Le topic des wannabe polyglottes

A Kane

Well-known member
2 Jan 2019
184
1 688
93
Est-ce que vous auriez des astuces/techniques/ressources pour améliorer l'expression orale dans une langue, autre que l'immersion ?

J'ai un bon niveau d'espagnol et de portugais "passif", dans le sens où je peux lire et comprendre presque tout type de texte, et je comprends ces langues à l'oral de bien à très bien (dépendant de l'accent de la personne, de combien elle articule et du débit généralement), mais par contre je suis devenue une méga brêle pour les parler. L'autre jour une femme colombienne est venue pour un premier rendez-vous de grossesse, je comprenais tout ce qu'elle disait en espagnol, mais j'étais incapable de sortir une seule phrase, je me sentais hyper débile :crying: Et la femme suivante ne parlait que le portugais, et pareil, je comprends plus ou moins tout, mais impossible de trouver quoi répondre (on a un service de traduction, donc ce n'est pas un drame, mais c'est quand même très dommage je trouve).

Je n'arrive pas à savoir si c'est un manque de pratique (je suis rarement confrontée à ces langues, j'ai juste de bons restes d'apprentissages passés), une question de thématiques (je n'ai jamais eu de conversation/lu de livre sur un thème lié à la santé donc le vocabulaire ne revient pas automatiquement) ou si c'est lié au fait que j'ai du mal à "switcher" entre l'anglais que je parle quotidiennement puisque je fais mes études aux UK et une autre langue étrangère (je sais que les switchs constants entre l'anglais et le français étaient difficiles pour moi pendant le premier mois que j'ai passé ici).

Si vous avez des astuces ou des conseils, je suis hyper preneuse !

(Et si vous avez des bouquins qui vous ont passionnés dont la VO est en allemand, espagnol ou portugais, je suis intéressée aussi !)
 

Ann Ha

Well-known member
6 Jan 2019
2 305
24 376
113
31
@A Kane Perso, le mieux que j'ai trouvé pour m'entraîner à parler sans avoir de locuteur sous la main, c'est de me faire des sessions "je parle toute seule", où je m'efforce de décrire tout ce que je fais dans la langue voulue. En cuisinant, en travaillant, ou en faisant n'importe quoi d'ailleurs. Je trouve ça plus facile à faire après avoir écouté un peu la langue, pour me remettre dans le bain.
Après, je trouve aussi que le switch sur trois langues est infiniment plus difficile que sur deux (enfin pour moi). Mon meilleur exemple, c'est quand j'ai fait un stage d'immersion en breton (pendant 7 jours j'ai parlé exclusivement breton). A la fin du stage, en rentrant chez moi, j'ai essayé de former des phrases en anglais dans ma tête et je n'arrivais même pas à retrouver des mots aussi simples que "can" ou "need" (alors que je parle un anglais tout à fait correct et que j'ai bossé 100% en anglais pendant plusieurs années). Il a fallu que je lise un peu d'anglais pour refaire la connexion dans ma tête.
Je ne sais pas forcément l'expliquer, mais je constate que mes langues se "polluent" entre elles. Quand j'en ai une trop ancrée dans la tête, elle m'empêche de sortir les autres, comme si elle se mettait en premier plan. Du coup quand je suis dans un pays, j'arrive à parler la langue raisonnablement, mais prise par surprise je suis incapable de rassembler mes connaissances de but en blanc. C'est surtout vrai pour les langues qui n'en sont pas au même niveau de maîtrise que l'anglais et le français, qui ont l'air d'être rangés dans des cases à part de mon cerveau, mais l'exemple plus haut a prouvé que l'anglais aussi pouvait se retrouver pollué à son tour.
 

Fekete Macska

Well-known member
18 Juil 2019
241
1 244
93
Bucarest
www.instagram.com
@A Kane: je confirme ce que dit @Ann Ha, le switch entre trois langues, c'est l'enfer.
Je traduis de l'anglais vers le français, donc je parle avec l'équipe de trad en français, les e-mails pour le projet sont rédigés en anglais, et dans ma vie quotidienne je parle roumain avec mon copain et mes amis - franchement, lors des grosse journées de trad, le soir mon cerveau il veut juste plus, j'ai absolument plus aucun mot dans aucune langue qui me vient.
Et par exemple, dans un bar si je rencontre un étranger avec qui je veux parler anglais, mon niveau est catastrophique, je n'ai que du français ou du roumain qui me vient à l'esprit, car l'anglais je ne le pratique plus qu'à l'écrit (et j'ai un Master d'anglais, TRISTESSE).
Donc oui, le switch entre trois langues, quand elles ne sont pas toutes pratiquées à part égale, c'est l'enfer.

Et pour la connaissance "passive", je te conseille de rédiger dans la langue: tu peux par exemple repenser à ta situation au travail, où tu n'as pas pu répondre dans la langue, et rédiger ce que tu as répondu, mais en espagnol ou en portugais? Ca te permet de bosser le vocabulaire dont tu aurais eu besoin, et d'être moins prise au dépourvue si une situation similaire se présente à nouveau?
 

A Kane

Well-known member
2 Jan 2019
184
1 688
93
@Ann Ha @Fekete Macska merci pour vos réponses c'est extrêmement rassurant de voir que c'est probablement "normal" et pas le signe que je suis en train de tout oublier !

Je pense que je vais faire ce que vous avez conseillé toutes les deux, essayer de l'intégrer à ma vie en parlant toute seule, et essayer de rédiger des questions/réponses un peu typiques autour de ce dont on discute avec les femmes quand je suis en stage pour me faire une petite base "automatique" sur le sujet :)

Et mon copain vient de m'annoncer qu'il va prendre des cours d'espagnol, donc je pense qu'on pourra essayer de pratiquer ensemble en plus !
 

Koala

One life to live
19 Jan 2019
394
2 002
93
@Ann Ha @Fekete Macska Je vis la même chose sur le switch sur 3 langues (et je pensais juste être pas douée) !! Depuis que je me suis mise sérieusement à l'espagnol en mars (plusieurs heures par jour), quand j'essaye de reparler/réécrire anglais, je galère à mort !!! A base de il me faut quelques secondes pour retrouver des mots ultra basiques, qui me venaient instantanément avant.
Au Mexique, j'avais rencontré une allemande qui parlait en plus de sa langue, l'anglais, l'espagnol et le français, d'un très bon niveau pour les 3 langues (je l'ai entendue parler), elle avait l'air de s'emmêler les pinceaux mais pas tant que ça. A l'époque je parlais que anglais donc je me rendais pas compte de la prouesse que c'était !

Sinon pour répondre à @A Kane, comme j'en parlais dans mon post plus haut, je recommande tandem pour te trouver facilement des partenaires de langues avec qui échanger soit à l'écrit, soit à l'oral, soit même en visio ! En ces temps de confinement/de non-voyages, je pense pas qu'on puisse trouver mieux pour dialoguer. L'avantage c'est que tu ne parleras avec des natifs, (essaye de prendre ceux qui ont un faible niveau de français :happy: ). L'appli est gratuite pour la majorité des fonctionnalités !
 

Allitché

c'est plus l'année des trois petits cochons
1 Avr 2019
447
3 338
93
@A Kane De mon expérience, ça prend à peu près autant de temps d'apprendre à switcher que d'apprendre à se désinhiber dans une nouvelle langue :lunette: et qu'il faut refaire ça avec chaque nouvelle langue qu'on apprend et qu'après on apprend à switcher entre les langues. Après je sais pas combien de temps ça prend à s'habituer à switcher, c'est quelque chose de spontané pour moi de mon histoire familiale, j'ai toujours switché entre mes deux langues maternelles (avec lesquelles je n'ai pas le même niveau d'aisance et de maîtrise orale et écrite, c'est aussi pour ça) donc je peux pas parler de ça, par contre je peux raconter comment j'ai dû gérer les switchs entre les langues étrangères:
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Donc oui c'est très chelou quand ton cerveau décide d'enfin apprendre à switcher, et aussi très chelou le temps qu'il lui faut, mais il faut pas s'en vouloir, ça prend du temps :lunette: et je dis ça sincèrement, en étant le type de personne qui veut toujours tout faire en même temps, bah les langues, ça a son propre rythme...
je dirais aussi qu'avec le temps et plus tu es habitué.e et exposé.e à des langues, le cerveau tend à renforcer ce genre d'associations entre les langues, mais aussi entre les idées et les façons de s'exprimer, bref qu'en gros la pratique renforce cette capacité à voir entre les langues :hesite: en tout cas de mon côté, je crois qu'avec le temps, je finis par moins écouter les mots exacts que les gens disent que la communication globale :hesite: (et c'est là aussi qu'on se rend compte que les gens, en vrai, iels en disent beaucoup plus dans ce qu'iels disent pas :lunette: )

En allemand, dans les trucs rigolos-déjantés y a les romans policiers de moutons, nan mais je te jure, l'auteure a même appelé ça un schafskrimi :lunette: Glennkill de Leonie Swan, et la suite dont je ne me rappelle pas le nom. En gros c'est des moutons qui cherchent à comprendre comment leur berger est mort.
Rafik Schami écrit des romans merveilleux, au sens premier du terme, un peu contes aussi, j'ai beaucoup aimé (bon ça remonte), mais je crois que ça fait aussi beaucoup de bien à le lire.
Sinon, dans le "littéraire", Hesse a écrit des trucs un peu roman initiatique comme Narcisse et Goldmund, c'est une histoire d'amitié qui donne assez envie de lire quand on est ado mais là je l'ai repris récemment et je me rends compte que je sature de Narcisse qui m'énerve à faire son je-sais-tout :lunette: on dirait un mansplaineur en puissance :lunette: :yawn:
Y a aussi la saga familiale Buddenbrooks que j'aimerais bien lire une fois (c'est plus par contre du Zola dans le dramatique, enfin le sous-titre c'est quand même "Verfall einer Familie" donc bon :lunette:)
Et si je réfléchis un peu, je vais retrouver des lectures que j'ai faites (plus ou moins volontairement... :yawn: )
 
Dernière édition:

Nadolig

cyberspace ace
2 Jan 2019
141
800
93
@Allitché Je lisais le topic en sous-marin quand soudain j'ai buggé 10min sur ton message et le fait que Schafskrimi c'est presque un anagramme de Rafik Schami, et du coup à me demander si c'était de cet auteur là dont tu parlais, et s'iel avait eu l'idée des romans policiers de moutons après avoir cherché des anagrammes de son nom, bref :lunette:

Voilà ma façon de me présenter sur ce topic :lunette:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition:

A Kane

Well-known member
2 Jan 2019
184
1 688
93
@Allitché
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

@Nadolig je me retrouve complètement dans ce que tu dis sur le cerveau qui s'embrouille en français plus tu pratiques une autre langue ! Je dis souvent qu'avant je parlais bien une langue et que maintenant j'en parle mal deux :yawn: Alors que mon anglais est super et mon français reste très bon, mais il m'arrive de plus en plus d'écrire une phrase en français, de la relire et de me dire "merde, mais ça veut rien dire du tout", et j'ai eu une ou deux fois des court-circuits de cerveau où je sors une phrase dans laquelle tous les mots sont en français, mais la structure grammaticale est en anglais et on dirait que je suis en train d'avoir un AVC tellement le résultat est bizarre..

J'ai aussi remarqué qu'avec mon copain, qui est aussi francophone de base, mais parle aussi anglais toute la journée au boulot et au quotidien, quand on discute entre nous, on ne parle par moments ni français ni anglais, mais une espèce de mélange bizarre entre les deux. On se comprend très bien l'un l'autre (probablement parce qu'on se connaît très bien et que ce mix correspond à nos manières de nous exprimer), mais je ne suis pas sûre que nos potes français qui vivent ici aussi pourraient nécessairement suivre ce qu'on raconte juste parce qu'ils parlent français et anglais de base :unsure: Et ce n'est pas le même franglais que j'utilise des fois avec des ami.e.s francophones qui comprennent aussi l'anglais.
 

Allitché

c'est plus l'année des trois petits cochons
1 Avr 2019
447
3 338
93
@A Kane
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

@Nadolig ah bah c'est pour ça que je me disais que j'avais l'impression de tourner en rond :yawn: ah mais j'adore ton explication, ça aurait été très très drôle :yawn:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition:

Shoujiki

Well-known member
3 Jan 2019
780
3 651
93
J'utilise l'application HelloTalk, toujours vis-à-vis de l'apprentissage du japonais. Je m'y remets aujourd'hui ! Je vais essayer de poster un mini texte par jour. Dans l'idéal il faudrait que je travaille un point de grammaire particulier dans chacun des textes. :supermad:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
  • You Rock !
Reactions: Absynthe and Ann Ha

meta

Well-known member
18 Juil 2019
64
283
53
En apprentissage des langues ici.
Anglais bien maîtrisé - pas au niveau grammatical linguistique par contre, mais ce n’est pas mon objectif :)
Allemand en progression, j’ai changé de boulot et plein de documents et conversations sont en allemand. Je me note mon vocabulaire en journée et je fais un peu de grammaire le soir.
Et j’ai réalisé que j’allais devoir apprendre le luxembourgeois de manière passive. C’est un peu comme le suisse-allemand mentionné plus haut, en un peu moins moche.;)

Du coup ça m’arrive d’arriver en réunion, et de ne pas réaliser tout de suite quelle langue est parlée, au début je pense que c’est de l’allemand et que je suis nul je ne comprends rien, puis je réalise que c’est du luxembourgeois, ouf.

Je ne force pas trop l’apprentissage, je sais qu’au bout de trop d’heures, j’ai comme un "coup de chaud / mal à la tête" à la fin de la journée sinon, je dis que c’est mon cerveau qui pousse ;)

Ici, c’est très courant que les gens parlent 4 langues, 5 pour certains, 3 c’est presque le minimum.

Une connaissance qui travaille dans le traitement du langage m’a conseillé de regarder l’outil de traduction DeepL (corrigé, merci @Shoujiki ), c’est pas mal. Et google tradution propose le luxembourgeois ! il y a de nouvelles techniques qui permettent de "deviner le sens" même sans un grand corpus.

Voilà, sinon mes rêves c’étaient :
le japonais - j’ai commencé et arrêté assez vite.
l’arabe - j’ai fait le Mooc de l’Inalco, assez intense, j’en parlais un peu plus haut dans le topic. Je pensais que ça allait me servir mais en fait c’est pas dit qu’on aille si souvent que je ne pensais au moyen-orient.
le polonais - ma grand-mère était d’origine polonaise mais ne le parlait pas et ne l’a pas transmis à ma mère.
l’italien et l’espagnol - juste pour le fun parce que ce n’est pas trop dur à lire pour un francophone, mais je n’ai pas poussé du tout.
 
Dernière édition:
  • You Rock !
Reactions: Koala and Ann Ha

Scrapy

Ne pas citer mes messages, mais le pseudo ok
1 Fev 2019
2 907
21 503
113
Je me mets sérieusement à l'anglais depuis quelques semaines... Bon j'ai compris un truc : je ne suis pas "nulle" mais il faut vraiment que je le pratique sinon j'oublie tout... Et la façon dont on apprends les langues en France ne dois rien arranger... Je n'ai jamais compris pourquoi il n'y avait pas de système de correspondant généralisé entre une classe anglaise / classe française. Avec internet en plus c'est simple...
 

Koala

One life to live
19 Jan 2019
394
2 002
93
@Scrapy c'est clair que la façon d'enseigner les langues en France laisse vraiment à désirer.
J'ai toujours été nulle en langues à l'école. Mais globalement, je trouve ça hyper difficile d'apprendre une langue en dehors du contexte de la vie courante. Contexte qui est bien plus naturel et rapide. C'est pour cela que je suis partie quelques mois en Jamaïque (seulement 4 mois pour l'anglais) et que je compte repartir en Amérique du sud (pour l'espagnol cette fois ci).
Si tu as la possibilité de partir, je ne pourrais que t'encourager. Et ne pas te laisser avoir par tes croyances limitantes "je suis nulle en langues", "je suis trop vieille pour partir", "je ne peux pas quitter mon job", "j'ai pas assez d'argent pour voyager".
En réalité, on peut être logé et nourri dans plein d'endroits dans le monde en échange de quelques heures de boulot par jour, on peut demander un aménagement auprès de son travail, on est pas plus bête qu'une autre pour apprendre, et il n'est jamais trop tard pour ce type de projets ! Même 2 mois peuvent faire une différence de fou sur notre niveau si on est bien immergés (cad aucun francophone autour de nous, peu d'internet etc).