Les remarques racistes sur les enfants, ce n’est pas que dans la famille de Meghan Markle…

Saro

Merci de ne pas citer les spoilers
13 Juil 2019
221
1 995
93
@Chupeta je ne pense pas que l'on puisse parler de racisme envers les roux mais ce que tu décris est clairement de la discrimination et ça doit être insupportable à vivre...
Personnellement, je n'ai pas grandi en Europe donc j'ai découvert tous les préjugés associés au fait d'être roux à l'âge adulte.
Comme bien souvent dans le cas des préjugés, ils sont ridicules et infondés

en fait on l'entend hyper souvent. Et bien sûr, on ne peut pas le dénoncer, puisque "bah ça va c'est de l'humouuuuuuuuuuur"
Ça c'est l'argument utilisé le plus souvent après avoir dit quelque chose de blessant. J'ai mis du temps à le faire mais maintenant je réponds que je ne trouve pas ça drôle mais plutôt blessant. Ça déstabilise souvent l'interlocuteur

Je pense sérieusement que PERSONNE de notre entourage ne nous a épargné au moins une vanne sur le sujet.
Si cela vient de votre entourage, peut être faut-il en discuter avec eux. Surtout si c'est un entourage familial ou amical.

@Ringolevio je ne connais pas l'Afrique mais ce que tu décris sur le regard des gens sur ta relation ressemble beaucoup à ce que j'ai connu en grandissant. Le colorisme fait bien des ravages. Les enfants métis sont bien souvent survalorisés et ce n'est pas mieux car eux aussi sont essentialisés au final.
Pour ce qui est de ton mari, mon arrivée en France a été très violente et j'y ai découvert le racisme au quotidien. On m'a très régulièrement fait comprendre que je n'etais pas à ma place (alors que je suis "française" ou du moins sur les papiers)
 

Albert

Le mieux est l'ennemi du bien.
13 Jan 2019
1 701
11 497
113
@Chupeta pour les remarques sur ton fils, je pense comme @Saro le mieux c'est de remettre en place chaque personne, à chaque fois, même si ce n'est pas facile. On peut se laisser déborder au début tellement c'est surprenant et inattendu de découvrir que son entourage peut être aussi con (je compatis), d'où l'importance de bien se préparer, d'imaginer des réponses type, pour que cela puisse venir plus automatiquement le moment venu. Il ne faut pas avoir peut de mettre mal à l'aise les gens qui te mettent mal à l'aise, c'est eux qui créent le problème de base. En effet juste de dire "ce n'est pas drôle, c'est bête et blessant comme réflexion" sèche assez efficacement.
 

yoruichi

sewcialist
23 Mai 2019
255
998
93
je ne sais pas si quelqu'un a lu ici le livre peau noire, cheveux crépus de juliette smeralda qui parle justement du rapport au capillaire de nombreux afro descendants. ca explque une partie du problème, sur le plan du "oh, t'as de beaux cheveux".

*repart sous-mariner*
 

Kaliémis

Well-known member
5 Nov 2019
844
11 190
93
C'est intéressant tout ça ! Alors pour moi le fait de se demander si le bébé va plus ressembler au papa ou à la maman c'est universel et je pense qu'on peut aborder le sujet chez les couples mixtes et non mixtes.
Une de mes meilleures amies est noire et son mari blanc et j'ai parfois fait la remarque que ma fille avait tout le temps l'air malade à côté de ses filles halées. Elle a rigolé et m'a dit que c etait le prix à payer d'avoir copulé avec un cachet d'aspirine. Et j'ai ri aussi.
Mais là je me demande en fait si elle m'a pas trouvé reloue...
J'ai des amis qui ont une petite fille, adoptée, peau de Guadeloupe, et j'ai parfois acheté une robe ou un top en disant ça va être canon avec ta peau... Pour moi c'est innocent, mais ça peut être vexant ? Pour moi c'est pareil qu'offrir un collier à quelqu'un et lui dire : j'ai pensé que ça irait bien avec tes yeux..
Je me sens tellement éloignée du racisme (les frères et soeurs sont adoptés on a 4 couleurs différentes) que pour moi la couleur de peau est carrément pas taboue... Mais je me trompe peut-être ! Je ne me rends pas compte... J'ai été entourée de personnes, mes frères et soeurs "foncées" Et ils se sont plus moqués de moi haha que l'inverse...
 
Dernière édition:

Magdalena Frida

Well-known member
19 Déc 2019
257
3 126
93
Bretagne
@Kaliémis, ton message est vraiment triggering.
Certain.es intervenant.es ont pointé du doigt en quoi cela pouvait être problématique de faire ce genre de commentaires à un couple mixte ; je pense que de part l’intonation, la question en elle même on peut très bien comprendre si c’est :

- Je me demande à qui/de qui votre enfant va prendre (que ce soit au niveau de la pilosité, du caractère, de certains traits ou autres caractéristiques).
ou
- J’espère qu’il ou elle n’aura pas les cheveux (trop) crépus, qu’il/elle aura les yeux bleus/verts/gris, etc ; que ce sera un parfait mélange des deux et pas un enfant aux traits trop négroïdes parce que bon, c’est moyen.

Je suis Guadeloupéenne et «peau de Guadeloupe» ne veut strictement rien dire, la Guadeloupe est un territoire mixte culturellement.
On croirait entendre quelqu’un qui achète un cuir particulier, ou souhaite se procurer, X catégorie d’oiseau ou de chien ; un produit quoi.

La méthode plus qu’écœurante de ma belle mère, a été de demander à mon compagnon si j’avais les mêmes cheveux que lui (sachant qu’il a les cheveux bouclés) ; histoire de pouvoir jauger ma teinte : pas de bol pour elle, j’ai les cheveux crépus et elle a tout de suite su que j’étais juste Noire, pas un peu Noire, pas Métisse, pas X ou Z.
 

Kaliémis

Well-known member
5 Nov 2019
844
11 190
93
@Magdalena Frida je comprends tout à fait ton ressenti et justement c'est pour ça que c'est intéressant. Parfois une formule ou une remarque dit innocemment, ou se voulant bienveillante ou neutre peut-être complètement au mieux maladroite, au pire dégueulasse.
Évidemment que c'est carrément craignos de faire des remarques en demandant/espérant que le bébé ait pris du côté blanc/blond... Du coup je me dis que peut-être quand j'ai dit que ma fille avait l'air malade à côté du teint des siennes elle a trouvé ça pas cool, car en fait je ne devrais pas évoquer ce qui peut paraître être un jugement sur ses filles alors que c'était plutôt "une vanne" pour la mienne.
Je suis désolée pour l'expression que j'ai utilisée pour la fille de mes amis, c'est juste que pour le coup elle n'est pas guadeloupéenne, elle est née en France, n'a pas la culture de la Guadeloupe. Si la formule était choquante vraiment je te présente mes excuses. Je voulais dire qu'elle est noire, ses parents blancs (je ne sais même pas si on peut dire ça car personne n'est noir, ni blanc)... Du coup ça m'intéresse... Si quelqu'un t'offre un truc coloré et te dit : j'ai pensé que ça t'irait, bien, ou même irait bien avec la couleur de ta peau.. Est-ce que c'est neutre/sympa/à éviter ?
Comme je te le dis j'ai grandi dans une famille multicolore, mon frère disait de lui "j'ai le nez de là-bas, la peau de la Martinique, le coeur d'ici et l'énergie de partout, et la parole italienne"...
Ils ont tous souffert du racisme, qu'il soit conscient ou inconscient, dans des petites réflexions même de la part de la famille (cousins, grands-parents)...
Sur ton histoire de produit je ne te suis pas du tout. Que ce soit une formule malheureuse et à éviter je le conçois, je l'ai reprise de mon frère qui le disait avec plutôt de la poésie. Mais pas du tout en mode consommation ou réification.
Mes neveux sont métisses asiatiques, et ils en ont chié de remarques de bouse sous couvert d'humour ou de gentillesse.
Mon message de base était plus pour dire que la frontière des fois était pas facile à cerner et que c'était parfois des attitudes ancrées et à déconstruire, même chez des personnes qui se pensent pas du tout racistes ou qui n'ont pas l'intention de blesser/rabaisser ou même pointer des différences avec l'arrière pensée que ce sont des défauts... Et vous lire m'avait fait remettre en cause des remarques que j'avais pu avoir sans penser que j'avais pu être vexante ou indélicate ou même complètement con.

Ma pote Martiniquaise l'autre jour, quand on parlait du racisme, m'a dit qu'elle n'en avait jamais ressenti, nulle part, ni dans son travail ni dans sa vie personnelle, jamais. Mais elle m'a parlé d'amies à elle pour lesquelles la discrimination avait été terrible. Et ce qui était le plus douloureux c'était quand ça venait de sa propre famille ou de celle du conjoint ou de la conjointe.

N'empêche que je ferai davantage gaffe dorénavant, à pas m'appuyer sur des stéréotypes ou reproduire des attitudes irrespectueuses.
 

Magdalena Frida

Well-known member
19 Déc 2019
257
3 126
93
Bretagne
@Kaliémis : J’ai tilté sur l’expression principalement parce que je la trouve illogique comme expliqué plus haut ; peau de X île/pays du bassin Caribéen ; quand on sait que le bassin Caribbéen c’est beaucoup de brassage de cultures différentes. Donc une couleur/teinte type : non.
On peut être issue d’une famille multiculturelle (qu’elle qu’en soit la forme) et avoir beaucoup à déconstruire ; que ce soit sur sa façon de se voir, sentiments intériorisées, colorisme etc : que l’on soit adopté.e ou pas.

Il y a pas mal de contenu concernant les adoptions transraciales (quand les adoptants n’ont pas la même origine / couleur de peau que les adoptés) ; et c’est très intéressant à écouter/lire comme c’est une prise de parole des principaux concernés.
Ça peut aller de la simple « francisation » du prénom, à l’effacement total de ce dernier, d’une volonté de couper la personne adoptée de sa culture/racines, etc.

Et pour répondre à ta question, je ne trouve pas le commentaire en soi déplacé ; si tu offres quelque chose à quelqu’un parce que selon toi ça lui irait bien au teint y’a pas mort d’homme.
J’aurais trouvé lourds les commentaires concernant le teint hâlé, doré, caramélisé -et autres termes connotés bouffe que les gens adorent utiliser- de mon bébé/enfant si c’était répété/constant parce que là ça ferait vraiment fétichisme à mon avis.
 

Saro

Merci de ne pas citer les spoilers
13 Juil 2019
221
1 995
93
@Kaliémis de manière générale, si on peut éviter une remarque sur la couleur de peau, mieux vaut l'éviter ; même si celle-ci te semble bienveillante/anodine/drôle.
Les blancs (on ne parle pas de couleur mais de catégorie sociale) ont ce drôle de rapport avec la peau qui veut que si on est clair de peau/ a le teint laiteux on l'associe à la maladie et que si on est bronzé, alors on a bonne mine.
Cela m'a toujours étonné car les gens en développent de vrais complexes. C'est dommage car ce n'est ni bien ni mal c'est un fait. Ta fille aura souvent entendu dire qu'elle a l'air malade et c'est pas très cool pour elle non plus...
D'autre part, le fait d'être noir ou d'avoir la peau plus foncée du fait d'un métissage N'EST PAS UN BRONZAGE/UN HÂLE. A titre personnel, je trouve ça agaçant l'été venu les remarques du style :"qu'est-ce que j'aimerais bronzer comme toi", "tu n'as pas besoin de bronzer, tu as toujours bonne mine", etc...
Car je ne suis pas "bronzée", je suis noire. Ma peau noire aussi belle soit-elle ne trompe personne à l'heure de vivre ma vie en société. A ce moment-là, personne ne me trouve "bien bronzée".

Je tique sur l'expression peau de Guadeloupe juxtaposés au fait de dire que pour toi, le sujet de la couleur de peau n'est pas tabou. Pourquoi ne pas nommer les choses simplement ? Tes amis ont adopté une petite fille noire voilà tout.
Tu viens d'une famille multiculturelle et c'est d'autant plus marquant que le racisme te semble si loin de toi quand ça doit faire partie intégrante de manière plus ou moins présente de la vie de tes frères et soeurs.

Je ne veux pas t'accabler ou te culpabiliser, tu as pris le temps de parler et de nous parler de ta famille. Mais ton témoignage montre que le chemin est encore long.
Comme tu le dis, cette frontière est très floue pour beaucoup de gens en France. Je ne compte plus le nombre se gens qui me demandent le plus "gentiment" du monde d'où je viens, parce que leur belle-fille/cousine/voisine vient du Mali ; de gens qui complimentent mon niveau de français, qui me disent que je suis une bonne infirmière (c'est mon métier) car c'est naturel pour les gens "comme moi" de prendre soin des autres. Cela ostracise, au quotidien, des français qu'on associe systématiquement à un ailleurs comme pour bien leur rappeler qu'ils ne sont pas comme les autres.

Voilà pour moi le racisme le plus insidieux donc difficile à dénoncer.
 

Magdalena Frida

Well-known member
19 Déc 2019
257
3 126
93
Bretagne
@Saro : Tu m’as ôté les mots de bouche.
Noire n’est pas un gros mot/une insulte ; dire les choses telles qu’elles sont c’est bien aussi.

Et concernant les remarques sur le teint ; mine de rien c’est vraiment courant et c’est loin d’être anodin. Quand ce n’est pas ta couleur de peau qui est comparée à X aliment, on t’animalise de par ta coupe qui fait « tellement sauvage » et « lionne ».

Petit NB pour le coup : les cheveux sont logés à la même enseigne que la couleur de peau de vos enfants. Vos enfants ne sont pas moins que ou plus que en fonction de la texture de ces derniers.
Les comparaisons animales c’est vraiment vraiment moyen. Les interventions familiales pour que votre fille/fils se coupe/défrise/lisse les cheveux c’est violent et inapproprié.
(Vu et revu chez les BP)
 

Ophélia

Fouine bien connue
20 Mai 2020
399
4 831
93
Coucou, je voulais vous dire que je trouve ça abuser que vous vous preniez tout le temps des réflexions sur votre couleur de peau et je comprends que vous en souffriez, et que vous soyez inquiet.es. que vos enfants (ou potentiels enfants) en viennent à en souffrir aussi.

@Kaliémis à mon sens voulait vous témoigner son soutien et vous faire part de son expérience personnelle, et de l'état de sa réflexion sur les difficultés à faire face au racisme en tant que personne non racisée, elle n'a pas voulu vous en rajouter j'en suis sûre. D'ailleurs je trouve super chouette l'histoire de ta famille Kaliémis, merci de nous l'avoir partagée, je suis sûre que tu as plein d'anecdotes super belles à ce sujet.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Pour ma part je ne suis pas racisée, mais ça fait des jours que je pense sans arrêt à cette discussion. Je me rends compte à quel point ça m'est insupportable qu'on puisse discriminer quelqu'un sur sa couleur de peau.

Je retiens de ces échanges que tout ce qui souligne la différence est à éviter, quelle que soit la nuance qu'on y mette, "positive" ou non.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

(D'ailleurs en passant je pense aussi à toi @Chupeta, je pense qu'une partie de ce que tu vis rejoint le vécu des Rockies confrontées au racisme, même si c'est encore autre chose vu que tu échappes à toute la dimension culturelle supposée que peuvent charrier les propos racistes, et qui les rendent encore plus insidieux et abjects).

Donc bah voilà en attendant que le monde change je vous envoie à tous.tes des :hugs:si vous voulez bien.

Édit coquille
 
Dernière édition:

Saro

Merci de ne pas citer les spoilers
13 Juil 2019
221
1 995
93
Oui, oui, oui @Magdalena Frida ! A quand les "avec ta peau couleur crème anglaise et tes cheveux en crin de cheval, tu me rappelles le froid des plaines de l'Oural"
C'est tellement ridicule à écrire que c'est triste de se dire que l'inverse est réel et courant.

@Ophélia je ne pense pas que @Kaliémis ait voulu en rajouter. J'ai quand même voulu noter ce qui me semblait problèmatique dans son propos.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Kaliémis

Well-known member
5 Nov 2019
844
11 190
93
@Saro Je te remercie pour ton message qui va contribuer à faire de moi une personne meilleure et qui me fait comprendre des choses que je ne voyais pas ou ne ressentais pas, alors même que j'ai baigné dedans ou à côté. En effet, je pense que le mieux est d'éviter toute allusion à la couleur finalement, même si on pense notre remarque innocente, car c'est justement dans ces petites phrases que passe finalement quelque chose aux antipodes de qui on est, ou plutôt de qui on voudrait être, et de qui on se représente qu'on est.

@Ophélia merci de m'avoir comprise. Je ne voulais pas en rajouter une couche en effet, mais plutôt témoigner du fait justement que c'était courant et insidieux, et que la maladresse ou les remarques fâcheuses peuvent venir même quand on a baigné dedans. C'était plutôt une remise en cause, qui avait bien lieu d'être, donc.
 

c_koi_la_suite

Aller on avance / elle
5 Août 2019
373
2 055
93
Dans la série netflix Ginny&Gerorgia, ça aborde un peu la position de Ginny en tant que fille d'une femme blanche et d'un homme noir, la manière dont elle peut se sentir, ce que lui renvoient les gens autour. C'est assez subtil et pas au coeur du truc, mais ça a le mérite de pouvoir être mentionné.

Sinon, sur les astuces pour que les enfants se sentent bien dans leurs particularités, de ce que j'ai pu voir autour de moi, c'est qu'iels aient des jouets et des histoires avec des perso qui leurs ressemblent (type de cheveux, forme des yeux, du nez, etc.), ça les aide à se sentir mieux dans son corps en tout cas. Heureusement ça se diversifie de ce côté-là, souvent grâce aux maman concernées et entrepreneures d'ailleurs.

J'avais été choquée par le comportement d'une mère blanche auprès de ses filles au cheveux texturés (leur père est noir), elle critiquait ouvertement leurs cheveux, disait qu'ils étaient difficiles à coiffer, etc. Ca me faisait trop mal au coeur. C'était des amis de pote, donc j'ai rien dit, mais j'ai envoyé des ressources sur le soin du cheveu texturé notamment pour celleux qui font le choix du naturel, des articles cheveux-positive et tout à mon pote pour qu'il le fasse suivre à sa nièce par la suite. La pauvre elle va clairement avoir besoin de temps une fois qu'elle partira de chez elle pour se réapproprier son corps avec 18 ans de mère raciste à la maison et un père qui visiblement ne réagit pas plus que ça :erf:
 

elly10

Well-known member
16 Déc 2020
180
2 271
93
Bonjour!
Je suis ravie de cet article et surtout des échanges constructifs et qualitatifs qui suivent sur ce topic. Je suis en couple avec une femme noire, et pour des raisons personnelles (pour que l'enfant ressemble à ses 2 parents principalement), nous avons choisi de faire une PMA à l'étranger avec un donneur que nous avons choisi noir.
Je suis donc actuellement enceinte d'un.e enfant qui sera métisse. Une de mes apréhensions de ma future parentalité est de voir mon enfant confronté au racisme, et de réussir à l'accompagner au mieux. J'appréhende d'autant plus qu'en tant que femme blanche privilégiée, je n'ai aucune idée de ce qui va pouvoir lui arriver. Son autre maman vit le racisme au quotidien en tant que femme noire, mais sa situation est encore différente (déjà car il me semble qu'être noir ou métisse ne renvoit pas au même vécu en France, mais je me trompe peut-être?) car elle a été adoptée par une famille blanche française étant petite.
Je remercie beaucoup @Saro et @Allitché d'avoir pris le temps de donner des "clefs" concrètes, que je vais précieusement conserver quelque part.

Ce que je constate déjà c'est que j'ai eu à répondre à de nombreuses questions sur la couleur de peau du bébé: quand j'ai annoncé ma grossesse à mon entourage, proche ou non, il y a eu 3 types de questions "comment vous avez fait en tant que couple de femmes?" "quel est le sexe?" "de quelle couleur va être l'enfant?"... ramenant immédiatement notre histoire familiale à l'homosexualité, la couleur de peau et le sexe/genre de l'enfant à naître. Au bout de 10 personnes je commençais à être franchement lassée (même si les questions venaient de proches que je savais bienveillant.e.s et ouvert.e.s).

Je me pose moi même des questions quand à la couleur de mon enfant à venir: comme toutes les femmes enceintes j'essaie d'imaginer à quoi iel va ressembler. Mais au delà de ça, je sais que la génétique est une loterie et j'ai vu plusieurs couples mixtes, où l'enfant semble n'avoir pris que d'un seul de ses parents et cette situation "m'angoisse". Si mon enfant ne ressemble qu'au géniteur, j'ai peur que les gens pensent que je l'ai adopté. Si il ne ressemble qu'à moi, je sais que ma compagne va passer pour la baby-sitter. Ces situations ne me dérangeraient pas pour moi ou ma femme, on est armées face à cela, mais je n'ai pas envie que l'enfant entende des réflexions dans ce sens par exemple.

J'espère que je n'ai pas été maladroite dans mes propos, si tel est le cas, dites le moi et j'éditerai.
 

Vagabonde

Well-known member
3 Jan 2019
3 014
22 834
113
J'ai lu toutes vos interventions hyper enrichissantes

@elly10 ce que tu dis me fais penser à un truc. Lors d'un mariage dans la famille de mon mari, on avait vu une famille avec le papa indien, la maman hollandaise et leurs deux filles. Les deux étaient plus blanches que moi, vraiment tu n'avais aucune indication de leur origine du côté paternel. Et c'est un truc qui terrorisait mon mari. Que ses enfants ne lui ressemblent pas du tout du tout. Je saurai pas dire pourquoi mais j'ai jamais envisagé que mes enfants soient aussi foncés que leur papa. Peut-être justement à cause des représentations dans la société où les personnes de couleur sont invisibilisées ?
J'ai aussi totalement intégré que mes enfants n'auront pas forcément la même couleur de peau. Mes beaux parents n'ont pas la même alors qu'ils sont originaires de la même région du même pays. Mon mari et sa sœur ne sont pas de la même couleur non plus. (En vrai j'imagine que je ne suis pas exactement de la même couleur que mon frère non plus mais je trouve qu'on fait moins la différence.)
Et un autre truc aussi où je m'étais préparée c'est que leur couleur de peau allait évoluer dans les premières années au moins. Mon fils a complétement changé en 18 mois c'est impressionnant. (et perso j'adore son évolution, mais je vais faire d'autant plus attention à ne pas trop en parler pour ne pas en faire un sujet clé)
Personnellement, bien que plus claire que lui, je n'ai encore jamais ressenti de surprise des inconnus. J'ai toujours eu l'impression que c'était évident pour les gens que j'étais sa mère. Je ne sais pas comment le ressent mon mari en revanche, ce serait intéressant de lui poser la question. A vrai dire je me suis tjs plus demandé si on me prenait pour la babysitter car j'ai parfois un gros syndrome de l'imposteur vis à vis de ma parentalité et quand je vois d'autres parents j'ai l'impression de ne pas avoir la "tête de l'emploi". Peut-être que le fait de vivre dans un contexte de grande mixité (banlieue parisienne) aide ?
 

elly10

Well-known member
16 Déc 2020
180
2 271
93
@Vagabonde Merci pour ton témoignage! C'est vrai que les bébés changent beaucoup au cours des premières années de vie (sans même parler de couleurs de peau, il y a des périodes durant lesquelles iels ressemblent plus au père ou à la mère...), mais je n'avais pas encore pensé à cela. Je n'ai pas trop peur qu'on pense que mon enfant n'est pas mon enfant, car même si ma grossesse est facile, franchement, c'est tellement ancré dans la chair (en positif comme en négatif), qu'on pourra jamais me faire oublier qu'iel est sorti.e de moi :LOL:(et encore iel n'est pas sorti.e). C'est plus pour ma compagne qui ne sera pas la mère biologique et d'ailleurs pas la mère sociale avant un moment. L'idée que l'enfant lui ressemble vient du fait qu'on voudrait qu'iels n'attire pas les regards/réflexions dans la rue quand iels seront tous.tes les deux.

C'est vrai que vivre en IdF me rassure un peu, non qu'on soit protégé.e.s du racisme, mais au moins je sais que mon enfant ne sera lea seul.e de sa classe à être "non-blanc". D'ailleurs on envisage de déménager (loin!) durant sa petite enfance, et notre entourage a du mal à comprendre qu'il y a des régions de France et du monde où on ne se voit pas habiter, justement à cause de la question du racisme/homophobie (souvent cela vient des personnes qui disent "ne pas voir les couleurs", bah vous avez bien de la chance les gars, mais c'est uniquement un reflet de vos privilèges :cautious:).
 

Pélagique

Well-known member
15 Jan 2019
66
203
33
J'ai écouté une émission très intéressante ce week-end, c'est sur France Inter l'émission "pas mon genre" avec Amandine Gay, une réalisatrice française, noire et adoptée (c'est dispo en ligne, l'émission date de janvier).
Je trouve cette femme formidable !
c'est peut-être un peu hors sujet car ça ne parle pas spécifiquement des remarques racistes intra-familiales, mais je vous le conseille néanmoins! (et ses 2 documentaires ont l'air hyper intéressants)
 
  • You Rock !
Reactions: Bidule

Saro

Merci de ne pas citer les spoilers
13 Juil 2019
221
1 995
93
@Pélagique elle a aussi réalisé un documentaire qui s'appelle "Ouvrir la voix" qui est assez intéressant pour se rendre compte de ce qu'est l'intersectionnalité. D'autant plus qu'on y parle aussi de sexualité non hétéro.
Il est à noter qu'elle a dû financer elle-même ce documentaire car tous les mécènes français "classiques" type Arte, canal etc ont refusé le projet car pas assez intéressant, sujet trop peu "parlant"... mais non, c'est pas raciste.
 

Pélagique

Well-known member
15 Jan 2019
66
203
33
@Saro Merci pour ton message, oui quand je dis les 2 documentaires, je pensais bien à celui-ci "ouvrir la voix" que je n'ai pas vu, mais que je vais essayer de trouver (les extras trouvés sur youtube sont supers) et le 2ème "une histoire à soi" qui traite de l'adoption, mais n'est pas sorti à cause du Covid
 
  • You Rock !
Reactions: Saro

Derniers messages