L’émission « Opération Renaissance » sur M6 provoque la colère des militantes anti-grossophobie

Manon PW

Rédac actu & parentalité
Équipe Rockie
11 Fev 2020
464
1 473
93
@Sighel t
...
Je laisse à ceux qui veulent le lien vers La Tribune de Gras Politique qui est sortie aujourd’hui et qui explique pourquoi cette émission est dangereuse.
Merci de l'avoir posté, mais le lien est déjà dans l'article :)
 
  • You Rock !
Reactions: Nab

Papushka

Well-known member
7 Jan 2019
30
170
33
En 2015, 82 % des personnes qui se faisaient opérer étaient des femmes ( pour un meme taux d'obésité entre les hommes et les femmes ).Dans la bande annonce, les premières images c'est une femme contente de pouvoir se dévoiler sur la plage. Une autre femme dit qu'elle ne veut plus avoir honte d'aller chercher ses enfants a l'école.

D'apres l'article sur buzzfeed "L'émission sera présentée par Karine Le Marchand avec des interventions régulières de Cristina Cordula ". what ? o_O

Est ce que l'émission est base sur l'esthétisme ou la santé ?

Clairement, l'émission est basée sur l'esthétisme. Je doute fort que ce soit la santé des participants qui intéresse les créateurs de l'émission...
 

rice_krispies

Well-known member
3 Jan 2019
1 278
14 364
113
Montréal
Pour ma part le sujet ne me choquerais pas tant si c'était fait intelligemment, genre reportage, et qu'on montrait qu'il y a des réussites et des échecs et les efforts que ça prend, des médecins qui expliquent et mettent en garde que ce n'est pas la solution miracle. Mais de ce que dit l'article ça n'inspire pas confiance.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

.
 
  • You Rock !
Reactions: Saro

Tournesol34

Active member
16 Avr 2019
4
42
13
Alors je suis peut être influencée par le fait que j'aime beaucoup Karine Lemarchand, mais je vous invite à voir cette interview (
) ou l'on comprend que ce n'est pas du tout une "ode à la chirurgie".

Il faut préciser que les personnes suivies étaient déja en cours de processus pour la chirurgie (ce n'est pas l'émission et les médecins de l'émission qui "jugent" du besoin de chirurgie, le patient est suivie par ses médecins habituels )

Ensuite sur 10 personnes suivies, Karine dit que 2 ont eu des complications, 4 ont du prendre des anti-dépresseurs, et 3 ne sont pas allés jusqu'au bout. C'est donc loin d'être une émission "pro-chirurgie" . D'ailleurs, pourquoi dire direct que ce sera orienté et que le documentaire vante la chirurgie comme une "solution miracle" sans avoir vu un seul épisode ?

L'interview explique aussi la volonté de donner la parole aux concernés, et de mettre en avant les causes psychologiques de l'obésité, qui n'est "pas qu'une question d'alimentation" (je cite l'interview). Elle explique qu'après la perte de poids du début, il y'a une vraie introspection et remise en question de sa manière de penser et de vivre, qui dépasse donc clairement le cadre de "je maigris c'est super youhou".

Je comprend l'inquiétude de Gras-Politique (dont j'admire le travail), mais j'espère que cette émission seras au contraire bienveillante, qu'elle montrera le combat de personnes courageuses, et qu'elle montrera que les solutions sont plus complexes que "bah arretes de manger et fais du sport" (comme c'est souvent le cas dans les émissions américaines qui suivent les gros).
 

grenouilleau

Well-known member
9 Jan 2019
649
3 985
93
@Tournesol34 Oui enfin la profession de foi d'une spécialiste des médias c'est quand même sujet à caution. Elle va pas dire "je fais du fric sur une obésite mondiale et sur la souffrance des gentes" si par hasard c'est ce qu'elle pensait. On sait pas ce qu'elle pense, mais c'est sûr qu'elle va défendre son bout de gras.
Je pense que les actions parlent plus que les discours quand on peut les connaître, et là les actions des deux animatrices, on les connaît. On sait c'est quoi leurs émissions avant, et le ton de ces émissions.
Et on a toutes vu la bande-annonce.
Et si la solution c'est "charcute toi", c'est pas beaucoup mieux que "arrêtes de manger fais du sport". Attention, je dis pas que ça peut pas être un truc en dernier recours, mais ça aurait été plus crédible pour moi si ça avait été accompagné d'une information sur les principaux responsables de l'"épidémie d'obésité : les industriels. Et les financiers qui appauvrissent les gentes, en leur faisant manger des légumes qui n'ont plus aucun intérêt nutritionnel tellement ils sont cultivés vite, forcés à l'eau et tout. Une tomate sans goût, qui veut en manger ? Alors qu'une bonne tomate bien parfumée, ça ça donne envie.

édit :
Ensuite sur 10 personnes suivies, Karine dit que 2 ont eu des complications, 4 ont du prendre des anti-dépresseurs, et 3 ne sont pas allés jusqu'au bout. C'est donc loin d'être une émission "pro-chirurgie" .
Daria Marx (Gras politique) s'était visiblement dit que l'argument allait sortir. Donc je mets sa réponse :
"Imaginons au pire #PasMaRenaissance retourne son discours de com en « on a voulu montrer que la chirurgie bariatrique était compliquée ». Du coup renaître c’est juste une question de poids ? Genre t’es mince mais t’es alcoolique : bravo ? T’es mince mais t’es suicidaire : cool"
Elle a aussi fait ce tweet (que je trouve pas bête) :
"En plus qui a envie de regarder une émission ou tu connais déjà la fin ?" ("sur les 10 candidats, j'en ai 5 en dépression, un qui est devenu alcoolique, une qui a failli mourir au bloc", citation de Le Marchand).
 
Dernière édition:

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
1 111
5 529
113
Merci de l'avoir posté, mais le lien est déjà dans l'article :)
Pardon pardon


@rice_krispies il n’est absolument pas question de dire que la chirurgie n’est jamais une solution (moi même j’y ai pensé, je pense que toutes les personnes qui dépassent un certain poids y pensent) il arrive bien sûr que ce soit LA solution (même si évidement il faut faire un énorme travaille sur soi avant et continuer après pour que ça marche) mais la chirurgie bariatrique n’a rien à faire comme sujet d’une émission de divertissement.

@Tournesol34 quelle est l’intérêt de montrer des gens en processus de soin (parce que ce qu’on veut nous faire croire c’est que cette émission parle de la santé dans gens)?
A quel moment on trouve normal de diffuser une fausse séance de psychothérapie (puisque c’est ce que fait Karine Le Marchal avec les candidats alors qu’elle n’est même pas psy) de personnes qui parlent de leur trauma et qui quelque jour après vont être opérés? C’est normal de faire de la télé-réalité autour de la médecine? Ça vient à l’esprit pour autre chose que les personnes grosses?
Et quand la moitié des personnes opérées finissent en dépression à quel moment on ne se dit pas : peut être que finalement c’est pas top ce qu’on a fait et on va éviter de montrer dans gens dans la détresse.
Pour finir le prologue du bouquin (qui fait partie intégrante du processus mise en place dans l’émission) de Karine Le Marchand se fini par : « c’est un livre pour aider les personnes à perdre 5, 10, 50 kilos pour devenir ce qu’elles veulent : quelqu’un de bien ».... ça veut dire quoi? Honnêtement en tant qu’obèse je trouve ça très insultant, je ne serais pas une personne bien du coup?
Moi aussi j’adorais Karine le Marchand mais là elle va vraiment sur un terrain méprisable
 
Dernière édition:

Merlu

Le troisième type, c'est moi
18 Fev 2019
1 887
6 542
113
32
Devant ton nez
@Nedjma En même temps, c'est pas comme si la télé en avaut quelque chose à carrer de l'éthique et la déontologie. Et tant que ça fait de l'audimat, le CSA ferme les yeux.
 

Acathe

Well-known member
4 Jan 2019
545
4 228
93
Honnêtement, tout est dans la tribune de Gras Politique, vraiment cette émission me fout déjà des angoisses pour les futures pauses café.

- Comme elles le disent, il ne s'agit pas de juger les candidates ni celles qui choisissent la chirurgie. Mais la chirurgie ce n'est pas juste la solution magique à tous nos problèmes (comme vont nous le suggérer tous les collègues), ca entre dans un parcours de soin très balisé décrit par la HAS avec suivi avant/pendant/après. Or on sait que beaucoup d'opérations sont faites sans respecter ces critères. @Nab l'évoque, j'ai moi-même une amie à qui on a proposé l'opération au 1er rdv alors qu'elle n'entre dans AUCUN des critères. Franchement c'est révoltant que notre santé soit aussi méprisée par des médecins qui n'ont pas de déontologie.
Les risques sont graves, de la reprise de poids évidemment, au déplacement du problème sur d'autres addictions (très fréquent), à des problèmes de santé, et jusqu'à la mort.
Déjà qu'on se tape tous les médecins du monde qui veulent nous mettre au régime, maintenant ils veulent nous mettre à l'opération ?

- Notre vie n'est PAS un divertissement ! On n'est pas une émission de télé-réalité! On ne suivrait jamais une chimio en télé-réalité, c'est horriblement insultant et irrespectueux. Nous ne sommes pas des poupées avec lesquelles on joue aux apprentis sorciers pour voir si elle va devenir mince et belle et trouver du travail ...
Ce type de traitement, c'est honteux. Ca attise le voyeurisme et la curiosité morbide. On n'est pas des bêtes de cirque.

- LE FRIC!! Purée mais Karine le marchand vend un livre!! Elle en a rien à battre, elle vend un bouquin pour perdre du poids en 5 étapes!! Avant ca elle proposait déjà une application pour perdre du poids! C'est qui cette meuf ? Elle connait quoi du surpoids ou de l'obésité? Pourquoi elle est obsédée par ce sujet d'ailleurs ? Elle veut sauver les gros avec ses remèdes sorti d'un chapeau ?
Nan parce que des médecins se cassent les dents sur l'obésité depuis toujours, et elle va changer le monde ? Ah non, pas besoin que ca fonctionne, juste de vendre.

- Et puis évidemment, les médecins présents qui ne respectent pas le code de déontologie selon lequel ils n'ont pas le droit de faire de publicité... Evidemment qu'il se passe tout l'inverse ici.
De la part d'un psychiatre en fait pédo-psychiatre qui pense qu'il faut masculiniser l'école ...



BREF, non sérieux, foutez-nous la paix.
Des personnes se battent au quotidien pour qu'on soit respectés peu importe la forme de notre corps, pour ne pas être insultés pour ce qu'on représente, et eux ils font 40pas en arrière avec une emission pour revivre en maigrissant...
Laissez les gros tranquilles, ils ont certainement pas besoin de l'avis des gens à leur sujet, parce que spoiler alert, on passe notre temps à le recevoir.


Edit: J'ai oublié Cristina Cordula! Celle qui veut qu'on se cache sous du noir et des gros bijoux, bah oui une émissions pour les gros avec une styliste grossophobe, c'est parfait oui!
 
Dernière édition:

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
1 111
5 529
113
@Merlu en fait on s’en doute un peu que poticheprod (c’est le vrai nom de la boîte de prod de Karine Le Marchand... je n’insulte personne) et m6 en ai rien à foutre de la déontologie des médecins mais que les médecins et l’ordre de médecins aussi ça m’inquiète un chouilla plus.
Le csa n’a pour l’instant pas son mot à dire vu que le premier épisode n’est pas diffusé mais je n’espère rien d’eux non plus.
Ce qui m’attriste c’est que ce qu’on reçoit (je fais partie de gras politique depuis genre 2 semaines... j’arrive sur le champ de bataille direct) plein de message nous disant qu’on veut juste pas rester seules à être grosses et qu’on veut donc que les gros restent gros.... mais pourquoi on voudrait ça? Monter une armée?
Notre propos c’est de protéger ceux qui n’ont pas réussi ou qui ne veulent pas maigrir (en vrai la deuxième catégorie elle n’existe pas vraiment vraiment). On est tous passé par des multiples régimes et une réflexion sur la chir (on est toute pas éligible selon la cpam pour différentes raisons mais pas pour une raison D’IMC trop bas) tout ça on comprends mais on sait aussi qu’opération ou pas maigrir n’est malheureusement ni facile ni possible et que les 10 opérés de l’émission on eu le droit à un super traitement de faveur en terme de suivi que n’auront pas ceux qui vont se dire « tient c’est peut être vraiment la solution » et que 2 même ces « témoins » (comme les appellent KLM) il va se passer quoi pour eux si psychologiquement ou physiquement ils sont en détresse dans 4 ans? La prod sera toujours là? J’ai des doutes
 

grenouilleau

Well-known member
9 Jan 2019
649
3 985
93
La grossophobie c'est classiste et sexiste comme oppression. Je dis ça pour bien que ce soit clair dans le débat, ce que veux dire le mot "grossophobie" : c'est pas seulement faire chier les gros, c'est faire chier les pauvres et les femmes.
 

Merlu

Le troisième type, c'est moi
18 Fev 2019
1 887
6 542
113
32
Devant ton nez
Ce qui m’attriste c’est que ce qu’on reçoit (je fais partie de gras politique depuis genre 2 semaines... j’arrive sur le champ de bataille direct) plein de message nous disant qu’on veut juste pas rester seules à être grosses et qu’on veut donc que les gros restent gros.... mais pourquoi on voudrait ça? Monter une armée?
Je me pose aussi la question. On les entend souvent dire que les personnes grosses feraient "l'apologie de l'obésité", mais sans jamais préciser quel serait leur intérêt.
 
  • You Rock !
Reactions: Nab

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
1 111
5 529
113
@Merlu éventuellement parce qu’il n’y en a aucun et qu’ils le savent...

non mais en vrai je crois que les gens qui avancent ce genre d’arguments pensent que les gros se voilent la face et ne veulent pas reconnaître que ça peut être dangereux pour la santé (eux pensent que c’est obligatoirement dangereux ce qui n’est pas le cas mais bref) et que donc ils se sentent obligé de nous ouvrir les yeux.
Donc 1) ils nous prennent pour des debiles/enfants et 2) ils n’ont aucune espèce de conscience de ce qu’on vit tous les jours comme discriminations qui a elles seules suffisent à nous motiver pour perdre du poids quand on le peut
 
Dernière édition:

Cactus

Aïe ! Ça pique !
2 Jan 2019
486
5 071
93
Or on sait que beaucoup d'opérations sont faites sans respecter ces critères. @Nab l'évoque, j'ai moi-même une amie à qui on a proposé l'opération au 1er rdv alors qu'elle n'entre dans AUCUN des critères. Franchement c'est révoltant que notre santé soit aussi méprisée par des médecins qui n'ont pas de déontologie.

Dans mon ancien métier, j'ai eu à faire quelques comptes-rendus pour des personnes qui souhaitaient bénéficier d'une chirurgie bariatrique. Bah même quand le CR était négatif, les personnes se faisaient quand même opérer.

Des personnes ayant une vision erronée des conséquences de la chirurgie bariatrique, qui la considéraient comme une baguette magique leur permettant de perdre du poids sans rien changer dans leur vie, qui étaient dans le fantasme.

Les douleurs, la quantité très limitée des repas, les conséquences sociales, les comprimés à prendre, le changement rapide de silhouette qui peut parfois perturber après tant d'années même si c'est ce que l'on espérait, l'excès de peau, etc. Tout ça, elles l'occultaient.

Y en a même une qui faisait des crises de boulimie et engloutissait pots de crème glacée et pots de Nutella. Sauf que la chirurgie ne soigne pas les TCA !

Après, je ne sais pas ce que ces personnes disaient au médecin et je ne suis pas dupe, je sais que c'est l'avis du médecin qui comptait le plus mais bon, ça fait de la peine quand même car faite dans les bonnes circonstances, cette opération peut vraiment aider. Mais faite dans les mauvaises, ça peut-être l'inverse et j'ai rencontré des personnes qui au mieux ont été déçues, au pire ont regretté.
 

grenouilleau

Well-known member
9 Jan 2019
649
3 985
93
Pour info j'ai vu passer ces deux articles sur le truc, du Huffpost sur les documentaires sur l'obésité (qui posent problème) et l'autre (france info) c'est plus sur la grossophobie médicale en général (et des opérations aussi pour changer le corps des gros-qui-dérange).
Bref, quand je vois comment résister au sexisme c'est dur, je compatis tellement pour la grossophobie, un sexisme qui punit les femmes de ne pas s'affamer pour être dans les standards de "beauté"....
le deuxième lien explique que les hommes seraient moins touchés par la grossophobie, donc y a un lien avec le sexisme. Et ça correspond à ce que j'avais lu sur la discrimination à l'embauche des personnes grosses, les femmes sont 8 fois plus écartées des jobs (l'express, à partir de témoignages) quand elles ne sont pas dans les standards de la baise que les hommes (eux, c'est entre un et trois fois plus).
 

grenouilleau

Well-known member
9 Jan 2019
649
3 985
93
Désolée de revenir dessus mais le sujet est passionnant (enfin, je suppose que ça peut être aussi douloureux), et du coup j'ai pleins de trucs qui me sont venus (et peut être que c'est faux hein).

Déjà je me demande si, comme violence sexiste, la grossophobie ce serait pas une haine de la femme forte, au sens propre : de la femme qui occupe l'espace, et qui peut même faire mal physiquement (elle fait "le poids").
Oui je sais c'est du Lacan :cretin:
mais en vrai, je me demande si y a pas un rapport avec la symbolique de la mère : c'est la mère qui est, pour beaucoup de gamins qui ont eu une figure maternelle, grande, grosse en fait, par rapport à l'enfant, et avec du pouvoir sur lui.
Donc si la grossophobie ce serait pas la haine de la femme qui a un pouvoir énorme. Ce qui serait insupportable dans une société patriarcale.
Parce qu'en plus, c'est pas seulement la femme trop grosse qui est montrée du doigt : la femme trop musclée aussi. Bref dès que les femmes ont un corps qui prend de la place.
La femme "grosse" (parce qu'entre obésité morbide et obésité légère, y a quand même des différences, si on prend la taille standard en France y a beaucoup de femmes "grosses" non ?) est montrée du doigt parce qu'en fait elle se permet d'exister hors du carcan physique que lui impose le patriarcat : elle ne peut pas visuellement être confondue avec une enfant ou une jeune adolescente (le standard de beauté pour les femmes en patriarcat). Donc elle n'est pas faible, et ça se voit.
Une femme grosse, ce serait une femme qui dit visuellement : je ne joue pas le jeu du patriarcat, je refuse de limiter mon appétit à ce qui est "toléré" pour les femmes. L'autre possibilité, c'est qu'une femme grosse est vue comme une femme qui ne peut pas se soumettre aux standards patriarcaux, parce que c'est trop dur, parce qu'elle vient d'un milieu pauvre (vu que obésité = souvent pauvreté), donc qu'elle est une proie facile pour les hommes violents (ou les femmes aussi d'ailleurs).

En plus généralement les femmes grossissent avec la ménopause, non ? Donc du coup ce serait la peur de la femme forte intellectuellement (on retrouve la peur de la mère qui sait mieux que le bébé) : les femmes âgées (donc grosses) doivent être critiquées, et surtout faut occuper leur intelligence avec leur poids si possible, parce que comme elles sont âgées donc pas des lapines de trois semaines, elles pourraient dire des trucs qui remettraient en cause les hommes.

Dworkin dit que les femmes sont ramenées au charnel, au corps : le sexisme de la grossophobie c'est justement la haine du charnel, la chair en excès : donc la haine des femmes.


Alors que si on prends les sculptures préhistoriques (je suis pas spécialiste), c'était quand même plutôt des femmes que nous on dirait "obèses" qui sont représentées. Et je suis sûre que les humain.es préhistoriques se souciaient autant que nous de la bonne santé des gentes avec qui iels allaient s'accoupler.
Donc cette haine du corps féminin gros, ça me paraît pas juste être un truc de "santé". Surtout que les hommes qui aiment les femmes grosses, ça existe : est-ce que ça veut dire que toute une partie de l'humanité serait câblée pour se tromper de partenaire sexuel ? ça me paraitrait bizarre quand même (y a même des cultures où ils font grossir exprès les femmes à marier)



Et je suis toujours pas spécialiste mais ça m'étonnerait que ces statues aient été faites pour dire que ces humaines étaient malades, ou un exemple à pas suivre.

Bref, et je dis ça sans vouloir blesser qui que ce soit (parce que je sais que certaines femmes sont naturellement très minces), mais quand même, on peut pas penser la grossophobie sans parler de l'autre face du truc : l'idéal de beauté de nos sociétés patriarcales occidentales, c'est quand même l'idéal du femme très jeune et très très mince. Même carrément sous-alimentée : les images de mannequins c'est quand même des images de femmes très jeunes souvent, et souvent avec des problèmes de poids (qu'on voit moins avec photoshop). On leur met des bijoux, des beaux habits, et donc la société (enfin, les hommes qui dirigent les agences de pub et la presse) valorisent cette morphologie là. On peut pas vraiment parler d'obésité en disant juste "c'est une question de santé, quand, à côté de la grossophobie, on a une promotion de la maigreur maladive.
Et je dis pas que toutes les femmes de constitution minces sont maladivement maigres, mais pour les mannequins quand même ça se voit souvent qu'il y a un souci.
Franchement, comment on peut penser que le modèle dominant de beauté c'est un modèle sain, quand on lit les anges de Victoria secret qui disent que pour être au meilleur pour le défilé, elles ne mangent que de la salade les semaines avant le défilé, et les jours d'avant juste de l'eau (édit : et même pas d'eau 12 h avant d'après Adrianna Lima, même si après la com a réagi, et maintenant on trouve plus ce genre de témoignages, mais bon si c'est arrivé en 2011 y a pas de raison que pour le même résultat y ait une autre solution, à part quand on a 18 ans bien sûr), tout ça avec du sport intensif à côté ? Dans la nature, les humains qui ne boivent que de l'eau pendant plusieurs jours à mon avis iels sont un peu dans la panade question survie... je veux dire, c'est pas être en bonne santé de faire ça. Et c'est pourtant ça qu'on nous présente comme le modèle de santé. Karine Le Marchand, elle n'a pas fait une émission sur les mannequins qui s'affament pour le défilé, en prenant les mannequins connues. Quand on nous parle d'anorexie par exemple, on prend jamais des cas "glamour" comme ces femmes là, qui ont pourtant des conduites pas saines.
Personne ne va dire que les ballerines classiques ont un mode de vie pas sain : pourtant la grossophobie fait mal dans ce milieu, et les pieds sont sévèrement abîmés, et des problèmes de dos...c'est encore un exemple.

Bref, d'un côté on a le corps féminin repoussoir, le corps gros, alors que chez l'homme l'obésité légère c'est plutôt le bon vivant, et personne ne dit d'un homme un peu gros "oh mais il est en mauvaise santé lui", alors qu'il doit pas être en meilleure santé qu'une femme qui aurait le même rapport de gras-taille-muscle (je sais pas comment on dit).

édit : je précise pour que ce soit clair, je ne critique pas la morphologie de qui que ce soit, j'essaye juste de comprendre comment le patriarcat essaye de transformer les corps des femmes, avec d'un côté de la propagande pro-maigreur, et de l'autre le repoussoir anti-gras.
 
Dernière édition:
  • You Rock !
Reactions: Nastasja

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
1 111
5 529
113
@grenouilleau je suis grosse (très) mais je pense pas que je puisse faire du mal à quelqu’un même si je le voulais : je n’ai pas un pet de muscle ni même de cardio. Mon mari fait à peut prêt ma taille est moins de la moitié de mon poids quand on joue à la bagarre (j’insiste sur « joue ») il n’entrave direct. Alors peut être que si on bloquait quelqu’un au sol et que je m’asseyais de tout mon poids dessus ça ferait mal mais ça ne serait pas seulement grâce à moi. Donc je ne crois pas trop au fait qu’on ai peur de la femme forte physiquement.
La photo que tu as mise c’est le symbole de la déesse de la fertilité donc d’une déesses enceinte. Pour moi ce n’est pas la représentation d’un corps de femme
Après sur l’attirance moi j’avoue que j’ai des doutes sur beaucoup d’hommes qui disent être attiré par les femmes obèses. J’ai souvent le sentiment qu’il y a une sorte de curiosité voir de fétichisme derrière pas hyper honnête ni sain (désolée si je blesse des gens, c’est une idée que j’ai ça veut pas dire que c’est la vérité). Je crois qu’il y a beaucoup de gens qui tombent amoureux et puis le physique de la personne est ce qu’il est mais qu’ils ne seraient pas aller draguer la meuf dans la rue...(par contre visiblement chez les militantes fatacceptance il y a beaucoup de lesbiennes et une certaine incitation à sortir de l’hétérosexualité (ce qui me questionne pas mal j’avoue parce que j’étais partie du principe que quand tu es vraiment hétérosexuel, que c’est quelque chose auquel tu as éventuellement réfléchi pour voir si ce n’est pas une question d’appartenance à la norme bah c’est pas vraiment facile de changer. Après Daria Marx a parlé il n’y a pas longtemps du fait qu’elle se sentait de genre grosse est ça fait assez écho en moi)
 
  • You Rock !
Reactions: grenouilleau

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
1 111
5 529
113
Cela dit on fait peut entre plus peur que ce que je crois, vu que quelques heures après le live tweet de gras politique accompagnant (façon de parler) la diffusion de l’émission sur M6, Twitter a décidé de suspendre le compte (les gros aussi dangereux que trump)