Message aux gens gênants qui inventent des « amoureux » à ma fille de dix mois

klifer

Le temps passe vous savez ...
2 Jan 2019
1 178
15 330
113
www.mokumonmywrist.eu
Amen, décidément @Clémence Boyer entre cet article et celui sur le slam sur l'IVG (meme si aucun rapport) je suis fan de tes réflexions en ce moment.

Perso je suis un peu une extremiste sur la question. Ma fille a 3 ans et je refuse de parler de ses relations amoureuse potentiellement présentes mais aussi futures, avec garçons ou filles. Quand je vois a quel point elle kiffe tous ses amis filles et garçons de la meme manière, intense et authentique mais denuee de toutes nos notions d'adulte, je n'ai pas envie de lui imposer nos projections de grandes personnes ni de lui coller dans le crane des idees qu'elle n'a pas encore et qu'elle n'aura peut-être jamais. Je lui souhaite, si elle le veut / peut de connaître un jour la beauté du sentiment amoureux mais je ne veux pas que ce soit vu comme une obligation ou pire un but dans la vie et elle a le temps avant d'absolument devoir donner une définition précise et normée à ses sentiments.
 
Dernière édition:

diad

Well-known member
20 Mar 2019
10
134
28
Ce qui m'a toujours frappée, c'est le manque de respect de l'intimité des enfants ! Du temps où j'étais sur Facebook, je voyais des vidéos de fêtes où les enfants de couples différents étaient obligés de se faire des bisous pour que les parents soient contents de cette romance précoce. Ça se voyait que les gamins n'avaient aucune arrière-pensée et faisaient ça pour leur faire plaisir. Les copines en visite chez les unes et les autres ne manquant jamais de demander à la fille de l'invitée si elle avait un copain... Personnellement je suis traumatisée
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Je suis assez d'accord. Et je trouve cela pire en pré adolescence. Quand tu commences à te construire, à te poser des questions, à expérimenter les premiers émois amoureux voir sexuels. Ces réflexions de l'entourage ne cessent pas pour autant et peuvent avoir un impact assez fort sur sa personnalité en construction... et sur ses relations sociales car les adultes ça peut vite donner honte en groupe :red:
 

Kettricken

Hate is always foolish, love is always wise
3 Jan 2019
3 803
48 291
113
Ah et je voulais ajouter : moi ce qui me met extrêmement mal à l'aise, c'est les vieux libidineux qui se permettent des réflexions de type "oh t'as 5 ans ? T'es tellement mignonne, hâte que tu en aies 18 !" Ou encore une fois "et alors ma petite t'as un amoureux ? Non ? Moi je veux bien être ton amoureux si tu veux !" :sick: je m'en veux de pas avoir eu une meilleure répartie ce jour là...
Mais.Quelle.Horreur. Je crois que je serais à la fois folle de rage et incapable de répondre.

Sinon, tout comme @klifer ça ne me vient pas du tout à l'idée de parler d'amoureux ou d'amoureuse en ce qui concerne mon fils, et je crois que ça ne me viendra pas à l'esprit avant qu'il n'ait... pfiou je sais pas en fait.
Mes propres parents n'ont jamais parlé comme ça. J'ai eu un ami hyper proche de mes 1 à 18 ans (enfin très proches tout petits, puis moins à l'âge bête, puis plus ados). Ils n'ont jamais, jamais, jamais parlé d'amoureux, les parents du garçons non plus. On était juste amis, c'était pas "dans le chemin"
(bon je suis tombée amoureuse de lui à l'adolescence mais c'est une autre histoire)
 

klifer

Le temps passe vous savez ...
2 Jan 2019
1 178
15 330
113
www.mokumonmywrist.eu
@Kettricken en plus pour moi ce genre de discours c'est partir du principe que le type de relation le plus probable, surtout entre deux sexes, c'est la relation amoureuse or factuellement meme en appréciant une personne on a bien plus de chance de devenir amis qu'amoureux. Perso a moins que je ne contaste des gestes / attitudes equivoques ou que l'on me contredise explicitement, si je vois deux personnes qui s'entendent bien meme homme et femme je pars jamais du principe qu'ils sont en couple.
 

Min-Ah

Well-known member
5 Mai 2020
10
58
13
Insupportable cette manie de vouloir caser ses gosses avec ceux de ses amis. :sick:
Je me souviens qu'un ami de mon père m'avait reluqué de haut en bas en disant que j'étais devenue une femme (j'avais 13 ans) et qu'il fallait pas nous laisser tout les deux avec son fils du même âge (un prodige d'une beauté inégalée à en croire le daron:ROFLMAO:) dans la même chambre sinon j'allais leur pondre un gosse. *rire gras*
Personne n'a rien dit alors que mon père est le premier à jouer les vierges effarouchées dès qu'on associe sexe et sa petite fille chérie mais là comme c'est son ami qui dit que sa propre fille va se faire engrosser à 13 ans par un autre gamin tout roule.