Le porno: pour ou contre ?

L'intrus

Well-known member
21 Fev 2020
54
148
33
#22
Ce qui me dérange dans le porno c'est sa disponibilité sans restrictions.
A une époque ou les enfants ont des smartphones assez jeunes ça peut avoir des conséquences non négligeables sur des personnalités en construction....

Parce que quoi qu'on en dise ça reste une référence pour beaucoup de monde alors que la réalité est souvent différente de ce que l'on peut voir dans des vidéos pornographiques.
 
25 Déc 2019
428
2 875
93
44
#23
@L'intrus
Mon petit frère à 12ans maîtrisait mieux l'ordinateur que mes parents. En deux clics il cassait le mot de passe, la sécurité. L'accès sera toujours trop facile.
Au porno comme aux horreurs dont regorge le net. Il faut à la fois mettre en place des sécurité mais ne pas laisser l'enfant accéder seul au net et l'éduquer pour qu'il soit plus solide.
 
You Rock !: Sterne et Marcoz

L'intrus

Well-known member
21 Fev 2020
54
148
33
#24
@LeVioque : c'est complexe en effet, l'accès à ce type de contenu est très facile.

Comme tu dis l'éducation est un point clef dans tout ça, ainsi que l'encadrement des plus jeunes.
 

Merlu

#TeamPrendPasPosition
18 Fev 2019
557
2 484
93
31
#25
Je sais pas si vous connaissez Pornocratie d'Ovidie, mais apparemment, les plus gros sites de fesses appartiendrait à une organisation maffieuse nommée Mindgeek possédant des bureaux fantoches dans des paradis fiscaux, pratiquant l'esclavagisme sexuel et rachetant sous la menace de plus petites compagnies. Depuis que j'ai cette info, je suis vacciné pour de bon de la plupart des sites de fesses. Même pour les sites "éthiques", j'ai toujours un doute qui subsiste quand à son appartenance à ces criminels.
 
27 Jan 2020
8
21
3
#26
Contre. Résolument contre, mes confrères et moi même.

La pornographie est un fléau qui ruine les jeunes.
J’exerce comme médecin préventeur en centre éducatif fermé pour adolescents délinquants sexuel, sous obligations de soins.
La pornographie est la cause première de leurs troubles du comportement. Ces jeunes ont une conscience du féminin lourdement altérée par les schémas récurrents du porno. Il est très difficile de les déconditionner à cet âge de la vie de la construction de leurs identités.
Le plus jeune de nos patients du moment à 15 ans et condamné pour viol avec violence.
Dans 3 ans il va purger sa peine de réclusion. Quel adulte sera t-il en sortant ?
 
27 Jan 2020
8
21
3
#28
@Sterne Mais est-ce que tu es contre l'accès au porno tout court ou seulement leur accès par les mineurs ?
Je suis favorable à une interdiction totale de diffusion de pornographie pour 2 raisons :

1- les parents/tuteurs ne pourront jamais totalement contrôler l'activité de leurs ados sur l'usage de leurs smartphones. De plus les barrières informatiques sont tjs vites contournées.
2- chez les adultes et jeunes adultes la pornographie fait aussi des dégâts. On retrouve ses racines dans les passages à l'acte du fantasme au viol ou agression sexuelle. Et la notion de non-consentement incomprise, avec du sexe scénarisé qui semble si "facile" sans limites et à volonté. Le problème majeur de la pornographie c'est qu'elle ne véhicule pas le partage de plaisirs et d'émotion de la sexualité des partenaires. C'est du brut de décoffrage sans finesse sans sensualité.
Plus insidieux les mécanismes réflexes qui s'installent dans le psychisme masculin à cause de satisfactions primaires rapidement obtenues et dénuées de charge émotionnelles, induisent des troubles de la sexualité en constantes augmentation, comme l'éjaculation précoce la disparition du désir, des érections et le désintérêt d'intimité sexuelle avec la.e partenaire.
Chacun a son point de vue sur ce sujet, je l'entend. Pour ma part c'est préoccupant pour notre société et pas seulement française.

Bon c'est mon tour de garde, je quitte.
Prenez soin de vous.
 

LuLa

That awkward moment between your birth and death
4 Jan 2019
5 232
35 722
113
#30
Je viens d'écouter le podcast @Eitae j'ai trouvé intéressant de voir que le journaliste qui a enquêté sur le porno, malgré le fait qu'il ait ouvert les yeux sur pas mal de choses, a encore du mal à aller bout de sa réflexion sur pourquoi la domination et la violence excitent. Comme quoi même un homme de bonne volonté qui se décrit comme pro-féministe a encore certainement des blocages psychologiques pour aller au fond des choses (déso pour l'expression...).
 
25 Déc 2019
428
2 875
93
44
#31
Plus insidieux les mécanismes réflexes qui s'installent dans le psychisme masculin à cause de satisfactions primaires rapidement obtenues et dénuées de charge émotionnelles, induisent des troubles de la sexualité en constantes augmentation, comme l'éjaculation précoce la disparition du désir, des érections et le désintérêt d'intimité sexuelle avec la.e partenaire.
C'est comme la masturbation selon les hygiénistes du XIX siècle alors?

@LuLa
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
You Rock !: c_koi_la_suite

Anclau

Well-known member
18 Mar 2020
227
735
93
#32
Mon avis sur les diverses questions:

-Le porno c'est dangereux car ce n'est pas la réalité.
Pour moi pas plus que les romans Harlequins ou les films de noël quand ils nous parlent d'amour.
Si tu lis un Harlequin et que tu penses que l'amour se passe comme ça dans la réalité, tu vas avoir des problèmes dans ta vie amoureuse.

Le problème pour moi c'est l'éducation qui fait que l'on confond roman, film et la réalité.


-Interdiction ou pas.

Tout dépends de ce que l'on cherche par là. Si on cherche à protéger les actrices, pourquoi pas. Mais les grosses productions de gonzos se font à l'étranger.
Suis pas sûr que Dorcel soit le pire endroit où tomber pour une travailleuse du sexe (je connais pas J&M, suis de la vieille école même dans les pornos ;) ).

Par contre pour empêcher des gamins d'en voir et les attitudes derrière. Je doute de l'efficacité. Car l'interdiction devrait être mondiale pour ça et encore.
Dans les pays où le porno est interdit, c'est tout un trafic d'y avoir accès qui marche super bien.


Et ensuite, il faudrait bien calibrer la loi.
Car interdire le porno ok. Mais cela veut-il dire que ton ex peut te dénoncer pour lui avoir envoyé une vidéo porno de toi pour te faire plaisir pendant ce confinement?
Que le revenge porn puisse devenir un moyen légal de te mettre la pression?

Et si tu dis que cela ne concerne pas les amateurs/trices, tu vas avoir pleins de personnes qui vont se dire amatrices.


J'ai un peu l'impression que l'interdiction ne résoudrait rien (comme cela ne résoud rien dans les pays où c'est le cas) et qu'au contraire cela va apporter pleins de problèmes autres.
 
You Rock !: LeVioque et Ploue
27 Jan 2020
8
21
3
#33
C'est comme la masturbation selon les hygiénistes du XIX siècle alors?

En fait non ce n’est pas la même chose.

Dans la masturbation associée à l’imaginaire fantasmé, que nous découvrons à la puberté, le psychisme est autonome, il s’autorégule et se tarit de lui-même, alors que dans la masturbation associée à du visionnage pornographique, l’imaginaire n’est pas sollicité, il est au contraire déconnecté et saturé de stimuli visuels issus de source extérieur.
La dépendance à cette source s’installe insidieusement, à l’insu, et d’autant plus facilement que sur internet il n’y a pas de « limites » en quantité et en dureté, ce qui incite à chercher toujours plus de sensations pour toujours moins de satisfactions. C’est le phénomène d’addiction des toxicomanes, sauf que sur internet il est facile d’augmenter la dose.
Je partage l’avis de @Anclau , une interdiction sans alternative développerait des trafics bien pires.
L’alternative serait des productions érotiques avec comme scenario :
de vraies relations sexuelles de couples, inscrites dans le plaisir partagé, depuis la séduction à l’excitation et l’orgasme des 2 partenaires.
afficher la nudité naturelle des corps et des sexes, notamment masculins pour lever bien des interrogations issues du porno.
révéler les différentes pratiques sexuelles appréciées
...
Bon pour sourire un peu, une anecdote :
dans mon département, un maire agacé des excès de vitesse sur sa commune a commandé à un graphiste des panneaux éducatifs dont en voici un :
Capture.JPG
Allez prenez soin de vous,
 

Merlu

#TeamPrendPasPosition
18 Fev 2019
557
2 484
93
31
#34
J'ai un peu l'impression que l'interdiction ne résoudrait rien (comme cela ne résoud rien dans les pays où c'est le cas) et qu'au contraire cela va apporter pleins de problèmes autres.
C'est surtout une infaisable, d'abord parce que comme dit plus haut, le marché est dominé par des organisations maffieuses, et aussi parce que même dans les pays où c'est interdit, ça n'empêche personne d'y accéder, c'est même le contraire.
 
You Rock !: c_koi_la_suite

Anclau

Well-known member
18 Mar 2020
227
735
93
#35
Une interdiction n'a pas pour but d'éradiquer quelque chose.
Quand on a interdit le recours aux prostituées, ce n'était pas pour que la prostitution n'existe plus.
Quand tu interdis le vol, tu sais très bien qu'il y aura toujours des voleurs.

L'interdiction a deux "bonnes" raisons:

-Etre une boussole morale. C'est interdit car ce n'est pas moral.

-Pouvoir agir contre ceux qui consomment et produisent.



Le but de l'interdiction du porno, serait par exemple de mettre comme délinquant sexuel ceux qui font et consomment ces vidéos avec les conséquences que cela peut avoir.
Actuellement, tu peux être prof et consommer des vidéos pornographiques.
Avec une interdiction, cela deviendrait bien évidemment impossible (enfin si tu te fais chopper).
 

Anclau

Well-known member
18 Mar 2020
227
735
93
#37
En même temps, je ne vois pas comment on peut être contre le porno sans être puritain.

Et le puritanisme n'est pas une question de droite ou de gauche.
 
25 Déc 2019
428
2 875
93
44
#38
@Anclau
Pas faux. De même que le fanatisme ou l'intégrisme. Bref, je laisse tomber: ça tourne en rond avec de vieux arguments stériles. Au final ça va virer au "j'ai raison non c'est moi qui a raison".
 
You Rock !: Vivii

c_koi_la_suite

Aller on avance
5 Août 2019
160
770
93
#39
Je suis pour l'érotisme, l'exploration de ses fantasmes (en toute conscience) et pour une sexualité épanouie entre personnes consentantes, pour le respect de l'autre, etc. Donc oui je suis pour l'existence de contenus érotiques/sexuels.
Je suis contre les industries capitalistes qui écrasent leur force de travail et s'enrichissent sur leur dos. Donc je suis contre une "industrie" du porno et évidemment contre les réseaux mafieux et de traite humaine.

Les dérives du porno sont le miroir des dérives de nos sociétés de consommation et de non respect des droits humains : produire toujours plus, toujours moins cher et acheter l'accord des protagonistes avec de l'argent et de la popularité. Si les gens, produisaient réalisaient et jouaient du porno pour les bonnes raisons, on en serait pas là. On peut faire le parallèle avec le système alimentaire (agriculteurs, transformateurs, distributeurs) > ça peut être très bien fait et bon pour la santé ou très mal et mauvais pour l'environnement et les travailleurs.

De plus, vouloir interdir le porno, c'est pour moi aussi inutile que de vouloir interdire la prostitution, l'alcool, la clope, le sucre, les drogues quelles qu'elles soient. C'est à l'usage qu'on doit être sensibilisé, au sens de notre consommation, au sens de la vie, de notre existence sur cette planète, de ce à quoi on sert en tant qu'être humain, à ce qu'est le plaisir, le bonheur, la faim, la satiété, le consentement, le respect de l'autre.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Maintenant je regarde quasiment exclusivement du porno gay, parce qu'il est plus safe au niveau du consentement notamment (bien que des mecs hétéros forcés de faire cela pour l'argent ça existe pas mal également, j'avais lu le témoignage d'un acteur qui n'avait pas trop le choix pour vivre). Mais il y a moins ce côté humiliation de la femme, les hommes sont sur un pied d'égalité dans la relation sexuelle.
De ce côté là, je ne suis pas d'accord. Grand amatrice de contenus gay, notamment en format écrit, je trouve terrible les aspects féminisation du personnage le plus jeune (dérives régulières sur des mineurs d'ailleurs), du plus freluquet physiquement, de la bite la plus petite, du plus inexpérimenté, etc. Je trouve au contraire qu'on retrouve les mêmes travers de domination que dans le porno hétéro : on a le plus "mâle" qui domine et qui force, et le plus "féminin" qui est pénétré et forcé. Zéro déconstruction sur la majorité des contenus que je trie.

Enfin, je consomme pas mal de contenus écrits amateurs et je suis affligée par le nombre de contenus pédophiles et incestueux (souvent les deux mélangés d'ailleurs). Je ne comprends vraiment pas comment il peut y en avoir autant de produits et de consommés.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition: