Le topic des childfree

Kitchie

Well-known member
3 Jan 2019
232
1 528
93
@Elzea je ne sais pas si nous avons des « mauvais amis » , ce qui est certain c'est que le problème est bien plus large qu’une question d’individus. Après il est vrai que certains parents sont plus ou moins affectés dans leur mode de vie par l’arrivée d’enfants, plus ou moins dédiés à leurs enfants et plus ou moins jugeant envers les childfree. Souvent cela est lié à leur conception de la parentalité et de l’éducation. Certains sont en effet assez extrêmes dans la place prépondérante réservée à l’enfant. Mais j’ai tendance à voir les choses comme @foliana et @ChatChocolaté, c’est une question sociétale avant tout. Les enfants sont la priorité de la société, les parents sont confortés dans leur vision qu’ils sont parents et donc ils sont dans le bien quand les childfree sont dans l’égoïsme et l’immaturité. Partant de là il n’est pas étonnant que quand quelquechose doit être organisé avec un childfree de son entourage, le parent trouve tout naturel que le childfree fasse les efforts et s’adapte. Au bout d’un moment, le childfree, qui en plus par nature est un gros égoïste qui ne pense qu’à lui :cretin:, se lasse et l’amitié s’érode.
 

Olympa

New member
27 Mai 2020
2
3
3
Bonjour,
Je ne sais pas si je suis au bon endroit, mais je me pose beaucoup de questions autour du non-désir d'enfant et je ne sais pas trop où en discuter.
Je m'explique, je ne veux pas avoir d'enfants, je suis convaincue que je n'en voudrais jamais (pour plusieurs raisons) et il se trouve que mon copain n'en veut pas non plus. Nous envisageons donc une contraception définitive, mais cela semble compliqué.
Donc avant de se lancer dans des démarches médicales contraignantes et épuisantes, on voudrait être sûrs que ça en vaille la peine. En effet, mon copain prend un traitement qui pourrait l'avoir rendu stérile et je doute également de ma fertilité.
Il nous semble logique de vérifier que l'un des deux (voire les deux) sont effectivement fertile(s) avant toute opération qui pourrait alors se relever inutile.
Mais en faisant des recherches sur les tests de fertilité j'ai l'impression que ce n'est accessible qu'aux couples avec désir d'enfant... :unsure:
Est-ce que vous vous êtes déjà posé cette question ? Quelle démarche pourrait-on entamer ? A quel professionnel vaut-il mieux s'adresser ? Médecin traitant ? Laboratoire d'analyses ? Gynécologue ?
Je ne suis pas sûre d'avoir exprimer très clairement mes interrogations, mais j'espère que vous me comprendrez ^^
Merci d'avance pour vos réponses :)
 

Milminus

Mollusque
21 Oct 2019
637
6 695
93
@Olympa Je ne sais pas si ça existe le 100% infertile ? (Je ne suis pas médecin donc si quelqu'un a des infos ...). Par exemple j'ai un syndrome des ovaires polykystiques qui réduit ma fertilité, ma soeur l'a aussi elle a du avoir un traitement pour son premier enfant mais est tombé enceinte naturellement pour le 2ème. Donc est ce qu'il y a des diagnostics qui donne 0 risque d'avoir un enfant je sais pas.
Si tu as un gynécologue qui te suit tu peux peut être lui en parler ?
 
Dernière édition:
You Rock !: Onirinaute et Olympa

Olympa

New member
27 Mai 2020
2
3
3
@Olympa Je ne sais pas si ça existe le 100% infertile ? (Je ne suis pas médecin donc si quelqu'un a des infos ...). Par exemple j'ai un syndrome des ovaires polykystiques qui réduit ma fertilité, ma soeur l'a aussi elle a du avoir un traitement pour son premier enfant mais est tombé enceinte naturellement pour le 2ème. Donc est ce qu'il y a des diagnostics qui donne 0 risque d'avoir un enfant je sais pas.
Si tu as un gynécologue qui te suit tu peux peut être lui en parler ?
Merci beaucoup pour tes réponses, je vais aller voir dans le sujet sur la stérilisation définitive.
Effectivement, il n'y a peut-être pas de 100% infertile et sur du long terme...
J'ai une gynécologue, mais très prise et j'avais déjà abordée un peu le sujet avec elle lors de notre dernier RDV, mais elle semblait pas trop renseignée. Je pense qu'on posera plutôt la question à notre médecin traitant qu'on doit aller voir dans quelques mois pour des renouvellements d'ordonnance.
Merci encore pour tes informations :clin:
 

Safinette

Well-known member
4 Jan 2019
1 701
16 440
113
@PetitPaton non pas encore, je le ferais quand je serais dans une période un peu moins stressante (et pas en période de règle) pour que cela soit le plus constructif possible. L'idée n'est pas de la braquer, mais de comprendre cette dérive, peut être ais je fait quelque chose?

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Carlawn

Well-known member
7 Jan 2019
88
712
83
Intéressante votre conversation sur l'amitié parents/CF qui se dénouent. Je suis d'accord que l'arrivée d'un enfant peut impacter sur une amitié très proche, notamment concernant les jeunes mères dont le conjoint ne fait pas sa part de travail. Après, je pense qu'il faut nuancer un peu. J'avais un groupe de potes en France qui n'a pas d'enfants, mais qui a quand même éclaté, parce que les gens changent beaucoup entre 20 et 30 ans, c'est tout. Entre 25 et 35 ans, c'est aussi une tranche d'âge où on est amené à déménager beaucoup, où la carrière professionnel décolle - ou bien on choisit de se réorienter, on expérimente la vie à deux etc. Au final, j'ai l'impression que la parentalité n'est qu'un facteur de séparation parmi tant d'autres. Peut-être que le lien d'amitié à la base n'était pas si fort que ça, ou que l'on idéalise un peu ses relations amicales par pure nostalgie...

Je ne sais pas si c'est le cas pour tous les trentenaires, mais moi à 30 ans j'ai envie de me concentrer sur l'essentiel. Après avoir totalement délaissé mes besoins personnels au profit de mes études et de mes relations toxiques avec les mecs, je n'ai envie de concentrer mon énergie sur les choses et les personnes qui me font du bien (et qui font l'effort de maintenir notre lien d'amitié). Et ça passe malheureusement par un tri drastique dans les relations que j'ai pu entretenir dans le passé.

Alors, comme je me suis expatriée, on va dire que le tri c'est un peu fait tout seul. Mais j'ai dû aussi construire des nouvelles amitiés dans l'endroit où j'habite désormais, tout en essayant de maintenir des contacts à distance avec ma famille et quelques amis qui me sont proches. Et c'est pas toujours facile. Alors je comprends que les parents aient envie de se concentrer uniquement sur leur petite famille et puisse délaisser leurs amis. Evidemment, je trouve ça triste, et injuste parfois. Mais je reste optimiste en espérant que certains se rendront compte tôt ou tard que l'amitié, c'est aussi important et feront l'effort de réparer le lien brisé.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Elzea

Well-known member
7 Mar 2019
15
77
13
@Carlawn je suis tellement d'accord avec ce que tu écris.

Je pense que le fait d'avoir des enfants te permet aussi de faire le tri dans tes amis, les parents décident quelles amitiés ils souhaitent entretenir et lesquelles ils vont laisser s’essouffler.

@ChatChocolaté effectivement il faut de l'organisation et des moyens financiers pour faire garder ses enfants et pouvoir sortir sans eux.


@foliana je suis tout à fait d'accord avec toi sur la partie: Nous vivons dans une société patriarcal et nataliste. Mais la fin de ton message me laisse perplexe: est ce que tu vois ton cercle amical comme une fatalité? Comme si tu n'avais pas le choix de tes amitiés et que tu reste bloqué là?
 
You Rock !: Manea

Elzea

Well-known member
7 Mar 2019
15
77
13
@foliana Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me répondre :fleur:

Il y a plusieurs choses dans ton message qui me font "tiquer" mais je n'arrive pas à m'exprimer correctement pour l'instant et j'ai peur de te blesser donc je vais en rester là. Surtout que je fais partie des childfree sans bagages donc je n'ai clairement pas le même vécu que toi.

Sinon je ne trouve pas que parler d'amitié ici c'est HS étant donné que c'est notre condition de childfree qui influe en partie sur nos amitiés et nos relations avec le monde.


Changement de sujet!

J'ai envie de déménager depuis quelques mois. Je suis actuellement propriétaire et j'aimerais acheter une maison plus grande. En ce moment il n'y a pas grand chose dans mon secteur et j'ai un petit budget. Mais j'espère quand même tomber sur une bonne affaire.
En discutant avec les amis et la famille je leur ai dit que je voulais plus grand pour tel budget et vu que ça fait plusieurs semaines que je cherche la perle rare je leur ai parlé de pas mal de bien.
Et A CHAQUE PUTAIN DE FOIS on me dit "Mais pourquoi tu veux 3 ou 4 chambres? T'as pas d'enfant et t'en veux pas! T'as pas besoin d'autant d'espace. Tu devrais prendre la maison de 40m2 c'est suffisant pour vous 2"

:non::non:

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.


Je sais pas si mon spoiler va rester mais ça fait du bien.

Je précise que je n'ai aucun problème avec les gens qui ont pour hobbie de regarder la télé :fleur:
 

Altheea

Well-known member
6 Fev 2019
46
453
53
Liège
@Elzea On a eu exactement le même genre de réflexion avec mon copain quand on a cherché un appart à louer puis une maison, les gens comprenaient pas qu'on voulait trois chambres, pour avoir chacun notre espace bureau/loisir.

A croire que les gens ne comprennent pas qu'on peut-être adultes et avoir envie de se garder une zone "à soi" dans sa maison qui soit un coin qu'on décore sans concession et où on a de la place pour faire ce qu'on veut sans marcher sur l'autre.

Résultats j'ai entendu une fois une réflexion assez moche en mode " non mais vous allez prendre à deux ce qui pourrait être un toit pour une famille, c'est dommage "....