Les filles du FC Nantes

Marcoz

Well-known member
4 Jan 2019
162
603
93
#1
Au milieu des gilets jaunes, du grand débat national, et des diverses actualités plus ou moins sordides, je suis tombé sur un petit article ICI.

Les jeunes filles du club de foot nantais sont tellement fortes que la direction locale les fait jouer (vraiment à contre coeur) contre les équipes masculines.

Je suis vraiment blasé des commentaires des officiels, tellement sexistes. Mais j’espere que ce n’est qu’un début pour elles, et pour les équipes féminines en général.
 

astragal

Well-known member
3 Jan 2019
10
56
13
#2
OMG mais c'est quoi les paroles du président de district :slap: Faudrait peut-être lui dire qu'il y a des filles qui n'aiment pas perdre aussi. Nan mais franchement :scream:

En tout cas, bravo à elles ! J'espère que bientôt, on aboutira à des équipes mixtes.
 

Lol'ô

Well-known member
6 Jan 2019
1 552
10 000
113
#3
Je crois que le commentaire du président note bien le machisme existant dans le sport. Il ne tient qu'à nous de nous intéresser davantage aux performances féminines, et de faire monter les cotes d'auditions quand il y a du sport féminin à la télé par exemple, ou de lire les articles dans la presse sur internet (c'est plus visible que dans la presse écrite) Faisons passer le mot.
 
You Rock !: GrumpyBunny et Plouha

Moonwyn

Well-known member
3 Jan 2019
655
2 974
93
31
Paris
#5
Coucou @Hinhinhin !
C'est complètement HS mais je sous-marine pas mal et j'ai lu plusieurs de tes prises de position j'ai le sentiment que tes opinions sont peu représentées par ici.
Je me demandais du coup pourquoi tu apprécies venir sur Rockie ?
J'essaie de me mettre à ta place et je crois que j'aurais peur de me sentir rejetée pour ce que je pense. De là, je me dis que si tu viens participer aux discussions c'est qu'il y a quelque chose qui te plaît ici, quoi donc ?
Je suis curieuse :fleur:
(Nota : ça ne veut pas dire que je partage tes opinions mais je conçois qu'on puisse avoir un autre système de pensée que le mien, et je peux transposer avec une situation inversée, où le mien serait minoritaire)
 
You Rock !: Simone et Chopin

Lol'ô

Well-known member
6 Jan 2019
1 552
10 000
113
#6
Yep @Moonwyn Peut-être que @Hinhinhin , est un homme qui a du mal avec le féminisme ? Il vient nous expliquer quelques règles élémentaires du machisme aimable. Un troll gentil et serviable, en quelque sorte.
 
You Rock !: Simone

Marcoz

Well-known member
4 Jan 2019
162
603
93
#7
@Marcoz Beaucoup d'hommes ne se comportent pas de la même façon quand ils sont en la présence de femmes que quand ils sont entre hommes.
Justement, tu ne penses pas que le problème est là ? Surtout dans le cas présent, on parle de foot, et rien d’autre.

Il y a beaucoup d’éducation à faire chez les jeunes, et je trouve que ce n’est pas en maintenant cette segregation sur un terrain de foot qu’on montrera l’exemple.
 

Antioche

Las Fritas Barricadas
3 Jan 2019
525
2 919
93
#8
Je pense que si les femmes peuvent se controler en voyant des hommes, alors les hommes peuvent se controler en voyant des femmes. Les filles m'attirent souvent plus que les garçons, mais j'ai survécu à des années de vestiaires féminins de collège et de lycée sans me faire remarquer, c'est que tout le monde doit en être capable.


____________________________

Je matte pas le foot en général mais c'est vraiment une super top nouvelles. Pour celleux qui suivent les match et tout, vous notez une différence entre les matchs féminins et les match masculins (quelle qu'elle soit) ?
 
Dernière édition:

Lol'ô

Well-known member
6 Jan 2019
1 552
10 000
113
#10
@Hinhinhin Mais c'est incroyable, comme les hommes ont les mêmes réactions que les femmes, parce qu'il se trouve que le corps d'un homme peut être attirant pour une femme hétéro. Incroyable, non ? Et tu vas jamais me croire, si je te dis, qu'un groupe de femmes peut aussi changer de comportement en présence d'un homme La séduction. In-croy-able, pas vrai ? Trêve de plaisanterie, je pense que tu ferais mieux de ne pas écrire ces niaiseries immatures, ou provocantes qui prouvent à quel point tu ne connais rien sur le féminisme, ni sur les femmes d'ailleurs. Ca ne sert à rien de venir ici, si tu penses qu'on fait de l'entre soi. Une chose est certaine, c'est qu'on vit dans le même monde machiste que toi, et que si on est là, c'est justement pour démolir les clivages qu'on nous impose. On a très bien compris comment fonctionne le machisme, on n'a vraiment pas besoin de cours, on est en TP à longueur de journée (ou presque). Donc, tu vois quand on arrive ici, ben on aimerait bien être tranquilles, avec des mecs respectueux, et discuter de la façon de s'y prendre pour en finir avec la société que tu excuses. Donc, clarifie ta pensée, mais lâche nous les ovaires. Si t'as des idées n'hésite pas à les partager. Sinon, ben, ça te gêne pas si on s'en fout de ce que tu écris ? J'ai faillit oublier, quand tu abordes "la doctrine " LGBT, fais un effort s'te plait, c'est vraiment n'importe quoi ! Fais un effort tout court, parce que j'ai l'impression que bientôt ici non plus tu ne pourras plus partager tes avis inadaptés.
 
2 Jan 2019
282
1 345
93
#11
Cela dit je trouve votre discussion intéressante et je me demande dans quelle mesure la présence d'un homme au milieu d'un groupe de femmes est différente de la présence d'une femme au milieu d'un groupe d'hommes ? :hesite:

J'aurais tendance à penser qu'un homme au milieu d'un groupe de femmes aurait plus tendance à se comporter comme un "coq" c'est à dire à se voir comme le centre de l'attention voire même le meneur du groupe tandis qu'une femme serait plus la "chouchoute" du groupe d'hommes ??? J'avoue que je ne sais pas trop, c'est un peu ce que j'ai eu l'impression d'observer mais je me demande si c'est mon expérience personnelle ou si on peut généraliser ?
 

Antioche

Las Fritas Barricadas
3 Jan 2019
525
2 919
93
#12
Je n'y connais rien en foot mais les quelques match (masculins) que j'ai regardé, je n'ai pas vraiment trouvé ça "intense" :hesite:
Ca m'a fait un peu l'effet de ce qu'est le catch à la boxe, beaucoup de drama et un peu de technique :hesite:

Je me dis que ça peut s'expliquer de plein de manière, la différence entre les hommes et les femmes. Je connais des filles qui jouent au foot, cela dit elles ne jouent quasi jamais dans les cours d'école, ou dans la rue avec les mecs. Elles n'en font qu'en club ou dans un contexte plus "privé" et pas de manière aussi intensive que les mecs que je vois espérer percer depuis qu'ils ont dix piges.
 

Antioche

Las Fritas Barricadas
3 Jan 2019
525
2 919
93
#13
Et en même temps c'est un phénomène psychologique bien connu : tant qu'on présentera le sport féminin comme un ersatz de sport masculin, les différences de niveau seront flagrantes. Le meilleur moyen d'avoir des équipes féminines aussi bonnes que les équipes masculines c'est de les mélanger dès le départ.
 

Antioche

Las Fritas Barricadas
3 Jan 2019
525
2 919
93
#15
Je précise mon message d'hier pour ne pas pas éventuellement vexer les amateurices de foot : en fait c'est parce que pendant le mondial (les seuls moments où je mate des match), j'ai été vraiment surpris par le nombre de fois où ça se roule par terre. Je sais que c'est courant et que certains joueurs sont même bien connus pour ça.
Et du coup j'me suis sérieusement demandé à quel point les fautes et les cartons étaient utilisés de manière stratégique dans ce sport, si vous avez une réponse ?
 

Gunnm

Even my feelings have feelings
3 Jan 2019
188
742
93
Sydney
#16
Par exemple je pense que le mouvement LGBT n'aurait pas autant étoffé et diffusé sa doctrine sans internet.
Attention aux mots que tu emploies, la doctrine LGBT ça n'existe pas. Les personnes LGBTQ+ n'essayent pas d'endoctriner qui que ce soit, iels se battent juste pour l'égalité des droits.

Beaucoup d'hommes ne se comportent pas de la même façon quand ils sont en la présence de femmes que quand ils sont entre hommes. [...] Donc oui l'incorporation d'une femme dans un milieu entièrement masculin pourrait créer des perturbations et des rivalités entre les joueurs.
Les hommes gays, les femmes hétéro et lesbiennes, les personnes non-binaires ainsi que les personnes bi, pan, etc... savent très bien se comporter en étant en contact avec des personnes qui les attirent, même quand iels partagent un vestiaire. J'aimerais vraiment comprendre pourquoi les hommes (cis) hétéros seraient les seuls humains incapables de retenir leurs pulsions?

Et en même temps c'est un phénomène psychologique bien connu : tant qu'on présentera le sport féminin comme un ersatz de sport masculin, les différences de niveau seront flagrantes. Le meilleur moyen d'avoir des équipes féminines aussi bonnes que les équipes masculines c'est de les mélanger dès le départ.
Amen to that :fleur: C'est facile de dire que les femmes n'ont pas le même niveau quand on ne leur donne pas le même espaces et les mêmes opportunités de progresser.

Aussi ça fait vraiment très mal de se prendre un coup de crampon sur les pieds/tibias/chevilles donc ce n'est pas toujours du cinéma quand un joueur se tord de douleur au sol.
Personnellement j'ai fait (et beaucoup regardé aussi) de rugby donc la sensation des crampons sur les pieds/mollets/cuisses/tout ce qui dépasse c'est quelque chose que je connais. Pour autant j'ai jamais vu les joueur•euses de rugby se tortiller de douleur à chaque contact (même quand ils ont la gueule en sang). En soi je n'ai rien contre les simulations sur les terrains de foot mais il faut savoir admettre que ça fait partie du spectacle et que c'est souvent surjoué (ce qui est logique car si tout le monde le fait, celleux qui ne le font pas sont en quelque sorte pénalisé•es).
 

Matteus

Vieux de la vieille
7 Jan 2019
110
646
93
#18
Je fais du foot en équipe mixte en amateur. La particularité de notre équipe c'est d'avoir des niveaux très variés indifféremment du sexe/genre des joueureuses.
Donc pour répondre à ce qui pourrait faire obstacle au football mixte dans le premier message de @Hinhinhin :

- on n'a pas de vestiaire mixte, ça n'empêche pas notre coach de faire son speech de fin de match, on trouve juste un autre endroit. Parfois on n'a qu'un vestiaire pour l'équipe et ben on fait le speech tous ensemble dans le vestiaire, ensuite les filles sortent pour laisser les garçons se laver et se changer, et inversement. Je en trouve pas que ça nuise à notre communication, on développe une forte cohésion de groupe, des moments de convivialité et beaucoup d'échanges à l'entraînement.

- en amateur, et dans notre tranche d'âge (les plus jeunes ont 27 ans, les plus anciens plus de 50 ans), les différences de niveau sont vraiment difficiles à estimer. Globalement les personnes sportives s'en sortent et celleux qui sont plus là pour s'amuser ou passer le temps et qui ne pratiquent pas de sport intensément par ailleurs ont plus de mal. Le physique se cultive. La technique aussi. Pour moi c'est vraiment une question de niveau d'entraînement.

- quant à la notion de perturber ses coéquipier-ères, je pense qu'il y a clairement une question de maturité. Dans tous les domaines on peut être attiré-e par ses coéquipier-ères : en assoc, en activités de loisir, au travail. Il peut y avoir des situations de promiscuité qui augmentent cette attirance dans beaucoup de cas, ce n'est pas propre au sport. A mes yeux, développer au maximum les situations de mixité permet d'atténuer le fossé entre les groupes homme et femme.
J'ai encadré des activités de loisir pour jeunes non-mixtes pendant plusieurs années. Et bien je reste quand même convaincue que la mixité seule permet de développer une relation saine au sexe/genre opposé.
 
Dernière édition:

Matteus

Vieux de la vieille
7 Jan 2019
110
646
93
#19
@Hinhinhin je suis partiellement d'accord.
En France, les équipes sont potentiellement mixtes jusqu'aux U15. J'ai vu des clubs (comme celui cité dans l'article ici) où cette mixité pourrait être poussée jusqu'aux U18 (en terme de niveau).
En vétéran, en seniors amateurs/loisirs, je ne vois pas trop en quoi ça poserait problème.
En fait, de manière générale, ça pourrait poser problème dans la logique de professionnalisation, dans nos sociétés où des femmes en concurrence avec des hommes risqueraient d'être confrontées à un "plafond de verre". Je pense notamment à la question des grossesses. Déjà dans le monde pro non sportif c'est un élément de discrimination, mais dans le monde sportif, c'est rédhibitoire.

De manière générale, si le sport au féminin avait la même importance (culturelle, sociale, médiatique et financière) que le sport au masculin, on ne se poserait pas la question de la mixité.

Je ne trouve pas la comparaison avec le tennis très pertinente, dans la mesure où on compare sport individuel/sport co. Et puis le tennis est un sport d'ego (c'est pas péjoratif, c'est un sport ultra personnalisé) propre aux comparaisons excessives.
De la même manière que je ne trouve pas pertinent de traiter de la même manière le sport pro de haut niveau et le sport amateur/loisir.
 
Dernière édition:

Gunnm

Even my feelings have feelings
3 Jan 2019
188
742
93
Sydney
#20
nous au foot on est déconstruit et on n'a pas peur de montrer nos sentiments
:ROFLMAO: Merci pour ce fou rire.
La prochaine fois que je vois un footballer hurler à la mort en se tenant le genou droit alors que le ralenti montre qu'il s'est vaguement fait marcher sur le pied gauche (true story), je tacherai de me souvenir à quel point il est bien déconstruit.
(quand tu cites le message de quelqu'un•e, ne supprime pas le pseudo histoire que la personne reçoive une notification. Sinon ça donne l'impression que tu parles dans son dos)

@Matteus En plus en gardant les équipes mixtes le plus longtemps possible ça ouvrirait surement la voie à plus de femmes pour se professionnaliser (même si les équipes pros restent séparées) car elles seraient plus suivies et recevraient plus d'attention que les équipes de jeunes filles. Cela dit je suis tout à fait d'accord que si le sport féminin n'était pas sous considéré par rapport au sport masculin ça poserait déjà moins de problème. Mais la mixité reste quand même intéressante, ça permet aussi de se détacher de la notion de genre binaire.