Les filles du FC Nantes

Matteus

Vieux de la vieille
7 Jan 2019
71
364
53
#22
Je fais du foot en équipe mixte en amateur. La particularité de notre équipe c'est d'avoir des niveaux très variés indifféremment du sexe/genre des joueureuses.
Donc pour répondre à ce qui pourrait faire obstacle au football mixte dans le premier message de @Hinhinhin :

- on n'a pas de vestiaire mixte, ça n'empêche pas notre coach de faire son speech de fin de match, on trouve juste un autre endroit. Parfois on n'a qu'un vestiaire pour l'équipe et ben on fait le speech tous ensemble dans le vestiaire, ensuite les filles sortent pour laisser les garçons se laver et se changer, et inversement. Je en trouve pas que ça nuise à notre communication, on développe une forte cohésion de groupe, des moments de convivialité et beaucoup d'échanges à l'entraînement.

- en amateur, et dans notre tranche d'âge (les plus jeunes ont 27 ans, les plus anciens plus de 50 ans), les différences de niveau sont vraiment difficiles à estimer. Globalement les personnes sportives s'en sortent et celleux qui sont plus là pour s'amuser ou passer le temps et qui ne pratiquent pas de sport intensément par ailleurs ont plus de mal. Le physique se cultive. La technique aussi. Pour moi c'est vraiment une question de niveau d'entraînement.

- quant à la notion de perturber ses coéquipier-ères, je pense qu'il y a clairement une question de maturité. Dans tous les domaines on peut être attiré-e par ses coéquipier-ères : en assoc, en activités de loisir, au travail. Il peut y avoir des situations de promiscuité qui augmentent cette attirance dans beaucoup de cas, ce n'est pas propre au sport. A mes yeux, développer au maximum les situations de mixité permet d'atténuer le fossé entre les groupes homme et femme.
J'ai encadré des activités de loisir pour jeunes non-mixtes pendant plusieurs années. Et bien je reste quand même convaincue que la mixité seule permet de développer une relation saine au sexe/genre opposé.
 
Dernière édition:

Hinhinhin

Well-known member
4 Jan 2019
228
385
63
#23
Personnellement j'ai fait (et beaucoup regardé aussi) de rugby donc la sensation des crampons sur les pieds/mollets/cuisses/tout ce qui dépasse c'est quelque chose que je connais. Pour autant j'ai jamais vu les joueur•euses de rugby se tortiller de douleur à chaque contact (même quand ils ont la gueule en sang). En soi je n'ai rien contre les simulations sur les terrains de foot mais il faut savoir admettre que ça fait partie du spectacle et que c'est souvent surjoué (ce qui est logique car si tout le monde le fait, celleux qui ne le font pas sont en quelque sorte pénalisé•es).
nous au foot on est déconstruit et on n'a pas peur de montrer nos sentiments
 
You Rock !: Chopin et Matteus

Hinhinhin

Well-known member
4 Jan 2019
228
385
63
#24
Si on rend le football non-mixte, les femmes ne pourraient plus être professionnelles et elles ne pourraient plus espérer recevoir l'entrainement de qualité qui va avec. Le tennis féminin est très développé et les joueuses s'entrainent autant que les hommes, pourtant Serena Williams a avoué qu'elle n'avait aucune chance contre un homme du top 200 et donc si le tennis était mixte elle n'aurait jamais pu espérer faire une carrière professionnelle et elle n'aurait donc pas le niveau qu'elle a aujourd'hui. Il y a des écarts physiques que la technique ne peut pas compenser, par exemple Iniesta qui était un footballeur très intelligent et technique a quand même du arrêter le haut niveau à 34 ans.
 
Dernière édition:
You Rock !: adita et Chopin

Matteus

Vieux de la vieille
7 Jan 2019
71
364
53
#25
@Hinhinhin je suis partiellement d'accord.
En France, les équipes sont potentiellement mixtes jusqu'aux U15. J'ai vu des clubs (comme celui cité dans l'article ici) où cette mixité pourrait être poussée jusqu'aux U18 (en terme de niveau).
En vétéran, en seniors amateurs/loisirs, je ne vois pas trop en quoi ça poserait problème.
En fait, de manière générale, ça pourrait poser problème dans la logique de professionnalisation, dans nos sociétés où des femmes en concurrence avec des hommes risqueraient d'être confrontées à un "plafond de verre". Je pense notamment à la question des grossesses. Déjà dans le monde pro non sportif c'est un élément de discrimination, mais dans le monde sportif, c'est rédhibitoire.

De manière générale, si le sport au féminin avait la même importance (culturelle, sociale, médiatique et financière) que le sport au masculin, on ne se poserait pas la question de la mixité.

Je ne trouve pas la comparaison avec le tennis très pertinente, dans la mesure où on compare sport individuel/sport co. Et puis le tennis est un sport d'ego (c'est pas péjoratif, c'est un sport ultra personnalisé) propre aux comparaisons excessives.
De la même manière que je ne trouve pas pertinent de traiter de la même manière le sport pro de haut niveau et le sport amateur/loisir.
 
Dernière édition:

Gunnm

Even my feelings have feelings
3 Jan 2019
188
735
93
Sydney
#26
nous au foot on est déconstruit et on n'a pas peur de montrer nos sentiments
:ROFLMAO: Merci pour ce fou rire.
La prochaine fois que je vois un footballer hurler à la mort en se tenant le genou droit alors que le ralenti montre qu'il s'est vaguement fait marcher sur le pied gauche (true story), je tacherai de me souvenir à quel point il est bien déconstruit.
(quand tu cites le message de quelqu'un•e, ne supprime pas le pseudo histoire que la personne reçoive une notification. Sinon ça donne l'impression que tu parles dans son dos)

@Matteus En plus en gardant les équipes mixtes le plus longtemps possible ça ouvrirait surement la voie à plus de femmes pour se professionnaliser (même si les équipes pros restent séparées) car elles seraient plus suivies et recevraient plus d'attention que les équipes de jeunes filles. Cela dit je suis tout à fait d'accord que si le sport féminin n'était pas sous considéré par rapport au sport masculin ça poserait déjà moins de problème. Mais la mixité reste quand même intéressante, ça permet aussi de se détacher de la notion de genre binaire.
 

kuwagami

Well-known member
6 Jan 2019
88
358
53
#27
Le problème des équipes mixtes, c'est surtout la sexualisation des corps non ? Je comprends pas trop le problème des vestiaires mixtes. C'est pas un souci dans la plupart des pays d'Europe centrale ou de l'Est, principalement parce que la nudité n'est pas vue comme exclusivement sexuelle. On peut être à poil juste parce que c'est pratique ou parce que la situation l'exige (notamment des vestiaires donc) sans que ça ne provoque de réactions malsaines de façon générale.

De plus, on a déjà des sports mixtes (le baseball, par exemple) et à ce que je sache ça ne pose pas de problème.

Après, j'ai remarqué une mentalité assez... dérangeante dans les vestiaires à l'époque où j'ai fait du foot ou du basket ("c'est pas une agression sexuelle si on rigole entre potes hein?") qui risquerait de faire des dégâts dans des vestiaires mixtes. Faudrait essayer de changer ce genre de mentalités (chez les hommes comme chez les femmes d'ailleurs) si on veut pouvoir éviter les problèmes dont @Hinhinhin parle.
 

La Dame

Ronchonchon
2 Jan 2019
1 599
9 118
113
Ailleurs
#28
@Antioche ce qui revient souvent sur la différence H/F dans les sports co c'est que les femmes ont une meilleure "technique" et les hommes sont plus "puissants"
Au rugby c'est assez marquant , je regarde les 6 nations H et j'ai été voir les F, là où celui des H est devenu trés bourrin (avec les problemes qu'on connait : augmentation des lesions cérébrales, et des décés liés ), c'est du contact du contact du contact, celui des F contient plus de passes, on se retrouve avec un "ancien " rugby, quand les 3/4 étaient pas taillés comme des avants, et on est beaucoup a trouvé ça plus agréable à regarder que des montagnes de muscles.

Chez les F au foot y a pas mal de passes, y'a une technique pas dégueu, mais par exemple c'est moins rapide. (mais par contre elles roulent moins par terre aussi :D)

Aprés en lien avec le "niveau" y'a aussi la représentation , le financement, l'entrainement la médiatisation etc qui rend le sport souvent peu perennes pour les F.
Même si ca me fait mal au cul de dire ça car je n'aime pas du tout Aulas, il a ouvert le portefeuille et les structures pour les F à Lyon en foot, et elles dominent clairement .

Il faudrait que je retrouve l'article de 20mn sport ou l'équipe, qui expliquait que en moyenne les sportifs H de haut niveau trouvent ca normal que les femmes gagnent moins (en argent) soient moins médiatisées etc, parce que d'aprés eux elles générent moins d'argent car moins de monde vient.
J'ai tendance à penser que si on faisait plus la promotion , et la médiatisation, des gens viendraient!.
Ce n'est pas une "sous discipline" le sport féminin.
 

Antioche

Las Fritas Barricadas
3 Jan 2019
557
3 342
93
#29
Il faudrait que je retrouve l'article de 20mn sport ou l'équipe, qui expliquait que en moyenne les sportifs H de haut niveau trouvent ca normal que les femmes gagnent moins (en argent) soient moins médiatisées etc, parce que d'aprés eux elles générent moins d'argent car moins de monde vient.
J'ai tendance à penser que si on faisait plus la promotion , et la médiatisation, des gens viendraient!.
Ce n'est pas une "sous discipline" le sport féminin.
Sans déconner, nooooon :yawn:
C'est ouf de pouvoir affirmer ça sans y voir le paradoxe...
Y'a quatre ans je savais même pas que le foot féminin existait. Allez savoir. T'en as jamais entendu parler, tu vois des mecs de puis toujours : conclusion logique.

Mais déjà y'a quoi comme sports mixtes :hesite:
 

La Dame

Ronchonchon
2 Jan 2019
1 599
9 118
113
Ailleurs
#30
@Antioche la France reçoit la coupe du monde féminine de foot cette année, si ca t'interesse je n'ai pas regardé les prix mais souvent c'est trés trés peu cher.

Le seul truc à savoir si c'est comme au rugby, c'est que vu le manque de structure, les écarts entre les équipes qui ont des structures et celles qui en ont pas sont monstrueux, c'est ça qui rend le sport "moins beau" parce que tu vois des joueuses rouler sur les autres.
Et les match de l'équipe de France seront diffusées sur TF1 pour info.

(pour les sports mixtes je pense au sport de tirs et tout mais en sport co je ne vois pas, mais je n'ai pas assez de culture dans le domaine)
 
You Rock !: GrumpyBunny et Chopin

Chopin

Pizza, pizza, dans mon estomac
2 Jan 2019
1 226
4 952
113
Paris
#32
La mixité ne me gène pas selon qu'on soit amateur ou pas, je trouve aussi que le sport fem manque de visibilité et n'est pas pris au sérieux (donc moins d'argent, de structures, de sponsors).

Par contre, malgré les liens qu'on m'a fait lire, j'ai du mal à croire que nous sommes biologiquement égaux en sport :hesite: Ca arrive oui mais ce n'est pas la norme :hesite: Et ça me parait logique, il y a des différences biologiques (hormonales par exemple). L'explication "c'est parce qu'on nous apprend qu'on est moins bonnes en sport" ne me convainc qu'à moitié: ça peut expliquer des choses au collège ou au lycée mais pas en sport de haut niveau.
Donc OK, ce n'est pas une raison pour discriminer l'entrée dans une équipe à cause de l'etat civil (je parle des personnes trans et non binaires) mais je ne vois pas en quoi, si on garde en tête que ce n'est pas la vulve qui fait la femme, ça pose problème de dire qu'en général, un corps qui a des caractères sexuels de type pénis a plus de force brute qu'un corps qui a des caractères sexuels de type vulve :hesite:
 
3 Jan 2019
785
4 502
93
#34
Je confirme pour l'équitation, c'est mixte (montures comme cavalier.es :cretin:) toutes disciplines confondues :top: (même s'il y a un gros biais de genre dès qu'on arrive au haut niveau de compétition, je n'ai plus les chiffres en tête mais en gros l'écrasante majorité des pratiquant.es en centre équestre sont des filles, mais on trouve beaucoup plus d'hommes en compet' de haut niveau)
 

Marcoz

Well-known member
4 Jan 2019
102
385
63
#35
@Chopin je pense que tu as raison en disant que nous ne sommes pas tous égaux, bien que la persévérance et le travail puissent combler ces écarts. De façon générale, je trouve que les femmes ont une ceinture abdominale plus forte que les hommes, qui eux ont tendance à avoir une force brute plus importante. De là à en faire un argument discriminatoire... pour certains il n’y a qu’un pas.

@La Dame hé oui, l’argent c’est le nerf de la guerre. Si on met les moyens, on peut faire connaître une pratique. C’est le cas de l’equipe féminine de Lyon, mais il n’y a qu’a voir les couvertures habituelles des jeux olympiques, avec des moyens colossaux. Et durant ces quelques semaines on a une égalité bien plus évidente dans la diffusion des sports M et F (en tous cas en France, a l’etranger je ne sais pas). Ceci dit, en dehors de J.O., je ne suis pas le curling ou le lancer de marteau...
 
You Rock !: Chopin

Meryon

In the moon...
14 Jan 2019
21
51
13
#36
Par contre, malgré les liens qu'on m'a fait lire, j'ai du mal à croire que nous sommes biologiquement égaux en sport :hesite: Ca arrive oui mais ce n'est pas la norme :hesite: Et ça me parait logique, il y a des différences biologiques (hormonales par exemple). L'explication "c'est parce qu'on nous apprend qu'on est moins bonnes en sport" ne me convainc qu'à moitié: ça peut expliquer des choses au collège ou au lycée mais pas en sport de haut niveau.
Quoiqu'on peu en dire, il y a et il y aura toujours une différence biologique entre les hommes et les femmes pour le sport de haut niveau. Mais cela ne veut pas dire que les femmes seraient automatiquement surclassées en cas de compétition mixte dans certains sports: escrime, sports mécaniques, sports équestres, tir, gymnastique,... Voir football, certaines joueuses auraient largement le niveau pour jouer (j'ai dis jouer pas chauffer le banc) dans de très bon club des principaux championnats. D'ici à ce que Thierry Henry pour sauver Monaco recrute Eugénie Le Sommer, Amandine Henry, Sarah Bouhaddi, Wendie Renard et Gaëtane Thieney il y a un monde. (Sur le papier, c'est franchement pas mal pourtant :cretin: )
Par contre en rugby, je crois qu'il vaut mieux éviter c'est devenu n'importe quoi comme l'a si bien dit @La Dame :mad: (Où sont passés les Bernat-salles et Castaignèdes de ma jeunesse?)
 

Hinhinhin

Well-known member
4 Jan 2019
228
385
63
#37
Non les femmes n'ont pas le niveau pour jouer avec des professionnels hommes. Les meilleures équipes nationales féminines se font battre par des équipes de U15 masculines. Les remplaçantes de l'équipe féminine australienne (une des meilleurs équipe féminine) ont perdu 7-0 contre l'équipe U15 d'un club australien https://www.dailymail.co.uk/sport/f...-Newcastle-Jets-15s-Rio-Olympics-warm-up.html . L'équipe féminine des États-Unis la meilleure équipe féminine du monde) a perdu 5-2 contre l'équipe des U15 du FC Dallas (les E-U ne sont pas un pays de football masculin) http://www.laminutefootball.com/un-...et-lequipe-feminine-des-usa-devinez-le-score/ .
 

Hinhinhin

Well-known member
4 Jan 2019
228
385
63
#38
Tout ça pour dire que des choses peuvent être faites pour améliorer le niveau féminin mais ça ne comblera pas l'écart de niveau abyssal qui existe actuellement.
Et puis je ne vois pas comment on pourrait pousser les femmes à s'entraîner autant que les hommes en sachant qu'elles n'atteindront jamais le même niveau. Dans tous les domaines, on a tendance à s'investir d'avantage quand on est doué et qu'on pense pouvoir en faire son métier.
Quelqu'un de joli peut devenir mannequin et dans ce cas cette personne prendrait plus soin de son apparence que quelqu'un de moche qui ne pourrait pas être mannequin. Donc l'écart de beauté entre eux se creuserait. C'est quelque chose de normal et je ne vois pas ce qu'on peut y faire.
 

Antioche

Las Fritas Barricadas
3 Jan 2019
557
3 342
93
#39
Ben on peut de poser la question du but du sport, même au niveau professionnel. La performance ca me parle pas j'admet, je prétend pas avoir un avis éclairé dessus.

En revanche le mannequinnat c'est un autre probleme encore, la beauté n'a aucune definition objective, elle a juste des criteres selon les époques et les cultures.