Nastasja

Well-known member
27 Fev 2019
125
891
93
C'est tout à fait possible que ce soit là que je l'ai vu, ça m'étonnerait pas :happy:
Je crois que c'est là aussi comme le dit @Clèves !
Une dame orientale allait faire du shopping dans un grand magasin de NY et s'étonnait auprès des vendeuses de ne pas trouver sa taille dans "ce magasin plus grand que le marché de xxxx". Et après elle expliquait que chez elle, on achetait le tissu et ensuite la couturière te faisait ton vêtement, et que la notion de tailles n'existait carrément pas!
 

A Kane

Well-known member
2 Jan 2019
211
2 009
93
J'avais lu un article intéressant il y a quelques temps qui expliquait que l'exercice physique peut faire perdre du poids mais pas des masses pour plusieurs raisons. De mémoire il y a le fait qu'on a tendance à avoir des comportements compensatoires et le fait que l'exercice compte pour une petite portion de l'énergie qu'on brûle chaque jour, mais aussi qu'il y a peut-être un plateau sur combien de calories peuvent être brûlées en faisant de l'exercice et que faire énormément d'exercice pourrait entraîner des changements physiologiques qui poussent le corps à économiser l'énergie. Bref, ça fait vachement relativiser toute l'injonction à faire du sport pour perdre du poids..
 

Cactus

Aïe ! Ça pique !
2 Jan 2019
435
4 178
93
@A Kane
Y a des plateaux aussi pour la perte de poids avec l'alimentation. Beaucoup de gens sont tellement dans la restriction qu'ils forcent leurs corps à diminuer leur métabolisme de base.

Pour caricaturer, si tu t'affames trop, ton corps va se dire "Oh ! Oh ! OH ! On se calme là ! Que se passe-t-il ? C'est la fin du monde ? Y a plus de bouffe ? Si c'est comme ça, on va pas tenir longtemps les gars. Moi je coupe ça, ça et ça comme sources de dépense, je mets tout le corps au ralenti. Y a pas moyen qu'on survive avec si peu de nourriture si on balance les calories par les fenêtres ensuite hein."

Sauf que dans une société où de la nourriture, y en a, la restriction ne dure pas, les gens craquent et se remettent à manger comme avant, voire plus qu'avant. Sauf que le corps a été déstabilisé, il a baissé son métabolisme de base. Donc en admettant que la personne se remette simplement à manger comme avant, bah si avant son poids était stable avec cet apport calorique, là ça va lui faire prendre du poids car la balance énergétique aura été modifiée.

C'est en partie pour ça que les régimes restrictifs sont inefficaces.

Sans compter que perdre du poids en comptant uniquement sur la nourriture, ça veut dire perdre plus de masse musculaire que si on y associait de l'activité physique. Et si on perd du muscle, bah y a 2 effets majeurs :
- On va baisser son métabolisme de base. Ouais, encore lui. Le muscle brûle plus de calories au repos que le tissu adipeux sauf qu'on ne peut pas perdre que de la graisse, en tout cas pas si on s'abstient d'activité physique (je n'ai pas dit sport, c'est différent). Donc on perd du poids sur la balance mais on augmente le risque de reprendre du poids rapidement. C'est également ça qui explique l'inefficacité des régimes. Du coup, maintenir ou débuter une activité physique pour maintenir sa masse musculaire, c'est in-dis-pen-sable.
- Le corps va "chercher" à retrouver le muscle perdu. Sauf que récupérer du muscle, c'est plus difficile que de récupérer du gras. Donc imaginons : tu perds 10 kg. 5 kg de muscles et 5 kg de tissu adipeux. Ton corps veut récupérer ses 5 kg de muscles. Comme'ton métabolisme de base a baissé, tu reprends du poids. Sauf que tu ne vas pas récupérer ce poids avec 5 kg de muscle et 5 kg de tissu adipeux vu que c'est plus long de récupérer du muscle. Donc ça se trouve, tu vas être à +5kg de muscles et +8kg de tissu adipeux. Soit 3 kg de plus qu'avant la perte de poids ! Pour contrer cet effet, il faut donc faire une activité physique qui aide le corps à retrouver son muscle plus rapidement.

Bref, faut pas voir l'activité physique comme un moyen de perdre des calories à l'instant T où on pratique l'activité physique en question. Faut voir ça comme le moyen de continuer de brûler des calories au repos, comme un moyen d'éviter de reprendre du poids ensuite, et surtout, comme un moyen d'être bien dans sa tête et dans son corps en fait. Le truc c'est de trouver une activité physique (pas forcément du sport) qui convienne et de commencer en douceur. Un homme de 400 kg incapable de bouger a simplement commencé avec une pince pour muscler les avant-bras, ce petit appareil qu'on serre dans sa main un peu comme une balle anti-stress. Donc on n'est pas obligé de commencer avec des randonnées de plusieurs heures dans des montées super raides.

Y pas de méthode magique en fait. Sinon il s'y aurait'plqus de personnes obèses depuis longtemps si c'était si simple. Faut cesser de croire que c'est soit l'alimentation, soit l'activité physique. Ce sont les deux. Mais également un travail psy s'il y a des TCA, une vie sociable qui correspond à ses envies, un travail qui ne nous donne pas envie de nous flinguer et à cause duquel on compense, un check-up médical pour voir si y a pas un truc qui coince (un traitement médicamenteux qui favorise la prise de poids, une thyroïde au ralenti, etc.), etc. C'est super complexe car même si à la base c'est simple (si on prend du poids, c'est que dans la balance énergètique, y a plus d'apports que de dépenses), bah ces apports et ces dépenses sont influencés par des tas de facteurs différents 1) dont on ne se rend pas toujours compte ; 2) sur lesquels on n'a pas toujours la main.

On ne peut pas dire "c'est x % l'alimentation et y % l'activité physique", ça dépend des gens, de leur mode de vie initial, de leur métabolisme, et en plus il n'y a pas que ces 2 facteurs. Les exemples personnels ne sont pas des preuves. Sinon, j'y vais aussi de mon exemple : j'ai réussi à perdre du poids une fois pendant les fêtes de fin d'année donc une période où on mange plus. Et y a l'exemple de Monsieur Cactus qui n'a pas changé son alimentation mais qui, motivé par son envie d'améliorer ses chrono, a doublé son temps de sport dans la semaine et il a perdu presque 14 % de sa masse corporelle. Est-ce que sur la base de nos 2 exemplaires, on peut dire que l'alimentation n'a aucune importance dans la perte de poids ? Non, bien sûr que non. Ce ne sont que des exemples, ça dépend des gens.

Malheureusement, on vit dans une société où le poids est tellement mal vu qu'il doit être perdu vite, vite, vite, sinon c'est qu'on est soi-disant pas assez motivé. Bullshit. Si on prend 30 kg en 5 ans, pourquoi s'attendre à les perdre en 6 mois ? À part flinguer son corps et son moral, on gagne quoi ? Les gens devraient apprendre à se mêler de leur cul et à être davantage dans l'empathie plutôt que de juger le poids des autres et dire "Olala ma chérie, ça va pas du tout la, faut te reprendre en main ! Arrête de manger et prends ces shakers minceur à la place, tu vas voir, tu vas fondre comme neige au soleil" => Ta gueule !

Bon, c'est sans doute un peu décousu comme message, j'ai la tête dans le pâté X_x, donc j'ai écrit d'une traite sans avoir la force me relire .
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
2 614
20 179
113
@A Kane On peut tirer environ 9 000 kcal d'un kilo de tissu adipeux. De quoi marcher plus de 100 km.
Si c'est un problème aujourd'hui ça à été un facteur qui a permis à l'humanité de survivre pendants 99,9% de son histoire.
 

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
1 021
4 779
113
Le soucis du sport aussi c'est tout bétement que si on respecte les besoins de son corps et bien ça donne faim. Si tu fais du sport et que tu refuse toute sorte de restriction alimentaire (ce qui ne veut pas dire que tu mange n'importe quand n'importe quoi mais que tu mange quand tu as faim ce que ton corps te demande et que tu t'arréte quand tu n'as plus faim)ce que je fais depuis quelque mois tu te rends compte que dans les périodes ou tu fait beaucoup de sport et bien ton corps te demande de manger plus...
Alors certes la présence de muscle brule plus de calories que la présence de graisse mais en fait pas temps que ça et les restrictions ne durent pas, à un moment il arrive quelque chose dans ta vie qui fait que tu peux plus être focus sur ton alimentation et du coup tu ne te restreins plus parce que ton cerveau est occupé à penser à autre chose et là souvent c'est la cata (en terme de prise de poids)
Et évidement je fais un tableau presque idyllique ici parce que je ne parle pas de TCA et de pleins d'autres trucs qui font grossir et que tu ne peux absolument pas maitriser (traitement médicaux par exemple)

edit : je me suis mal exprimée... les TCA non plus tu ne peux pas les maitriser mais éventuellement les soigner
 
Dernière édition:
  • You Rock !
Reactions: Natylia

rice_krispies

Well-known member
3 Jan 2019
1 278
14 362
113
Montréal
ça m'est arrivé de prendre du poids tout en faisant plus de sport qu'avant, et je pense qu'en effet la relation entre sport et perte de poids est compliquée.

J'ai regardé le premier épisode en replay par curiosité et ils ont beaucoup passé le message qu'on devient obèse parce que mauvaise santé mentale, comme si c'est automatique, alors qu'il y a aussi des maladies physiques qui entrainent de l'obésité, et qu'on est pas tous égaux niveau métabolisme, et puis qui vient en premier des soucis de santé mentale et du poids, vu comment les gens obèses sont traités, il y a de quoi déprimer aussi. Je trouvais que c'était un peu un raccourci, et c'était un chirurgien de l'émission qui se permettait une remarque comme ça notamment.
 

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
1 021
4 779
113
Il semblerait que l’émission soit déprogrammée (les deux prochaines semaines se sont les portraits des agriculteurs de l’amour est dans le pré, je ne suis sure de rien mais j’ai travaillé dans la prod c’est vraiment rare d’interrompre la diffusion de ce type d’émission pour la reprendre après )

edit maintenant je suis sure... ils vont diffuser les dernières émissions sur une autre chaine du groupe plus tard faut d'audience
 
Dernière édition:

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
1 021
4 779
113
@LuLa pour moi c’est une victoire parce que 1) ça n’aura touché que peu de monde (enfin beaucoup trop quand même mais beaucoup moins que prévu) et que donc ça aura fait moins de dégâts que prevus
2) je me dis que ça va peut être décourager les chaînes et les prod de faire du fric sur les gros ce qui me semble être un espoir pour aussi avoir moins de violence envers eux à la télé
3) j’ai le sentiment qu’une partie de la déprogrammation vient aussi du fait qu’il y a eu tellement de bruit dans les médias mainstream de la part des concernés que Les annonceurs ont eu peur... ce qui veut dire que les concernés commencent à avoir du pouvoir sur ce qu’on dit d’eux (mais là je rêve peut être )

@cilijoya je pense qu’avec l’argent investit ils vont vouloir tirer le max possible même si c’est pas assez.