L'argent et le couple

Albert

Le mieux est l'ennemi du bien.
13 Jan 2019
1 685
11 354
113
Elle est hyper en tort ta mère @Make a wish , faut quand même être super tordue pour ne pas le garder sur la conscience. J'imagine que l'ambiance à votre mariage était perfectible du coup ^^.
 

Gigi57

Well-known member
26 Sept 2019
556
4 275
93
Pour notre fils nous avons ouvert un livret A à sa naissance qu'on alimente tous les 2.
J'ai mis une partie de la Prime de naissance et les chèques qu'il a reçu vu que nous n'en avions pas l'utilité.
Pour en avoir discuté avec des collègues certains trouvaient que c'était une mauvaise idée car on apprenait pas à notre enfant la valeur de l'argent.
 

KrissDeValnor

Well-known member
8 Jan 2019
667
5 576
93
Dans ma fratrie, il n’y a que pour mon frère, l’aîné, 34 ans dont ma mère a la procuration. Pour la sœur et moi il n’en a jamais été question. Après mon frère a des gros soucis de gestion et ma mère lui fait régulièrement des virements sinon il arrive pas à payer son loyer (pourtant il a un salaire très confortable).

Pour la puce, on a ouvert une AV sur fortuneo, pour le moment il n’y a pas grand-chose dessus, juste les sous reçus spécifiquement pour elle à la naissance/Noël. Eton continuera comme ça pour le moment, on mettra peut-être un virement automatique en place, mais pas tant que les travaux de la maison et la nouvelle voiture ne seront pas financés :cretin:
On a pas encore fixé d’objectif clair pour cette épargne, on a encore le temps d’y réfléchir.
On aura plus de moyens dans quelques années quant le crédit de la maison sera payé, on pense même à faire un investissement locatif dans une ville étudiante pour pouvoir la loger durant ses études post-bac (quand je pense à mes parents qui avec 3 enfants éloignés on lâché tellement de loyers pour nos études :shifty:). Mais ça reste un projet à long voir très long terme.
 

Zem

Well-known member
5 Jan 2019
719
5 793
93
Je ne souhaite pas minimiser l'impact conséquent que peut avoir l'épargne des parents sur les choix de vie futurs des enfants, ce serait absurde et de mauvaise foi. Par contre je tiens quand même à souligner que dans ma vision des choses et dans mes valeurs perso, l'épargne constituée par la famille est une chose, et apprendre la valeur de l'argent en est une autre.
On parle de ne pas souhaiter que son enfant dilapide son compte à la majorité (en tout cas perso je n'en ai aucune envie :yawn:), bah pour le coup si mon fils venait à faire ça, j'estimerais que j'ai raté quelque chose dans ma démarche, parce que justement, ces sous mis de côté veulent dire quelque chose et que si il ne le saisit pas, il y a un souci dans ce que je veux lui inculquer.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition:

L'Oeil de la Lune

Well-known member
12 Jan 2019
159
833
93
C'est intéressant vos discussions sur l'épargne pour les enfants, c'est une question qu'on se pose si ça devait arriver. De notre côté, nous avons tous les deux eu une aide de la part de nos parents. Mon conjoint sous la forme d'une assurance-vie alimentée depuis tout petit, moi sous forme d'une donation lorsque nous avons acheté notre appartement.

Si nous avons des enfants, je pense que j'aurai tendance à commencer une épargne précocement pour eux, ne serait-ce que pour profiter des potentiels intérêts associés. Par contre, je me questionne vraiment sur la forme. Comme beaucoup, je n'ai pas envie qu'ils dépensent tout sur un coup de tête à 18 ans. Je vois deux moyens potentiels d'éviter ça:
- ouvrir une assurance-vie: comme il y a un délai nécessaire au rachat, ça évitera de tout dépenser sur un coup de tête. Par contre, si le loulou est déterminé, ça ne fait que retarder l'échéance.
- ouvrir un PER: les conditions d'accès à l'argent placé dessus sont beaucoup plus restrictives (accident de la vie, chômage, achat de la résidence principale). Je trouve ça plutôt bien mais bon, si mon enfant veut l'utiliser pour assurer ses arrières à l'étranger, il risque de se retrouver bloqué. Et on ne sait pas comment peut évoluer la société d'ici là et donc les conditions d'accès à ces fonds.

En tout cas, au vu de vos retours d'expériences, il ne me semble pas inutile de commencer par mettre à sa disposition un livret A avec une somme réduite et voir comment il réagit.

@Zem , c'est drôle, je me faisais justement une réflexion à ce sujet récemment. Je me rends compte que certaines de mes connaissances ont une certaine insouciance vis-à-vis de l'argent et de l'épargne, sans se mettre en difficulté. Quelque part, je trouve ça enviable et même si je veux éviter qu'ils flambent tout, j'aimerai que mes enfants n'aient pas à s'en préoccuper. Bref, je suis bien ambivalente à ce sujet!
 

Gringo

Anciennement Gringo
2 Jan 2019
846
5 209
93
Je pense qu'avant même les 18 ans de vos enfants, vous pouvez avoir une idée de comment ils gèrent avec leur argent de poche et les cadeaux en argent des noel/anniversaires. Si votre enfant est du genre à demander à ce que vous encaissiez ces chèques sur un compte et qu'ils ne demandent pas à le transformer en cadeau matériel ou que leur argent de poche va dans une tirelire, c'est qu'à priori ils ne vont pas claquer votre épargne en conneries.

Et sinon vous pouvez toujours fractionner ces épargnes: un livret A pour l'enfant sur lequel il met ses chèques cadeaux, son argent de poche non utilisé, ses jobs d'été, bref ce qu'il lui appartient vraiment. Et de votre côté une épargne pour son futur de jeune adulte ou même d'adulte s'il fait des études longues que vous lui mettrez à sa disposition le moment venu quand cet argent sera utilisé à bon escient.
De toute façon soit vos enfants font des études universitaires et dans ce cas ils sont à votre charge et à vous à vous mettre d'accord sur la somme allouée par mois, qui peut provenir de l'épargne crée par vos soins, (somme fixe en virement automatique ou alors vous renflouez le compte régulièrement en ayant un droit de regard sur les dépenses, bourse, jobs de compléments); soit ils font une filière professionnalisante et dans ce cas ils gagnent leur vie.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition:

Sassolino

New member
13 Avr 2021
6
0
1
Bonjour,

Sujet très intéressant, merci pour vos témoignages.

I. Conjoint propriétaire

Juste une précision pour ceux qui vivent chez un conjoint "propriétaire". Dans la plupart des cas, le crédit vient de commencer, donc on n'est propriétaire de rien, c'est la banque qui est vraiment propriétaire.

Du coup si on prend en compte:
- Les intérêts payés régulièrement
- Les frais de notaires payés au début (4 ou 8% en pure perte)
- L'apport éventuel au début (10% souvent)

On ne peut pas à 100% considérer que rembourser son logement c'est épargner. On est simplement locataire de la banque. La part d'amortissement c'est 70% environ (dans mon cas sur 25 ans). Donc pour être juste, il faudrait au moins que la personne hébergée à titre gratuit paie la moitié des intérêts, ce qui correspond au "loyer à la banque", et qui n'augmente en aucun cas le patrimoine du conjoint.

Enfin, pour ceux qui pensent que si on rembourse les mensualité on a le droit à une part de la maison : si c'était le cas, tout le monde serait propriétaire. Dans les faits, les mensualités d'un crédit sont souvent inférieures au loyer qu'aurait eu ce même bien à la location. En gros si t'a les moyens de payer un loyer t'a les moyens d'être propriétaire.

La vraie difficulté dans l'accession à la propriété, et c'est bien ça qui conditionne tout, c'est la capacité à épargner l'apport initial, alors même que l'on paie un loyer "dans le vent". Sortir un apport, c'est souvent 5 à 10 ans d'économies. 5 à 10 ans à se serrer la ceinture. 5 à 10 ans à se priver. Si tu emménages chez quelqu'un et que tu ne participes pas au loyer (d'une manière ou d'une autre, par exemple en payant plus de charges), c'est ton droit, mais t'es dans une situation ou toi tu obtiens la possibilité d'épargner et d'augmenter ton capital peinard au détriment de ton conjoint qui a du se serrer la ceinture pour faire la même chose. Donc, de peur d'augmenter le capital de ton conjoint, tu augmentes ton propre capital sans remords. Ce n'est pas non plus équitable comme situation.

Par contre je vous rejoint sur le fait qu'en étant locataire on a au moins son nom sur le bail et donc on ne risque pas de se faire virer du jour au lendemain, dans le cas des unions libres. Ça doit certainement être possible de faire un contrat de bail à sa copine pour éviter ce genre de choses.

II. Prorata des revenus

Ensuite pour le prorata, j'ai l'impression que pour certain(e)s ce serait un du. Qu'est-ce qui vous fait penser ca ? En quoi est-ce injuste de gagner plus que son conjoint ? En quoi cela nécessite de compenser ? J'imagine le cas d'un couple qui travaille et sans enfants. Quand on travaille moins, on profite de temps libre que l'autre n'a pas. Ca n'est pas compensé. Quand on travaille dans un secteur qui nous plait, dans lequel on se réalise, on gagne souvent moins qu'un autre qui fait un métier dur, dégradant ou dangereux. En quoi cela devrait il être compensé ? Il y a là un phénomène intéressant à observer : le raccourci différence de revenu = injustice.

III. Mon cas personnel

Je gagne 3 fois plus que ma copine. Je suis ingénieur. Elle est RH. Pas d'enfant ni de projets d'enfant. 5 ans ensemble.

Pour notre logement, j'ai tout payé et fait toutes les démarches. J'ai apporté tout l'apport, et je paierais toutes les mensualité. Ma copine n'a pas son nom sur la maison, ce qui est normal. Par contre, j'ai divisé par 2 le coût du crédit (intérêts mensuels hors amortissement), et je lui ai demandé de payer cela. C'est pas grand chose mais c'est pour la forme.

Pour le partage des coûts, vous allez rire après mon paragraphe mais on fait au prorata. Mais attention, pas parce que c'est normal ou juste, ni équitable, non non . Je l'entretien volontairement pour lui permettre de démarrer plus facilement dans la vie, mettre de côté, avoir moins de charges, et une plus grande sécurité. Ce n'est pas "normal". C'est un grand cadeau que je lui fais, que moi personne ne m'a fait. Désolé mais pour moi dire que c'est normal, c'est insulter la personne qui consent un sacrifice important. Ca me paraissait important de le préciser.

a+
 
Dernière édition:

Bree_

Well-known member
2 Jan 2019
2 691
30 938
113
@Sassolino : Tu lui exposes tout ça en ces termes ? (T'entretenir, grand cadeau, pas un du.. )
Je trouve ça plutôt violent envers une personne qu'on aime et dont on partage la vie.
Pour le reste, bon.. on a clairement pas la même vision, mais chacun son truc.
 

Julietnaked

Well-known member
22 Déc 2020
89
646
83
Mon copain gagne 2x plus que moi en faisant un métier qui lui demande moins de temps que le mien et dans lequel il se réalise pleinement (bien plus que moi avec mon taff). Du coup on fait comment @Sassolino ? :lol:

Bon sinon je trouve ça ultra sec ton exposé, perso je suis pas encore au prorata avec mon copain mais on va y passer, il me fait pas de cadeau et il m'entretient pas non plus, merci, on en a juste discuté comme deux adultes, c'est mon mec pas mon père :rolleyes:
 

Onirinaute

Well-known member
16 Jan 2019
302
1 836
93
@Sassolino Peut être que dans ton cas personnel la différence de revenus est une question de choix personnel comme tu semble le défendre, mais de là à penser que c'est toujours le cas et que les couples qui font du prorata ont quelqu'un qui profite de l'autre, tu n'as pas l'impression de généraliser ?
La différence de salaire peut être le résultat d'un choix du couple (parent au foyer mais aussi déménagement intéressant professionnellement pour l'un qui par contre réduit les opportunités de l'autre) mais aussi il peut n'être pas du tout un choix.
Il y a plein de métiers qui sont dégradants, dangereux et/ou difficiles qui sont pourtant très mal payés, qu'on exerce parce que c'est ça ou le chômage, et se retrouver à devoir payer la moitié de tout si le conjoint gagne beaucoup plus ça veut dire que soit le couple vit bien en dessous de ses moyens, ce qui peut être complètement frustrant pour celui qui gagne plus, soit empêcher totalement celui qui gagne le moins d'épargner et de se constituer une sécurité, ce qui le précarise en lui faisant dépenser plus que ce qu'il aurait dépensé seul.
 

Suspiria

Zombie shark with metal teeth
30 Mar 2020
475
5 587
93
Ensuite pour le prorata, j'ai l'impression que pour certain(e)s ce serait un du. Qu'est-ce qui vous fait penser ca ? En quoi est-ce injuste de gagner plus que son conjoint ? En quoi cela nécessite de compenser ? J'imagine le cas d'un couple qui travaille et sans enfants. Quand on travaille moins, on profite de temps libre que l'autre n'a pas. Ca n'est pas compensé. Quand on travaille dans un secteur qui nous plait, dans lequel on se réalise, on gagne souvent moins qu'un autre qui fait un métier dur, dégradant ou dangereux. En quoi cela devrait il être compensé ? Il y a là un phénomène intéressant à observer : le raccourci différence de revenu = injustice.
Quelle idée nauséabonde !! Parce que bien sûr quelqu'un qui gagne moins c'est forcément un fainéant qui travaille moins. Quelqu'un qui travaille 40H/semaine au supermarché près de chez moi gagne moins bien que moi qui suis dans le confort de mon domicile et fais sans me presser mes 35H/semaine.

Je rebondis que là-dessus parce que pas envie de dégager + de temps pour ça mais yewww.
 

Fleo

Well-known member
23 Juil 2019
331
3 371
93
@Sassolino J'ai clairement pas assez de temps pour dire point par point tout ce qui me dérange dans ton message (parce qu'il y a beaucoup, beaucoup de points). Mais c'est assez problématique dans l'ensemble, ne serait-ce que dans ta façon de décrire les choses de façon aussi péremptoires à coup de grandes généralités infondées (non, ce n'est pas moins coûteux de rembourser une mensualité qu'un loyer ; ce n'est pas parce qu'on peut payer un loyer qu'on peut se permettre un achat [la capacité d'emprunt, ça te dit un truc ? Idem pour les allocations comme les APL ?] ; personne n'a dit que le fait que son conjoint ou sa conjointe gagne plus que nous était une injustice, wtf ; et alors gros gros "mdr" pour ton équation à base de "les gens qui gagnent plus d'argent font des boulots nécessairement plus chiants/dangereux/dégradants").

Je suis abasourdie de lire des trucs pareils. Et je ne t'accuserais pas ouvertement d'être venu poster avec ta vision masculiniste des choses, mais ça y fait quand même beaucoup songer.
 

Chocovore

éclair au chocolat
9 Jan 2019
2 733
21 359
113
@Sassolino La différence de revenu = injustice, c'est pas vraiment un raccourci c'est plutôt un point important qui ressort des études sociétales...
C'est plutot de penser que les revenus sont fortement liés aux effort fournis qui en est un.

En quelques cases la BD de Toby Morris : On a plate / Sur un plateau en fait un excellent résumé

J'en déduis que pour toi être ingénieur est dégradant, dur, dangereux et ne t'épanouit pas... :lalala:
 
Dernière édition:

Sassolino

New member
13 Avr 2021
6
0
1
Que de réactions !

@Sassolino : Tu lui exposes tout ça en ces termes ? (T'entretenir, grand cadeau, pas un du.. )
Je trouve ça plutôt violent envers une personne qu'on aime et dont on partage la vie.
Pour le reste, bon.. on a clairement pas la même vision, mais chacun son truc.
Elle le sait, elle voulait 50/50 et j'ai insisté. Je l'aime et je partage sa vie donc je l'entretien si nécessaire et je lui fais de grands cadeau.

Julietnaked Pas forcément une injustice =/= toujours juste. Oui vous avez discuté entre adultes qu'il voulait bien participer plus pour te permettre d'être plus large. Pourquoi ce ne serait pas un cadeau ? Je trouve ça très gentil de sa part, rien ne l'y oblige. Plein de couples fonctionnent 50/50 en s'alignant sur les charges du moins riche.

Onirinaute "et que les couples qui font du prorata ont quelqu'un qui profite de l'autre" Je ne crois pas avoir dit ca. J'ai dit que, ni normal ni juste, c'était surtout sympa de la part de celui qui participait plus. Ca vous semble si aberrant ?

Suspiria Encore une fois je n'ai pas dit ca. C'est vous qui semblez croire dur comme fer que différence de revenu = injustice. Moi je dis simplement que non, toutes les différences de revenu ne sont pas des injustices qu'il faut compenser séance tenante.

Fleo "non, ce n'est pas moins coûteux de rembourser une mensualité qu'un loyer" Avec les taux actuels ? Si, systématiquement. En comparant le comparable évidemment.

" ne serait-ce que dans ta façon de décrire les choses de façon aussi péremptoires à coup de grandes généralités infondées " Désolé de t'avoir heurté dans ta sensibilité, je mettrais plus de "je pense" et "à mon avis" la prochaine fois.

" personne n'a dit que le fait que son conjoint ou sa conjointe gagne plus que nous était une injustice " Bah si, c'est l'axiome principal du débat sur la répartition des charges au prorata. "Il ou elle gagne plus, c'est pas juste qu'il arrive à épargner et pas moi, on doit faire du prorata."

"Je suis abasourdie de lire des trucs pareils. Et je ne t'accuserais pas ouvertement d'être venu poster avec ta vision masculiniste des choses, mais ça y fait quand même beaucoup songer." Ah le fameux joker. Mon avis est partagé par plusieurs personnes sur ce forum (j'ai lu les 24 pages), dépeche toi d'aller les traiter de mascu ?

Matriochka On a une femme de ménage

Chocovore Les différentes études montrent qu'il est plus aisé d'avoir un job bien payé en sortant d'une famille riche, avec les cours particuliers, la bonne école, les pistons, la culture générale, et j'en passe. Bien entendu. Je ne nie pas ce fait. Mais de là à penser que - systématiquement - il faudrait fonctionner au prorata pour compenser les différences, c'est incorrect. Et injuste.

Et non pour te dire mon job d'ingénieur malgré un très bon salaire est épuisant. J'épargne pour arrêter de travailler d'ici quelques années sinon je vais faire un burnout. En revanche ma copine adore son job. Ma compensation pour faire un job épuisant qui me ruine le bide c'est un salaire plus élevé. Je vois pas au nom de quoi je devrais - forcément - en donner une partie. (Rappel : Je le fais quand même, mais par amour, pas par obligation, pas par sentiment d'injustice, mais alors pas du tout.)
 
Dernière édition:

Fleo

Well-known member
23 Juil 2019
331
3 371
93
@Sassolino De toute évidence, nous n'avons pas lu la même chose de ces 24 dernières pages. Et si tu n'as pas envie de te prendre une volée de réactions, essaye de changer de tactique en remplaçant la suffisance par la modestie des propos, qui en effet, n'engagent que toi.

Plein de couples fonctionnent 50/50 en s'alignant sur les charges du moins riche.
Ce que tu ne fais pas, de toute évidence. Pourquoi ta copine devrait-elle payer pour TON train de vie ?

Je trouve ça très ironique que tu viennes poster ce genre de message sur un forum réputé féministe, alors que ta position refuse de prendre en compte la dimension éminemment sociologique de l'argent dans le couple, notamment l'appauvrissement quasi systématique des femmes, qu'elles se mettent en ménage ou non. Je passe mon tour pour la poursuite du "débat", parce qu'on ne part clairement pas sur le même paradigme de base.