Les petites ou grandes difficultés rencontrées en couple

Safinette

Well-known member
4 Jan 2019
164
839
93
#41
@Biche Loutre pas de soucis :)

Pour la communication non violent j'avais lu un article sur Madz : http://www.madmoizelle.com/communication-non-violente-269650
Il y'a des recommandations de lecture à la fin, mais déjà si tu tapes ça dans google tu peux avoir de bonnes bases sur ce que s'est avant d'investir dans un livre.
Moi je fais ça avec mon copain maintenant (plutôt moi que lui, car lui il boude quand il est fâché :eek:). Aussi les tournures de phrases aussi "quand tu dis ça, de mon côté j'ai l'impression que tu veux dire ça...", "quand tu me contredis en permanence, j'ai l'impression que (je ne suis pas assez intelligente pour toi) (que mon avis ne compte pas) " Rayer les mentions inutiles. ça permet de moins "agresser" la personne et de lui faire comprendre ce qui cloche pour toi.

Pour le taclage quand tu es acculée....bah oui c'est pas la solution, mais c'est humain, quand y'a ce truc qui prends aux tripes et qui veut sortir! Pour le fait qu'il minimise ça il faut en parler! Il faut absolument qu'ils comprennent que si toi ça t'embête c'est qu'il y a une raison, et qu'elle est valable. Je crois que j'ai les commentaires d'un autre article ici qu'il n'y a pas d'échelle des douleurs. Chacun la sienne. Alors faut voir si ça ne l’intéresse pas, si finalement il ne connait pas les raisons sous-jacente à tes réactions parce-que vous n'avez pas échangé la dessus.
Des fois je tente le "mets toi à ma place"....ça peut marcher si la personne est assez empathique ou a des réactions similaires aux tiennes

Et pour cette histoire de numéro pair il a admit avoir eu tort?
Il y a des gens qui sont convaincus d'avoir la science infuse tout le temps.....j'ai pas bien la solution pour ça, à part leur démontrer que non, petit à petit.
Pour le truc de reprendre ta solution à son compte, il est peut être vraiment pas attentif quand tu lui parles.
En gros j'ai décidé qu'on va faire A, toi tu dis qu'on va faire B, mais j'écoute même pas vraiment ta proposition, donc c'est non. Et ensuite ça fait le chemin dans sa tête. Ce qui revient un peu au début de mon paragraphe, pense t il qu'il à la science infuse.

Et toi? tu as mis des mots sur pourquoi ça te frustre autant? Pourquoi ça t'énerve autant? est ce que tu sais lui exprimer ?
Peut être que sinon par lettre ça te permettrait de réagir à froid, de choisir les bons mots et les bons exemples.

Pour ce qui est de "tenir les comptes" c'est pas pour faire un bilan reproche chaque fin de semaine, c'est que des fois :
- On dit "ouais tu me contredis tout le temps" et quand la personne demande "ah ouais quand????" bah on sait plus et ça décrédibilise le propos (et on y repense sous la douche "ahhhhh j'aurais du dire çaaaaaaa" mais c'est trop tard)
- On se dit "ouais il me contredit tout le temps" et quand on compte on se rend compte que finalement c'est pas franchement souvent
- On dit "ouais tu me contredis tout le temps" et qu'il répond "même pas vrai d'abord" et là on peut être factuel. (mais bon on fait ça sur une période donnée, pas sur toute la vie)

Mais va falloir communiquer à froid, et décortiquer vos mécanismes et ça peut se faire qu'à deux. D'essayer de trouver pourquoi l'un comme l'autre vous réagissez comme ça, à quel moment etc....
 

-June-

Active member
15 Jan 2019
69
206
33
Toulouse
#42
@Safinette merci pour ta réponse, qui me donne du grain à moudre...
Après je suis entièrement d'accord sur l'aspect "il ne faut pas aller à l'encontre de ce qu'on est". Mais, je suis aussi consciente de mes travers : je suis beaucoup dans mes pensées, mon monde, et du coup je peux avoir tendance à être peu attentive aux gens autours de moi. Et je conçois largement que ce soit désagréable pour la personne qui partage ma vie.
Et, je ne crois pas tellement aux concessions mais à la construction : si faire telle chose fait très plaisir à mon mec et me coute finalement peu ou me permet d'avancer/progresser sur moi même, alors pourquoi ne pas essayer de le mettre en place ?
Bref, faut que je cogite sur tout ça...
 

Biche Loutre

Active member
14 Jan 2019
66
161
33
#43
@Safinette
Purée c'est pas facile la vie à deux hein !

Lui, il a quand même un petit côté "je-sais-tout". Bon, je dois quand même admettre que c'est vrai, il a souvent raison. Il a un bon sens de l'organisation, du collectif, des priorités, des valeurs etc... Mais le fait est que le fait de savoir qu'il a souvent raison ne l'aide pas du tout à admettre qu'il a d'autres points faibles, comme l'empathie ou le fait d'admettre que parfois d'autres ont raison aussi.

Moi, aussi loin que mes souvenirs remontent, j'ai jamais trop accepté la critique, encore moins quand je suis persuadée d'avoir raison. Et c'est vrai que j'ai du mal à en parler. Pas forcément que j'ai pas envie, mais c'est que dans les moments calmes j'ai pas forcément le réflexe d'aller lui dire "oh tu sais quand tu me prends pour une pomme ça me met plus bas que terre parce que j'aimerais bien que tu aies plus confiance en mon jugement" et dans les disputes, j'ai perdu trop de lucidité pour formuler une phrase aussi compliquée haha.

Je pense que c'est la combinaison de nos deux "défauts" qui est difficile à combiner, et que de toutes façons un jour il faudra que j'y vienne.

En tout cas, pour terminer l'histoire des numéros pairs, hier soir en rentrant il m'a accueillie d'un "vraiment je me suis senti très con de t'avoir laissée sur le quai de la gare comme ça, mais j'étais hyper énervé. Ca m'a travaillé toute la journée et je suis content de voir que toi non plus tu n'es plus énervée." EH BEN DIS DONC TU LIS ROCKIE EN SCRED' OU QUOI ? :giggle:

bref, histoire terminée, jusqu'à la prochaine...
J'ai de la lecture en attendant !