Ma première Saint-Valentin en solo après 10 ans de couple

1 Juil 2019
5
18
3
#1
Adolescente, je ne plaisais pas du tout aux mecs. Mais alors pas du tout. La faute sans doute à une moustache épaisse et drue ainsi qu’à un mono-sourcil auquel j’avais l’interdiction de toucher.
Enfin ça, c’était les justifications que je trouvais à l’époque. En vérité, j’étais juste très mal dans ma peau, comme beaucoup de meufs de 16 ans, et pensais être la plus laide du lycée.
Sauter de relation sérieuse en relation sérieuse
Les années ont passé et avec elles les doutes et la haine de moi-même. J’ai commencé à m’aimer, ou au moins à m’accepter, et surprise, ça plaisait aux autres, notamment aux mecs.
J’ai donc eu ma première relation amoureuse à 17 ans, juste après avoir empoché mon BAC, et depuis, j’ai sauté de relation sérieuse en relation sérieuse.
Je suis restée 3 ans avec mon premier mec, presque 2 ans avec le second et plus de 5 ans avec le dernier en date, que j’aime encore à la folie mais que j’ai quitté pour m’essayer à une nouvelle vie, plus indépendante et...
Lire la suite ...
 
Dernière édition:

Fekete Macska

Well-known member
18 Juil 2019
132
512
93
Bucarest
www.instagram.com
#2
Je me fais un kebab au fast-food du coin ce soir avec mon copain, on a pas dû comprendre le principe de la St-Valentin.

Pour le reste, je fais ma vie depuis mes 17 ans, et ayant vécu/ayant dû tout gérer seule pendant 10 ans, j'avoue ne pas pouvoir commenter le reste étant donné que la vie en couple est arrivée à point nommé et qu'à 31 ans, je l'apprécie bien. Je n'ai plus rien à me prouver (si ce n'est justement qu'en fait je peux vivre en couple) et pour moi le célibat rimait avec très très grosse solitude à la fin.

Donc cette tendance (parce qu'il faut dire ce qui est, ça se voit de plus en plus) de quitter un couple qui n'avait apparemment pas de dysfonctionnement majeur, je comprends pas très bien- ça veut pas dire que je juge, je précise; chacun fait bien ce qu'il veut.)


Et sinon, l'option d'être toujours ensemble mais de vivre dans des apparts différents, c'était pas envisageable?
 
Dernière édition:

Mai Léo

Well-known member
14 Jan 2019
11
54
13
#3
J'avoue que c'est toujours délicat de s'exprimer sur un article où la rédactrice parle de sa vie privée, parce qu'on n'a pas tous les tenants et aboutissants d'une histoire (et c'est tout-à-fait, ok, c'es juste que ca peut créer pas mal de zones de flou).

Comme @Fekete Macska je me demande pourquoi le rejet d'une option à base de "réécrire son histore d'amour avec la même personne" ou "révolutionner le fonctionnement de son couple pour rester ensemble tout en vivant séparément" n'a pas été expliqué dans ce témoignage. Ca laisse un sentiment d'inachevé et un peu d'absence de logique...
Après, je ne prétends pas que la logique n'est pas là, c'est juste qu'en tant que lecteurice on ne la connait pas. Après, tout ce qu'on peut imaginer c'est que comme dans chaque besoin d'un gros changement dans son couple (ouvrir le couple par exemple, ou même basiquement déménager, etc.), peut-être que l'un des partenaires est convaincu... et l'autre pas du tout. De l'extérieur ca me rend un peu triste cette histoire.

Perso avec mon compagnon on vit dans des apparts différents, on a eu une phase très fusionnelle l'an dernier où on passait presque chaque minute ensemble, et cette année, j'ai des besoins différents et on se voit beaucoup moins. Pour moi ce n'est pas une régression du couple et certainement pas une régression de mes sentiments. On a toujours les mêmes projets communs, c'est juste que nos besoins sont fluctuants et on ne va pas les ignorer pour coller à je ne sais quel modèle de société. En ce moment il y a plein de moments où je m'inspire de ma vie de célibataire (qui me plaisait beaucoup) pour me ménager du temps (et j'en ai besoin de beaucoup).

Par contre pour la Saint Valentin on ne fait rien de spécial. J'envoie un message à mon meilleur ami qu s'appelle Valentin et c'est plié :p
 

Balor

T'as du feu ?
21 Fev 2019
1 749
14 544
113
Ouest lyonnais
#4
J'avoue, reste perplexe.
Qu'on veuille se prouver qu'on ait besoin de vivre seule, ça je comprends (même si c'est c'est pas forcément ce que je mettrais au sommet de la pile des priorités).
Qu'on mette fin à une relation qui visiblement allait parfaitement pour ça, je... Non, là par contre ça m'échappe.

Et désolé, mais toute la dernière partie j'ai trouvé qu'elle tombait complètement à plat. Et que ça sonnait beaucoup plus comme "je vais m'accrocher à essayer de trouver des raisons pour me justifier des trucs à moi-même" qu'une leçon de vie.
Vraiment, vraiment pas convaincu.
 

Fab

Chauve en chef ‍
Équipe Rockie
16 Nov 2018
292
1 423
93
#6
@Balor peut-être que cette histoire est trop récente pour que l'autrice ait suffisamment de recul pour écrire dessus et en tirer des conclusions ? Pour moi c'est plus une maladresse éditoriale qu'autre chose ;)
De mon point de vue : un ressenti a un moment donné a tout autant de valeur que des conclusions tirées après 1 an de recul.
Les témoignages qu’on publie sur Rockie n’ont pas vocation à être exhaustifs :) Si ça tombe, Kalindi viendra raconter « la suite » l’année prochaine et ça sera tout aussi intéressant. Ce n’est pas parce que ça ne vous parle pas que ça ne parle pas à d’autres Rockies. Point de maladresse éditoriale ici, juste un choix ;)
 

Fab

Chauve en chef ‍
Équipe Rockie
16 Nov 2018
292
1 423
93
#7
Ha et j’oubliais : d’une manière générale, merci de faire preuve d’empathie envers les personnes qui témoignent ici, même si c’est à total rebours de votre façon de voir les choses. La qualité des témoignages sur Rockie dépend AUSSI de la façon dont vous les recevez.
Merci d’y réfléchir avant de cliquer sur « Poster une réponse » :)
 

Ecureuille

S'émerveille du monde
2 Jan 2019
1 342
17 783
113
#8
Je fête pas la St Valentin, pourtant je passe la journée avec mon mec, et tout va bien :cretin: J'ai dû la fêter 1 fois ces 10 dernières années. Parce que je vois pas l'intérêt de célébrer l'amour 1 jour par an, ni de s'offrir des cadeaux par pur consumérisme. Il y a quelques années, avec mon ex, on avait essuyé une belle crise de couple en début d'année, et après cela je lui avais demandé qu'on fête proprement la St Val cette année-là car j'avais besoin d'une soirée romantique. Il m'a offert la plus belle des soirées, c'était carrément magique. Et depuis, je suis contente de me dire qu'en règle générale je m'en fous de fêter cette date, mais que si jamais j'en ressens le besoin car je me sens l'âme romantique, bah je peux aussi le faire ! Après tout c'est ça la liberté :happy:
 

Stl_44

Cramez tout ! Y aura pas de révolte.
24 Avr 2019
17
157
28
#10
Moi cette année j'ai juste demandé des fleurs à la Saint Valentin car j'adore les fleurs mais mon homme fait parti des adhérents du : "ça sert à rien des fleurs vues qu'elles fanent XD".
Mon compagnon est militaire donc les anniversaires, Noël, Saint Valentin c'est rare qu'on les fête, alors quand il est là on en profite ! Mais on va faire une journée normale, pas de restau, juste des fleurs, un verre dans un bar et des petits jeux à gratter (oui on peut toujours rêver !). Et on garde notre argent pour notre anniversaire de rencontre en fin de mois. Voilà. J'aime bien fêter la Saint Valentin car j'ai été pendant très longtemps la team des histoires courtes et j'ai jamais vraiment pu la fêter avant de rencontrer mon chéri. Maintenant que j'en ai un j'en profite !
Concernant le débat, ça me fait de la peine pour Kalindi car j'ai vraiment le sentiment qu'elle l'aime encore et je trouve ça triste car on dirait que ça la rend malheureuse( j'aime les histoires d'amour qui se finissent bien #educationDisney). Je lui envoie tout mon amour et j'espère qu'elle pourra trouver un équilibre entre ce dont elle a besoin et ce qui l'a rend heureuse (peut être que son amoureux n'est pas le bon tout simplement ou qu'elle a juste besoin d'être un peu seule, donc rien de mal à ça). Bref cœur et amour sur tous ❤️❤️❤️❤️
 
8 Jan 2019
1 025
9 604
113
#11
Je vais un peu à contre-courant des avis, parce que moi cet article je l'ai trouvé très touchant et je peux comprendre cette envie de se prouver à soi-même que l'on peut être "une", que l'on peut vivre seule, sans cette dépendance affective dont Kalindi parle.

Je suis une éternelle romantique, et j'aime voir les gens heureux et amoureux, donc j'ai envie de dire "mais si tu l'aimes tant, fonce ! Dis lui pardon, reprenez votre histoire et construisez-la comme vous en avez envie, même si ça implique un appartement chacun !" mais je sais que la vie ce n'est pas si facile.

Je souhaite à Kalindi de passer une super St Valentin, entre amies ou seule, au bar, en boite ou chez elle, tant qu'elle est bien là où elle est et avec qui elle a choisi d'être. Parce que pourquoi la St Valentin ça ne pourrait pas aussi être une célébration de l'Amour de soi ? :happy:
 

Serena Snape

Sugar, cream or cyanide ?
10 Jan 2019
447
6 978
93
#12
Concernant l'article en lui-même, j'avoue ne pas comprendre réellement, c'est pas un état d'esprit qui me parle, je tourne déjà vieille conne avant l'âge en mode "les-gens-de-maintenant jettent rapidement leur relation et passent d'un partenaire à l'autre, c'est quoi ce siècle ?". Quand on publie un témoignage, on sait logiquement qu'on s'expose à des réactions pas toujours hyper relax ou qui vont pas uniquement dans le sens des "je te comprends tellement, bon courage". Après j'imagine qu'une rupture, ça reste sans doute difficile quelles que soient les conditions, du coup bon courage quand même à l'auteure. Je te souhaite de belles choses pour la suite.

Sinon pour la St Valentin, avec mon conjoint on l'a jamais fêtée et on se la souhaite pas non plus. On s'appelle ni Valentin ni Valentine, on a du mal avec le concept de fêtes imposées (coucou les Grinch) et on part du principe qu'il n'y a pas de jour attitré pour niaiser copieusement. J'aime que les p'tites attentions ou les moments privilégiés, ce soit un peu tous les jours (heureusement que j'ai un mec aussi pot de glu creepy que moi), pas uniquement par obligation marketing ou automatisme. Ça a pas suffisamment de charme pour moi. On préfère célébrer l'anniversaire de l'un et l'autre, notre anniversaire de rencontre, celui de notre couple, maintenant celui de notre mariage aussi, ce sont des dates plus personnelles et "uniques". Après, si par hasard on a prévu un truc un peu romantique pile le jour de la St Val', on s'en prive pas non plus, on est pas sectaires à ce point là (du coup ce soir on va niaiser parce que c'est comme ça, l'année passée non, ça dépend).
En tout cas bonne journée à celleux qui le fêtent avec leur moitié.
 

Anneaunimousse

Well-known member
21 Mai 2019
35
121
33
#13
Je comprends un peu l’auteur car avec mon ex-copine j’ai ressenti ce besoin d’espace malgré notre bonne entente, nous avons donc mis fin à notre relation, je l’ai beaucoup regretté les mois qui ont suivi et puis finalement j’ai rencontré la femme qui partage aujourd’hui ma vie. Peut-être que vous vous remettrez ensemble peut-être pas mais il est important aussi de vivre ses expériences même si cela représente un risque.

Je fais partie de la team rien de spéciale pour la saint valentin mais cette année je profite de l’occasion pour lui faire la surprise en parrainant un orphelinat au Cambodge car ça fait quelque temps qu’on en parlait. Finalement l’amour entre nous on se le montre tous les jours donc autant profiter de ce jour pour montrer celui envers les autres :)
 

Kit-tea

Well-known member
6 Jan 2019
31
287
83
#14
Ha et j’oubliais : d’une manière générale, merci de faire preuve d’empathie envers les personnes qui témoignent ici, même si c’est à total rebours de votre façon de voir les choses. La qualité des témoignages sur Rockie dépend AUSSI de la façon dont vous les recevez.
Merci d’y réfléchir avant de cliquer sur « Poster une réponse » :)
Je ne vois aucun propos agressif pourtant, on à encore le droit d'exprimer autre chose que du positif à chaque article, non ?


Comme les autres je suis dubitative, pas contre Kalindi, ça reste son choix, son envie et je le respecte, qu'elle en ressorte heureuse ou s'en morde les doigts, ce sera une leçon apprise dans tout les cas ! Mais juste que je ne comprends pas pourquoi faire ça, ce 'fear of missing out' et les décisions prises autour de ça.

J'avoue avoir eu la même réaction que @Serena Snape à base de "Pourquoi jeter ce qui marche ?" , ça et personnellement, étant très monogame sans aucun intérêt pour le flirt ou les aventures sans lendemain, ma vie de célibataire et celle en couple n'ont pas de grandes différences. Je continue mes loisirs, je voyage avec mes amis et ma famille (avec ou sans mon compagnon), tout est pareil, le couple à juste plein de super bonus en plus :jv:

Sinon j'aime bien la St Valentin moi :ninja: Toutes ces fêtes pour moi c'est l'occasion de faire les choses plus exagérées, de créer de petite carte toute rose et kitsch, manger (trop) de chocolats, et juste de marquer le coup même si on se fait déjà plein d'attentions dans notre quotidien. Je prends tous ces événements qui cassent le quotidien, aussi marketing soient-ils !
 

Koala

Well-known member
19 Jan 2019
222
981
93
#15
Kalindi célibataire ??????? Je suis choquée là !
Je me souviens un article lu sur Madmoizelle où tu décrivais ton couple, vous étiez mon "couple goal".
Je sais pas si c'est parce que je viens moi même de vivre ça (après 4 ans et demi de relation dont 1 an et demi de mariage), mais j'ai l'impression qu'il y a une vague de ruptures en cette fin 2019 !!!!

Et comme @Balor j'aimerais bien connaitre les raisons qui peuvent pousser à quitter quelqu'un qu'on aime plus que tout (pas pour juger ou parce que je trouve ça bizarre) mais vraiment ça m'interroge ! :fleur:
 
Dernière édition:

Paraz

Active member
14 Jan 2020
7
26
3
#16
J'ai longtemps vécu seule, célibataire, à des centaines de kilomètres de mes proches, en pure solitude (ok il y a les potes et les collègues, mais il ne faut pas se voiler la face, ça ne comble pas totalement la solitude qu'on ressent une fois seul(e), le soir, chez soi.) et le témoignage de Kalindi fait écho à ce que j'ai pensé quand on a décidé, avec mon compagnon, d'emménager ensemble au bout de deux ans de relation. Je me suis dit "Et merde, je vais perdre toute cette indépendance, toute cette débrouillardise et me noyer dans l'autre, m'oublier." Mais j'ai quand même sauté le pas, parce que je me suis dit que c'était une nouvelle expérience qui, au fond, m'attirait.
Au début, c'était dur. J'étais égoïste et je restais dans ma bulle. Et puis, finalement, je me suis rendu compte qu'après deux ans de relation sans vivre ensemble, on avait déjà construit les bases d'un couple où nous sommes chacun indépendant. Du coup, j'ai baisser mes barrières petit à petit et aujourd'hui je peux dire que je vis heureuse en couple et que ça n'enlève rien à ce que j'ai acquis lorsque j'étais seule, car quand mon copain s'en va quelques jours, les réflexes de la vie solo reviennent automatiquement.

Bref, tout ça pour dire qu'il n'y a aucune bonne façon de faire, j'ai vécu la situation inverse à Kalindi et, pourtant, j'avais quand même très peur, j'en ai souffert et ça a quand même été très dur. Le changement fait peur et la nouveauté ne s'assimile pas si facilement, mais on se lance parce qu'on sait que quelque part on a besoin "d'ajouter des cordes à notre arc" de la vie. Kalindi, ton choix ne peut que t'enrichir ! Peut-être que tu te trompes, peut-être pas. Mais tu sauras un peu plus ce qui est bon pour toi et c'est tout ce qui compte. Courage !

Et pour la Saint Valentin, je passe le week end seule avec nos chats. Mon copain est partis passer quelques jours chez des amis, et c'était le meilleur cadeau qu'on pouvait s'offrir ; s'aimer, tout en indépendance. Tous les schémas sont possibles, il faut simplement les expérimenter pour savoir celui qui nous correspond vraiment :v:
 

Elyana

Well-known member
7 Août 2019
61
634
83
#17
@Kit-tea, @Serena Snape
Je suis d'accord avec vous. Je trouve curieux de devoir se séparer de son conjoint(e) pour pouvoir se retrouver soi-même.
A mon avis, si on ne se sent pas pleinement soi, en confiance de ses capacités et capable de faire des choses seul tout en étant en couple, c'est qu'il y a un problème quelque part, non ? C'est que finalement, ce n'est peut-être pas la personne qui nous convient... Ca peut être une excuse pour se "libérer" de son couple ? (je ne fais que des suppositions...)
Il y a aussi des personnes qui se séparent pour ne pas avoir connu qu'un conjoint dans sa vie, varier les expériences... Quand on s'aime ce ne sont pas des considérations qui viennent à l'esprit, si ? Ou alors on se rend compte que c'était une connerie et on se retrouve plus tard ? (je suis grave romantique).

J'ai eu une période où je ressentais le besoin de me prouver des choses à moi-même et justement de reprendre de l'indépendance aussi, mais j'ai trouvé que c'était lié au fait que justement je ne me sentais plus suffisante en temps qu'individu et que mon couple me bridait.

Finalement, dans mon couple actuel, je me rends compte qu'on peut tout à fait vivre des choses séparément, habiter séparément, avoir des life-goals distincts, tout en étant en couple et être très heureux ! Hors de question qu'on se sépare, chacun trouve son équilibre et respecte les temps de solitudes et envies de l'autre.

Et @Fab je ne comprends pas bien, l'empathie ça ne se force pas... Evidemment qu'on peut être bienveillant et dans la compréhension, mais de là à obliger l'empathie (qui implique de se mettre à la place/ressentir les sentiments de quelqu'un) ça me paraît quand même très fort. On peut aussi donner un avis, dire que ça nous trouble/choque, tout en restant respectueux et bienveillant. Je veux le bonheur de tout le monde. Et bien sûr, chacun fait bien ce qu'il veut de sa vie !
 

Chlope

Well-known member
10 Jan 2019
24
281
48
28
Lyon
#18
Pour moi c'est la situation inverse, c'est la 1ere Saint Valentin de ma vie où je suis en couple. Je vivais parfois assez mal le fait d'être célibataire le 14 février, parfois ça allait, et là maintenant que je peux la fêter... j'en ai aucun envie :ROFLMAO: et mon copain s'en fiche aussi. On part du principe que si on veut se faire un cadeau on a pas à attendre un jour en particulier (perso je suis aussi de ces gens qui se fichent de leurs anniv et des cadeaux de Noël)

Pour en revenir à la séparation de Kalindi ça me rend assez triste pour elle, ça doit être très dur en ce moment. Je suis l'exact opposé : des années de célibat devenu lourd avec le temps, de plans foireux, un coeur brisé et un essais de couple totalement mal assorti, avant de rencontrer le copain actuel avec qui tout va surprenamment bien (c'est totalement different de mes expériences passées, je me demande parfois où est le piège ^^')... j'ai toujours été seule et j'ai quand même pas mal fait le tour du célibat. Je suis heureuse avec mon chéri tout en arrivant à ne pas me noyer dans la relation (déjà fait avant, d'où le coeur brisé)
Mais je peux comprendre quand on a enchainé les relations qu'on ai cette peur d'avoir perdu son indépendance et sa capacité à se retrouver seul avec soi. Je trouve ça juste triste de "sacrifier" une relation semble-t'il fonctionnelle et heureuse, parce-ce que de mon point de vue c'est assez rare dans une vie (en tous cas dans la mienne, objectivité zéro donc)
 
4 Jan 2019
1
14
3
#19
Coucou @Kalindi ,
Tout d'abord je tiens à te dire MERCI !!!!!
Merci du fond du coeur pour ce témoignage, tu n'imagines pas comme il résonne avec ma vie...
Après 10 ans avec le même homme (rencontré quand j'avais 18 ans), je viens de le quitter et vais passer ma 1ère Saint Valentin seule.

En effet, avant ces 10 dernières années, je suis restée en couple pendant 5 ans avec mon 1er amour.
Et oui moi aussi, j'aime les relations longues... ^^

Mais à force de concevoir l'amour et la vie à 2, j'en ai oublié de construire ma vie pour moi et prendre le temps de me connaître et de m'aimer moi.
C'est par cette découverte, puis plein d'autres ensuite, que j'ai finis par quitter mon ex.

En réalité, il n'y avait plus vraiment d'amour depuis un bon moment.
Mais il m'a fallu beaucoup de lucidité et de force pour affronter une décision qui sur le moment m'a parue être la plus difficile à prendre de toute ma vie !!!
Et je ne parle même pas du moment où il a fallu lui annoncer... :eek:

Ça c'était il y a quelques mois.
Aujourd'hui je suis toujours célibataire, et Ô combien épanouie, enfin !
Un comble pour moi qui avait toujours cru ne pouvoir m'épanouir qu'en couple :sneaky:

Bon évidemment, je vois bien que mon naturel fleur bleue et mes habitudes de couple ressurgissent parfois au gré des rencontres...
Mais j'essaye de rester lucide, car au fond je sens bien que je ne suis pas encore prête.

Après tant d'années en couple, quelle étrange et indescriptible sensation que celle qui aux tréfonds te commande de ne penser qu'à toi !

Désormais je sais que j'ai avant tout besoin de construire une solide et durable relation d'amour et de confiance avec moi-même.
Et il n'y a que sur cette bonne base que je pourrais de nouveau envisager une vie à 2 :giggle:


En attendant je m'apprête à savourer avec délice, joie et volupté cette 1ère Saint Valentin non accompagnée :love::cool:

Je vous souhaite à toutes et tous une bonne journée !!
 

Uisken

Well-known member
22 Jan 2019
83
271
53
#20
Comme j'ai vécu une longue période seule, j'ai eu le temps de vivre seule, d'apprendre à apprécier les bons ou les mauvais côtés. Ça ne me serait pas convenu de passer à chez mes parents à une vie de couple. Je peux comprendre cette envie.

Nous ne faisons rien pour la Saint-Valentin, il est arrivé qu'on se fasse des bons repas chez nous. Mais on préfère se faire un bon resto pour notre anniversaire où il y a moins de monde. On ne se fait pas non plus de cadeaux.
J'ai l'impression que c'est surtout dans les séries américaines que ça prend des proportions démesurées (je n'ai vécu qu'en France, je ne sais pas comment ça se passe en vrai là bas).
 
You Rock !: AstridGourdon