Mymy

Rédac chef de madmoiZelle
2 Jan 2019
181
1 495
93
Paris
www.madmoizelle.com
Merci d'avoir relayé le combat de ces femmes!
Pour ma part, participation faite et lien du pot commun transmis à mes proches.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Vraiment l'article est sorti il y a moins de 2h donc c'est un peu tôt pour juger le nombre de réactions :fleur: après je pense que @LuLa amène des pistes de réflexion intéressantes dans son spoiler !
 

Ahimsa

Well-known member
6 Jan 2019
61
339
53
En effet, la situation de ces femmes a été très peu abordée, dans la presse en général comme par les relais féministes. J’ai entendu la porte parole des grévistes en parler longuement dans un podcast il y a quelques mois: j’étais convaincue que c’était dans un épisode de l’excellent « Un podcast à soi » de Charlotte Bienaimé et voulait donner la référence ici, mais pas moyen de retrouver l’épisode en question. Peut-être que quelqu’un d’autre l’aura entendu !

Sur le sujet du féminisme appliqué à la problématique spécifique des personnes racisées, je préconise d’ailleurs d’écouter ce podcast en général, qui est très intersectionnel.
 

Natylia

Bisounours mais je me soigne
22 Avr 2019
396
2 136
93
33
J'avais entendu parler de leur combat l'an dernier il me semble (comment... je ne sais plus du tout !) mais j'avoue que j'avais un peu zappé après.
L'article est vraiment intéressant à lire, et amène pas mal de réflexions qui vont me faire cogiter un moment.
Tout mon courage et mon soutien à ses femmes (et à celles qui sont dans des situations semblables ! )
 

LuLa

Oeuvre au noir
4 Jan 2019
8 296
61 719
113
Il y a eu quelques articles, mais dans les médias militants type BastaMag et Reporterre, sinon quelques petits articles dans la presse généraliste mais en hiver 2019, plus rien depuis. Après c'est le cas de multiples combats sociaux de terrain qui ne sont pas relayés par les médias dit "mainstream". En général on est au courant quand on est dans des milieux militants qui partagent les infos.
 
S

Shaka ponk

Guest
De toute façon, dans les médias mainstream (et pas que bfmtv, mais aussi le Huff, libé etc) le féminisme c'est metoo, balance ton porc, Nathalie Portmann, Adèle Haenel et la différence de salaire des cadres sup à 5000€ par mois...
La caissière de GMS, la femme ne ménage (surtout si elle a un voile) la préparatrice de commande ou l'ouvrière agricole marocaine qui vient d'Espagne parce-que là-bas elle crève la dalle on s'en fout...La nana souvent racisée, qui parle mal le français, voir pas du tout, qui se fait tabasser, qui n'a pas accès aux services sociaux parce-que son mec lui a fauché sa carte de séjour on n'en parle pas non plus..

Ha si, la grève des femmes de ménage de l'hôtel Crillon à Paris on en a parlé. Normal, les journalistes de TV y prennent leur petit déjeuner...
 

Brunehilde

je fais le ménage!
4 Jan 2019
831
4 814
113
Quand j’ai commencé à travailler sur ces questions, mes amies blanches disaient qu’il n’y avait pas de problème particulier pour des femmes racisées. Elles étaient conscientes des discriminations liées à l’âge, au handicap, au niveau de qualification. En revanche, elles avaient cette espèce de voile qui les empêchent de voir le racisme.
Je suis tellement sur le cul de lire ça... Déjà en travaillant et en habitant dans un village ou une petite ville, suffit de faire un inventaire de 30 secondes pour constater que les seules femmes racisées embauchées le sont à des postes non qualifiés et/ou précaires. Je pense donc que dans des environnements plus grands, avec encore plus de mixité sociale et de gens qui viennent de plein d'horizons, on doit pouvoir le constater en ouvrant les yeux dans sa vie de tous les jours :hesite: Et je suis loin d'être une militante ou quelqu'un de particulièrement "éveillée", j'ai encore une masse chose à déconstruire.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

cilijoya

Carabistouilles !
2 Jan 2019
872
3 546
93
@Ahimsa je ne sais pas si c'est de ça que tu parles mais Lauren Bastide a reçu dans un épisode de La Poudre Rachel Keke qui est la porte-parole des femmes de chambre. L'interview est très intéressante, parle d'intersectionnalité et interpelle entre autre sur la difficulté de faire entendre les voix des femmes racisées qui sont triplement invisibilisées à cause de leur genre, de leur couleur de peau et de leur classe sociale. L'absence/le peu de réactions de certains syndicats, des médias, des associations est frappante alors que les faits sont terribles.

1 an de grève, j'admire le courage qu'il faut pour ne pas baisser les bras ! J'espère pour elles qu'elles obtiendront gain de cause.

@Nastasja
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Natylia

Bisounours mais je me soigne
22 Avr 2019
396
2 136
93
33
Pour rebondir sur une des phrases de @cilijoya juste au dessus, moi aussi j'admire fortement la durée de la grève ! J'ai fait grève à un certain nombre de reprises ces dernières années, notamment par rapport à la réforme des retraites et quand je vois mes collègues qui au bout d'une journée de grève laissent tomber sous "prétexte" financier (qui peut être valable évidemment, mais bon, soyons réaliste ce n'est pas le cas de tous et nos salaires sont surement très supérieurs à ceux de ces femmes)...
 

CCCC

Cessez ces "C" !
20 Jan 2019
3 251
25 968
113
Merci pour cet article !(y)

@Brunehilde je pense comme @ManonPW que beaucoup de femmes blanches (des hommes blancs aussi bien sûr ) minimisent le racisme même en étant elles-mêmes au courant des phénomènes de sexisme... Je suis d'accord avec toi sur le constat que tu fais, mais je pense que la prise de conscience n'est pas (encore) à la hauteur de la réalité.
 

Bidule

Well-known member
10 Jan 2019
184
1 900
93
Merci pour cet article !

Je suis aussi impressionnée par la durée de la grève. Merci de relayer le lien vers le pot commun aussi, c'est d'autant plus important de les soutenir financièrement quand c'est possible.

Courage à elles, j'espère qu'elles vont obtenir gain de cause. Je serais intéressée par un article à ce sujet le moment venu !
 

Ecureuille

S'émerveille du monde
2 Jan 2019
1 899
25 171
113
Pour ma part c'est en écoutant un podcast sur le sujet du sexisme envers les femmes noires que j'ai effleuré du bout de ma conscience la quantité de choses qu'elles subissent à cause de leur couleur de peau. Parce qu'avant je m'en doutais mais forcément ça restait très théorique. De savoir quelles sont maltraitées par le corps médical, exotisées par les hommes, en plus d'être dénigrées socialement..
Je souhaite aux femmes de l'hôtel Ibis d avoir gain de cause, et c'est scandaleux que leur grève ne soit pas médiatisée.
 

Portnawak

Well-known member
26 Jan 2019
314
1 590
93
J'avais vu passer l'info de la grève des femmes de ménage d'hotel il y a des mois de cela, mais je ne sais pas si c'est les mêmes. En tout cas ma première réaction au titre de l'article de Rockie ça a été "elles sont toujours en grève ?!". Un an sans rien obtenir je pensais que ça n'existait que pour les paramédicaux. Je me demande si ça ne serait pas juste parce que ce sont des femmes, qu'elles n'ont pas assez de poigne, assez de portée, parce qu'elles ne font pas assez parler d'elles.
Bon courage à elles, j'espère que qu'elles vont vite obtenir gain de cause.
 

George Sand

Young, wild and free !
25 Mar 2019
8
54
13
C'est typiquement le genre d'articles que j'attends. Non pas qu'il ne faudrait que ça comme sujet mais je suis ravie que l'on parle des "parents pauvres" du féminisme. Un grand merci d'avoir abordé ce sujet !

Les discriminations "les plus courantes" pour les personnes racisées sont relativement souvent évoquées (difficulté l'embauche, accès au logement, délit de faciès, etc...) et en particulier avec le mouvement Black lives matter. Tant mieux, c'est une bonne chose. Mais il est vrai qu'on oublie bien souvent ce que les femmes racisées subissent.
Très récemment, j'avais lu un post de @jemenbatsleclito qui faisait référence à ces hommes qui trouvent les femmes racisées "exotiques". Nombreuses ont été les réactions de femmes qui ont écrit les plus belles perles qu'on leur ait dit. J'ai trouvé ça top mais d'un autre côté, j'en ai déploré le ton qui sous-entendait "mieux vaut en rire qu'en pleurer"... Car malheureusement, cela commence toujours comme ça pour tous les sujets qui touchent la femme en général. Avant on préfèrait "minimiser" jusqu'à ce que cela finisse par faire scandale et devenir une cause nationale.
Alors je ne perds pas espoir et je me dis qu'un jour, les combats des femmes racisées aussi deviendront cause nationale et que nos voix seront entendues :top:
 
S

Shaka ponk

Guest
Ce qu'il y a de bien avec ce genre d'article c'est qu'il me remet en mémoire des situations qui me mettent encore en colère. Une sorte de chaleur au niveau du sternum, m'voyez ?
A 59 ans je suis content d'être en capacité d'avoir de la colère en moi...