Le topic des childfree

Kit-tea

Well-known member
6 Jan 2019
11
202
83
C'est la rentrée. Les parents sautent de joie, enfin débarrassés de leurs petits miracles !
J'écoute un podcast et un papa racontait qu'il était heureux d'être enfin libre avec ses gosses à l'école, un autre interlocuteur blague en lui disant que ça ne va durer que 4 jours puis qu'ils devront rentrer à cause du Covid. Sa réponse ?
"Ce seront les meilleurs 4 jours de ma vie !"

Mais pourquoi ils se reproduisent si les enfants sont un tel fardeau dans leurs vies ? :stare:
 

Nina Simone Weber

Dzzzzz dzzzzzzzzzzz!!!
6 Jan 2019
56
364
53
Aix-les-Bains
Pourquoi c'est souvent les plus cons qui choisissent de se reproduire :mad:
À l'instant au supermarché je tombe sur une meuf qui écrase et jette son mégot dans une jardinière, alors qu'il y a une poubelle juste à côté. Je lui fais poliment remarquer: "madame, il y a une poubelle juste là, c'est là qu'on jette ses déchets" et la morue m'envoie chier en me répondant "chacun se mêle de ses affaires et le monde ira mieux." CONNASSE!
Elle est avec ses cinq gosses. CINQ! Bel exemple pour sa couvée de mouflets qu'une sale conne irrespectueuse et pas foutue de bouger son cul de feignasse (faire trois pas de plus et jeter ses saloperies à un lieu dédié? Trop fatiguant)! Et c'est des machins comme ça qui font plein de gosses, pas un seul non, cinq, sérieux j'en peux plus :mur::mur::mur:
 
Dernière édition:

Clémenti!ne

On n'est pas sorti du sable
27 Fev 2020
121
846
93
@foliana quand l'enfant saura parler tu risques d'y avoir droit à
"Nomdubébé est révolté !"
:taquin:


Ton post me fait penser à ça :

Un nouveau stagiaire nous fait remarquer qu'il a du mal à mettre un visage sur nos noms (on communiquait par mail) et l'un de mes collègues n'a pas trouvé mieux que d'envoyer une photo de lui une photo de son enfant avec sa propre tête cachée juste derrière... :slap:
 

Stag

Fleur Sauvage
2 Jan 2019
375
4 246
93
Hello ! J'ai une question pour les tests de grossesse, lesquels achetez vous ?
Généralement je prend les miens en pharma mais je n'avais pas du tout réalisé qu'ils étaient si chers par rapport à d'autres tests (trouvables apparemment en supermarché, je n'ai jamais fait attention), et qui plus est pas écolos du tout à cause de la batterie.

Là je voulais en acheter en gros sur internet (sur le site qui a un nom de femme guerrière pour ne pas le citer) et quand je lis les commentaires j'hésite énormément, car je lis que plein de gens ont eu des faux positifs, tandis que d'autres ont eu des faux négatifs (l'angoisse du topic donc).
Du coup je jette ma bouteille à la mer pour savoir si vous avez une marque à recommander, si oui merci beaucoup :pray:
 

Lemon

Sweet and sour
6 Jan 2019
246
726
93
@Stag Je prends les 1er prix sur SanteDiscount (1,50€) ! J'en ait toujours plusieurs d'avance. Je ne sait pas si j'aurais confiance dans les tests plus sophistiqués (je pense que tu parle de ceux là, réutilisables) à cause de l'électronique à l'intérieur, j'aurais un peu peur d'un manque de durabilité, mais bon c'est juste un ressentis.
 

Stag

Fleur Sauvage
2 Jan 2019
375
4 246
93
Merci pour vos réponses concernant les tests de grossesse ! J'ai un Leclerc pas très loin de chez moi, je vais essayer leurs tests la prochaine fois.

Sans transition j'ai commencé aujourd’hui le livre de Meghan Daum, Selfish, shallow and self-absorbed.
A la base le titre me rendait assez perplexe, j'avais un peu la crainte que ce soit une sorte de diatribe, dans laquelle tous les parents allaient prendre super cher, une sorte de catharsis/défouloir des CF et bon, j'ai personnellement plus besoin de me sentir "validée" dans mon choix de vie mais j'ai envie de lire plein de chemins de vie différents, par pure curiosité je l'avoue. J'ai pas envie de me faire infantiliser ou lire que j'ai un problème en tant que CF, mais j'ai aucune envie non plus de lire que les parents sont des décérébrés and co.
Là au final dès l'intro ça a annoncé la couleur direct en disant qu'on est tous égoïstes (cet adjectif magique qu'on connait tous) à notre façon, et avec nos choix personnels. Donc ça part plutôt bien !
Après l'autrice a prévenu qu'il y aurait des propos qui peuvent choquer quand même, je ne sais pas de qui elle parle ou de quel sujet, je verrais bien.

Il y a 16 témoignages dedans, de 16 personnes au parcours de vie totalement différent. ça parle aussi de CF convaincus qui ont changé d'avis (ça ça m'angoisse toujours à lire par contre), enfin ça a l'air super varié. Pour l'instant je n'ai lu que l'intro et un témoignage et ça va, j'aime bien. Dans ce témoignage ça parle d'"allomothering" (j'ai pas le terme en français) et j'ai trouvé ça intéressant. J'ai eu envie de venir vous partager des bouts du livre mais je sais pas si ça vous intéresse, ou si quelqu'un l'a déjà lu (ou veut le lire).
En cherchant des infos sur le livre je viens de capter qu'il a été édité en français sous le titre ils vécurent heureux et n'eurent pas d'enfants (qui me parait vachement plus policé du coup vu le titre de base :lunette: Il me semble qu'il était justement sarcastique pour une bonne raison).
Enfin bref je vais le continuer et si ça intéresse quelqu'un je ferai un retour, ou si quelqu'un veut le lire je l'ai en ebook (mais en anglais) :happy:
 
Dernière édition:

schizophrenia

Well-known member
8 Jan 2019
255
2 145
93
Varsovie, Pologne.
Je ne peux pas m'empêcher d'être comme ça : :eek::eek::eek: quand je vois les femmes du forum raconter qu'elles se sentent vielles à genre, 30 ans, pour l'entrée en maternelle de leurs enfants. Justement, je me sens tellement jeune, face à la vie, :ninja::ninja::ninja:. Je vois pas du tout comment une meuf qui aura l'âge que j'aurai quand mon enfant rentrera en maternelle si je le conçois genre MAINTENANT peut se sentir vieille. Genre j'adore le fait de pouvoir encore imaginer reprendre mes études (d'ailleurs j'étais avec des potes de mon âge qui ont pas terminé les leurs), être en train de boire un apéro qui dure jusqu'à minuit un mercredi soir, faire une grasse mat... J'ai l'impression d'être une pré ado, mais passé 25 ans je me sens encore tellement jeune pour caler un enfant dans mon emploi du temps. On parlait avec mes amis du fait qu'une autre de nos potes nous avait tourné le dos parce qu'on "évoluait pas", et globalement on est tous d'accord pour dire qu'on ressent pas le besoin d'évoluer : notre vie de jeune actif sans contrainte nous va très bien, sans qu'on ait à gérer la crèche où l'achat d'un trois-pièce. Et on s'est tous dit "quel sens ça à d'évoluer, si c'est pour au final avoir des contraintes, devenir des gens qu'on a pas envie d'être". Et aussi ouf que cela puisse paraître, oui il existe des gens pour qui cette vie, celle d'adultes libres, sans contrainte, convient.
Ensuite, j'ai l'impression de vraiment, majoritairement, vivre entouré de childfree : j'ai encore passé deux heures en soirée à parler avec des trentenaires sans AUCUNE envie d'avoir des enfants. Je me demande dans quel monde je vis pour que les quinze personnes que j'ai l'habitude de fréquenter le plus souvent, et mon cercle plus large, vive sur cette idée là. Et à la fois c'est tellement rafraichissant de ce dire que dans dix ans, rien n'aura changé.
 

ChatChocolaté

Well-known member
4 Jan 2019
251
2 529
93
@schizophrenia C'est justement l'une des choses qui me repoussent le plus dans la parentalité : le fait que ça te donne un énorme coup de vieux... même quand tu es encore jeune :cretin:
Parce que ça apporte beaucoup de contraintes et de responsabilités nouvelles, forcément, tu ne peux plus être dans la "légèreté" qui caractérise la jeunesse. Rien que le fait d'être responsable de la vie d'un autre être humain, et de le voir grandir, aller à l'école, etc, j'imagine que ça te renvoie à ta propre enfance et que ça donne un sentiment de "passation de flambeau". Donc de vieillesse :nerd:

Perso, je viens d'avoir 29 ans et je me sens super jeune, j'ai presque l'impression d'être encore une enfant, alors avoir un enfant à mon tour ça relèverait presque de la science-fiction. J'ai l'impression d'être encore en train de "digérer" mon enfance et mon adolescence, d'en faire le deuil, alors j'imagine pas le coup de vieux si un gamin déboulait là-dedans et exigeait que je me concentre désormais sur SA propre enfance... Ca équivaudrait pour moi à dire "bon allez, terminé les réjouissances, je vais sacrifier ma jeunesse et me mettre en retrait pour m'occuper d'un nouvel être humain". Une sorte de cercle (vicieux)...

Quant à cette notion "d'évolution", elle me :facepalm::facepalm::facepalm: (c'est vraiment tout ce que ça m'évoque, je n'ai même pas les mots pour dire à quel point je trouve ça consternant). Pour moi évoluer ça n'a rien à voir avec le fait d'acheter un appart et de faire des gosses, ça peut l'être, si ça fait partie de tes envies et ton schéma de vie, mais ce n'est absolument pas systématique. C'est un peu comme si pour les gens, la vie d'adulte devait absolument s'accompagner d'étapes balisées et de contraintes (prêt immobilier, CDI, enfant, etc), sinon c'est pas la vraie vie, mais juste un ersatz. Ce qui est complètement stupide : on ne peut pas avoir toutes/tous les mêmes envies, c'est impossible.

J'ai une amie qui est comme ça, elle ne comprend pas par exemple que je sois en couple depuis 2 ans et que je n'aie pourtant aucun "projet" avec mon mec. Non je ne veux pas vivre avec lui, pour l'instant en tout cas, non je ne veux pas faire d'enfants, et oui je veux juste profiter de la vie, profiter de ma jeunesse, et être en accord avec mes désirs. C'est simple, et pourtant ça paraît presque être la rébellion ultime :yawn:

Y a vraiment un truc pourri dans ces injonctions sociétales, et c'est peut-être d'ailleurs pour ça que je regarde la vie d'adulte avec tant de méfiance, parce qu'elle semble obligatoirement s'accompagner de trucs chiants qui ne me font pas du tout envie. (D'ailleurs je trouve que Rockie est dans cette continuité en présentant un modèle bien normatif de la vie adulte, même s'il y a quelques articles qui viennent casser ça de temps en temps)
 

Kit-tea

Well-known member
6 Jan 2019
11
202
83
@schizophrenia @ChatChocolaté Le coup de vieux je le remarque aussi, j'ai 30 ans et quand je me compare moi et certaines mamans que j'ai pu connaitre... Elles en faisaient 10 ans de plus, que ce soit physiquement mais surtout niveau comportement et mode de vie, ça me fait toujours bizarre. Ou alors c'est moi qui fait trop jeune :sweatdrop:

Puis cette idée qu'évoluer c'est forcement rentrer le schéma cdi-pavillon-enfants... D'autres projets moins conformes ça compte pas, évidemment. :facepalm:
J'aime ma vie de "jeune", cette liberté que je ne pourrais jamais sacrifier.
 

Grim

Ermite misanthrope
3 Jan 2019
987
6 872
93
Mais moi j’ai 33 ans (et certes, j’ai un peu envie de chialer quand je pense au chiffre, parce que j’ai un peu peur de vieillir physiquement, mais aussi de me dire que bah, le temps passe et personne n’est éternel), mais je me sens tellement souvent comme si j’avais encore 12 ans d’âge mental...
Je me sens même pas adulte en fait. En tous cas, jamais à plein temps. Des fois ouais, j’fais des trucs d’adultes et je me dis « uhuh je fais des trucs d’adulte » :moqueur:
Mais voilà. Je pense que c’est peut être ça aussi qui fait que je veux pas de gosse. Ca me forcerait à être adulte tout le temps, et euh... non merci en fait.

On pourra me prendre pour une gamine, pour une meuf immature ou quoi, balec’. A mon humble avis, ma vision des choses, du monde, etc vaut tellement plus que ce que j’obtiendrais en faisant un gosse. J’aurai plus le temps de PROFITER, réellement, de ma vie. Ca passerait super vite, en plus, un enfant, y’a rien de « pire » comme échelle du temps qui passe, on voit son évolution sous nos yeux tous les jours, et ça clairement, ça donne une idée concrète du temps qui file à toute vitesse. Quand est-ce que j’aurai le temps de faire ce que je veux, et d’être moi-même avec un gosse ? Quand iel aura 30 piges ? (Et qu’iel aurait fait probablement des gosses ? Qu’on se coltinera quand iel viendra avec sa moitié ? Je passe mon tour merci).

D’ailleurs, ça c’est aussi un truc qui risque un peu de coincer. Mon mec à une fille d’une vingtaine d’années, elle veut au moins un enfant, plus tard. Et elle nous sort des fois « oh je vous le poserai de temps en temps pour qu’il voit papy-mamie, ça sera cool », et nous on est « euh nope ». On va passer pour des gros cons en fait, mais on veut pas récupérer les enfants des autres. On sera pas les grands parents gateaux ou quoi. Ses gosses s’il y en a, seront peut être intéressants une fois ado, et encore, quand on voit certains ados de maintenant... Mais avant ça... Mais du coup, j’avoue que je tends un peu le dos. J’ai pas envie qu’elle le prenne contre elle. C’est juste qu’encore une fois, si on voulait (encore, pour mon mec) des gosses, on en aurait fait. Mais c’est tellement ancré dans les têtes que les grands parents sont censés être contents des petits enfants, et les prendre en week end ou vacances ou quoi...
 

Gingerbraid

Well-known member
10 Mar 2020
125
1 013
93
J'ai tout juste entre 25 et 30 ans et effectivement je me trouve super jeune pour devenir parent :shifty: même en m'imaginant dans 5 ans, 7 ans... Ça me paraîtrait complètement irréel. Je crois d'un côté parce que j'ai du prendre la responsabilité de certaines personnes de ma famille pendant longtemps :unsure: et que du coup, c'est encore tout frais que je vive "pour moi même". Et puis parce que même si je sais que ce n'est pas le cas de toute les familles, pour moi il y a en effet quelque chose de l'ordre de "passer de l'autre côté" comme dans les films de famille où on voit la génération de "jeunes" du début devenir celle des darons. J'aurais l'impression d'être passée trop vite de la vie d'une post ado à celle d'une mère. C'est pour cela que dans mes rêves les plus fous si je me vois avoir un enfant un jour c'est toujours vers 37-38 ans voire 40 et +, parce que je me dis qu'à cet âge là j'en aurai peut-être marre de vadrouiller et serai contente de me poser pour une vie un peu plus pépère, avec animaux et ou enfant. Et que j'aurai acquis assez de sagesse et de savoir faire cool pour les transmettre à une nouvelle génération :LOL:
 

Carlawn

Well-known member
7 Jan 2019
105
842
93
@schizophrenia C'est quand même fou les gens qui prétendent qu'on a besoin d'enfanter pour pouvoir évoluer en tant qu'adulte :lol:
Perso, j'ai pas d'enfants, mais entre 25 et 30 ans, j'ai l'impression d'avoir encore plus évoluer, et fait beaucoup plus de trucs qu'entre 15 et 20 ans par exemple.

Alors, j'admets que la naissance d'un enfant, ça peut être un gros bouleversement. Mais en fait, toute expérience peut-être un bouleversement (ou pas) dans la vie - même le truc le plus insignifiant - comme partir en vacances à l'étranger. Imagine tu tombes amoureux du pays, tu décides de rester et de faire ta vie là bas etc.
Puis, y'a ce côté mise en concurrence des couples qui me dérangent. Un couple hétéro-marié-exclusif-vivant ensemble-avec des enfants a plus de légitimité que tout autre forme de couple dans notre société. Alors que ce ne sont pas forcément les couples les plus stables quand on regarde le nombre de divorces. Je sais que ça évolue, mais on en est pas encore là, car sinon, pourquoi on nous mettrait autant la pression pour se mettre en couple -emménager avec son mec, puis faire des bébés ?

Perso, à 31 ans, je me sens encore jeune, mais c'est ptet aussi parce que je traîne avec des gens plus âgés. Et que je chante encore les Backstreet Boys en me trémoussant comme quand j'avais 8 ans :disco: