Les grévistes de l’hôtel Ibis Batignolles entament leur 18e mois de lutte

Clèves

Y en a même qui disent qu'ils l'ont vue voler
4 Fev 2019
202
2 668
93
Ça me rappelle mes années étudiantes quand j'avais un petit boulot dans une agence d'évènementiel, un sous-traitant qui embauchait des animateurs.trices (souvent des femmes) pour le compte de grandes boîtes. Ce n'est pas tout à fait la même situation que celle de ces employées parce que ba c'est pas le même travail, mais j'y retrouve quand même pas mal de similitudes : main d'oeuvre non qualifiée donc sous payée, corvéable à merci, remplaçable dans la minute ou quasiment donc pas besoin de bien nous traiter, etc. Je me souviens d'une collègue qui a été priée de s'en aller parce qu'elle s'était assise quelques minutes en dehors de sa pause (oui...). On avait été embauchées pour une semaine et elle ne l'a pas terminée avec nous. Ça m'a marquée parce que je fais partie d'une catégorie sociale et culturelle où ce genre de taff, c'est attendu quand t'es jeune et tu galères, mais ensuite tu termines tes études et ça ne devient plus qu'un lointain souvenir. Je savais que pour moi, c'était temporaire. Alors que pour la majorité de mes collègues, c'était leur vie, en fait.

Bref, j'ai contribué à la cagnotte et laissé un petit mot.
 

Lyra

Well-known member
9 Jan 2019
80
441
53
32
Lyon
www.ap-naturopathealyon.fr
J'avais entendu parler de ce mouvement dans le super épisode de la Poudre qui a été cité plus haut ! Leur mouvement me touche car j'ai bossé pendant 5 ans comme femme de chambre dans un hôtel, d'abord en extra quand j'ai eu besoin d'un boulot puis j'y suis restée pendant ma reconversion et ma formation.
Les temps intenables, le nombre de chambres à faire bien trop élevé, la fatigue, etc, ça me parle carrément, et encore moi j'étais en CDI.

Je savais que pour moi, c'était temporaire. Alors que pour la majorité de mes collègues, c'était leur vie, en fait
J'ai vécu ce même ressenti. ça m'attristait de voir des collègues de 40-50 ans, qui étaient perclues de douleurs et dont le corps vieillissait trop vite du fait de ce boulot physique aux gestes répétitifs hyper néfastes... Canal carpien, douleurs lombaires, épines calcanéennes, varices & cie. En grande majorité des femmes noires ou issues d'Europe de l'Est qui n'avaient pas tellement de choix sur le marché du travail.
Je mesure d'autant plus ma chance d'être issue de classe moyenne, d'avoir eu accès à une éducation supérieure et que ce boulot n'ait pu être pour moi qu'une phase de vie.

Courage à elles pour cette grève ! Et j'espère qu'elles obtiendront de vraies avancées !
 

Lol'ô

Well-known member
6 Jan 2019
1 707
11 368
113
Rhaaaa, mais que ça m'énerve ... Et en plus je suis raide en tunes ce mois-ci, et je ne pense pas que ça s'arrange rapidement .... (mais en ce qui me concerne c'est presque un choix)
M'semble que j'en avais entendu aussi parler, Mais l'actualité me débecte tellement, que je ne suis pas très assidue, c'est trop insupportable.
Je suis assez effarée par ce féminisme blanc .... qu'est-ce que c'est que ce truc ?
J'espère que ce genre d'article fera honte à ces pratiques, parce que réellement je tombe des nues. Ca manque tellement de sens !

Merci pour l'article, et courage pour l'appel en justice (des fois, ce mot n'est pas adapté)
 

In_Wonderland

ça se mange ?
8 Jan 2019
503
3 945
113
J'avais entendu parler de cette grêve il y a 1 an déjà, et je pensais qu'elles avaient eu gain de cause puisque je n'en avais pas réentendu parler dans les médias (l'info avait été complètement noyée par les manifestations des GJ à l'époque je me souviens).
Merci pour cet article qui est extrêmement bien écrit, enrichissant et qui fait "checker ses privilèges".

Le jugement rendu est terrible, c'est une véritable gifle, et j'espère qu'elles auront la force et le courage de tenir bon en appel.
 

mimicollo

Well-known member
12 Juin 2019
8
61
13
j'ai été femme de chambre et du coup, je connais ce métier et je comprends leur grève. J'etais à Ibis hôtel, j'avais un étage à faire seule. on ne voit personne, et les chambres sont souvent crades. on ouvre les chambre 4 par 4 et on fait tous à la chaîne, et il faut que tout soit parfait en 20 mn top chrono. c'est un métier dur, physique, épuisant et peu valorisé et respecté. D'ailleurs, toutes mes collègues étaient des femmes de l'est, est un hasard? je ne le pense pas.
 

grenouilleau

Well-known member
9 Jan 2019
649
3 985
93
Super intéressant cet article, merci :happy:
un truc qui parle des femmes qui essayent de changer le monde, et des femmes pauvres en plus, c'est très encourageant pour les autres salariées :cheer:
 
  • You Rock !
Reactions: Lol'ô

Portnawak

Well-known member
26 Jan 2019
388
2 174
93
Hier ou avant-hier sur France inter une humoriste a fait une chronique sur les grévistes de l'hotel Ibis, et si on peut regretter certaines vannes, ça a le mérite d'être passé sur une radio nationale. Toutes les "publicités" sont bonnes à prendre.
 
  • You Rock !
Reactions: Lol'ô

Cuillère

Well-known member
2 Fev 2019
32
340
53
Est-ce que vous savez où en est leur grève? Les articles les plus récents que je trouve sur le sujet datent de décembre.
 

sabel

New member
3 Avr 2021
1
0
1
En fait, les salariés ne sont plus en grève, ils sont au chômage partiel (payés à 84% de leur salaire, comme la très grande majorité des autres salariés qui travaillent dans l'hôtellerie) depuis le début du 1er confinement.
Si leur combat est légitime, il y a arnaque à la générosité en présentant leur mouvement comme une longue grève de 20 mois. La grève a cessé mi-mars 2020 mais ça fait plus d'un an qu'ils continuent à appeler à remplir leur "caisse de grève".
 

Natylia

Bisounours mais je me soigne
22 Avr 2019
448
2 553
93
33
Super nouvelle ! ça me rassure de voir qu'il y a encore des combats qui se gagnent de cette manière. Merci de nous l'avoir fait remonter @cilijoya !
 
  • You Rock !
Reactions: cilijoya