Le congé paternité va enfin être rallongé

meta

Well-known member
18 Juil 2019
151
826
93
Je ne suis pas convaincu par le fait de le rendre obligatoire, mais il faut étudier les arguments. Je pense que l'indemnisation financière joue beaucoup.
Merci pour l'info.
Manon, une coquille "soit d’un moins minimum".
 

Matriochka

Merci de ne pas citer mes spoilers :)
8 Oct 2019
366
2 631
93
Je suis tout à fait pour le rendre obligatoire. Tant que ce ne sera pas le cas, ce sera toujours mal vu ou mal compris par les employeurs, et donc il y aura toujours des hommes qui ne profiteront pas de leurs droits.
En plus de donner des droits aux hommes, c'est aussi un grand pas pour les femmes. J'ai envie d'un bébé, mais ça me stresse à cause du congé maternité, qui va forcément impacter ma carrière. Si les hommes devaient aussi s'absenter, il y aurait moins de discrimination à l'égard des femmes aussi !

Edit : (et je suis prête à parier que si les hommes doivent prendre un congé paternité aussi, les conditions d'indemnités financières évolueraient aussi...)
 

Coco l’asticot

Well-known member
12 Jan 2019
829
3 446
93
D’ailleurs c’est obligatoire pour les femmes alors pourquoi pas pour les hommes
J’espere que ce sera vite d’actualité, j’accouche en décembre et j’ai vraiment les boules quand je pense aux 11j (week-end inclu!!!) de mon homme...pour les bébés de 2025 peut être
 

PingouinMasqué

Well-known member
8 Jan 2019
227
2 065
93
En même temps si on veut avancer dans le sens de l'égalité femmes-hommes ce serait un minimum un mois et obligatoire. Qu'on arrête de discriminer les femmes parce que "vous risquez de nous poser un congé maternité", on sera dans le même cas pour les deux sexes.
 

Grumpy

Familier des bacs à sable
8 Jan 2019
12
138
28
Oui imposer une égalité ce sujet aux deux parents ça limitera beaucoup la dévaluation des femmes professionnellement.

Et pour l’enfant, c’est aussi hyper important. Que les pères soient ainsi invités à s’investir autant que les mères pour l’enfant ça va les amener à considérer leur statut de père de façon plus responsable et concrète. Parce que les générations de pères absents et démissionnaires c’est bon hein.
 

Cactus

Aïe ! Ça pique !
2 Jan 2019
500
5 224
93
Ce n'est pas vraiment obligatoire pour les femmes mais en tout cas, si elles veulent toucher leurs indemnités journalières, les femmes (tout du moins les salariées) doivent s'arrêter au moins 8 semaines (sur les 16 semaines du congé maternité lambda) . Si elles s'arrêtent 7 semaines et 6 jours, y aura zéro indemnité. Après, soyons honnêtes, la majorité des femmes le prennent car il est souvent nécessaire et contrairement à l'arrêt maladie, le congé maternité est bien indemnisé.

Mais je suis pour le rendre obligatoire pour les hommes pour les arguments déjà avancés :
- bénéfice pour les femmes qui 1) seront moins discriminées à l'embauche (comme si les hommes ne pouvaient pas être malades ou blessés par contre, lol...) ; 2) auront enfin un co-parent présent dans ces semaines si difficiles physiquement et psychologiquement
- bénéfice pour l'enfant qui 1) pourra tisser un lien plus solide avec son père ; 2) aura sûrement une mère moins stressée puisqu'elle ne sera plus seule "à bord"
- bénéfice pour les hommes qui 1) auront enfin un temps digne de ce nom pour créer une relation avec leur enfant ; 2) ne seront plus considérés comme des incompétents ou des parents de seconde zone parce que "euh, c'est combien de cuillères de lait en poudre déjà ?"

Et sans doute d'autres avantages que j'oublie.

Le congé paternité s'appelant en fait "congé paternité et d'accueil", ce que je dis s'applique également aux femmes et aux personnes non-binaires dans le cadre de couples non hétérosexuels. Mais soyons honnêtes, c'est surtout les hommes qui sont démissionnaires pour reprendre la très juste expression de @Grumpy.
 

Carinee

Well-known member
7 Jan 2019
493
5 233
93
Oui oui et re-oui pour un congé d'un mois et pour le rendre obligatoire. Les indemnités devraient être suivant les même conditions que le congé maternité non ?
Dans un épisode de la matrescence (super podcast au passage), un français installé en Norvège expliquait que là bas, les jeunes hommes s'intéressent à la parentalité et aux bébés, parce qu'il y a toutes les chances qu'ils se retrouvent plusieurs mois seuls à s'occuper de leur bébé. Ce ne sont pas des sujets uniquement "féminins", les 2 parents seront à un moment ou un autre en charge de leur bébé.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Cactus

Aïe ! Ça pique !
2 Jan 2019
500
5 224
93
Les indemnités devraient être suivant les même conditions que le congé maternité non ?
Le calcul est déjà le même :happy:.

Par contre les conditions ne peuvent être strictement identiques puisque pour que les indemnités du congé maternité soient versées, il faut que la mère interrompe son activité pendant au moins 8 semaines consécutives (à quelques exceptions près). Forcément, avec un congé paternité et d'accueil de moins de 8 semaines, cette condition ne peut être imposée au co-parent.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

Cactus

Aïe ! Ça pique !
2 Jan 2019
500
5 224
93
En relisant l'article, j'aimerais réagir sur deux choses :

En France actuellement, les pères n’ont la possibilité de prendre que 11 jours de congés, auxquels s’ajoutent les 3 jours dits de « congés naissance », contre 10 semaines pour les mères.
Minute info : ce n'est pas vraiment/forcément 10 semaines pour les mères.

Les 10 semaines ne représentent que la durée par défaut du congé postnatal (dans le cas d'une grossesse simple pour une femme ayant 0 ou 1 enfant à charge, sinon c'est plus).

Or, une femme n'est pas toujours obligée d'accepter la répartition par défaut de 6 semaines avant/10 semaines après.

En effet, une femme peut, sous certaines conditions, transférer une partie de son prénatal sur son postnatal. Donc les femmes peuvent en théorie bénéficier de + de 10 semaines en postnatal.

Attention : je trouve quand même que c'est trop court ! Il faudrait que le postnatal par défaut soit plus long, histoire de ne pas "forcer" les femmes à décaler le pré sur le post et ainsi à travailler limite jusqu'à ce qu'elles accouchent sur leur lieu de travail...

Plus de 60% des 18 à 34 ans souhaitent un allongement du congé paternité d’après un baromètre DREES.
Je trouve ça très faible comme pourcentage étant donné la tranche d'âges dont il est question :erf:. J'eurais espéré plus...
 

Coco l’asticot

Well-known member
12 Jan 2019
829
3 446
93
C’est clair c’est pas beaucoup 60%!! Faut voir comment la question a été posée aussi ça joue peut être ...oui effectivement on peut s’enlever du congé prénatale pour le mettre en postnatale avec l’accord du médecin, c’est ce que je vais essayer de faire
Quand on pense qu’on doit laisser nos bébés de 2 mois de vie pour retourner au travail ...ça fait mal au coeur franchement
 
  • You Rock !
Reactions: Sophie L and Cactus

meta

Well-known member
18 Juil 2019
151
826
93
Je suis bien d'accord avec l'idée que prendre davantage de congés parentaux apporterait plusieurs avantages, je me demande juste si l'obligation est le seul moyen de l'obtenir.

Le rapport de la DRESS dont le lien est dans l'article, est très intéressant à ce sujet. https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/er1098.pdf

Parmi les pères d’un enfant de moins de 3 ans éligibles en 2013, sept sur dix ont eu recours à ce congé à la naissance de leur benjamin.
Plus fréquent chez les pères les plus jeunes, ce recours est déterminé en grande partie par le statut de leur emploi (Legendre, Lhommeau, 2016). Les travailleurs indépendants ou ayant un emploi précaire, ou les chômeurs prennent plus rarement leur congé de paternité que les pères salariés qui bénéficient d’un emploi stable (salariés du secteur public ou en contrat à durée indéterminée [CDI] dans le secteur privé).
Les pères les plus modestes en ont moins bénéficié, puisque parmi les 20 % des pères les plus modestes, quatre pères éligibles sur dix seulement l’ont pris.
Par exemple le groupe 1 : la mère n'a jamais travaillé (5% des cas) : les familles sont en général nombreuses, les pères plus souvent au chômage longue durée (plus d'un an) et donc non-éligibles, plus souvent en CDD.
Ou le groupe 2 : le père est indépendant (10% des cas). Le plafond de versement des indemnités journalières est plus bas que celui des salariés du privé et il est parfois difficile pour eux de se faire remplacer.
Quand les deux parents travaillent, le père prend le congé dans 9 cas sur 10 (dans le public) ou 8 cas sur 10 (père aisé dans le privé), 7 cas sur 10 (autre privé).

Avant de rendre obligatoire, faire passer les personnes non-éligibles en éligibles ? Revaloriser le plafond pour les indépendants ? Lancer une discussion avec les syndicats pour sensibiliser les employés et les employeurs sur leurs droits ?
Étant donné que le chiffre date de 2013 et que les plus jeunes ont davantage tendance à le prendre, on est peut-être à 75% des personnes qui le prennent. On n'est pas dans un abandon total des pères.
 

Cactus

Aïe ! Ça pique !
2 Jan 2019
500
5 224
93
@meta
Pas abandon dans le sens "ils ne prennent pas les 11+3 jours auxquels ils ont droit" mais plutôt dans le sens (avis strictement personnel) "ils s'auto-congratulent de le prendre, et puis en fait, au mieux ils se bougent le cul pendant mais arrêtent illico-presto d'être un co-parent digne de ce nom dès qu'ils retournent au travail, au pire ils ne sont qu'une charge supplémentaire pour leur compagne pendant ces deux semaines".

Je suis désolée (non.) mais un père qui a besoin que la mère qui s'absente quelques jours donne des consignes sur comment s'occuper de leur enfant à tous les deux, ça me choque. Les coups de fil ou sms pour des trucs du style "où sont les couches ?" alors qu'elles sont au même endroit depuis des mois et que y a un gros stock en évidence, les "il/elle fait sa sieste à quelle heure ?" et autres trucs du quotidien, ça m'énerve tellement.

Beaucoup semblent penser que leur compagne est en vacances alors que le congé maternité n'a rien de vacances. Être davantage présents au quotidien lors des premières semaines leur permettrait sans doute de réaliser l'ampleur de la tâche et de prendre le pli.

(Pitié, pas de NotAllMen ici, si vous n'êtes ou votre compagnon n'est pas comme ça, ne le prenez pas pour vous, c'est tout).
 

Uisken

Well-known member
22 Jan 2019
468
2 443
93
J'aimerai tellement que mon conjoint puisse bénéficier d'un vrai congé paternité. Le rendre obligatoire c'est, je pense, malheureusement, une des seules solutions pour que certains employeurs l'acceptent et s'abstiennent de commentaires.
Il n'est pas normal qu'ils aient si peu de jours et que ceux qui veulent en profiter soient obligés de se garder de côté des CP pour le rallonger.
 

michka79

Well-known member
1 Avr 2019
20
110
28
"Cette pression sociale qui fait que les plus précaires ne vont pas oser prendre le congé paternité, de peur de perdre leur boulot, c’est un vrai sujet sur lequel il faut que nous travaillions. Il va falloir faire attention que l’obligation ne conduise pas à de la perte de pouvoir d’achat pour les personnes, et notamment pour les plus précaires. " : BIENVENUE DANS LA VIE DES MÈRES !!! Et encore, y en a de plus en plus de solos, ces mères et généralement, ceux sont celles qui ont les boulots les plus précaires... Putain de pays macho à la con! ça devrait être 4 mois pour les femmes et 4 mois pour les pères, et les enfants iront bien mieux, l'égalité professionnelle aussi!!
 

Cactus

Aïe ! Ça pique !
2 Jan 2019
500
5 224
93
La peur de la perte du pouvoir d'achat a bon dos. La plupart des gens sont salariés et le congé paternité et d'accueil des salariés est indemnisé comme le congé maternité donc aux environs de 100 % (le brut moins 21 % puis moins CSG et CRDS). Par contre, il faut absolument revoir le calcul pour les indépendants et les PAMC, ça c'est sûr. (Je ne me prononce pas pour le régime agricole et tous les petits régimes spéciaux, je ne connais pas leur législation).

Et y a pas de raison de perdre son boulot avec le congé paternité obligatoire en tant que salarié homme. Actuellement, les femmes ont plus de risque de perdre leur boulot car elles sont les seules à avoir un long congé. Mais si ça devient obligatoire également pour les hommes et que leur congé est allongé, bah les employeurs ne vont quand même pas virer tous les employés qui font des enfants, sinon ils n'ont pas fini :yawn: !

D'ailleurs, j'ai toujours trouvé ça con de virer une femme qui venait d'avoir un enfant. La plupart des gens auront des enfants dans leur vie. Donc virer une femme qui a accouché pour prendre quelqu'un d'autre, peut-être à nouveau une femme, qui elle n'aura pas encore d'enfant, c'est juste prendre le risque de se retrouver avec un nouveau congé maternité en fait. Et puis merde, un congé maternité ça ne dure même pas quatre mois, ce n'est pas indemnisé par l'entreprise (même si je sais que parfois, vu qu'il faut recruter un(e) remplaçant(e), ça demande du temps et le temps c'est de l'argent) et y a des mecs qui s'absentent bien plus longtemps pour des raisons de santé... Et pour peu qu'il y ait subrogation, là, c'est l'entreprise qui paye son mec malade...
 

Sylvie

Well-known member
16 Jan 2019
487
4 106
93
@Cactus
Pour répondre à la partie sur le report d’une partie du congé pré-natal en post-natal, je nuancerais quand même fortement. Je l’ai fait moi-même et seulement pour une semaine. Et bien cette semaine de boulot a été la plus dure de la grossesse et je l’ai passée à me demander pourquoi j’avais fait ça. J’avais mal partout, j’étais crevée.
Je pense que ça reste extrêmement rare de reporter car au 8e mois on est quand même pas au mieux de notre forme. Pour celles qui ont des trajets à faire, ou un boulot physique, ou des complications, c’est complètement impossible. Et pour moi qui avait une grossesse simple, et un travail de bureau, c’était déjà compliqué...Pour ma grossesse actuelle je ne recommencerai pas.

A part ça, totalement d’accord avec le fait de rendre obligatoire le congé paternité. Sinon les effets positifs seront complètement minimisés, comme vous l’avez très bien dit au-dessus.
 
  • You Rock !
Reactions: UranusMarie

Cactus

Aïe ! Ça pique !
2 Jan 2019
500
5 224
93
@Sylvie
"Je pense que ça reste extrêmement rare de reporter". Je n'ai pas dit que c'était courant.

Et je sais que c'est fatigant. C'est exactement pour ça que j'ai dit que le postnatal de base devrait selon moi être rallongé pour ne pas "forcer" les femmes à faire du report. Je trouve ça insupportable de dire aux femmes qu'elles n'ont qu'à sacrifier du prénatal pour avoir un postnatal digne de ce nom. On ne parle pas de vacances mais de préserver la santé d'un être humain et d'un (futur) bébé (futur entre parenthèse selon que l'on se positionne au prénatal ou postnatal).

Je voulais simplement apporter des précisions sur ce qui existe légalement parlant. Ni encourager à faire ça ni dire que c'est normal.
 

Derniers messages