Mars et Vénus, à moi la peur (des clichés)

Clem'

HP bien dans ses pompes (enfin trouvé ma pointure)
22 Sept 2019
730
3 533
93
Lausanne
#1
Connaissez-vous cet ouvrage que perso je trouve révulsant: "Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus"?

A mes yeux, un vrai crime contre la déontologie et l'éthique des genres, et de la relation...
 

AngèleLN

Hold me closer tiny dancer
1 Avr 2019
674
4 381
93
#2
J'ai lu ce livre et je ne le trouve pas si révulsant que ça.

Je m'explique, il a été écrit au début des années 90, les gender studies n'étaient pas autant diffusées auprès du grand public.
L'auteur utilise énormément de stéréotypes mais il faut le préciser quand tu as toujours été élevé dans un monde stéréotypé où les femmes doivent être dans l'émotionnel et les hommes se doivent d'être rationnels. Son analyse a du sens.

Evidemment quand tu as été élevé dans un univers beaucoup plus déconstruit, ça devient rapidement des clichés. Mais malheureusement, ce n'est pas le cas de la majorité des personnes même si les choses commencent à bouger.

Je prends ce livre plus comme une analyse des méfaits de l'éducation genrée qui entre les gens dans des stéréotypes assez néfastes au fond.
 

Clem'

HP bien dans ses pompes (enfin trouvé ma pointure)
22 Sept 2019
730
3 533
93
Lausanne
#3
@AngèleLN Univers déconstruit?

Tu entends quoi par là?

"Analyse des méfaits de l'éducation genrée", c'est pas trop son but annoncé, ni dans le texte ni dans le 4ème de couverture… et pas vraiment cité comme tel dans les bibliographies… :erf::sad::erf:
 

AngèleLN

Hold me closer tiny dancer
1 Avr 2019
674
4 381
93
#4
@Clem' sphère familiale et sociale où on t'élève hors des stéréotypes de genre, donc si tu veux mettre du rose et que tu es un garçon tout le monde s'en fiche ou si tu veux jouer avec un tracteur et que tu es une fille tout le monde s'en fiche également par exemple.
 

AngèleLN

Hold me closer tiny dancer
1 Avr 2019
674
4 381
93
#6
@Clem' j'ai oublié de te répondre pour l'analyse des méfaits de l'éducation genrée, c'est une analyse personnelle que j'ai du livre. Ce n'est pas du tout ce que l'auteur dit en effet sur son livre, il croit dur comme fer à son analyse car nous vivons malheureusement dans un monde genré où on nous oblige à vivre dans des stéréotypes...

En quoi ça vaut pas pour toi ? je n'ai pas compris ta dernière phrase
 

Clem'

HP bien dans ses pompes (enfin trouvé ma pointure)
22 Sept 2019
730
3 533
93
Lausanne
#7
@AngèleLN Je veux dire que j'ai vécu en plein l''impact de ce bouquin, à la trentaine. Le mal que ça a fait, le mal que ça fait encore !!!

Et que bien que fille, gamine je jouais autant avec mon nounours qu'avec une voiture de police offerte à Noël par mes parents, dans les années 60.

Et que quand bien même, j'ai été abreuvée de discours maternels comme "Tu vas te marier et avoir des gosses", tout en étant poussée par mon père à devenir une personne, pas une fille.

Et que si je devais me remettre à un sport sérieusement, ce serait le rugby.

Alors à l'heure où c'est haro sur les stéréotypes, voir que ce livre continue de servir de référence à des remarques condescendantes (je ne parle pas de toi, hein), ben je m'insurge et je proclame que c'est à mettre dans des bibliographies de thèse sur "discours sociologiques à prendre avec des pincettes, des gants pour prendre les pincettes, et le nez bouché" - en parallèle avec "Mein Kampf", ceci dit brut de décoffrage et comme ça vient.
 

AngèleLN

Hold me closer tiny dancer
1 Avr 2019
674
4 381
93
#8
@Clem' J'avais bien compris que tu ne parlais pas de moi :fleur: tes parents étaient en avance sur leurs temps par rapport à d'autres en t'élevant de façon déconstruite :clin:
Ce livre est de plus en plus remis en question je trouve, il y'a pas mal de critiques qui le démontent aujourd'hui. Il est devenu démodé, ce qui est bien, c'est signe que les choses évoluent dans le bon sens. :clin:
 

Lolita

N'oublions pas ceux qui nous nourissent
3 Jan 2019
272
1 492
93
#9
J'ai acheté ce livre récemment, et j'avais beaucoup de réticences par rapport aux clichés que je pensais trouver dedans.
Et finalement, j'ai appris pas mal de choses dedans, ça m'a donné des clefs pour éviter certaines prises de tête avec monsieur. Alors certainement, c'est réducteur et cliché, mais vivant avec un homme un peu classique dans un monde sexiste, ça m'a été utile.
 

Clem'

HP bien dans ses pompes (enfin trouvé ma pointure)
22 Sept 2019
730
3 533
93
Lausanne
#10
@AngèleLN , @Lolita Merci pour vos feebacks.

Angèle, parce que je craignais d'avoir coupé les échanges avec ma colère tripale...

Lolita, parce que tout bouquin qui donne des pistes pour communiquer, si merdique soit-il, c'est intéressant à mettre en magasin. Du coup, dans ma biblio perso, je crée une rubrique spéciale : "Discours sociologiques et idéologiques suspects".
 
You Rock !: AngèleLN et Lolita

Merlu

#TeamPrendPasPosition
18 Fev 2019
362
1 695
93
31
#11
Il est devenu démodé, ce qui est bien, c'est signe que les choses évoluent dans le bon sens. :clin:
Pas si démodé que ça, en fait, vu que ça a donné naissance à plusieurs spectacles sur scène. Et le truc a tellement de succès qu'il en est à son troisième volet. Moi qui pensais que les spectacles avec pour seul ressort les stéréotypes genrés étaient passés de mode. Je suis beaucoup trop naïf.
 
You Rock !: AngèleLN

Clem'

HP bien dans ses pompes (enfin trouvé ma pointure)
22 Sept 2019
730
3 533
93
Lausanne
#12
@Merlu Bah, boh, tout est bon pour gagner du fric en faisant rigoler la galerie avec des poncifs qui rassurent. Les clichés ont aussi une fonction intéressante: quand on commence à en rire jaune, c'est qu'on est en train de basculer du côté lumineux de la Force.

Il y a des producteurs spécialistes pour ressortir de vieilles lunes et en faire des comédies musicales qui frisent le ridicule, mais remplissent les caisses.

Qu'est-ce que j'ai pu rire en entendant "il est foutu le temps des cathédrales"... ce sommet de littérature et de poésie, arf arf, inspiré (juste inspiré… mais pas trop inspiré au final…) d'un ouvrage majeur d'une des têtes pensantes du 19ème siècle, dramaturge, intellectuel, engagé, politicien, quelle misère de récupération.

Et je mets sur le compte de l'essoufflement notoire de la créativité, ce besoin d'aller remuer la poussière, en ressortant des trucs qui datent de 30 ans en arrière.

Parlons plutôt des nouvelles humoristes qui n'hésitent pas à aller dans le cru:

Laura Laune, Léa La Girafe



ou la réalité :


Blanche Gardin, La première fois que je me suis faite enculer (à partir de 5' 10, concernant le sujet, mais avant c'est aussi bien

http://club.doctissimo.fr/gaby83830/blanche-gardin-817762/video/premiere-fois-26744020.html



Là, ça, c'est du spectacle!
 
Dernière édition:
You Rock !: AngèleLN