Merlu

Le troisième type, c'est moi
18 Fev 2019
1 641
5 764
113
32
Devant ton nez
Les caisses ne sont vides que quand ça les arrange. Parce que quand il s'agit d'équiper la gestapo police d'un arsenal de guerre, bizarrement, là, ils en ont, des moyens.

à ce train-là, le concept même de service public n'existera plus d'ici quelques années.
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
2 487
19 306
113
La totalité des marchés publics auxquels j’ai répondu (et qui concernent régulièrement l'utilité publique) ou que j’ai dépouillés, comportaient au moins 2 critères : une note concernant l’adéquation de la solution proposée avec les besoins et une note sur le prix de la prestation.

Ce n’est pas si rare que la partie financière ne concerne que 30 à 20% du poids de la note finale.
Il n'est pas non plus indispensable d'imaginer un prix de service global qui ne concernerait que les moyens mis en œuvre, mais une rémunération de l'entreprise qui dépende des objectifs réalisés comme le nombre de femme sauvées.

S’il fallait être le moins chère pour gagner, mon entreprise aurait coulé depuis bien longtemps. :cretin:

Je pense qu’il faut rester vigilant mais qu’il ne faut pas leur faire un procès d’intention gratuit par principe.
 

AngèleLN

Let's Play
1 Avr 2019
1 783
14 767
113
wordpress.com
Les marchés publics étant un domaine que je connais très bien (pour tout dire c'est mon métier), je vais me permettre de rectifier pas mal de choses de l'article...
Comme le disait @Chocovore dans une procédure d'Appel d'offres, plusieurs critères sont pris en compte : en effet, le critère de prix et surtout un critère technique. On ne choisit pas le moins cher dans une procédure formalisée mais le "mieux disant". C'est à dire celui qui a la meilleure note qualité/prix. Et si le prix ne représente qu'un petit pourcentage de la note, croyez-moi, ce sera pas forcément l'entreprise la moins chère qui remportera le marché.

Les entreprises d'ailleurs n'envoient pas que de simples devis ou propositions commerciales comme cela est marqué... Mais un véritable dossier hyper complet qui répond au DCE préparé par l'acheteur(dossier de consultation aux entreprises). Ensuite à la réception des offres, les différents dossiers seront notés sur les critères énoncés à l'avance dans le RC (règlement de consultation). Je connais moins le processus pour les marchés publics d'Etat mais au niveau des Collectivités, le choix du titulaire du marché est voté pendant une assemblée délibérante. Seulement après ceci, on envoie les réponses aux entreprises non retenues avec leur note et le nom du titulaire du marché. Après un délai de standstill (en gros pour que les entreprises non retenues aient le temps de faire un référé précontractuel), on notifie seulement au titulaire qu'il est choisi.

Mon laïus a pour but de dire, qu'il faut attendre avant de faire un procès d'attention à ce futur marché public, la qualité du service ne va pas forcément en pâtir peut-être même l'inverse.
 

Fonkey_fanini

Well-known member
8 Jan 2019
13
176
28
En effet, marché public ne veut pas dire pas de service public. Les marchés publics sont là pour répondre aux besoins de l’état. C’est une façon externalisée de gérer un service public.
D’ailleurs le choix du marché public est celui qui encadre le plus l’action du prestataire car l’Etat verse un prix fixe déterminé en contrepartie de la prestation, contrairement à d’autres contrats (concessions) pour lesquels la gestion appartient totalement au prestataire qui va chercher la rentabilité maximum.

Le prix étant déterminé à l’avance, il y a moins de risque de voir ce service se transformer en plateforme avec des personnes stressées et minutées, comme on les connaît pour les entreprises privées.

bref je rejoins les commentaires précédents, marché public ne veut pas dire obligatoirement dérive du privé.

la qualité du service dépendra de la volonté de l’Etat d’en faire un service de qualité, en fixant des critères d’attribution précis, pertinents et en étant prêt à mettre le prix nécessaire.

Ça pourrait rester un service public internalisé, celui ci serait mauvais si aucun moyen n’y était alloué.

Tout dépend de la volonté de l’Etat, pas de la forme du service. (Et là on peut avoir des doutes je suis bien d’accord)
 

Clémence Boyer

Rédactrice en chef
Équipe Rockie
21 Nov 2018
565
2 801
93
30
Merci pour vos retours sur les marchés publics :happy: C'était hyper intéressant d'en apprendre plus sur les critères et les modes d'attribution.

Je continue toutefois à trouver cette information inquiétante et à espérer que ce ne soit pas une entreprise privée qui vienne gagner de l'argent en prenant en charge des victimes.

Surtout qu'il y a une dimension injuste pour les associations qui mènent ce travail depuis des décennies, qui ont de l'expertise sur le sujet et qui se retrouveraient désormais sur la touche.
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
2 487
19 306
113
@Clémence Boyer Dans la mesure où ces associations existantes sont les seules à disposer actuellement de ces compétences, il y a peu de chance que leur personnel disparaisse du jour au lendemain de ce domaine.

Même si l’organisation peut être amenée à changer via par exemple un mandataire.

Moi je travaille dans le BTP/infrastructures et à part grosse boulette dans les prestations ou tentative de prix abusée, il y a quand même régulièrement une forme de prime au sortant (ne serait ce parce qu’il connaît bien le contexte), ou en tout cas aux gens qui intervenaient (dans le cas ou ils sont repris par une nouvelle entreprises/entité).

Si le boulot est fait au moins aussi bien, ça ne me gène pas que quelqu’un gagne de l'argent.
 

HypoLiTe

Well-known member
27 Mai 2020
278
847
93
On voit se que ca donne avec la vente de la snfc.
Vous croyez vraiment que leur but est de faire du mieux avec plus?
Plus dans leurs poches et un services (maintenant prestation) à la baise.
 

Fonkey_fanini

Well-known member
8 Jan 2019
13
176
28
On voit se que ca donne avec la vente de la snfc.
Vous croyez vraiment que leur but est de faire du mieux avec plus?
Plus dans leurs poches et un services (maintenant prestation) à la baise.
La SNCF n’est pas vendue, c’est une société à capitaux 100% publics qui disposent d’une grande autonomie (qui en a toujours disposé d’ailleurs) et beaucoup plus qu’un prestataire de marché public.

Mais en effet, vu les positions et les actions concrètes de ce gouvernement concernant les violences conjugales et le droit des femmes en général, on peut craindre que la volonté politique nécessaire ne soit pas là.

à suivre donc
 

LouMartha

Well-known member
20 Jan 2019
169
719
93
En fait le glissement du financement des associations par marché public est une réalité qui touche tous les secteurs: les centres de rétention par exemple viennent d'être reparti après un appel d'offre de marché public.
Cette tendance est problématique, mais le voir uniquement par le prisme des associations contre les violences faites aux femmes aussi
 

LeVioque

banalité du male
25 Déc 2019
900
4 532
93
44
J'apprécie les commentaires ci dessus qui complètent bien l'article et m'ont appris des choses.
Néanmoins je vois d'un mauvais oeil l'entrée dans un marché pareil d'entreprises à but lucratif (contrairement à une association). Toujours peur que le coté lucratif l'emporte sur le coté service. Même si les associations peuvent elles aussi être l'objet de dérives.
 
  • You Rock !
Reactions: HypoLiTe

AngèleLN

Let's Play
1 Avr 2019
1 783
14 767
113
wordpress.com
@LeVioque L'avantage des marchés publics c'est que l'abus au niveau lucratif peut être limité. Déjà si on voit que le titulaire du marché ne fait pas correctement le travail qui lui est demandé, un marché public peut être résilié (sous plusieurs conditions énumérées dans cet article de la DAJ : https://www.economie.gouv.fr/files/...niques/execution-marches/resiliation-2019.pdf)

En outre, une entreprise privée ne pourra pas augmenter les prix comme ça, il y'a des limitations sinon cela change "l'économie globale du marché".

Après clairement, je demande à savoir quelle entreprise va être retenue pour ce marché là et j'espère que cette entreprise aura les compétences pour pratiquer cette mission qui est pour moi d'une importance capitale.
 
  • You Rock !
Reactions: LeVioque and Scrapy

Sylvie

Well-known member
16 Jan 2019
338
2 726
93
Moi le sujet qui m’interpelle un peu c’est vraiment le long terme. Le problème des marchés publics, un peu comme les appels à projets d’ailleurs, c’est qu’on part quand même du principe que le prestataire est susceptible de changer chaque année.
Pour une subvention comme aujourd’hui, ça pourrait être pareil mais en réalité il y a souvent un partenariat de longue date avec l’association ou autre structure et tant que ça fonctionne on sait plus ou moins que ce sera reconduit chaque année. On économise aussi vachement de temps de travail en faisant une demande de subvention plutôt qu’une réponse à un MP qu’on n’obtiendra peut-être pas.
Là avec un marché, certes il y a le côté « prime au sortant » qui peut avantager les associations qui s’en occupaient jusque là. Mais si finalement un autre prestataire est retenu, ces associations vont devoir licencier. Et si dans 2 ans un nouveau marché les choisit, réembaucher, etc. Autant pour des secteurs où les prestataires travaillent pour de nombreux clients, ça se lisse, autant là où leur principal client est l’Etat, si ce partenariat s’arrête, ces compétences risquent d’être perdues (problème double à la fois humain pour les personnes qui font aujourd’hui ce travail, et technique avec fuite des compétences).

Après l’idée de fonctionnaires me plairait bien sur le principe mais ce n’est pas la tendance actuelle. Et quelque part je me dis que les gens qui travaillent dans ces associations sont peut-être plus convaincus qu’un fonctionnaire qui n’a pas forcément choisi ce poste à 100%.

Enfin, reprocher à l’Etat d’avoir laissé les associations remplir des missions dont il avait la charge m’interpelle pour 2 raisons :
- il finançait visiblement ces associations par une subvention donc on ne peut pas dire qu’il était complètement désengagé (même si c’était sûrement améliorable)
- reprocher ça tout en reprochant en parallèle de « confier leur travail à quelqu’un d’autre alors qu’elles s’en sont occupé pendant des années » ben c’est antinomique ! Si c’est une mission de l’Etat et qu’il doit la reprendre en main, ben par définition ce ne seront plus ces associations qui s’en occuperont :dunno:

Bref je suis assez partagée sur tout ça !
 

TheMadTink

Moi dans le doute je réponds merde.
9 Jan 2019
70
582
83
Ils font exactement la même chose qu'avec la police. Au lieu d'investir des moyens ils demandent au privé de s'en charger. C'est bien ils copient bien sûr Tony Blair (faudrait par contre leur dire que vu l'état de déliquescence des services publics anglais, ça va pas bien finir).
 
  • You Rock !
Reactions: HypoLiTe

Scotty

Member
29 Avr 2019
2
18
3
L’article est intéressant et les commentaires sur les critères d’attribution ci dessus très justes.

J’ajouterais en plus des commentaires sur les critères d’attribution des marchés publics que c’est aussi de la responsabilité de la personne publique que de définir ses propres critères d’attribution (RSE, par ex) ainsi que de bien piloter son marché public.

Ça n’est pas comme si la responsabilité du service émanait seulement de l’entreprise qui gagne l’appel d’offre : c’est à la personne publique (donc l’Etat) de piloter le marché, définir le niveau de qualité exigé, de mettre la pression au prestataire si besoin, d’appliquer les pénalités nécessaires si besoin...

Les services informatiques de l’Etat font souvent l’objet de marchés publics, et même si on constate des dérives sur certains de ces marchés, beaucoup sont aussi très efficaces (la gestion des prunes pour excès de vitesse ou attestation de sortie COVID sont entièrement automatisées, et ça marche plutôt bien...).
 

HypoLiTe

Well-known member
27 Mai 2020
278
847
93
Marmotte ... chocolat
Il s'agit pas de faire entrer du fric dans les popoches.
Il s'agit de protéger les femmes.
Et faire du pognon avec.
Vous savez qui est notre president? Hein
Il est pas la pour faire bien.
Il est là pour faire du fric. Par tout les moyens.
A l'américaine.
Honnêtement je vois pas l'intérêt de ces commentaires.
 

Brunehilde

On laissera rien derrière, on pillera tout (...)
4 Jan 2019
2 630
23 691
113
@HypoLiTe premièrement, ce n'est pas le président en personne qui définit le marché public, ensuite ça me paraît important d'informer correctement les gens sur ce qu'est un marché public: ce n'est pas la porte ouverte à tout et n'importe quoi contrairement à ce que laisse un peu entendre l'article. Il y a des règles pas uniquement monétaires (surtout sur ce genre de thématique) bref, je vois pas du tout en quoi ça peut nuire de comprendre comme fonctionne vraiment l'attribution des marchés...
Je trouve ta remarque sur l'intérêt des commentaires très méprisantes pour les agents publics dont c'est le métier de rédiger ces appels d'offre et de faire en sorte qu'ils soient adaptés aux besoins des services et du publics.
 

HypoLiTe

Well-known member
27 Mai 2020
278
847
93
@Brunehilde :
Je ne vois pas de colère dans ces commentaires.
Juste une manière de dire "nous ont sais". On se fera pas avoir.

Ensuite, cela devait faire des années que des "décidants" voulaient se débarrasser de ces "féministes hysteriques". C'est maintenant possible grace à l'administration Macron.

Si je veux savoir comment marche des marchés public que vais sur .gouv.fr .

C'est pas le debat ici. Mais bien la détresse est une marchandise.

Je rembale ma colère et le but était pas de mépriser les agents publics.

Bon j'avoue j'avais pas lu l'article. Maintenant c'est fait. Et je suis encore plus en colère.

Cette visite présidentielle (oui Macron en personne?) avais bien un but. Muselé le milieu associatif.

Je trouve les commentaires precedents méprisant pour le monde associatif.
 

AngèleLN

Let's Play
1 Avr 2019
1 783
14 767
113
wordpress.com
@HypoLiTe Excuse-moi de défendre mon métier... Je n'ai aucun mépris pour le monde associatif, mais je n'aime pas qu'on dise des choses fausses sur le domaine des marchés publics ! Excuse-moi de dire que je sais mieux que quelqu'un dont ce n'est pas le domaine car c'est le cas, et je n'aime pas lire des imprécisions sur un thème que je connais très bien :goth: