grenouilleau

Well-known member
9 Jan 2019
649
3 984
93
La première phrase m'a tué, et en plus elle dit tellement tout :yawn: "Je ne veux pas te faire flipper, mais il semblerait bien que ton mec te prenne un peu pour un jambon."
Je sais pas qui a écrit l'article mais c'était très drôle.

Pour revenir sur la question, ça dépend : si pour elle c'est grave que son ami aille sur une appli, qu'elle lui dit. Ben là soit il s'en fout et c'est irrespectueux, donc la seule solution c'est celle qui vaut quand on est par exemple ami avec une personne irrespectueuse : on lui dit, et si la personne s'en fout ben on en tire les conséquences.

Après, perso je comprends l'idée : on peut aller sur un site juste pour se faire mousser, pour le côté égocentrique (je suis trop belle j'ai pleins de choix), ou même juste pour fantasmer ou avoir une discussion excitante sexuellement.
Mais dans ce cas faut en discuter avant avec l'amie, sinon c'est irrespectueux : est-ce que le couple qu'on veut permet ce genre d'activités ? Si oui, est-ce que ça doit être une info partagée ou une info qui reste privée ?
Sinon, on peut aussi se dire que même en couple on a droit a sa vie privée et discuter avec qui on veut. Mais dans ce cas vaut mieux éviter que son ami le sache, pour éviter de lui faire de la peine si la personne l'accepte pas.
 
L

LeVioque

Guest
Bon alors soit c'est union libre et cas auquel ben je suppose que ça fait partie du contrat.
Soit c'est union pas libre et j'accepte que Mme leVioque y aille si:
- on y va ensemble
-et j'ai un accès total à son compte (mot de passe, historique, etc.).
Comment ça je suis jaloux? Faut savoir ce qu'on veut. Tinder c'est pas facebouck.
Ce qui relativise foutrement l'intérêt de tinder dans ce cas. A moins que ce soit pour causer de nos différences de conception de la beauté ou (mais ça c'est mesquin) de se marrer en voyant des annonces lourdingues.
 

LoconteRock

Well-known member
3 Jan 2019
51
348
53
Le gout de l'interdit c'est comme pour l'humour, au bout d'un moment il a bon dos et c'est irrespectueux.

Puis on parle de "Tinder" pas de "Copain d'avant" (quoi que bon, c'est pareil), et y passer sa vie dessus ça soulève quand même pas mal de questions. Et à moins d'être une union libre, c'est invivable en couple exclusif.

Alors que lui passe sa vie sur les sites de rencontres, toi tu psychote sur "A quel moment il va me tromper ? Est ce qu'il l'a déja fait ? Est ce qu'il est entrain de le faire et je ne sais rien ?". C'est pas une vie !

Du coup, y a pas à tergiverser, tu prend ton gars entre 4 yeux, pose cartes sur table et lui dit ses 4 vérités.

Je trouve que la vie est trop courte pour perdre son temps à trouver des excuses à ce genre de comportement.
 

Ju-bilatoire

Well-known member
28 Mar 2019
7
170
28
Si j'avais été à la place de la personne qui a envoyé son "courrier du coeur", je pense que j'aurais moyennement apprécié le ton de la réponse. Je me doute que l'idée était de rester dans l'humour mais j'imagine quecelle qui a pris le temps d'exposer son problème est loin d'aborder ce dernier avec autant de légèreté et aurait peut-être eu envie d'un peu plus de bienveillance.
Et puis finalement la question ce n'est pas "est-ce que c'est normal ou acceptable que son mec aille sur tinder?", c'est plutôt : "est-ce qu'elle est ok avec ça ou pas ?" et visiblement non, elle n'est pas ok avec ça. La formulation de sa demande (est ce que c'est déjà arrivé à quelqu'un d'autre ? que faire ?") donne l'impression qu'elle ne se fait pas confiance et qu'elle cherche à coller à un modèle ou une norme pour savoir quoi faire dans son couple. Et c'est dommage parce que ce n'est pas ça l'important. Ca ne lui convient pas que son mec aille sur Tinder, elle a le droit de ressentir ça, peu importe ce que les autres en pensent et elle a aussi le droit de poser ses propres limites et d'en discuter avec son copain. C'est compréhensible que cela l'insécurise et ce n'est pas un enjeu de confiance. Ce qui est inquiétant dans cette histoire c'est que son mec préfère trouver des explications à son comportement plutôt que d'essayer de l'entendre et de comprendre pourquoi ça ne lui va pas. Avoir l'impression de se sur-adapter et de dépasser ses propres limites dans son couple ça questionne.
Perso, je lui conseillerai pas forcément " d’avoir une bonne grosse conversation avec ton mec, quitte à lui mettre un peu le nez dans son caca " mais de faire le point sur ce dont elle a besoin dans une relation de couple (de sécurité, de communication, de transparence.. ?) et comment elle a besoin que ça s'applique concrètement (engagement, pas de mensonges, ...) et de lui demander si il peut être ok avec tout ça et ce que ça implique. Parce que là l'enjeu c'est pas tellement Tinder en soi.. mais comment se fait-il qu'elle doute de ses propres ressentis au point d'écrire à un magazine pour se rassurer. Je crois qu'elle sait déjà ce qu'elle en pense et ce que ça lui fait ressentir au final.
Du coup je m'adresse à toi directement au cas où tu lirais ces lignes : tu as le droit de te faire confiance. Si un truc ne te convient pas, ça ne te convient pas : point barre. Si vous ne vous alignez pas sur ce que vous attendez d'une relation de couple, ça ne fait pas forcément de lui un connard ni de toi une grognasse, c'est juste que vous ne voulez pas la même chose. Si il veut vivre un couple dans lequel il peut aller sur Tinder, il en a le droit, y a peut-être des personnes à qui ça convient mais si toi tu ne veux pas de ça, tu n'as pas à te forcer à l'accepter. Ce sont des paramètres qui se discutent ensemble. C'est ta vie, ton couple, tes limites. Tu es légitime. Si quelqu'un remet ça en question, ça n'est pas bon signe du tout.
 

Paraz

Well-known member
14 Jan 2020
24
121
28
Je suis partagé. Comme le fait remarquer @Ju-bilatoire je trouve que ça manque un peu de bienveillance tout ça. J'avoue, je me suis bien marré en lisant l'article, mais j'arrêtais pas de me dire "Mais attends, comment va le prendre la personne qui a envoyé cette question ?" parce que soit, c'est une blague, du pur second degrés, j'ai pas compris l'enjeu de cette rubrique et ok dans ce cas, on s'marre bien devant cet article et c'est fun. Soit, c'est très sérieux, on veut vraiment aidé la personne et là, perso, à la place de l'auteur(e) de la question, je me serais sentie légèrement moquée et pas prise au sérieux dans mon inquiétude. Je comprends l'intention de ne pas y aller avec le dos de la cuillère pour que ce soit plein d'humour. Mais... J'ai pas accroché. Et c'est rare sur Rockie alors pas d'offense hein ! :) Ce n'est que mon avis (de meuf très sensible qui a besoin de sérieux quand on répond à un courrier du coeur.)
 

cilijoya

Carabistouilles !
2 Jan 2019
857
3 309
93
J'adore cette nouvelle rubrique ! Le ton m'a beaucoup fait rire.
Peut-être que j'aurais inversé au début entre la bienveillance et l'humour genre "une pincée de bienveillance et une grosse louche d'humour" pour que ce soit plus clair. Mais sinon, j'ai ri, ri et re-ri !
 

Merlu

Le troisième type, c'est moi
18 Fev 2019
1 790
6 162
113
32
Devant ton nez
Comme d'autres de mes VDD, je trouve assez limite la manière de tourner la réponse. Je ne sais pas si la témoignante s'attentait à un tel ton, mais ça m'étonnerait pas qu'elle se sente blessée de voir son problème tourné ainsi en dérision, et j'imagine bien que ça a dû en dissuader plus d'un.e de vous écrire à ce courrier du coeur.

Je vous conseillerai de vous inspirer de Nadia Richard, parce que elle, elle arrive très bien à être drôle tout en restant bienveillante dans ses réponses.
 

Clèves

Moi j'voulais tes yeux, ça ne changera pas
4 Fev 2019
188
2 360
93
27
Je me rends compte en lisant vos réponses que j'avais mal compris, pour moi la question en elle-même faisait partie de la blague, du genre "on va imaginer une question lambda en matière de problèmes de couple et y répondre sur le ton de l'humour/l'ironie". En effet, si c'est une vraie personne qui est venue exposer un vrai problème, ça change un peu la donne.
 

Yannicke

Member
21 Jan 2019
5
22
3
Woah, j'enverrais jamais une question qui me touche si c'est pour que ce soit traité comme une excuse pour écrire un enchainement de phrases un peu catchy (et dans un ton que je trouve vu et revu dans la presse féminine actuellement, mais c'est une autre question).
 

Mai Léo

Well-known member
14 Jan 2019
31
297
53
En tant qu'inconditionnelle du courrier "C'est compliqué" de Lucile Bellan chez Slate, mes yeux sont sortis de leurs orbites à la lecture de cet article.
Perso je suis un peu choquée par la tournure et le ton de la réponse. Difficile d'y trouver des conseils, ou une vraie pédagogie.

Après j'admet que la question est très peu détaillée, mais à mon sens ça ne constitue pas une raison suffisante pour ce mode "gros sabots", pour ces injonctions à la confrontation, et pour ces insinuations au sujet du mec concerné.

Ce que je répondrais à la Rockie qui a posé la question, c'est que personne n'a à lui dire "quoi faire", et qu'il n'y a pas de norme en la question. Que ce qui a l'air de lui manquer, ce n'est pas tant une solution toute faite que d'expérience en matière de prendre conscience de et poser ses limites. Qu'elle peut trouver des ressources, par exemple en cherchant du côté de la communication non-violente (qui est surtout une manière d'être en contact avec ses ressentis et sa propre réalité -> la question, c'est pas "pourquoi il fait ça ?", parce que ça te détourne de toi. La question, c'est "qu'est-ce que ça provoque chez toi, et quelle est ton interprétation de cette réaction ?"). Et qu'en tout cas, quelles que soient ses limites, elles sont légitimes.
 
Dernière édition:

lubpn

Member
11 Jan 2019
1
7
3
Je rejoins certains commentaires postés sous cet article : le ton de la réponse apportée m'a déçue et assez choquée, pour deux raisons.

D'une part, effectivement, est-ce pertinent de répondre de manière aussi définitive et aussi peu pédagogique à la question ? On peut légitimement supposer que la personne attendait une "vraie" réponse qui puisse lui permettre de trouver une vraie puissance d'agir, selon ce qui est le mieux pour elle et non pour les femmes ou Rockie.

D'autre part, se permettre de juger cet homme, sans avoir la moindre information sur lui au-delà de la question, sans savoir comment ce couple fonctionne, en quel honneur ? D'autant plus que j'y trouve une sorte de "revanche féministe, contre un de ces hommes qui se foutraient une fois de plus de la gueule des femmes". Imaginons un instant cet article écrit par des hommes, au sujet d'une femme. Ça ne passerait pas, et quand bien même le rapport de domination fait que la relation femme-homme n'est pas identique dans les deux sens, ça n'excuse pas la tournure de cet article.

Curieuse de débattre de ce deuxième point avec les Rockies, d'ailleurs, car je suis sûre qu'il y a plein d'arguments pour réfuter ce que j'avance :)
 

Nedjma

Punk bibliothécaire
3 Jan 2019
1 278
6 032
113
@lubpn pour ton premier argument, qui va dans le sens d'autres commentaires, je n'ai rien à dire. Ce sont les ressentis quant à un même contenu. Là où j'ai juste vu de l'humour un peu piquant, d'autres ont vu quelque chose d'oppressif. Je ne partage pas ce point de vue mais ne m'y oppose pas non plus. Chacun son ressenti, encore une fois.

Par contre pour ton deuxième argument, je me permets de réagir en disant que non, cela n'aurait rien changé si le message avait été écrit par un homme au sujet de sa copine ( en couple exclusif ). Lire " je pense que ta copine te prend pour une soupière " m'aurait fait tout autant rire.

Comme @Clèves je pensais que la question à la base était fictive, et qu'elle constituait davantage un prétexte pour l'article qu'une " vraie " question. Quand bien même, je sais que pour ma part, si je posais une question sur mon couple et que je recevais une réponse un peu pince sans rire, cela me conviendrait. Parce que l'humour m'aiderait à dédramatiser, et donc à prendre du recul. Cela dit, je comprends que cette approche paraisse trop abrupte à d'autres. :fleur:
 

Merlu

Le troisième type, c'est moi
18 Fev 2019
1 790
6 162
113
32
Devant ton nez
@Nedjma Cela te conviendrait sans doute à toi, mais d'autres seraient susceptibles de trouver ça blessant. Si c'est moi qui avait posé la question, j'aurais vraiment été en colère qu'on me réponde de cette manière. L'humour noir, c'est un sujet sensible, et la moindre des choses, c'est ne l'utiliser que quand on sait que notre audience y est réceptive, et pas partir systématiquement du principe que la personne l'est alors qu'en fait on n'en sait rien.
 

klifer

Le temps passe vous savez ...
2 Jan 2019
1 161
14 969
113
www.mokumonmywrist.eu
@Merlu Honnêtement je pense qu'on est prévenu quand on envoie son message. L'hypothétique lectrice était probablement au courant du ton et de la nature de la rubrique. Ne serait-ce que pour le nom de la rubrique qui à mon avis renseigne bien sur le but de la manœuvre. Perso j'envoie une question couple à la daronne je ne m'attend pas à avoir une analyse freudienne CELA DIT vu que vous êtes plein à avoir ce sentiment c'est peut-être que la com autour de la rubrique est pas claire et qu'on pourrait être plus précis.

@lubpn je pense que ca dépend des points de vue. Perso je ne sais pas si c'est éducatif ou générationnel ou quoi mais si je suis en couple exclusif Tinder c'est un no go absolu. Et je pense que si mon mec me grille sur Tinder ça peut-être un motif si ce nest de divorce, de grosse crise.
Et on est jaloux ni l'un ni lautre, on a des amis du sexe opposé avec qui on sort sans l'autre, on se parle de nos crushs télévisés voire IRL... mais justement tout ça c'est parceque on se fait confiance à 100% et qu'on va pas sur Tinder. Je ne vois pas le souci avec le fait d'aller sur Tinder si tout le monde est daccord mais sinon je ne vois pas quelle excuse peut justifier ca. Tout le monde a besoin de plaire ou se rassurer...