Les disputes dans le couple

Mawouitewese

"La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie"
3 Jan 2019
393
1 352
93
#21
@Lafayette Je sais que les premières années avec mon mari on se disputaient beaucoup. Lui parce qu'il avait peur que je le trompe, moi parce que je n'avais pas de recul, pas confiance en moi. Du coup j'étais très susceptible alors que lui est du genre à vanner. Je prenais tout mal. Puis au niveau de sa jalousie, il a finit par se calmer avec le temps car il voyait bien que je restais et que je ne le quittait pas pour un autre. Après j'avais un ex avec qui j'étais restée en contact depuis l'adolescence, j'ai du couper les ponts avec lui. Faire ce compromis. Mais c'est surtout parce que il pouvait pas s'empêcher de faire des sous entendus, de flirter moitié, donc mon mari n'avait pas totalement tort de le suspecter. Et puis moi c'est aussi le temps qui a fait que je me suis calmée sur ma susceptibilité, j'ai muri, j'ai pris du recul..En fait un couple au début il faut qu'il trouve son équilibre. On entend souvent que les premières années sont idylliques mais ce n'est pas forcément vrai.

Parce que c'est le début justement, on ne cherche pas forcément à résoudre les conflits. On a tendance à accumuler des rancœurs, ne pas parler et puis d'un coup ça pète, pour une broutille. Avec mon mari on a mis des années à vraiment s'accorder. Ca veut pas dire qu'on se dispute jamais mais c'est rare. Je ne suis pas dans ton couple. Mais le seul conseil que je peux te donner si jamais tu veux continuer avec lui, c'est parler à tête reposée. Ne pas attendre que ça pète pour dire ce que tu as sur le cœur, car tu ne seras pas entendu dans ce cas. Ca arrive de se prendre la tête à partir de rien, d'un détail, mais il ne faut pas que ce soit systématique.
 
You Rock !: OrianeBleue

Martesmartes

Well-known member
3 Fev 2019
130
430
63
#22
Bonsoir @Lafayette :hello:
Pendant vos discussions post-disputes, est-ce qu'il est arrivé à ton copain de comprendre et reconnaître que ce n'était pas à toi d'assumer la responsabilité de son manque de confiance ?
 
You Rock !: Polaire

Vagabonde

Well-known member
3 Jan 2019
1 215
6 924
113
#24
@Pifpafpouf :hugs:

Je m'énerve en ce moment... ça va pas super bien au boulot et je ramène toute ma tristesse/frustration à la maison le soir, ce qui fait que je suis complétement lunatique et que je passe mon temps à rigoler/grogner contre mon mari... Du coup on se fâche régulièrement et ça me soule car au final ça n'a rien à voir avec notre couple...
J'ai pas trop réussi à lui parler de ce qui me pèse pour l'instant (j'ai pas trop identifié pourquoi j'ose pas), je lui ai juste fait remarquer que j'allais bof en ce moment et donc que j'aimerai qu'il évite de me taquiner car je n'arrive pas à avoir le recul nécessaire pour ne pas prendre la mouche. Mais comme d'habitude (oui parce que c'est pas la première fois qu'on a une situation où je vais pas bien et où ça impacte notre couple), il ne sait pas réagir autrement à ma tristesse qu'en faisant le clown du coup ça m'aide pas...
Je ne sais pas trop comment lui faire comprendre que ça ne m'aide pas. J'ai conscience que je lui dis toujours de la même façon donc bon si ça n'a jamais fonctionné, ça ne va pas commencer aujourd'hui mais je sais pas trop comment faire.
Bon j'ai conscience aussi que dans un autre temps, il faut que je pose à plat ce qui ne va pas au travail pour aller mieux moi et sortir de cette mauvaise passe. Mais bon il y aura forcément d'autres cas et donc si on peut régler deux "problèmes" d'un coup ça serait super!
Vous feriez comment à ma place?
 
14 Jan 2019
10
48
13
#25
@Vagabonde

Merci :bouquet:
En ce moment je suis vite fait dans la même situation que toi (chose extérieure à mon couple qui va moins bien de mon côté) et le copain qui a déjà bien aidé et qui ne comprend pas trop pourquoi maintenant ça ne va pas mieux, du coup remarques désagréables et crispation de mon côté pour tout et n’importe quoi... bref une piste que je vais explorer : sortir un peu du couple pour souffler, style s’epancher ou juste passer des bons moments en dehors du couple pour oublier les mauvais passes hors mais aussi dans le couple et retrouver un couple plus léger ! J’essaie dès samedi je te dis si ça marche ^^
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
803
5 226
93
#26
@Vagabonde Pas spécialement de conseils, mais de la solidarité, car ici aussi c'est souvent le boulot comme principale cause extérieure de tension. Et même en communicant souvent ça arrive d'être dépassé surtout quand ça dure.
 

Biche Loutre

Active member
14 Jan 2019
76
201
33
#27
Comme l'ont signalé plusieurs d'entre vous, je vis aussi des disputes pour des broutilles , et des disputes un peu plus fortes ("t'es conne" "bah si tu penses que je suis conne tu prends tes affaires et tu te casses car je reste pas avec quelqu'un qui pense que je suis conne" ... tout ça pour une "blague" (de mauvais gout) que je n'avais pas compris).
BREF, à priori, beaucoup de couples comprennent ça.

Il faut savoir que mon monsieur à moi, il est psychologue, et que du coup le karaté mental c'est un peu son sport de prédilection... donc je perds souvent les disputes broutilles :boxing: car il a plus d'arguments que moi. Par contre, pour les disputes pour les vrais sujets, ça va on s'écoute et on s'en sort.

Mais du coup, ça fait 4 ans qu'on est ensemble et j'ai eu le temps de tirer quelques enseignements :

1) L'impact du boulot : que ce soit lui, ou moi, on a des périodes où le taf est difficile, ou alors bien chiant, ou alors une contrainte qui met du stress. Et souvent, c'est parce que l'un ou l'autre on a le cerveau qui bouillonne qu'on a tendance à se bagarrer pour rien. Parce que la patience atteint plus vite ses limites, en somme.

2) Le travail sur soi : il m'a fait des reproches que j'ai estimés justifiés, et vice versa, et on a travaillé dessus. Du coup, ça commence par une dispute mais disons que ça enlève l'embûche pour l'avenir, donc finalement c'est plutôt positif. Même si evidemment, le mieux serait de le dire sans s'énerver, mais ça, on n'y arrive pas encore!

3) L'impact du moral : parfois, pour des raisons diverses et variées (et variables!) je suis de moins bonne humeur que d'habitude (je suis normalement plutôt joviale :cheer:) . Et dans ces périodes là, je suis susceptible, et comme il me vanne beaucoup, ça passe moins. Je finis par me dire que sous toutes ces vannes ya forcément une part de vérité. Etc etc. Alors que la même remarque dans une période où je vais bien, jlui renvoie une vanne et on finit par se marrer tous les deux.
L'idéal serait qu'il ne me vanne pas quand il s'aperçoit que je suis pas en forme, mais est ce que je peux vraiment lui demander ça?

4) L'amour / la confiance : au final, l'argument majeur pour mettre fin à une dispute chez nous c'est : "mais enfin, tu sais bien que je t'aime!". A ne pas prendre dans le sens niais du terme, mais plutôt dans le sens "je dis ça parce que je tiens à toi, parce que j'ai envie que le couple marche, il n'y a pas de malveillance". Je trouve que c'est hyper important de prendre ce recul pendant/après les disputes, car en effet certains mots peuvent être blessants, vexants, mais ils sont aussi parfois mal comcompris ou mal interprétés tout simplement....
 

Vagabonde

Well-known member
3 Jan 2019
1 215
6 924
113
#28
@Biche Loutre je sais pas si tu "peux" lui demander de ne pas te vanner quand tu n'es pas en forme mais en tout cas si un jour tu le fais et que vous trouvez un moyen pour que ça marche, ça m'intéresse vu que moi j'arrive pas à lui faire comprendre
 

Biche Loutre

Active member
14 Jan 2019
76
201
33
#29
@Vagabonde c'est hyper compliqué ! Un jour je lui ai fait une comparaison avec une bombe : jlui ai dit "si tu m'envoies une bombe (comprendre : une vanne) et que ça foire , c'est à toi de désarmorcer la bombe, pas à moi, car moi je sais pas que c'est une bombe (une vanne)".
Mais il était pas du tout d'accord avec ça.
C'est dommage d'ailleurs parce que ça me paraît hyper logique ! Dans ces cas là il suffirait de dire "ouais déso c'était pas drôle" et punaise l'histoire serait oubliée!
Alors que quand il me dit que ce que je raconte n'a aucun sens, qu'il voit pas ce que je veux dire etc etc, je monte dans les tours !!

Mais comme l'a dit une rockie un peu plus haut, c'est super difficile de reconnaître ses torts, surtout quand c'est l'autre qui attaque...

Une autre fois je lui ai dit que c'était dur d'être dans son entourage quand on a pas confiance en soi, car il vanne beaucoup et que quand on est pas sûrs de soi on est susceptible et donc très premier degré sur les vannes. Ca, il l'a plus ou moins compris quand même.
(Malheureusement depuis j'ai repris du poil de la bête et je peux plus me servir de cet argument!!)
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
803
5 226
93
#30
@Biche Loutre Je ne sais pas si c'était juste a titre d'exemple mais le "t'es conne" m'impacte surtout s'il est psychologue. Et aussi un peu le fait de toujours lancer l'escalade des hostilités pour avoir l’impression "de remporter la dispute". Moi aussi je pratique beaucoup plus la rhétorique dans le cadre professionnel mais j'estime que ce ne serait pas honnête de m'y donner à fond à la maison.
 

Biche Loutre

Active member
14 Jan 2019
76
201
33
#31
@Chocovore tu connais l'histoire du cordonnier toujours mal chaussé ? Bah c'est un peu pareil quoi... Il est capable d'analyser certains trucs, mais ça l'empêche pas d'être complètement à côté de la plaque pour d'autres !!
Après on est sur un forum qui parle de disputes, donc je ne parle pas de tous les avantages que ça représente dans d'autres contextes.

De toute façon, à moins que ce soit moi qui soit bizarre, j'ai l'impression qu'on parle toujours plus facilement de ce qui va pas que de ce qui va.
Ca aussi d'ailleurs, ça engendre quelques disputes, et doit y avoir quelque chose à faire à ce propos!

PS : pour le "t'es conne" quand on en a reparlé à froid, il m'a dit qu'en fait il voulait dire "c'est con de réagir comme ça"... et il a admis que les deux phrases n'avaient pas le même impact et qu'il aurait dû faire gaffe!
 
You Rock !: Polaire et Chocovore

Pagara

Active member
17 Jan 2019
52
182
33
Nantes
hellenknight.wixsite.com
#32
@Lafayette Déjà, j'adore ton pseudo et ta photo de profil (Team Disney4ever ♥)

Ce que je vais te dire va peut-être te faire un peu mal, mais clairement ce n'est pas à toi de faire ce travail sur ton copain. Tu auras beau le soutenir dans sa démarche autant que tu voudras, tu ne pourras pas le faire à sa place. Et je te comprends, rien n'est plus fatigant que de se battre dans le vent : tu y perds beaucoup d'énergie mais aussi de l'estime de toi-même (à rester en situation d'échec).

Et ensuite, pour sortir de ça, il faut deux temps : d'abord se rendre compte et accepter la situation, et ensuite avoir le courage de partir quand tu considères que tu ne peux rien faire. Mais c'est loin d'être facile. Pour ma part, même si j'ai parfois frôlé la rupture pour des raisons plus que légitimes, je suis pourtant toujours en couple. Parce que je continue à y croire (pour l'instant), et que même si j'ai reçu des conseils me disant de partir, tant que ça ne vient pas de moi, je ne le fais pas. Je ne peux pas voir tout en blanc ou noir, tout le tableau est tacheté de gris et pour l'instant, je m'y accroche...

Courage et force à toi ;)
 

Safinette

Well-known member
4 Jan 2019
247
1 194
93
#33
@Biche Loutre (par ailleurs j'essayais d'écrire ton pseudo Bitch Loutre...du coup ça me fait rire...) et @Vagabonde
De mon côté quand je suis pas réceptive aux blagues je lui signale tout de suite, genre "écoute la aujourd'hui ça va pas le faire, y'a aucune chance que je comprenne que c'est de l'humour et on va finir par se faire la tronche" du coup il ne dit rien (des fois il ne dit plus rien....), après ça m'arrive plutôt rarement (une fois tous les 2/3 mois le premier jour de mes règles). Il me demande en général si c'est a cause de lui (ça l'est quasiment jamais) et s'il peut faire quelque chose, et il le fait le cas échéant.

Je ne vois pas l’intérêt de ne pas respecter l'autre sachant que ça va mal se finir, je trouve ça un peu pervers (je ne dis pas que vos copains le sont, je dis juste que je ne comprends pas trop le fonctionnement).
De la même façon de son côté, des fois il m'indique qu'il n'est pas au top, je lui demande ce qu'il souhaite....on parle d'autre chose? On en parle? On ne parle pas? et j'obtempère.

@Biche Loutre pour le fait de plus parler de ce qu'il ne va pas je pense que c'est très humain, mais que ça se change. Je faisais beaucoup ça aussi, mais j'ai pris le contre pied total depuis 2/3 ans.
Je m'efforce (au début ce n'était pas naturel) de parler de ce qui va bien surtout, et en fait ça change complètement ton état d'esprit au fur et à mesure, ça te permet de dire à haute voix à quel point ta vie est chouette (même si y'a toujours des petits passages à vide), et de relativiser le reste. Maintenant reparler en permanence de ce qui ne va pas, me paraîtrait vraiment contre nature.
ça me permet aussi de beaucoup valoriser mon chéri dans ma tête et de le trouver super.
ça ne veut pas dire pour autant que je fais l'autruche, s'il y a un soucis on en parle, si j'ai besoin d'un conseil extérieur je peux parler de mes problèmes.....mais finalement j'en ai vraiment peu (et j'en ai pas moins qu'avant, c'est juste que je ne les monte plus en mayonnaise comme avant)
 

Biche Loutre

Active member
14 Jan 2019
76
201
33
#34
@Safinette :LOL: c'est sur que tout de suite c'est plus le même genre d'animal...

En tout cas, merci pour ton feedback, j'en prends de la graine.
Juste je me demande est ce que tu dis à ton copain "ce que tu viens de faire/dire est trop cool" ou est ce que c'est plus des remarques à toi même que tu tiens dans ton journal intime mental ?

Et concernant les blagues, j'avoue, je pourrais essayer de le dire aussi, je pense qu'il comprendrait.
Mais en revanche, dans mon cas je ne vois même pas que c'est une blague avant de m'enflammer, du coup faudrait que je travaille là dessus (instaurer une réaction en 2 temps, 1) ça fait chier sa remarque 2) peut être que c'est une blague et que je devrais pas m'énerver mais juste dire que j'suis pas d'humeur...) à méditer en tout cas, merci !
 
You Rock !: Safinette et Polaire

Vagabonde

Well-known member
3 Jan 2019
1 215
6 924
113
#35
@Safinette je saurai pas vraiment te dire pourquoi il fait ça, mais depuis quelques temps, je lui dis clairement "ce soir je vais pas bien, je ne serai pas réceptive donc je préfère que tu arrêtes" et il continue... J'ai l'impression que c'est sa manière à lui de gérer ma tension mais du coup ben c'est un peu contre productif... il le fait pas volontairement pour me faire vriller, je le vois bien, mais il arrive pas à sortir de ce schéma là on dirait... il faudrait que j'essaie d'amorcer une discussion sur le sujet à un moment où tout va bien :hesite:
 
You Rock !: Safinette

OrianeBleue

Well-known member
21 Fev 2019
287
2 764
93
#36
On s'est pas mal engueulé au début de notre relation. Après 12 ans ensemble et plein de galères rencontrées et surmontées on se connait bien.
Notre règle c'est "jamais d'insulte", je peux lui dire "tu t'es vraiment comporté comme un con" mais jamais je ne lui dirai "tu es con". Pareil pour lui, et mine de rien ça évite de se sentir attaquer.
En général on s'engueule toujours sur les mêmes trucs, il trouve que je laisse trainer les choses, que je ne range/nettoie pas, et moi je trouve qu'il se focalise sur des détails et qu'il ne voit pas tout ce que je fais (j'ai souvent du mal à terminer les choses parce que je fais 10 choses en même temps).
Avec le temps j'ai aussi l'impression qu'on connait mieux les défauts de l'autre donc on s'énerve moins, et on connait aussi les choses où on doit faire des efforts parce que c'est important pour l'autre.
J'ai l'impression que quand on s'engueule c'est parce qu'on est fatigué et énervé par une cause extérieure (le travail ou la famille), donc on en parle, si on commence à s'engueuler on arrête. On fait la tête chacun de son côté, on laisse reposer. Parfois une nuit de sommeil arrange les choses, parfois on en reparle le lendemain.

Le truc de ne pas se coucher faché ça ne fonctionne pas chez nous, on est fatigué donc on devient blessant et on met des jours et des jours à s'en remettre.

Et la règle "pas d'engueulade en public" c'est règle d'or chez nous aussi.
 

Safinette

Well-known member
4 Jan 2019
247
1 194
93
#37
@Biche Loutre
Les deux en fait
Je lui dis quand y’a des trucs que je trouve top chez lui, quand il a raison, je le remercie d’être là
Je lui dis aussi quand je sais qu’il a fait un effort sur un truc et que j’apprécie
Et quand je parle de lui j'en dis quasiment que du bien
Ca fait vraiment rentrer dans un cercle vertueux je trouve
J’ai aussi été marqué par une relation désastreuse sans réel bienveillance ni soutien et des engueulades a tout bout de champs...je me suis promis que ça ne serait plus jamais comme ça !

@Vagabonde cest mieux d’en parler de façon dépassionnée quand tout va bien.on évite les’ phrases à la con du genre « tu fais toujours /jamais... »

Après comme le disait je ne sais plus qui (je suis sur mon tel ça merde) le fait d’être certain de l’amour et de la bienveillance de lautre ça contribue à désamorcer rapidement
Je sais toujours que si j’en prends mal un truc c’est qu’il y a une’ incomprehension quelque part (mais des fois c’est viscéral...on est que des humains !)
 

Marj Oram

accord n°2
4 Jan 2019
49
261
53
#38
@Lafayette Je ne crois pas qu'on puisse vraiment redonner la confiance à quelqu'un d'autre. Un entourage peut aider bien sûr, donc lea conjoint.e en fait partie mais je pense que le plus important c'est le travail de la personne sur elle-même. Après, le partenaire doit soutenir ce travail, enfin je trouve.

Je ne sais pas si ce que je dis est très pertinent, j'ai du mal à réfléchir ce soir ! Mais j'avais envie de te répondre :fleur: