreur et une fois que je rejoins ma happy place je sais qu'il peut rien m'arriver et je regarde les choses se derouler comme un film que je dirige d'une certaine façon. Mais ici plus moyen de rien. J'ai trouvé une nouvelle happy place en vrai mais j'arrive pas à la rejoindre dans mes rêves, cela dit je fais moins de cauchemars dernièrement, quand ça arrive je réalise que je suis dans un cauchemar, mais je trouve pas d'autre issue que le réveil.

Dans mes cauchemars quand les mechants m'attrapent depuis toute petite ils me font passer par la torture par chatouilles et c'est atroce parce que ça fait mal à force et j'ai l'impression de ne plus savoir respirer. Souvent les armes sont des chats aussi (ils sont utilisés comme boulets de canon). Pourquoi ? Aucune fucking idée, j'adore les chats pourtant :lol:

Mais le pire c'est les "cauchemars lucides" je sais pas comment les qualifier. Ça c'est atroce. Et ils finissent souvent en bonne vieille paralysie du sommeil. Le genre de cauchemars où tout est "logique" et réel. Je vois les choses à la 1re personne et c'est vraiment comme si j'étais éveillée. Et des situations initiales très mondaines et quotidiennes : je suis en train de faire les courses, de regarder la télé, de lire au lit...
Heureusement je dors pas seule et parfois mon mec s'en rend compte et me tire de là.

D'ailleurs trop marrant l'autre nuit il me réveille en me secouant "Tu gémissais j'ai eu peur que tu sois en pleine paralysie du sommeil." Sauf que je rêvais que j'étais dans une basse-cour et je me tournais dans tous les sens, l'air sévère, le doigt tendu, et je disais aux poules "NON !!!" d'un ton qui ne souffrait aucune réplique. Apparemment j'étais tellement autoritaire et déterminée à dire NON à toutes ces poules que ça a dépassé le rêve je m'énervais aussi en réalité :yawn::yawn::yawn:
 

Jixels

Lapinesquement.
2 Jan 2019
1 518
16 229
113
#36
J’ai rêvé que je me faisais licencier parce que je refusais de faire une journée de plus par semaine. J’ai eu des sueurs froides au réveil :lol:

(Dans la réalité : je n’attends que ça).
 
You Rock !: Lol'ô et LuLa

Lol'ô

Well-known member
6 Jan 2019
1 220
6 916
113
#37
Vraiment bizarre.

Je me vois arrivant chez crush, et on fait rien de spécial, mais à un moment je deviens comme paralysée, je tombe sur le dos, et j'ai des espèces d'hallucinations, je suis complètement bloquée. Des amis de crush, arrivent, ça va mieux, je me relève, et quelques minutes après, ça recommence puissance 10. Les gens ne s'inquiètent pas, j'entends une fille dire, peut-être qu'on devrait l'installer un peu à l'écart, et on lui répond : nan, ça va. Là, c'est total psychédélique, je vois des couleurs bizarres, le ciel est matériel, et fait des dessins qui me font peur, j'entends plein de bruits autour de moi, mes jambes s'étendent et se replient en gestes nerveux, je crie des: han-han, heu-heu, je ne peux rien faire, ni dire. Je me souviens, que j'étais allé me coucher, je ne comprends donc vraiment pas ce que je fais là. J'ai conscience des gens qui sont autour de moi, qu'ils s'agitent, mais je ne peux voir que le ciel. Un chapiteau est installé, à 2 mètres de moi, et des artistes arrivent, en même temps qu'une grande foule de gens. Du coup, je me retrouve dans l'entrée du châpiteau, tout le monde passe à côté de moi, et à un moment, deux filles se ramènent, et l'une laisse l'autre avec moi, je crois qu'elle lui dit : vous irez bien ensemble. La fille qui reste avec moi, a plutôt l'air bloquée sourire niais, on ne peut pas se parler. Et d'un coup elle me fait comprendre qu'on est sous une vache, et en regardant mieux, je remarque qu'en effet, on est sous une vache, et là j'ai vraiment peur, je réussi à me trainer en dehors du chapiteau, je ne sais pas où aller, je passe (en me trainant par terre) devant des tentes avec des gens dedans, je me dis, c'est pas par là, je reviens en arrière, et pas loin, je vois une sortie, et en sortant, je me réveille.

En me réveillant j'étais étrangement calme. Genre j'ai reçu le message, sauf que je ne sais pas lequel ?
D'habitude, quand je me réveille d'un rêve étrange, je me retourne tout de suite de l'autre côté, pour me rendormir. Ben, là, il m'a fallu me dire, ého, t'es dans ton lit, t'es entrain de dormir, là, heureusement tu t'es réveillée, maintenant tu changes de côté.
En me rendormant, j'ai pensé que c'est la première fois dans un rêve que je trouve la sortie.

Parce que comme je l'ai djà écrit, j'ai souvent rêvé, d'être piégée dans un endroit où j'ai un truc à faire, et je dois aller chercher quelque chose, et quand je reviens tout à changé, je ne peux plus me retrouver, je marche, je cours, je monte, je descends ... Et je me suis toujours réveillée, parce que je pensais: Bon, ben, là tu rêves, faut que tu te réveilles.
 
You Rock !: LuLa