Le topic des parents solo

Vic Beretton

Well-known member
3 Jan 2019
493
3 229
93
J'ai survécu à cette première semaine seule avec elle :supermad:
Il faut savoir que j'ai toujours appréhendé de passer du temps seule avec elle, car elle m'a toujours fait galèrer ( figure d'attachement bonjouuuuuur).
Mais là le fait de la gérer seule, sans personne qui soit là pour aider (mais qui n'aide pas), c'est plus simple. Et ya pas à dire le fait qu'elle puisse jouer en open bar ça aide bien aussi ! ( a la maison c'était galère pour la laisser avec ses jouets en libre service, le chien bousillait tout ce qui était à portée :top:)
 

Mamamamba

Well-known member
19 Juil 2019
51
324
53
@Enola Comme je te comprends :fleur:

Pour ma part, tout le quotidien en semaine ne me pose aucun problème car ça va à 1000 à l'heure. Entre le travail, aller la chercher à l'école, etc...
Mais à l'approche du week-end, je ressens souvent de l'appréhension et je me demande ce que je vais bien pouvoir faire pour à la fois l'occuper et passer tout de même un temps de qualité avant de reprendre le chemin du travail le lundi.

En général, ça se passe bien, et plus elle grandit mieux c'est. Mais je me sens très seule pendant les week-ends, car je n'ai pas d'ami(e)s avec enfant et je n'ose pas imposer la présence de ma fille.
 

Ecureuille

S'émerveille du monde
2 Jan 2019
1 658
21 821
113
@Mamamamba Pour moi aussi au début le plus dur c'était les week ends, que je découpais mentalement en 4 parties à occuper, 4 demi-journées. Piscine, parc, médiathèque, plaine de jeux de temps en temps, être à l'affût de toutes les fêtes de village/activités pour enfants proposées dans le coin, pas mal de brocantes aussi pour occuper, faire tous les cafés-parents/relais parents-enfants pour voir du monde... C'est vraiment pas facile quand on n'a pas d'amis avec enfants et qu'il faut occuper le gosse tout ce temps... Maintenant ça va mieux pour moi car j'ai des potes mamans (et certaines qui sont mères solos aussi), c'est un vrai soulagement que de pouvoir juste passer l'après-midi ou la matinée avec elles plutôt que seules. Maintenant j'ai aussi accepté que le dimanche, E. puisse regarder des DA, ça m'enlève un sacré poids, au moins 1 jour sur les 2 du week end je sais qu'elle pourra être dans la même pièce que moi sans me solliciter sans arrêt.
 

Mamamamba

Well-known member
19 Juil 2019
51
324
53
Merci pour ta réponse @Ecureuille :)
Est ce que ça s'est atténué à mesure que ta fille grandit ?
J'essaye de trouver aussi toutes les activités possibles organisées pour les enfants. Le problème (et je ne l'assume pas du tout)

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Ce qui fait que je ne me souviens plus avoir passé un vrai bon week-end depuis des lustres. Car les peu de fois où elle part chez son père, et où je devrais en profiter, elle me manque tellement que je n'attends qu'une chose, c'est qu'elle rentre.

Quelle logique :rolleyes:
 
Dernière édition:

Ecureuille

S'émerveille du monde
2 Jan 2019
1 658
21 821
113
@Mamamamba Pareil que toi, je n'éprouve aucun plaisir à la voir jouer ou autre, je serais aussi bien (hum..bien mieux..) seule chez moi avec un livre ou mon pc :rolleyes: Maintenant ça va mieux car j'ai une vie sociale (ça a changé ma vie :yawn:). Du coup les week ends que je passe 100% seule sont beaucoup plus rares. Ma fille en elle-même, à 4 ans et demi, me sollicite encore énormément (rien que tout à l'heure elle voulait que je joue avec elle à son circuit de billes, je lui ai donc répondu "non mais en fait j'aime pas jouer :erf: désolée mais vraiment j'ai pas envie là :dunno:". Ce qui s'est fini en mini crise car "si maman, si je te dis de jouer avec moi, TU JOUES !!!" :rolleyes: Ce qui a changé aussi c'est que j'ai déménagé dans une résidence et nos voisins d'en face ont 2 enfants dont la petite fille qui est dans la classe d'E. Du coup souvent elle va chez eux ou eux chez moi (les enfants), et ils jouent (aaaallelluiaaaaa). Bref, c'est davantage le contexte autour de moi qui me rend les choses plus faciles, car E. continue à me demander énormément d'attention et si je dois passer plusieurs jours seule avec elle, j'appréhende énormément.
Par exemple les vacances de Noël là... 2 semaines entières car pas de centre de loisirs. Je me débrouille pour prévoir au moins 1 activité/sortie par jour et... je lâche du lest sur les DA. Moi qui étais vraiment anti écran, je dois dire que là ça m'a sauvée la vie de lâcher prise et de la laisser regarder des vidéos... :ninja:
 

Delphine

N'aime pas les conflits et les papayes.
24 Jan 2019
57
333
53
Bonjour à toutes (et à tous ?)
Je suis toute nouvelle dans les rangs des parents solo -même si vu l'implication quotidienne de monsieur j'étais déjà un peu tout comme une maman solo- et j'ai deux petits trésors.
Avec ma grande timidité et voyant que vous avez déjà l'air de bien vous parler, j'ai eu un peu de mal à de décider de m'incruster, j'ai un peu le sentiment d'être un cheveu sur la soupe. Mais en même temps vous avez tou·te·s l'air de Rockies bienveillantes.

Je me demandais si certaines d'entre vous avait (avez ? aviez ? :unsure::unsure: ) déjà eu à faire des études ou une formation tout en devant élever seule un ou plusieurs chérubins et comment ça se passe financièrement dans ce cas.
 

Delphine

N'aime pas les conflits et les papayes.
24 Jan 2019
57
333
53
Merci tout le monde.
@Hatsue c'est vrai que compter sur mes économies (en plus du soutien de mes parents qui sont d'accord d'avance) serait peut-être une solution mais l'idée de vivre en dépensant plus que ce que je gagne m'angoisserait. Je dois être un peu du côté avare de la force.

Sinon les démarches ne sont pas encore très avancées mais vu le travail de monsieur et l'âge des enfants (le petit prend encore le sein plusieurs fois dans la journée et pour s'endormir) j'ai bon espoir d'avoir la garde exclusive. Sans compter son tempérament violent mais ça sera plus difficile à prouver évidemment :rolleyes:
 

Mamamamba

Well-known member
19 Juil 2019
51
324
53
@Delphine : je rebondis sur ton dernier message - et j'espère ne pas être brusque - pour te prévenir (au vu de mon expérience en tout cas), que le tempérament violent de monsieur pourrait ne pas être pris en compte pour le jugement concernant la garde malheureusement. En tout cas pour ma part, on m'a soutenu tout du long une théorie comme quoi un homme peut être violent en tant qu'époux certes, mais pas en tant que père...
Mais pour te rassurer, après une longue bataille j'ai tout de même eu la garde exclusive. N'hésite pas à m'envoyer un MP à ce sujet si besoin :giggle:

Dans le tribunal de ma ville, en cas d'absence d'accord entre les parents, il n'a jamais été prononcé de garde alternée avant l'entrée en CP de l'enfant, ce qui devrait te donner espoir si c'est ce que tu souhaites pour le bien de tes enfants.

En me relisant, je vois que ce message n'est absolument pas bien construit mais je suis beaucoup trop fatiguée pour le réécrire :coiffe:



Oh et @Ecureuille merci merci merci :fleur:
 

Delphine

N'aime pas les conflits et les papayes.
24 Jan 2019
57
333
53
@Mamamamba ton message est très clair et en rien brusque. Merci pour l'information. Et ravie que tu aies réussi à gagner cette bataille :queen:

Édit :
Il n'a pas l'air de vouloir demander la garde mais on ne sait jamais assez bien sur quel pied danser avec ces énergumènes.
Je le sais capable de violence sur nos enfants. Avec ce que j'ai déjà vu alors que l'aîné n'a que trois ans je ne peut que redouter la suite. Mais une fois de plus, difficile à prouver...
Du coup toi il voit l'enfant à dates fixes ou quand vous vous arrangez pour (ou pas du tout) ?
 
Dernière édition:

Zem

Well-known member
5 Jan 2019
435
3 888
93
@Mamamamba est ce que, plutôt que de chercher des activités à faire à deux, tu ne pourrais pas l'inscrire à des activités seule :ninja: ?
Petit Hulk a une activité le samedi aprèm et une autre le mercredi aprèm. Cela ne me donne pas de temps libre car 1h ça ne suffit pas pour faire des choses de mon coté, mais ce sont 2 jours de la semaine que je ne redoute plus car mon fils a son truc de calé, je n'ai pas à penser à comment je vais bien pouvoir l'occuper :shifty:. Du coup si toi c'est les week-end que tu redoutes, l'inscrire à des activités le samedi ?
Sinon inviter des enfants de l'école certains aprem ça peut etre une idée aussi ?
Perso je me suis poussée aux fesses pour inviter quelques enfants à la maison par ci par là en début d'année, c'était sympa, les enfants jouaient seuls dans la chambre, ça m'a aussi permis de partager un café avec quelques parents, d'échanger les numéros de téléphone etc. Sans qu'on devienne les meilleurs potes du monde avec les parents non plus, je dirais qu'y a bien une fois par semaine où il invite/est invité chez/va au parc avec un copain depuis, ça aide à occuper !
:fleur:
 
Dernière édition:

Patatram

Mother of a pineapple
9 Jan 2019
317
2 412
93
Ça va pas trop ici.
Je me suis disputée avec le pere de petit A le week-end dernier. Enfin,c'est plutôt lui qui s'est disputé avec moi. Je ne l'ai jamais vu comme ça, vraiment méchant, à chercher à me faire mal (spoiler alert:il a réussi). Le contexte : petit A était malade depuis le lundi, je l'ai amené chez le médecin mercredi (en posant un jour enfant malade) mais le médecin n'a rien prescrit parce que trop tôt pour un diagnostic. Vendredi, il est encore malade et avec son père, et comme d'habitude, réclame le parent qui n'est pas présent donc moi. Toute la journée, le père insiste pour que je récupère l'enfant, mais j'ai une soirée de prevu donc je dis qu'il faut que je vois. Le soir venu, je lui dis que non,je ne garde pas l'enfant. Et là, à la sortie de chez le médecin, en pleine rue, il m'engueule parce que je suis égoïste de préférer sortir (pour le dernier week-end de ma soeur chez moi) plutôt que de garder mon fils malade, alors que c'est SON soir. Et quand j'essaie de répliquer qu'il n'a pas le droit de me juger parce que c'est moi qui prend soin de notre fils depuis le début et qu'il ne gère pas la moitié de ce que je fais, je suis "ridicule à faire une scène en pleine rue". Je suis rentrée chez moi en pleurs et il m'a suivi avec l'enfant sous prétexte que c'était "mieux de lui donner ses medicaments maintenant". Mais une fois à la maison, petit A tout malade preferait rester à la maison avec moi plutôt que de repartir avec son père. Donc soirée gâchée, parce qu'enfant malade qui geignait à tout va.

Depuis, je ne parle plus à son père. J'ai envie de lui faire du mal, tout en sachant que je ne suis pas capable de faire du mal aux gens. Et surtout., je n'ai pas envie de me priver du peu de temps qu'il me laisse. Ma psy dit qu'il faut que je me concentre sur moi et sur petit A sans réfléchir à ce que son père pense et ce que je pense que son père est capable de faire. Mais c'est compliqué.