Mathieu, le beau-daron qui aime les belles histoires

Fab

Chauve en chef ‍
Équipe Rockie
16 Nov 2018
222
1 195
93
#1
Mise à jour du 14 mai 2019 : depuis l’enregistrement de ce podcast en septembre 2018, Mathieu a avancé sur son projet d’entreprise, et propose en ce moment de participer à un crowdfunding sur Ulule.
Son objectif ? Rendre le plaisir de lire accessible à tous les enfants de 6 à 10 ans, quelques soient leurs difficultés. (40% des enfants qui sortent de l’école primaire ont des difficultés de lecture, surtout de compréhension. De plus, près de 8% des enfants sont dyslexiques.)
==
Publié initialement le 17 septembre 2018

Mathieu n’aura a priori jamais d’enfants à lui, mais il adore ses beaux-enfants, pour qui il a commencé par écrire des histoires à lire avant le coucher.
De fil en aiguille, il s’est pris au jeu, jusqu’à créer aujourd’hui Taleming, une plateforme qui propose aux parents des histoires à écouter ou à lire.
Dans cet épisode, il vous raconte aussi comment il a petit à petit pris ce rôle de beau-père au sein de la famille recomposée, ses difficultés et ses...
Lire la suite ...
 
Dernière édition:
You Rock !: Myush78

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
1 027
6 633
113
#2
Concernant les difficultés de lecture pour les 40% d’enfants qui sortent de l’école primaire on remarque la corrélation avec les chiffres de la Journée Défense et citoyenneté qui évalue le fait qu’uniquement 62,2% des jeunes de 16 à 25 ans (et uniquement 60,1% pour les garçons) qui y participent disposent de la “lecture automatique du français sans déficit de vocabulaire” (La catégorie des lecteurs 5d dans le lien ci dessous)
https://www.education.gouv.fr/cid58...rancais-sur-dix-en-difficulte-de-lecture.html

Sur l'apprentissage et l'amour de la lecture je conseille Le plaisir de lire expliqué au parents de Christian Poslaniec.

Je partage totalement l’avis que les liens de la parentalité sont plus puissant que les liens du sang. Mais je me dis que c’est probablement trop facile de le penser lorsqu’on a eut ses propres parents biologiques présents.

J’aime bien quand il parle de se raconter des histoires à lui même pour s’endormir. Mois je vais vers mes 35 ans et je n’ai jamais arrêté de le faire.:cretin:
C’est même plus fréquent depuis que je dors en couple et que je m’oblige à arrêter de lire et éteindre la lumière pour garantir un sommeil serein à ma compagne.

Je suis aussi totalement en accord sur la chance de s’ennuyer. J’attends que mon fils me dise qu’il s’ennuie pour lui dire “mais profite petit veinard”.
 

AngèleLN

Hold me closer tiny dancer
1 Avr 2019
466
2 571
93
#3
@Chocovore je confirme que les liens de la parentalité sont plus puissants que les liens du sang, n'ayant pas été élevée par mon père biologique mais par mon beau-père, c'est ce dernier que je considère comme mon vrai père et que j'appelle d'ailleurs "papa".

Je trouve ça énorme et choquant le nombre de personnes qui sont dans l'incapacité de lire et d'écrire correctement. En licence d'histoire (matière nécessitant une bonne maîtrise de notre langue quand même !), j'étais effarée que plusieurs personnes aient des grosses difficultés de lecture... D'ailleurs ses personnes là ont réussi le concours de professeurs des écoles, cela m'a posé beaucoup de questions sur le coup...
 
You Rock !: Chocovore