Le topic des childfree

Gringo

Anciennement Gringo
2 Jan 2019
524
2 915
93
@Sonea Mon désir d'enfant s'en vient puis s'en va au fur et à mesure des mois. Je ne suis pas sure qu'en faire un serait une si mauvaise idée que ça, mais au fond de moi je ne me vois pas avec un bébé dans les bras. Je suis soignante, je bosse le mercredi, des enfants à soigner j'en vois plein et ça a l'air d'être la grosse merde. Ils arrêtent pas de se faire mal, après ils refusent qu'on les soigne par peur, les parents n'arrivent pas à leur transmettre la confiance du soignant. Olalala, pas envie de m'infliger ça.

Moi ce qui me plairait c'est d'être directement mamie: tu les as une semaine pendant les vacances, tu joues avec , tu transmets ton savoir et quand t'en peux plus ils retournent chez leurs parents.
 

Sonea

Aime comme tu l'entends
13 Jan 2019
3 162
27 691
113
@Scarlett O'Hara je m'inquiète pas sur mes capacités à être mère. Je pense que je serai une super maman :drama:. En fait j'ai l'impression d'avoir une envie irrationnelle d'avoir un enfant, MAIS (entre autre) :
  • Je suis tout le temps crevée
  • J'ai besoin de moments où je peux être tranquille avec moi-même.
  • Je suis super angoissée à l'idée de l'état du monde dans 20 ans.
  • J'adore passer une journée à rien faire à part mater des series affalée dans mon canapé
  • J'angoisse très facilement pour mes proches, mon chat, moi-même, alors un enfant j'ose pas imaginer...
  • J'ai peur que ça change notre vie alors qu'on est heureux comme ça
  • On vit loin de nos proches donc on aurait pas d'aide
  • J'ai encore des projets pro que je ne pourrais plus faire ou difficilement en ayant un enfant.
Pi genre la avec la greve SNCF j'avais l'impression que j'étais au bout de ma vie. Y aurait eu un enfant, j'aurais été obligée de prendre des congés parce que les horaires de trains m'auraient jamais permis de m'occuper de l'enfant, et que c'est la période où le papa n'aurait pas pu s'en occuper, et encore une fois on a pas d'aide dans le coin... Je me suis dit que j'étais bien tranquille sans enfant !

Mais parfois j'ai une espèce d'envie irrationnelle. Mais je préfère regretter de ne pas avoir eu d'enfant que d'en avoir eu...

Je pense comme le dit @Melou que je pourrais être heureuse dans les deux cas, mais lequel me rendrait plus heureuse.... Et ptet que si je tombais enceinte ça nous semblerait évident de le garder.

Donc je me demande si un jour l'envie irrationnelle sera suffisante pour que je dise j'arrête ma pilule. Bon pour le moment l'homme en veut pas, et je veux pas du tout du tout quitter mon mec. Je suis ptet folle, mais il surpasse toute potentielle envie.

Je suis désolée mes interrogations sont pas forcément très CF mais je me retrouve plus dans les discours CF que les discours sur la maternité.
 

Kestrel

It always ends. That's what gives it value.
5 Jan 2019
297
1 811
93
30
@Scarlett O'Hara je suis malheureusement tout à fait d'accord avec toi.
D'ailleurs, en dehors du fait d'avoir peur de la grossesse, ce qui me fait pencher du côté childfree c'est la peur de me retrouver à devoir tout porter sur mes épaules parce que le père n'en foutrait pas une. Ca me terrifie. Je commence à me dire que j'ai même plus peur de ça que de regretter de n'avoir pas eu d'enfants...
Ca me fout en rage d'ailleurs, parce que ça veut dire que si je n'aurai peut-être pas d'enfants, c'est plus à cause d'éléments extérieurs que parce que MOI je ne veux pas d'enfants. J'adore les enfants, et je pense que je serais une bonne mère... mais me retrouver coincée dans une situation parce que parent 2 décide de ne pas prendre son rôle au sérieux, NON MERCI.
 

Sonea

Aime comme tu l'entends
13 Jan 2019
3 162
27 691
113
@Scarlett O'Hara je ne sais pas trop si ce sont les hormones, en tout cas oui la a l'instant T je n'ai pas envie d'avoir un enfant, mais je me demande si ça changera... j'essaie de pas me prendre trop la tête avec ça, mais c'est dur de pas y penser. Entre les questions relous de la famille et tous les amis qui se mettent à procréer... Je vais aller faire un tour sur ton subreddit
 

Cactus

Aïe ! Ça pique !
2 Jan 2019
326
2 947
93
@Scarlett O'Hara
Un You Rock ne suffisait pas :jv: !
Déjà, je suis ENTIÈREMENT d'accord avec toi. Et puis j'ai bien rigolé à certains passages :yawn:.
Le seul truc qui m'embête dans ton message... c'est que tu es désolée d'être misandre :cretin: ! Y a même pas à être désolée, tes propos sont vrais, c'est tout :clin:. Apres, comme tu le dis, si des hommes sont vexés, bah c'est leur problème. Le problème des pères-je-m'en-foutiste est bien trop systémique pour qu'on prenne des pincettes et qu'on fasse du "Oh mais y a des papas trop mignons trop parfaits hihihihi".


Aucune femme ne s'imagine que son mec va être un papa médiocre sinon elles feraient pas d'enfant avec.
Par contre, à titre perso, je suis persuadée que Monsieur Cactus ferait partie de ces pères branleurs :ninja:. C'est un flemmard. Autant il gère très bien son business, autant dans sa vie perso il est désorganisé, faignant et immature. Je lui a ai appris à 25 ans à faire une tournée de linge et à couper des oignons. Et sa mère qui continue de gérer ses impôts, sa mutuelle et ses assurances, au secours... Je m'en remets car à deux, on peut dire chacun sa merde. Mais s'il devait y avoir un enfant dans le lot, je servirais de bonniche, il dirait "Comment on faaaaait ?" pour tout et n'importe quoi.

Dernier truc en date : on a fait du colin à l'oseille surgelé ce soir. Il s'avère que contrairement au colin à la bordelaise de d'habitude, ce n'est pas une barquette mais deux sachets en plastique. Une fois réchauffés, il a regardé les sachets et m'a demandé comment on faisait maintenant pour les ouvrir. Bah... avec des ciseaux enfin :facepalm: !

Après il a plein de qualités hein :red:<3. C'est juste que perso, je suis lucide, réaliste. Les gens, je les aime mais je ne suis pas aveugle, je vois leurs défauts tout comme je vois leurs qualités.

Rassurez-vous, je vois mes défauts aussi, je sais très bien que je ferais une très mauvaise mère :domokun:.

Je suis impatiente, stressée, psychorigide, perfectionniste, paranoïaque, pas diplomate du tout (sauf dans mon boulot bizarrement), souvent en retard.

J'adore les grasses matinées (aka au moins jusqu'à 10h voire 11h ou midi), je décapite quiconque gâche mon sommeil, je mange comme je veux et quand je veux (en décalé, en fractionné, etc.).

Autant je me souviens de plein d'événements, autant j'oublie plein d'objets. À quoi bon être capable de se souvenir des premiers pas et de la première kermesse si j'oublie de mettre son déjeuner dans le sac pour le pique-nique du centre aéré. Ou si j'oublie carrément l'enfant dans la voiture :ninja:.

Je préfère même transformer une pièce en salle de sport qu'en chambre d'enfant.

Bref, je ne supporterais un enfant et j'en ferais un traumatisé, c'est pas la peine :stare:.
 

GrumpyBunny

Well-known member
3 Jan 2019
333
1 581
93
@Cactus
Ta description de ton mec fait tellement écho au mien c’est dingue. Récemment il a discuté avec une amie à lui qui veut des enfants mais pas tout de suite et il lui a demandé ce qui la freinait pour le moment. Elle lui a répondu que elle voulait un enfant mais pas avec un gamin (sous entendu son mec est pas assez mature à son goût) et il a de lui même admis que ça devait être aussi une de mes motivations pour ne pas en vouloir. Ce qui me met le plus hors de moi c’est qu’il PEUT être responsable et adulte, il gère son taff d’une main de maître. En dehors, c’est un assisté pour beaucoup trop de choses à mon goûts (et ça me rend folle régulièrement). Donc moi aussi je pratique le « chacun sa merde » et je râle de plus en plus fort quand je me retrouve à rattrapper ses conneries ou à assumer sa flemme.
 

Shiho

Well-known member
17 Fev 2019
52
233
33
J’ai lu récemment quelqu’un qui demandait des témoignages de couples dont l’un travaille loin toute la semaine.
Monsieur a une super opportunité qui l’enverrait à l’autre bout de la France quelques années. Madame est enceinte et ne voudrait pas le priver de faire carrière.
Et certains s’inquiètent que Monsieur regrette après coup d’avoir raté des étapes importantes de la vie de l’enfant. C’est sûr que c’est le plus embêtant dans l’histoire.

:facepalm:
 

ChatChocolaté

Well-known member
4 Jan 2019
226
2 199
93
@Scarlett O'Hara "un gros bébé adipeux de 30 piges avec du poil au cul" :yawn::yawn::yawn:

Oh my god je vais la garder celle-là ! Et un énorme Big Up général pour l'ensemble de ton message.
C'est très vrai tout ce que tu soulèves, le caractère très inégalitaire de la parentalité, le fait que les femmes ne se rendent probablement pas compte qu'en devenant mères elles se tirent également une balle dans le pied (sauf si elles ont un conjoint parfaitement féministe, mais on ne va pas se cacher ça reste plus l'exception extrême que la norme :cretin:) et se condamnent à de nombreuses contraintes et sacrifices... qui n'auraient sans doute pas lieu d'être si leur mec faisait sa part de manière égale. Je pense que beaucoup d'entre elles idéalisent la parentalité parce qu'elles ne se rendent pas compte qu'elles vont devoir assumer pour deux (enfin trois, du coup). Mais c'est bien qu'on en parle de plus en plus. En tant que femme, je pense qu'il faut être pleinement conscience de ces inégalités-là (ou s'assurer d'avoir un mec valable) avant de faire un enfant, sinon la redescente risque d'être bien douloureuse.

C'est fou d'ailleurs que cette situation où la mère fait tout pendant que le père ne branle rien soit considéré comme "normale". Je ne sais pas ce qu'il faudrait faire pour changer ça. Est-ce qu'il suffit vraiment d'en avoir conscience ? D'en parler ?

(J'avais pas vu le topic des perles des conjoints, mais du coup je suis allée voir vite fait et... c'est censé être humoristique, mais ça n'a rien de drôle en fait. Certains témoignages sont juste profondément tristes. Je ne comprends pas comment on peut ne pas finir folle quand on vit avec des boulets pareils, c'est limite un problème de santé publique [combien de mères carburent aux anti-dépresseurs pour tenir le coup, d'ailleurs.... ? et combien cachent leur détresse parce que tout l'équilibre de la famille repose sur elles... ?] Moi, vraiment, ça me rendrait malade.)
 

ChatChocolaté

Well-known member
4 Jan 2019
226
2 199
93
J’ai lu récemment quelqu’un qui demandait des témoignages de couples dont l’un travaille loin toute la semaine.
Monsieur a une super opportunité qui l’enverrait à l’autre bout de la France quelques années. Madame est enceinte et ne voudrait pas le priver de faire carrière.
Et certains s’inquiètent que Monsieur regrette après coup d’avoir raté des étapes importantes de la vie de l’enfant. C’est sûr que c’est le plus embêtant dans l’histoire.

:facepalm:
La vache, alors ça c'est typiquement la situation foireuse par excellence.
JAMAIS je ne ferais un enfant dans ces conditions.
(Qu'est-ce qui dit que Monsieur n'a pas sauté sur l'occasion pour se barrer à l'autre bout de la France d'ailleurs ? Ça me fait penser au mec parti faire je ne sais plus quelle course nautique pendant plusieurs mois juste après que sa femme ait accouché de leur 3e gamin... Ça les arrangerait bien de se tirer loin des biberons, des couches et des réveils nocturnes que ça ne m'étonnerait pas :lol: Et en plus ils y gagnent une image de conjoint héroïque parti conquérir le monde pour assurer la subsistance de la famille, tout bénéf !)
 

Sonea

Aime comme tu l'entends
13 Jan 2019
3 162
27 691
113
@Shiho ca me rappelle les remarques quand j'allais partir en école de formation et potentiellement avoir un poste a l'autre bout de la France et que mon compagnon n'était pas mobile. On me demandait pourquoi pas d'enfant, j'expliquais qu'on allait être séparés, et on me disait ben c'est pas grave tu prends l'enfant avec toi. Je répondais que le père avait le droit de s'occuper de son enfant aussi. Et on me regardait genre mais qu'est ce qu'elle raconte. Ben ouais ça se fait à deux un enfant..
 

Sonea

Aime comme tu l'entends
13 Jan 2019
3 162
27 691
113
Sur le topic des animaux de compagnie y a une histoire trop triste d'un chat qui accepte pas l'arrivée d'un bébé. J'ai envoyé l'histoire à mon compagnon. Sa réponse : encore une bonne raison de pas avoir d'enfant. Faut vraiment pas que je me retourne le cerveau :yawn: (bon j'avoue je me suis dit pareil)