Lettre exaspérée à mon périnée

Une Rockie

Une Rockie Anonyme
25 Nov 2018
163
1 198
3
Tu souhaites écouter cet article ?

D’autres articles à écouter en t’abonnant à notre podcast « Rockie à écouter » !
Sur Apple Podcasts (iPhone) · Sur Castbox (Android) · Sur Spotify

“A vingt ans, on est invincible, à vingt ans, rien n’est impossible” disait Lorie. Sauf pour moi et mon vagin visiblement. Tout a donc commencé à vingt ans, avec mon premier copain et une première tentative ratée de pénétration. J’étais stressée, avec beaucoup d’appréhension et de peur, donc je ne m’étais pas inquiétée outre mesure de cet échec.
Des années plus tard, des copains plus tard, et voilà que ça recommence, cette impression qu’un mur et toute une garde se tiennent entre mes jambes et empêchent le sauvageon d’entrer. J’ai même pas mal, j’ai juste : rien. C’est là que tu as commencé à sérieusement m’enquiquiner.
Un long parcours du combattant
Je commence donc un long parcours du combattant, enchaînant les consultations chez des gynécologues et des sexologues, qui ont été plus ou moins...
Lire la suite ...
 
Dernière édition par un modérateur:

Luchsii

Well-known member
16 Jan 2019
898
10 534
93
Très très intéressant !!
Ayant moi-même souffert de dyspareunie légère, donc pas assez pour que je me dise très tôt "y'a un problème", mais assez pour que ma vie sexuelle en soit de plus en plus impactée (pourrie), je trouve que la piste du dos est super intéressante ! Merci pour ce témoignage.

Bon après, chez moi ça a en effet en très grande partie disparu avec l'accouchement.

Le corps humain et ses mystères.
 
  • You Rock !
Reactions: Polaire

Maddy

Member
7 Fev 2019
3
5
3
Je me reconnais entièrement dans cet article et ça fait du bien ! De savoir qu’on est pas seules et qu’il existe des solutions.
Pour ma part, je n’ai pas souffert de vaginisme mais de dispareunie. C’est ma sexologue qui a enfin mis un mot sur mes douleurs et qui, comme toi, m’a ecoutée, comprise, aidée. Les douleurs sont apparues quelques temps après mes premiers rapports, avec mon copain de l’epoque. Et elles se sont toujours incrustées dans notre vie de couple. La pénétration était possible, mais j’avais mal, à en pleurer presque à chaque fois. On a tenu 10 ans malgré tout. L’aide de la sexologue a amelioré les choses mais pas complètement et comme ce n’était pas le seul problème de notre couple, nous nous sommes finalement séparés, inévitablement (mais je reste persuadé que la dispareunie en est en grande partie responsable).
Après notre rupture, j’ai eu plusieurs partenaires. Des relations sans lendemains. Les douleurs s’étaient envolées, je me sentais libre, épanouie, enfin heureuse sexuellement et je me reconciliais avec mon intérieur. Là, je me suis dit que c’était certainement psychologique finalement.
Jusqu’à ce que je rencontre comme toi, LE garçon, que nos débuts se passent très bien et qu’un jour : aïïïe !!! La douleur me fasse à nouveau coucou. J’ai pleuré. D’incompréhension, de colère, de solitude : « pourquoi je ne suis pas comme toutes les filles ? ». Jusqu’à ce que je fasses le lien entre ma douleur et les bienfaits de l’osthéopathe. J’allais consulter pour des douleurs à la cheville et dans le bas du dos (tout cela étant lié - j’ai aussi des semelles orthopédique depuis quelques années), il a travaillé sur le bas de mon ventre et miracle : j’ai senti qu’à l’intérieur, tout allait mieux. Plus de douleurs, la voie était libre, je revivais.

Je rejoins donc ce que tu dis au sujet du corps tendu et de l’impact sur le périnée.
Aujourd’hui, la douleur lors de la pénétration n’est plus omniprésente, mais je vis avec cette apréhension à chaque fois (« attention, suspens, ce soir c’est comment ? ») ce qui n’est pas toujours facile à vivre. Heureusement, j’ai un amoureux très compréhensif et très à l’écoute de mon bien-être et de mon plaisir. Il me déculpabilise beaucoup, nous en parlons sans taboo. Et maintenant je sais quels professionnels peuvent m’aider.

Merci pour ton témoignage et vive Rockie !
 

Lol'ô

Well-known member
6 Jan 2019
1 684
11 157
113
Merci pour ce témoignage. On n'imagine pas comme notre corps est complexe, et combien il a besoin qu'on prenne soin de lui.
 
  • You Rock !
Reactions: Patisson

Derniers messages