L'argent et le couple

Ju'

Well-known member
3 Jan 2019
189
826
93
Le message de @Selemba me fait penser que mon copain était plutôt dépensier au début où on était ensemble. Il n'avait jamais été élevé dans l'idée qu'il fallait toujours avoir un peu de sous de côté, contrairement à moi. Moi, j'ai commencé à épargner dès que j'ai eu mes premiers jobs, lui, il était toujours ric-rac parce que tant qu'il avait des sous sur son compte, il le dépensait.
Et paradoxalement, c'est un maniaque de la finance, on a une feuille excel pour chaque mois où on note toutes nos dépenses communes, qui paye quoi, etc.
On en avait parlé une fois et il m'avait dit que c'était quelque chose qu'il aimait chez moi, et qu'être avec moi lui avait permis de prendre conscience de ça. Depuis, il met aussi de côté dès qu'il le peut (et fait beaucoup moins d'achats compulsifs, voire quasiment jamais) et il en est très content.
Cet argent "au cas où" nous permet de pouvoir piocher dedans si besoin, d'économiser pour plus tard et nous assure une petite sécurité en cas de grosse baisse de revenus. On garde chacun nos économies de côté mais elles servent aussi bien que pour chacun que pour notre couple si besoin. Par contre, si l'un ou l'autre avance des dépenses pour l'autre, on se rembourse plus tard, quand on peut.
 

Ju'

Well-known member
3 Jan 2019
189
826
93
@Selemba Je pense que c'est déjà bon signe s'il a réussi à voir où partent ses dépenses, qu'il arrive maintenant à se contrôler et ne pas te cacher des dépenses ! Gérer ses sous, ça s'apprend ! Après par contre ici le chéri n'a jamais été à découvert, il ne pensait "juste" pas à économiser.
Est-ce que tu pourrais enlever la citation stp ? Je préfère une simple mention, surtout sur des sujets comme celui-là :happy:
 
You Rock !: MrB et Selemba

F_Whitley

On ne nait pas mère, on le devient!
2 Jan 2019
1 048
6 888
113
Ici nous fonctionnons avec chacun son compte où sont versés nos salaires respectifs. Les charges partent de chez moi et il me fait un virement pour sa moitié à lui. On a commencé comme ça car au début de notre vie de couple mon mari était tjrs à découvert, l argent passait dans la FDJ et ça me gonflait. Tout ça c est fini maintenant et on réfléchi au compte commun. On en a un depuis le début mais on y versé chacun une petite somme chacun pour les extras ou les gros achats, il fonctionne un peu comme une épargne mais sans intérêt. Ce qui est un peu bête.
 

pravda1917

Well-known member
7 Avr 2019
602
2 364
93
Il y a des com disant que l’auteur-trice ne comprends pas comment on ne peut avoir qu’un compte commun et je crois que personne n’a donné cette réponse : parfois l’un des deux ne gagnent pas d’argent il faut quand même bien qu’il ai accès à un minimum. Nous on s’est posé la question.
Quand on s’est rencontré il y a 9 ans je ne travaillais pas et je n’ai recommencé qu’il y a 6 mois (et ce n’est pas ce que je gagne qui me permettrait de payer mes frais fixe).
Grace à moi il n’a plus payer de loyer quand on a emménagé ensemble (1 ans après notre rencontre) et j’avais mon compte à moi par e que je touchais des allocs.
Une fois mariés plus d’allocations mais pour lui comme pour moi, il n’était pas question que je me retrouve à lui demandé sa carte pour acheter quelque chose (ne serait-ce que les courses). Du coup on a pensé au compte joint. Ce qui nous ennuyait c’est que pour nous il devait rester une part « d’intimité » dans nos dépenses, ne serait ce que pour pouvoir faire des surprises à l’autre (lui ne regarde jamais ses comptes, il sait à peu prêt ce qu’il peut dépenser par moi et gagne suffisamment pour ne pas avoir à s’en soucier de trop prêt. Par contre il sait très bien que je passe ma vie à faire les miens et à vérifier qu’on met assez de côté pour les impôts et les charges. Par contre ni lui ni moins n’avons vraiment d’épargne ce qui est un vrai problème pour moi (mais l’argent ne tombant pas du ciel je ne peut pas trop en mettre de côté) mais jusqu’à ce qu’il envisage de changer de boulot pour un qui rapporte presque moitié moins d’argent ne lui posait pas de problème.
On a donc chacun notre compte, un compte commun et un compte où je mets de côté tout les mois ce qui nous serviras pour payer impôts charges et dépenses imprévues (genre grosses dépenses de santé pour le chien dernièrement).
Après notre mariage il a versé la somme d’argent que je gagnais avec mon AAH que je ne pouvais plus toucher et une somme fixe sur le compte commun, le reste était pour lui. Mes parents on par ailleurs décidé de nous verser un peu d’argent à ma sœur et à moi après nos mariages respectifs (la même année) parce que mon beau-frère a du mal à trouver du travail (peu de qualification et expériences pro uniquement en Afrique ce qui semble revenir à pas d’expérience pro pour les employeurs français) et qu’ils ne voulaient pas que mon mari portent seul ma charge financière (ce qui a provoqué un drame pour lequel j’ai dû être ferme et expliquer à mon mari que ce que mes parents faisaient avec leur argent ne le regardais pas et que non ce n’est pas parce que nous étions mariés qu’il devait supporter seul la charge financière du ménage - côté féminisme il a encore des progrès à faire et à chaque fois que j’ai le sentiment qu’il avance, bah en fait je me trompe :rolleyes:)
Aujourd’hui, il y a cette histoire d’appartement qui nous appartient à tous les deux mais qui pour moi est le sien (mais bon dans les faits si il y a divorce j’en serais à moitié proprio), j’ai un tout petit salaire et mes parents vont me faire une donation qui me permettra d’apporter à l’appartement des modifications qui lui donneront une plue value importante.
 
You Rock !: Safinette et Albert

mistnjl

New member
3 Mar 2020
2
3
3
Pour nous...Depuis qu'on est se marié on utilise le même compte car je ne travail pas .Mais dans ce cas je gère le plus ce compte . Je m'occupe tout l'argent même son argent de poche . Et ça ne pose auccun problème pour lui...jusque maintenant notre vie marche très bien
 
8 Avr 2019
3
14
3
Bonjour, je vous lis avec intérêt et je serais curieuse de savoir ce que vous pensez de ma situation.
Depuis 3 ans j'ai emménagé chez mon compagnon qui est propriétaire de son appart. Je participe pour moitié aux charges et petits travaux, au début il a proposé que je lui paye un demi loyer, pour compenser le remboursement de son prêt.
J'ai refusé car je ne trouve pas juste de payer une partie du prêt vu que je ne suis pas propriétaire car si on se sépare dans plusieurs années j'aurais fini par lui verser une belle somme.
Bref il a accepté mais plus pour éviter une dispute que par conviction.
Récemment nous en avons discuté avec des amis qui sont plutôt d'accord avec sa vision des choses.
J'essaye de garder l'esprit ouvert mais je ne trouve quand même pas ça juste.
Vous voyez les choses comment vous?
 

Lolita

N'oublions pas ceux qui nous nourissent
3 Jan 2019
488
3 049
93
@tit nemo Je trouve tout à fait juste que tu paies une partie des charges et des petits travaux. Par contre, payer la moitié du prêt immobilier (si c'est bien ça ce qu'il entend par "un demi loyer"), ça me semble trop car tu n'auras aucun droit sur le bien.

Par contre, peut être pourrais tu payer un peu plus que la moitié des charges (car le fait de ne pas payer pour ton logement est une sacré économie)?

Ou peut-être pouvez vous rencontrer un notaire pour voir comment il serait possible de régulariser la situation ? Afin que tu sois propriétaire au prorata des sommes versées ?

Ici je suis dans la situation de ton compagnon car nous habitons dans la maison dont je suis propriétaire. Je paie l'emprunt, l'eau et l'assurance et il paie les impôts, l'électricité et les petits travaux. Nous avons estimé que ce ne serait pas juste qu'il ne paie que la moitié des charges car il n'a rien à payer pour être logé. Et c'était important pour lui de payer une partie pour être vraiment chez lui (électricité). On prévoit de gros travaux, et nous profiterons de cette opportunité pour régulariser la situation : il sera propriétaire au prorata de son apport (20% environ de la valeur du bien).

Après nous avons un peu une approche "ce qui est à toi est à moi", on n'a pas calculé précisément les budgets...
 

Safinette

Well-known member
4 Jan 2019
1 576
15 037
113
@tit nemo Je suis dans la même situation que toi
On a trouvé une espèce de parade qui me va on va dire, même si au final ça revient au même psychologiquement ça le va et a lui aussi
Mais je paye toutes les vacances, on a un budget définis (qui correspond à un peu moins de la moitié de son prêt + ma part des vacances )
Comme ça j'ai l'impression d'investir dans du loisir pour nous plutôt que dans sa maison
Ça revient au même au final car si je lui versais une somme il l'a dépenserait dans les vacances (mais peut être pas autant )
Alors que la il ne peut pas épargner "mon" argent. Je pense que j'aurais eu moins de difficulté sil n'avait pas eu d'enfant car là je sais que j'augmente leur capitale a elles...et pas le mien
Mais ça reste une pirouette de l'esprit
Il m'a proposé d'acheter la moitié de sa maison, mais pour l'instant ça ne me dit rien (faudrait qu'on voit un notaire qu'on m'explique tout bien ce qu'il se passe s'il meurt par exemple), j'aimerais acheter par ailleurs pour me faire mon capital ....enfin je sais pas, je vais y réfléchir

Faut trouver la solution qui vous convient
 

Cali

Simon ? Odiiiiile !
3 Jan 2019
349
1 460
93
@tit nemo je me permets de répondre car je suis de l'autre côté de la barrière (propriétaire) et mon copain - enfin maintenant mari - est venu vivre avec moi il y a 3 ans.
Je suis totalement d'accord avec ta vision des choses, et je n'ai jamais voulu par conséquent qu'il me paie "un loyer". Il n'intervient pas dans les frais de la maison type prêt immo et taxe foncière. S'il y a des gros travaux à faire (comme rénover la cuisine), c'est moi qui les paierai car ça rentrera dans la valeur de la maison le jour de la revente.
C'est aussi une protection pour moi : je n'aimerais pas non plus qu'en cas de séparation, ça fasse des histoires si vraiment ça se passait mal ("je t'ai payé XXXX € sur ta baraque, rends-les moi")
Le reste, on paie moitié-moitié (incluant la taxe d'habitation) et il paie aussi pas mal de gros trucs communs (genre la Switch :coiffe:). On n'a jamais fait les comptes, mais je suppose qu'on s'y retrouve tous les deux bien. Le jour où on vendra ici pour acheter une maison tous les deux, c'est lui qui mettra l'apport principal car il économise une belle somme chaque mois grâce à cette absence de loyer. Et moi... eh bien je verrai ce que je peux apporter en fonction de la revente :clin:
 
You Rock !: LeVioque et Albert

LeVioque

Cito Longue Tarde... Enfermé!
25 Déc 2019
541
3 264
93
44
@tit nemo
Je rejoins plusieurs avis ci-dessus.
On peut considérer que la maison c'est deux choses:
1- la jouissance immédiate du bien (je vis dans une maison et je bénéficie de ces avantages (dont le toit et les WC!))
2- un bien (je possède une maison comme je pourrais posséder un lingot d'or).
Pour ce qui est de 1) la jouissance du bien, si tu paies ta part des charges, etc. il me semble que ça suffit. Tu peux éventuellement décider d'en payer un peu plus mais je n'exigerais personnellement pas ça d'une personne avec qui j'ai une relation amoureuse; par contre je le ferais sans problème avec un simple copain hébergé sur le long terme.
Pour ce qui est de 2) du bien immobilier, si par malheur vous vous séparez, la maison lui appartient en totalité sauf si vous êtes dans un régime de mariage spécial. On peut considérer que c'est une réserve d'argent ou même un placement financier (il peut la revendre pour habiter ailleurs). Il me semble donc que si tu participes au remboursement de son prêt Alors il est légitime que tu deviennes propriétaire de la maison à hauteur de ton investissement, comme l'a suggéré @Lolita .
Note que je crois que pour que cela soit acté, il faudrait vérifier de quelle manière on doit procéder au niveau contrat. En France, en allant sur le site de la chambre des notaires du département concerné, on peut trouver les horaires où des notaires offrent des consultations gratuites pour savoir comment gérer ce genre de situation. Le risque serait que les sommes versées soient considérées comme sans rapport avec le remboursement du prêt...
(Note: je manque de romantisme mais j'ai vu pas mal de couples se déchirer, alors pour les questions d'argent, les bons comptes font les bons amis).
 

Bernie

Well-known member
24 Fev 2019
252
985
93
Je suis de l’avis d’ @Cali . Moi aussi mon copain est venu vivre dans l’appart dont je suis propriétaire. Je ne lui fait rien payer en terme de loyer et je ne voudrais pas qu’il en acquiert à posteriori un partie. La question ne se pose pas trop en ces termes car je ne sais pas la pérennité de notre vie en couple (j’ai bien dit vie en couple et pas forcément couple). Je suis d’autant plus frileuse que j’ai connu l’achat en commun et la galère de la revente à la séparation.
Dans les faits, je paie le prêt, les charges de l’appart et la taxe foncière. Lui paie une grosse partie des courses. Je ne lui en demande pas plus car il est au chômage actuellement mais je pense que c’est largement équilibré (en plus, une semaine sur 2, nous sommes 4 à la maison car les enfants sont là donc le budget course est celui d’une famille).
Quand j’étais en couple plus traditionnel, avec le père de mes enfants, nos salaires étaient virés sur un compte joint et nous reversions une partie sur des comptes perso pour nos propres dépenses. La banque nous l’avait imposé comme ça à la signature du prêt immobilier. Mais comme il était hyper chiant sur toutes les dépenses et en considérait beaucoup comme superflus, c’était très fréquent que je finisse par acheter les vêtements des enfants avec mon argent pour qu’il ne puisse pas me le reprocher.
 

Livy-m

Well-known member
4 Jan 2019
118
286
63
27
Nice
@tit nemo situation inverse ici, mon conjoint vit avec moi dans l'appartement dont je suis propriétaire.
Il est du même avis que toi, il ne veut pas payer pour quelque chose qui m'appartiendra au final. Au début la question ne se posait pas, je travaillais, il était étudiant, c'est moi qui payais 100% des dépenses (logement, courses, charges), puis quand il a commencé à travailler (quelques mois plus tard) il a commencé à payer la moitié des charges et des courses.
Personnellement, je ne me vois pas lui demander de rembourser la moitié de mon crédit, mais il gagne bien mieux que moi et je me dis que si on était en location on paierait chacun la moitié du loyer sans rien avoir non plus à la fin, et je ne trouve pas ça très juste non plus qu'il puisse économiser la quasi totalité de son salaire quand il me reste 0 à la fin du mois (sachant que j'ai fait le sacrifice d'avoir beaucoup de route pour aller à mon boulot, sinon on aurait jamais habité ensemble, mais du coup ça me coûte très cher tous les mois). Et puis je pense que si la situation était inversée j'aurais insisté pour participer aux frais.
Du coup après discussion, il paye toujours la moitié des charges mais la totalité des courses et quasi la totalité de nos sorties hors vacances. On s'y retrouve à peu près comme ça, sachant que c'est moi qui gère la liste de courses on en a pas pour énormément par mois, mais c'est toujours ça que je peux économiser.
 

LadyOscar

Well-known member
5 Jan 2019
19
126
28
@tit nemo je vais aller à l'encontre de l'avis général mais oui, je pense qu'il est légitime à te demander de lui payer un loyer. Si tu vivais chez toi ou en location avec lui, tu payerais un loyer. Il n'y a pas de raison que tu sois logée gratuitement et que lui sortes l'argent seul (sauf si ton copain a fini de rembourser le prêt puisque là, plus de sortie de sa part). Payer juste la moitié des charges bah j'ai envie de dire encore heureux vu que tu consommes de l'eau, de l'électricité, etc. Cependant selon ma conception des choses: (1) ce loyer devrait être bien inférieur à la moitié du remboursement de son prêt puisque in fine le logement ne t'appartiendra pas ou alors il faut passer chez le notaire pour stipuler qu'un pourcentage t'appartiendra. (2) je ne pense pas que tu devrais participer pour les gros travaux. Mais pour la déco, oui, genre changer les tapisseries parce que pas à ton goût. (3) le montant de ce loyer devrait être au prorata de tes revenus (si tu n'en as pas, tu n'en payes pas, si inférieur à ses revenus à lui alors, réduire encore ton "loyer", si supérieur à ses revenus, alors augmenter le "loyer" sans pour autant atteindre la moitié des mensualités). (4) puisque tu lui payes un "loyer", tu vis chez vous et pas chez lui, et donc tu as tout à fait le droit de repenser la déco, réorganiser l'aménagement, y inviter tes amis et ta famille (enfin tu lui en parles qd même comme si vous étiez co-propriétaires) et il ne peut pas t'opposer un véto sous prétexte qu'il est chez lui (puisque non).
Après si le concept de lui donner de l'argent te gêne, tu peux par exemple prendre en charge une partie supérieure des dépenses types courses comme @Livy-m
Évidemment c'est mon avis et d'autres ont une conception différente de ce type de situation mais je n'aurais pas accepté que mon compagnon, s'il gagnait correctement sa vie, vive à long terme dans l'appart que je rembourse chaque mois sans participer un minimum en plus des dépenses communes (charges, courses, vacances et loisirs communs) au prorata de nos revenus respectifs
 
Dernière édition:

Gringo

Anciennement Gringo
2 Jan 2019
484
2 680
93
@LadyOscar Le problème avec le réglement d'un loyer quand on est en couple: quid de la séparation et de à qui appartient la chambre. Si ton copain te fait payer un loyer c'est sur l'utilisation de la chambre et de la moitié des parties communes. La loi interdit l'accès au propriétaire à ta chambre quand tu es locataire dans son logement. Donc s'il y a séparation tu peux virer les affaires de ton ex/proprio de la chambre, lui demander de poser une serrure et ensuite refuser de partir du logement. Un propriétaire ne peut pas expulser un locataire comme il veut. De plus les loyers sont imposables, faut vraiment voir si ça vaut le coup que de l'argent sorte du budget du couple pour qu'une partie aille aux impôts.
Si c'est au black: le "locataire" n'a rien à y gagner à part vivre avec son amant: il n'a aucun droit sur le logement, peut être explusé du jour au lendemain et aura quand même versé de l'argent dans un "loyer" qui ne lui apporte aucune protection.
D'ailleurs je viens de vérifier: des mouvement bancaires réguliers d'une même somme peuvent servir de preuve pour dire qu'il y a eu un contrat de bail oral et qui engage le propriétaire et le locataire de la même manière que s'il était écrit.
 
Dernière édition:

AngèleLN

Hold me closer tiny dancer
1 Avr 2019
921
7 115
93
Alors au niveau de l'argent pour nous on fonctionne en payant chacun son tour pour les courses et mon conjoint paye la moitié de mon prêt immo ainsi que la moitié de mes charges. Pour moi, je trouve ça normal, s'il avait loué ailleurs, il aurait dû de toute manière payer un loyer, de plus il est largement gagnant par rapport à avant : il paye 150 euros de moins de loyer par mois et économise pas mal d'argent à la fin du mois. Par contre, pour les gros travaux de l'appartement, je paye tout. En effet, in fine cet achat reste mon investissement et non le sien. Pour l'instant, ça se passe bien même s'il faut que je lui rappelle régulièrement de me passer l'argent du "loyer", mais comme c'est par oubli et pas par "méchanceté", ça ne me gêne pas. Je pense que par la suite, il faudra qu'on ait un compte commun, juste pour y mettre l'argent du loyer + charges + courses. Cela permettrait d'avoir une meilleure visibilité sur le budget notamment celui des courses.
 

Matriochka

Well-known member
8 Oct 2019
118
709
93
J'ai cherché quelques minutes comment dire les choses sans être trop affirmative ou vexante sans le vouloir. Je vais être donc directe car je ne trouve pas les mots, mais il ne faut pas mal le prendre, c'est juste que je n'ai pas su formaliser ma pensée. Je mets en spoiler pour ceux que ça pourrait gêner.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 

LadyOscar

Well-known member
5 Jan 2019
19
126
28
@Gringo alors j'avoue que je pensais à un loyer au black et pas à un vrai loyer avec établissement d'un bail, d'où mon utilisation des guillemets. Et ce pour plusieurs raisons: (1) encore une fois j'insiste sur le fait d'un loyer bien en deçà de la moitié des mensualités et qui serait aussi inférieur à la moitié du loyer pour un logement équivalent (my bad je ne l'avais pas précisé) car dans mon esprit, l'idée est d'avoir une équité dans le couple et pas que le conjoint propriétaire fasse fructifier son bien. (2) rien à y gagner? Je dirais dès économies réalisées sur ce que t'aurait coûté un logement équivalent en locatif (puisque coût inférieur sachant qu'en tant que locataire tu n'es pas proprio à la fin même si effectivement pas de protection en cas de rupture) et surtout pour moi, c'est symboliquement pouvoir dire on est chez nous (rapport au choix de la déco et les invitations que j'ai mentionné) sinon j'aurais du mal à être légitime à imposer mes goûts en matière de housse de couette ainsi que mon chat. (3) comme ce "loyer" est susceptible d'évoluer puisque dans mon esprit basé sur les rapports entre les salaires des 2 conjoints (le conjoint proprio peut notamment être dans une situation plus stable vu qu'obtention d'un prêt) ce "loyer" modulable est définitivement peu compatible avec un vrai bail.
Pour le côté transfert d'argent dans le cadre d'un couple, on peut envisager différents arrangements dont le fameux compte joint (en plus des persos) servant aux dépenses communes où le "locataire" mettrait plus que sa part.
Bien sûr en cas de rupture, le conjoint "locataire" n'aura pas de protection mais je dirais que qd tu t'installes chez qq1, c'est toujours un point à garder en tête. Après souvent les gens que je connais dans cette situation finissent soit par se séparer soit par louer/acheter en commun plus grand car là où je suis le logement est pas donné et une personne seule aurait du mal à investir dans du très grand
 
You Rock !: Livy-m