Le topic des childfree

Julie Coton

turquoise forever
2 Jan 2019
394
2 457
93
www.instagram.com
@PetitPaton Je compatis tellement :goth:
Parmi mes potes j'ai de la chance, iels sont tou.te.s à peu près CF sauf une, mais bon pour l'instant c'est pas fait et c'est pas sûr. Mais par contre, c'est ma famille, mes cousines, avec qui on a toujours été assez proches qui commence à faire des enfants, et je sens que ça va se répandre vite, cette habitude. Et j'ai l'impression d'être la seule de la famille qui n'arrive pas à s'en réjouir :goth:
Quand on m'annonce que machine lance les essais/est enceinte/a accouché, j'essaie hein, mais j'arrive paaas du tout à ressentir les émotions qu'on est apparemment censé.e.s ressentir à ce moment. Les autres gens ont l'air émus, contents, enthousiastes, envieux même. Moi je ressens... De l'amertume je crois. Ouais je me sens amère, aigrie, désabusée, complètement à l'écart. Et comme apparemment tout le monde est très "ohlala des enfants c'est formidable, c'est la vie qui continue, le cycle de la vie gnagnagnagna", bah je me sens pas DU TOUT légitime à parler de mon amertume, et de mon sentiment d'ostracisation et d'injustice, je dis des banalités que je pense pas, et j'ai horreur de ça.
Et ouais, je reviens dessus, mais y'a un gros sentiment d'injustice en fait. Genre: Elles elles sont contentes, elles font des enfants, super pour elles. Mais moi qu'en veut pas et qui aime pas trop la compagnie des mômes, je pourrai plus jamais les voir sans que soit on aie les enfants dans les pattes, soit iel soit pas là mais du coup on parle QUE d'elleux.
C'est pas juste en fait. C'est de la faute de personne, ni la mienne ni évidemment la leur, mais en attendant je perds instantanément la relation que j'avais avec ces gens. Alors oui, on perd pas la personne hein, mais n'empêche que tout ce qu'on partageait, ben faut le reconstruire, en faisant une place énorme à leur toute nouvelle parentalité, pour laquelle iels ont signé mais pas moi.
Maintenant, j’appréhende les annonces de grossesses, parce que pour moi ça sonne comme un compte à rebours: A partir de maintenant, il te reste 6 mois pour partager des trucs avec cette personne sans faire semblant de t'intéresser à ses enfants. Réjouissant.
Et bien sûr, si j'en parle un touut petit peu j'ai droit à "mais non pas du tout enfin, rien ne va changer, on sera toujours proches, et puis nous on est pas comme ça hein, on parle pas sans cesse de notre enfant!" Alors. Si. Tout le temps. Et bien sûr que ça va changer, et en plus y'a pas de solution: Ca m'emmerde quand tu parles de tes enfants, et ça te fait souffrir qu'on en parle pas, ce que je comprends, mais ça change pas qu'il y a pas de solution.

Et je me sens pas très légitime et assez affreuse de dire ça, parce que c'est pas sympa, mais c'est comme ça. Si je pouvais me réjouir et être contente pour elles, je le ferais hein, mais juste, j'y arrive pas, et ça me soule de me sentir honteuse de ressentir ça, j'y peux rien en fait :stare:

Désolée que tu te sois sentie seule sur ce topic. Je lis toujours les messages, mais ça me fait me sentir si amère d'en parler que je vide rarement mon sac haha^^
 

Agnïeszka

Well-known member
25 Oct 2019
119
598
93
@PetitPaton Je vous lis aussi régulièrement mais je ne poste pas souvent comme je n'ai pas beaucoup de souci par rapport au childfreeisme mis à part les fameux "non mais il faut pas dire ça, tu changeras d'avis".

Par contre, je réagis sur le point des parents qui ne vivent plus qu'au travers de leurs enfants. Autant j'ai très très envie de les croire autant mon expérience personnelle est pas super de ce côté là. Donc, chaque fois que je vois des parents dire "oh mais moi, ça a rien changé avec mes amis", je ne peux pas m'empêcher de me dire que j'aimerais savoir ce que leurs amis en pensent vraiment (et pas juste ce qu'ils disent aux parents pour les rassurer). :ROFLMAO:

Après, c'est sur que ce type de parent doit exister mais j'ai quand même l'impression que c'est une sacrée loterie. :eek:
Cela dépend aussi de ce qu'on entend par "ne pas changer". Typiquement, se voir souvent, sans forcément parler de l'enfant mais avec l'enfant présent, ce n'est pas du temps de qualité. Quand un enfant est petit, il interrompt constamment les conversations et on doit se caller sur son rythme. Donc même si on se voit "comme avant" au niveau du rythme, ce n'est pas le cas au niveau de la qualité de la relation. :cry:
 

Carlawn

Well-known member
7 Jan 2019
110
908
93
Quand je vous lis, je me dis que j'ai quand même de la chance. Je ne ressens pas trop la pression de la famille car j'habite à l'étranger, et la plupart de mes potes n'ont pas d'enfants. Ou alors leurs enfants sont grands donc ils ont du temps. Je me dis que j'ai bien fait de déménager dans une grande ville avant mes 30 ans. Parce que clairement, si j'étais restée dans ma ville natale, je me serais vite ennuyée avec l'entourage qui commence à être débordé avec leur boulot et leur famille.
Y'a que les mecs que je rencontre qui me foutent un peu la pression, mais bon j'ai jusque là jamais rencontré un type qui me ferait changer d'avis.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Tartoflan

Ne pas citer, merci !
26 Jan 2019
125
904
93
@Grim MAIS ENFIN !
Je ris et je suis horrifiée à la fois ! Mais qui peut avoir ce genre d'idée ???

Edit : Mais en fait, l'espèce de foetus en bas à droite est aussi enceinte ?!?!?? Et le foetus de foetus a droit au mini biberon tout à droite ?

C'est encore pire que ce que je pensais, qu'est-ce qui s'est passé dans le cerveau de la personne qui a créé ça ?

Edit edit : Oui, le foetus a un ventre de femme enceinte, mais WTF o_O en fait je dois rire là, c'est trop de wtf
 

Derniers messages