Manipulateur

Siana

New member
13 Jan 2020
4
14
3
30
#1
Bonjour,
J'ai été mariée 8 ans avec un manipulateur pervers narcissique. Aujourd'hui j'ai refais ma vie avec une personne extraordinaire, nous sommes ensemble depuis 3 ans . Mais j'ai le sentiment que le comportement de mon ex mari a laissé des traces, et que c'est moi maintenant qui me comporte comme lui.
Est ce que inconsciemment il a détient sur moi ?
Et comment soigner ça !?
 
You Rock !: Ada et LuLa

LuLa

That awkward moment between your birth and death
4 Jan 2019
3 733
22 691
113
Lyon
#2
@Siana Pour commencer je suis désolée que tu ais eu à vivre une telle expérience, parce que oui, ça peut laisser des traces. Je ne sais pas si tu te comportes comme ton ex-mari, mais avoir vécu plusieurs années sous emprise peut traumatiser et modifier la manière dont on vit et dont on perçoit le monde. Je ne sais pas ce que tu avais mis en place à l'époque pour t'en sortir?

Si ça n'est pas déjà fait, tu peux lire certains livres sur le sujet, qui parleront bien sûr de comment se libérer de ce genre de relations, ce que tu as déjà fait, mais peut-être aussi sur les conséquences d'une telle relation et ce qu'on peut faire pour aller mieux. N'hésite pas à aller en librairie en feuilleter quelques-uns et voir si l'un d'entre eux pourrait te convenir:
Victimes de violences psychologiques : de la résistance à la reconstruction
Les pervers narcissiques
Se libérer de l'emprise émotionnelle
Sortir de l'emprise et se reconstruire
Mettre les pervers échec et mat

Il y en a pas mal d'autres, ça ne manque pas sur le sujet...

Si tu as vraiment le sentiment que ça impacte ta vie de couple, je te conseillerais de consulter un psychologue, de préférence qui s'y connait en pervers narcissique et emprise dans le couple. Si tu prends rendez-vous, n'hésite pas à expliquer à la prise de contact les raisons qui te poussent à le faire et à demander si le thérapeute est en capacité de t'aider sur cette question.
 

Kitchie

Well-known member
3 Jan 2019
193
1 186
93
#3
Je pense qu’à partir du moment où tu as conscience de ton comportement, le problème est déjà quasiment réglé. En fait comme le dit @LuLa ça laisse des traces pendant des années, mais peut-être que tu crains de te comporter ainsi mais que ça n’est pas vraiment le cas (justement parce que tu en as conscience et souhaite le corriger). Il me semble que tu peux te faire violence et rester attentive à tout comportement déviant de ta part, peut-être en demandant à ton conjoint actuel de te le faire remarquer.
 

Siana

New member
13 Jan 2020
4
14
3
30
#4
Merci pour vos réponses.

@LuLa j'en ai pris réellement conscience quelques mois après la naissance de ma fille . J'ai demandé de l'aide a une collègue de travail, il n'y avait pas de violences physiques ( heureusement ) mais surtout psychologie .. il me faisait me sentir une M**DE et sans se soutient je n'y serai jamais arrivé..

@Kitchie , mon conjoint est une personne très réservé , très gentil qui n'aime pas blesser .. d'où le sentiment d'être aussi pourri de l'intérieur que mon ex ..
Mais je me dis également que si j'en ai conscience c'est que je ne suis pas comme lui mais que son comportement a faire de moi une autre personne.

Je vais appliquer vos conseils...
 

Ada

Cheffe de clan
13 Jan 2019
409
3 463
93
Ile de France
#5
Je ne sais pas si ca peut t aider mais je suis passée par la aussi et j au effectivement reproduis des comportements que j avais subie. Deja meme si on se sent horrible en le réalisant, comme me l a si bien dit mon entourage ce n était pas de ma faute, j étais bien amochée et je me protégeais de mon mieux (en attaquant la première donc ...). Et surtout il n y a rien d irrévocable ! Tu es capable de te "réparer" et de réapprendre à vivre en couple de façon saine. Tu as sûrement juste besoin de temps, d aide extérieure (par exemple psy) et de beaucoup d indulgence pour toi même :fleur:
 
10 Jan 2020
12
55
13
#6
Je suis d'accord avec les conseils déjà donnés.
Je rajouterai que les expériences traumatiques vécues créent une hyper sensibilité aux situations qui présentent des similarités. Qu'elles viennent de quelqu'un d'autre ou de soi-même. Comme verser de l'eau tiède sur une brûlure: tu peux noter un comportement qui, bien que non problématique en soi, aurait eu une réaction défensive forte chez toi par la répétition et les blessures préalables.
En somme il est très facile de projeter ses propres réactions sur quelqu'un d'autre après avoir vécu ce genre de trauma, parce qu'on a oublié comment c'était avant. Donc attention de ne pas être dans l'extrême inverse et faire de la surprotection.

Je te conseillerai également de ne pas hésiter à discuter avec ton nouveau conjoint de son ressenti sur tes comportements en général. Le questionner sans le guider et sans le juger sur ce qui l'a impacté dans votre relation.
La même situation peut être vécue très différemment par différentes personnes. Et peut être que lui est hermétique à ce qui toi t'aurait le plus touché et est sensible à quelque chose que tu ne vois même pas. C'est d'autant plus possible que je suis persuadée que ton comportement négatif est bien moindre que celui de ton ex.
Chacun a des insécurités différentes; chacun a un language d'amour qui lui est propre. Il faut donc garder l'esprit ouvert sur comment l'autre se positionne dans ces gammes de valeurs et comportements sans y forcer notre propre référentiel. Référentiel qui est d'autant plus un terrain miné.
L'important c'est de trouver un équilibre dans cette relation, sans trop se poser la question de norme vis à vis des autres. C'est son ressenti et ton ressenti qui comptent.
Tu verras à partir de là.

Parce que finalement la question n'est pas de savoir si tu reproduis ou non un schéma mais si ton comportement impacte ton nouveau conjoint et potentiellement les autres non?
Ne pas vouloir devenir comme ton ex est une inquiétude légitime, mais je suis convaincue qu'on a tous les mêmes défauts mais a des degrés variables. On ressemble tous à ton ex a certains moments ne serait-ce que par la pensée. Le seul moyen de juger d'une personne c'est de regarder son entourage et son impact sur celui-ci. Tu ne peux être comme ton ex si ton impact est différent.
Observe ton impact, questionne le, note le, et répète toi tes différences autant de fois que nécessaire.

Tu es une belle personne par le simple fait que tu remets en question tes comportements en ayant le bien être des autres en tête. Tu es prête à bosser dessus. On a tous des comportements blessants plus ou moins inconscients. Que toi tu te battes contre, et tu en fais déjà plus que la majorité.
On ne peut t'en demander plus!
Par ces blessures que tu ne méritais pas et n'a sûrement pas provoquées, tu as sûrement développé ton empathie, ta résilience, ta force. Cherche en toi comment tu as grandi de par cette expérience et chéri ces apprentissages: On peut être beau dans la cassure. Ose le voir, ose en être fière. Tu en as le droit.

Comme un bol cassé et réparé par de l'or.
On souligne ses blessures et grâce à ça on le rend plus beau, plus resistant et plus précieux!

Japanese_technique_of_kintsugi_gold_leaf1-e1470131845696.jpg
 

Siana

New member
13 Jan 2020
4
14
3
30
#7
Je vous remercie énormément a tous !. Rien que vos messages me font déjà me sentir moins coupable. On m'a souvent dit de consulter un psy, mais j'avais toujours cette peur d'être jugé, qu'on me dise que c'était moi le problème.. ( cela doit venir du fait qu'à ses yeux j'étais une bonne à rien ) Vous m'avez fait ouvrir les yeux, sur le fait que j'ai besoin d'aide extérieur et que cette belle personne (que j'étais) a existé, il faut juste la retrouvé.
 

Ada

Cheffe de clan
13 Jan 2019
409
3 463
93
Ile de France
#8
@Siana je suis sure que tu es toujours une belle personne :cupidon: Déjà tu es une Rockie, donc une personne qui rocke ( :cretin: ) et en plus tu as à coeur d'être une belle personne donc de facto tu en es une ;)
Un bon psy ne te jugera jamais, si tu franchies le pas (le premier rdv est le plus dur à prendre, soit indulgente avec toi si c'est compliqué :fleur:) et que tu te sens jugée, va voir quelqu'un d'autre ! L'alchimie psy-patient peut être délicate et quelqu'un avec qui je me sentirais super bien par exemple peut te mettre mal à l'aise et ça ne sera pas de ta faute, ca sera juste pas la bonne personne à consulter pour toi.
 

Kitchie

Well-known member
3 Jan 2019
193
1 186
93
#9
Je suis d'accord avec les conseils déjà donnés.
Je rajouterai que les expériences traumatiques vécues créent une hyper sensibilité aux situations qui présentent des similarités.
Je suis tout à fait d’accord avec ça. Et le souci me paraît davantage se situer là que dans une éventuelle reproduction de situations vécues. Personnellement je me sais maintenant hyper sensible à des situations qui avant ne m’atteignaient pas du tout.
Mais c’est tout, ça s’arrête là. Parce que pour avoir un comportement véritablement toxique, je considère qu’il faut être ce genre de personne. Et le propre de ce genre de personnes c’est qu’elles ne se remettent pas du tout en question et que rien n’est jamais de leur faute. Donc je ne pense vraiment pas que tu te comportes comme une manipulatrice perverse narcissique. En revanche tu as peut-être été blessée, et tu fais peut-être maintenant extrêmement attention à ce que ton comportement ne blesse pas les autres. Peut-être que tu te défends et que tu attaques de peur d’être attaquée. Peut-être aussi que tu n’as pas l’habitude d’etre avec quelqu’un d’extremement gentil et reservé et que tu as peur de prendre le dessus sur la relation et de devenir cette personne dont le comportement t’insupporte. Sache que de toutes façons on ne sort pas indemne de ce genre de relation. Mais je suis certaine que quand on souhaite sincèrement se comporter avec bienveillance envers les autres, et quand on est attentif aux reactions d’autrui, qu’on a de l’empathie, on ne devient jamais une mauvaise personne (et encore moins un MPN).
 
10 Jan 2020
12
55
13
#10
Vous m'avez fait ouvrir les yeux, sur le fait que j'ai besoin d'aide extérieur et que cette belle personne (que j'étais) a existé, il faut juste la retrouvé.
Mais tu es toujours une belle personne! Celle d'avant et celle de maintenant sont différentes; Elles n'ont pas traversé les mêmes épreuves et c'est tant mieux. Il ne s'agit pas de retrouver celle que tu étais, mais de découvrir, guider et aimer celle que tu es devenue.
Pas facile à faire je suis d'accord, d'où l'aide précieuse d'un bon psy.

Je ne te connais pas et ne sais pas comment tu interagis avec tes proches. Mais ta démarche de venir demander de l'aide, de vouloir grandir, corriger tes biais me prouve tout ce dont j'ai besoin pour savoir que tu es belle. Surtout avec toutes tes faiblesses!

Pas de SIana qui aura apprit à autant apprécier son conjoint sans cet ex. Pas de Siana qui aura su trouver la force et les ressources de partir dans son entourage et en elle-mëme sans avoir dû partir. Et Pas de Siana qui peut dépasser ses doutes et devenir encore plus forte et sûre d'elle sans avoir du les questionner.

Que préfères tu chez les autres? Qu'ils soient parfaits ou qu'ils aient des ratés, des doutes, et qu'ils cherchent à les dépasser? Moi c'est clairement la deuxième option. Pourquoi ça serait différent chez les autres?
Je trouve que c'est d'une arrogance folle que demander la perfection tant chez les autres que chez soi.
Si quelqu'un qui est trop parfait je me dit 3 choses : soit cette personne a eu une vie privilégiée et trop protégée, soit cette personne joue très bien le jeu et je demande à voir dans l'intimité, soit il faut qu'elle monte une méthode et la partage avec le monde parce que elle a trouvé la réponse qu'on cherche tous.

Même ton ex, comment était-il perçu par les gens autour ou toi-même au début? Comme parfait à l'abri de tout reproche?
Dirais-tu la même chose aujourd'hui? A t'il des expériences qui expliquent son comportement (à défaut de l'excuser)?
S'il est la moitié de ce que j'ai pu personnellement rencontrer, la différence c'est qui lui ne cherche a priori pas à sérieusement changer ses réactions malgré la preuve du mal qu'il a pu faire.
Peut-on juger ce qui l'a amené là? Je ne pense pas.
Peut-on le juger sur sa complaisance à y rester? Mille fois oui à mes yeux.

Comme on dit pas de courage sans peur, pas de victoire sans batailles, pas de lumière sans ombre. Tout ça tout ça.

Tout plein d'amour!
Et rappelle toi que tu n'es pas seule. Ni dans ton expérience, ni dans ce monde.