Militantisme: vous y croyez encore ?

Lolita

Petite mais féroce
3 Jan 2019
899
5 871
93
@Merlu Plutôt que de faire un question/réponse qui provoquera un débat que j'imagine par avance stérile et sources de tensions, pourquoi ne pas créer un topic d'échange sur le découragement militant ? Tu avais déjà créé un sujet question/réponse dans la même lignée sur la communauté LGBT, est ce bien nécessaire d'en relancer un autre ? Je n'ai pas l'impression que cela permette d'avancer quoi que ce soit.
 

Lysae

^^
12 Avr 2020
103
793
93
Est-ce que tu crois que les résistants de la première heure avaient l'impression qu'ils allaient gagner à la fin? Je pense qu'ils avaient plutôt l'énergie du désespoir.
Je constate comme toi que se battre est compliqué et désespérant mais je ne pense pas que ce soit désespéré.
On a clairement un problème avec la forme de l'action militante puisque ça ne marche pas... A nous de nous réinventer, il y a plein d'initiatives, ça part un peu dans tous les sens, des trucs ne servent à rien, c'est la base de l'expérimentation, courage un autre monde est possible comme disent certains ;)
 

Plummpy

Fat and furious
6 Août 2020
170
1 600
93
Bonjour @Merlu

Tu te posais la question d'être un bon allié, je crois.

Est-ce que décourager les militants est compatible avec le fait d'être un bon allié? Peut-être que tu peux travailler cet aspect pour t'améliorer en tant qu'allié, justement.
 

Plummpy

Fat and furious
6 Août 2020
170
1 600
93
Quelle importance, que ce soit involontaire? Le résultat est le même: décourager les militants ne peut qu'enfoncer les causes pour lesquelles ils luttent.

En générant du découragement chez eux, tu bosses pour le camp d'en face, que tu le veuilles ou non.

Si tu détiens des infos pertinentes, pourquoi ne pas faire des propositions constructives sur les stratégies à tenir?

Si tu ne crois pas à ce qu'ils font, pourquoi restes-tu proche d'eux? Tu peux aussi les laisser pratiquer leurs activités sans les plomber.

Tu parles d'autocensure. Mais comment tu te sens après avoir déversé ton pessimisme? Tu te sens vraiment mieux, libre, soulagé, et satisfait que la personne en face renonce et s'effondre?

Maintenant que tu as remarqué ce fonctionnement "j'expose pourquoi c'est perdu -> les gens renoncent à l'action", je crains que tu ne puisses plus dire "c'est involontaire". Maintenant que tu as remarqué, tu connais la portée de tes paroles et leurs conséquences.

La bonne question, à mon sens, c'est "maintenant que je sais que ça marche de cette façon, je fais quoi?"
 

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
1 026
4 787
113
Il ne nous reste que ça... et pour en avoir été témoin quand on a plus rien à perdre on gagne souvent. Alors oui on peut être découragé-e (surtout chez les militant-e-s qui se battent un peu seul et qui n'ont personne sur qui s'appuyer) mais si on laisse tomber c'est sur à 100% qu'on va vers le pire alors que si on resiste on peut encore espérer. Des mouvements incoyables sont nés alors qu'on croyait qu'il ne se passait rien, pour rappel la veille des premiers évènement de 68 le journal l'aurore (plus sure du nom du journal mais un de cette envergure là) titrait :"la France s'ennuie" preuve que personne ne soupçonnait ce qui allait se passer. Plus proche de nous et victorieux le mouvement contre le CPE à partiellement gagner alors que rien ne laissait entendre qu'autant de personnes se mobiliseraient... Si on baisse les bras tout ça n'existera plus si on essaie ça peut se reproduire alors pourquoi ne pas essayer? (et puis je sais pas pour toi mais moi je ne pourrais pas me regarder dans la glace si je baissais les bras et que le pire arrivait)

Par ailleurs, oui le combat est archi dur mais il y a des avancées, la libération de la parole c'est une avancée, le fait qu'aujourd'hui il est diffcile de ne pas avoir entendue parlé de transidentité alors qu'il y a 15 ans à part les militants personne n'avait idée de ce que c'était...
 

Derniers messages